Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 11 mars 2014

Les « paradigmes » en physique ou les « écoles » en Histoire n'étaient que des camouflages idéologiques au service de la strate des Parasites. Pas des conceptions scientifiques. (remarques postmarxistes propos des écrits de Thomas Khun, Guy Bourdin et Hervé Martin)

Un passage amusant du documentaire sur les découvertes de Chantal Jègues Volkievickz - le planétarium de Lascaux -.....

LUNDI 10 MARS 2014

..... m'a ramené à un texte inachevé de janvier dernier sur le thème du "paradigme"
Jean Michel Geneste conservateur de la grotte de Lascaux est l'un de ceux-là. Même si ses hésitations apparaissent quelque peu ridicules pour nous. 
« Les idées reçues avec lesquelles on fonctionne, les paradigmes qui nous permettent de penser le monde préhistorique explosent. C'est une absolue révolution »
On remarquera avec amusement que le mot « paradigme » est utilisé dans le seul sens qu'il mérite : celui de flou idéologique, de crétinisme idéel, de stupidité structurée en apparence de science.
Cet honnête homme continue donc à ouvrir – même si tardivement – les yeux , et dit, dans le documentaire
….

« Si c'est le cas, nous allons devoir considérer ces sociétés comme ayant déjà des savoirs extrêmement structurés qui sont en contradiction avec ce que nous savons, y compris à l'heure actuelle, des sociétés de chasseurs-cueilleurs' »




un texte 
écrit le 21/01/2014
par Yanick Toutain
non peaufiné et relu en hyperdiagonale
 avant cette publication





De la même façon que l'Université française ne fut rien d'autre pendant des siècles que l'usine à fabriquer des escrocs baratineurs au service des féodaux et des bourgeois, de la même façon, l'immense majorité des prétendus « Historiens » ne furent que les agents idéologiques de la strate des Parasites dont le principal travail consistait à occulter la véritable Histoire des Répétants – donc l'Histoire des Humains.
De la même façon, le rôle des prétendus « épistémologues » de la science physique n'est rien d'autre qu'une fanfare d'accompagnement de l'escroquerie relativiste, les camoufleurs de l'imposture visant à jeter la science de Isaac Newton aux poubelles de l'Histoire.




Abstract : Faire de l'épistémologie ou de la « philosophie des sciences » ou encore de l'à peu prêt gnoséologique sans disposer de la science véritable est une absurdité. Faire de l'épistémologie en physique sans démonter l'imposture relativiste n'a aucun sens. Sauf de faire la propagande antimatérialiste. Faire de l'histoire des prétendues « écoles historiques » sans connaître le postmarxisme, la lutte des strates, Innovants, Parasites et Répétants n'aboutit qu'à un camouflage de la véritable épistémologie scientifique.





Que ce soit Thomas Kuhn en physique et son pseudo-concept fumeux de «paradigme» ou encore Guy Bourdin et Hervé Martin qui tombent dans le travers des recenseurs moralistes, il n'est pas possible de faire de l'étude quant à la construction de la science sans connaître la science elle-même.
Appeler « science » ce qui n'est que propagande ne permet pas d'étudier la construction de la véritable science.
Il n'est pas possible d'étudier ce que les prétendus historiens du passé (du Moyen-Age au 20° siècle) décrivaient, leurs méthodes, leurs impostures, quand on est soi-même ignorant des lois fondamentales de l'Histoire, ignorant des concepts du postmarxiste, ignorant des concepts du néomarxisme, ignorant de ce que la lutte des strates est l'axe fondamental autour duquel s'est articulée l'Histoire humaine.
Il n'est pas possible de faire un catalogue des « écoles » du passé sans même se poser une seule fois la question de leur liens (leurs liens) à la strate des Parasites, de leur lien à la strate des Innovants ou, encore, pour les « écoles » crypto-staliniennes pour leurs liens à la strate des Répétants.
Comment analyser l'attitude des Historiens proches du Parti Communiste sans savoir que ce parti fut conquis en 1921-1927 par la formoisie. Pire encore, sans connaître l'existence de cette classe.
Cela n'a aucun sens.
Comment étudier la façon dont une classe spoliatrice produit et influence de pseudo-intellectuels, de pseudo-chercheurs, de pseudo-scientifiques sans comprendre qu'elle est une classe spoliatrice !
Comme étudier le statut des Marc Bloch, des Lucien Fèvre, des Georges Duby et leur rapport aux prétendus « marxistes » sans comprendre que les uns et les autres étaient avant tout des formois para-innovois receleurs du butin colonial dans une structure universitaire formoise ayant passé un compromis historique avec la bourgeoisie esclavagiste française.
Leur installation – en tant que « pôle intellectuel » à Strasbourg était clairement l'acceptation de jouer le rôle de propagandiste de la victoire de l'impérialisme français sur l'impérialisme allemand – et donc un quitus donné aux invasions françaises en Afrique ….. freinant les invasions germaniques... en Afrique.

Comme n'a pas plus de sens la tentative absurde de Thomas Kuhn de clarifier – de prétendre clarifier – ce qu'il prétendait voir derrière ses « paradigmes ». Comme si géocentrisme héliocentrisme, « héliocentrisme de Newton » [qui n'a jamais existé] et relativité générale avaient été autre chose que des erreurs successives et délibérées. Des masques idéologiques destinés à camoufler le réel. Des impostures idéelles destinées à conforter les puissants de la strate des Parasites et leur domination sur les peuples.
Aller chercher dans le « Timée » de Platon, le terme de « paradigme » pour décrire une sorte de prétendue « Weltanschauung » scientifique, que Kuhn, d'ailleurs prétendait préférer appeler « matrice disciplinaire » pour camoufler l'imposture einsteiniste et ses délires antimatérialistes est digne d'un ignorant ou d'un complice de la secte relativiste.



Je viens (sur 3 jours) de lire plus des ¾ du livre de Guy Bourdin et Hervé Martin « Les écoles historiques »


Conclusion
De la même façon que l'Université française ne fut rien d'autre pendant des siècles que l'usine à fabriquer des escrocs baratineurs au service des féodaux et des bourgeois, de la même façon, l'immense majorité des prétendus « Historiens » ne furent que les agents idéologiques de la strate des Parasites dont le principal travail consistait à occulter la véritable Histoire des Répétants – donc l'Histoire des Humains.

De la même façon, le rôle des prétendus « épistémologues » de la science physique n'est rien d'autre qu'une fanfare d'accompagnement de l'escroquerie relativiste, les camoufleurs de l'imposture visant à jeter la science de Isaac Newton aux poubelles de l'Histoire.
Les uns et les autres ont vaincu.
Que la conscience de nos défaites dans les batailles du 20° soit un outil puissant pour nos combats prochain contre les imposteurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire