Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 10 mars 2014

Fausse science des imposteurs : ils inventent des formules stupides parce qu'ils pensent que nous n'existons pas (gnoséologie antimatérialiste de la clique Poincaré, Mach, Einstein & co)

sous le texte poétique
L âge de la magie
 |  PAR RICHARD BONOBO
Je viens de poster un commentaire

Bonjour anonyme. Merci pour la demande. Malgré cet anonymat qui me dérange je vous prends provisoirement dans ma liste. Peut-être vous convaincrai-je de signer de votre nom.
2 choses
1° en décembre 1971 j'ai décidé ne jamais devenir poète
2° MAIS je crée toujours..... en particulier des chansons MAIS avec une NETTE FRONTIERE entre ce qui relève de la SCIENCE et ce qui relève de l'ART.
Pour ce qui concerne la science, la GNOSEOLOGIE des imposteurs est la CAUSE de leur escroquerie contre l'humanité.
ILS PENSENT QUE NOUS N'EXISTONS PAS....... comme l'imbécile Poincaré.
TOUT PART DE Là....
Ils INVENTENT de stupides formules mathématiques comme
gamma = 1 sur racine de 1 moins v² sur c² parce qu'ils PENSENT QUE NOUS n'EXISTONS PAS....
C'est la cause profonde de ce que vous dénoncez
On nous parle de conquête ininterrompue des sciences sur le réel, mais lieu d'une  bataille soubassement nécrosée.  Le fossé s 'est creusé, l'eau croupie l'a remplie. Le réel et le malade. Nous sommes les malades du réel, de cette nature incompréhensible. 

Carte de répartition du bonobo en Afrique.
MARDI 25 FÉVRIER 2014Pour Poincaré, le LECTEUR de ce blog n'EXISTE PAS..... NI LES MILLIARDS D'HUMAINS SUR TERRE !!Lénine avait démasqué cette imposture d'un des deux pères gnoséologiques de Einstein le crétin ;
"Poincaré dit que les concepts de l'espace et du temps sont relatifs et que, par conséquent (« par conséquent » pour les non matérialistes, en effet), « ce n'est pas la nature qui nous les impose » .(ces concepts) ; « c'est nous qui les imposons à la nature, parce que nous les trouvons commodes » (l.c., p. 6). »" (extrait de VI Lénine Matérialisme et empiriocriticisme)
 "la théorie « originale » de Poincaré se ramenant au fond   en dépit de ses multiples inconséquences   à la négation de la réalité objective et des lois objectives dans la nature" (VI Lénine id)
Vous vous battez à coup de poésie contre des CRETINS OBSCURANTISTES qui ne comprennent pas que la SCIENCE EXISTE DEPUIS 13 MILLARDS D'ANNNEES, que la PHYSIQUE EXISTE DEPUIS 13 MILLIARDS D'ANNEES, que la BIOLOGIE EXISTE DEPUIS PLUSIEURS MILLIARDS D'ANNEES....
Et que les demi-imposteurs comme Olivier Hartmenshenn ex-du CEA n'ont plus que la CENSURE FASCISTE pour faire perdurer l'escroquerie....
Celui-là ne me répondit JAMAIS à la question.
Mwanda et Lomela dans le parc Lola ya bonobo
Demandez donc aux physiciens, ils comprendront instantanément que répondre OUI à cette question implique l'objectivité du monde réel et donc la VALIDITE DU CONCEPT de SIMULTANEITE..... et donc l'EFFONDREMENT INSTANTANE de toute la relativité de l'escroc Einstein....
Pour l'autre imposture du 20° siècle, la mécanique quantique et le sabordage du déterminisme, je vous renvoie sur mon article d'hier
DIMANCHE 9 MARS 2014Epigénétique et darwinisme : Est-ce la fin d'une imposture ?Bonne route....
Et cessez de FAIRE LE SINGE ! Même PLUS HUMAIN que les Parasites ! 


COMPLEMENT
Comme le texte a de joli passages, je le reproduis ici

L âge de la magie

Nous avons toujours été dans l 'âge de la magie .
Un je ne sais quoi qui perdure et qui perdurera. 
Depuis toujours.
Notre transcendance immanentiste est notre composition la plus fondamentale.
  Malgré l'essai de conciliation entre la réflexion humaine et  les données des sciences appliquées. 
Le refoulement de l idée de finitude  accentue la position des faiseurs de rêves, des magiciens. Le baton de pluie a  remplacé le mythe du progrès. Les rebouteux, les donneurs de leçons, les prophètes de tout poil, les économistes de la dernière heure. Ils sont tous là. A donner les onguents nécessaires à une maladie d'essence congénitale. 
On nous parle de conquête ininterrompue des sciences sur le réel, mais lieu d'une  bataille soubassement nécrosée.  Le fossé s 'est creusé, l'eau croupie l'a remplie. Le réel et le malade. Nous sommes les malades du réel, de cette nature incompréhensible. Moi, je , toi, il. décomposition cioranique d'un essai d'analyse voué a l 'échec. Le franco-roumain se retourne dans sa tombe. 
Ce fossé est devenu un gouffre,; plus nous comprenons, plus nous devenons ignorant. C 'est peut être un retour éternel  . Un aller-retour entre le savoir et l ignorance. Unes sorte d'ondulation captée par les méga-ordinateurs. L'homme,   sempiternel étranger d'une nature redevenue Gaia sous les mots-Dieu de Lovelock. Nature et culture, deux frères jumeaux. Qu'est ce qui relève du naturel ?, qu'est ce qui relève du culturel ? Le batôn de pluie est alors nécessaire. Les onguents sont attendus pour comprendre. 
Magiciens, magiciens. Ils sont tous lâ, et je les attends. J'ouvre ma porte. Une sorte d'auberge espagnole remplie de grecs et de phtisiques, d'exaltés du moi. Celui du centre est le plus beau, le plus grand, le plus intelligent. Ses habits d 'apparats scintillent dans l'obscurité de mes neurones. Il m'impressionne. Moi, le simplet, l'idiot, l'homme du peuple. Il me touche et déja, la chaleur de sa peau éclaire la pièce d'une obscure clarté. Il me dit : " L'univers, le réel , tel que l 'homme l'appréhende , est rabaissé au rang de phénomène kantien. 

J'acquiesce mais je ne comprends pas. J'ai besoin de magie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire