Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 16 mars 2011

Crime écologique Fukushima : 180 travailleurs japonais envoyés à la mort ! La révolisation enverra les Lauvergeon, Carlos Ghosn, les actionnaires de TEPCO, d'AREVA, de EDF et autres criminels écologiques faire les manoeuvres condamnés dans leurs centrales en fuites !

J'écrivais, samedi 12,(J'en suis encore à me demander Après tant et tant d'années Qu'est-ce que j'foutais à Paluel Quand les radiations sont si belles !)

"Il faudra, un jour calculer le VÉRITABLE bilan du nucléaire depuis un siècle.
J'écrivais en 2007, à propos des irresponsables diplômés qui ont entrainé l'humanité dans la catastrophe en se mettant au service des capitalistes à l'Ouest et en gérant l'URSS et les Etats formois à l'Est
=en republiant un article de 2007

Les cadres supérieurs, qui sont les organisateurs du naufrage de l'Humanité au 20° siècle, se partagent entre valets des capitalistes à l'Ouest et criminels staliniens à l'Est.
Les membres de cette haute formoisie ont été les officiers supérieurs de la classe bourgeoise.
Les guerres impérialistes, les boucheries de 14-18, le massacre des communistes russes, les crimes staliniens, les horreurs de l'armée d'Hiro-Hito, les assassinats de patriotes du Sud (à commencer par Sétif et Madagascar), les assassinats des années 60, le choix nucléaire, le gaspillage des ressources, ont été encadrés par les scientifiques de la haute formoisie.
La victoire de la Relativité, c'est eux!
La mécanique kwantique, c'est eux !
Les bourreaux d'Auschwitz et de Tokyo, c'est eux !
Les spectateurs sur la photo, c'est leur science !


Les militaires qui se font irradier en short, dans le Sahara (de Gaulle fait sa bombe), c'est encore eux ! (la plainte va peut-être, enfin, aboutir)
L'amiante sans danger, c'est eux ! (heureusement que la haute formoisie de Jussieu a été touchée, sinon, le "bas prolétariat" des sans diplômes continuaient à s'en bouffer régulièrement !)
Les transfusions inoffensives, c'est eux !
Leur mascotte c'est le crétin Claude Allègre, le spécialiste de volcans et de l'effet de serre.
Les 10 000 ans de stockage des déchets nucléaires, c'est encore eux !
La gendarmerie mobile qui nous tape dessus sur les chantiers de centrales en 74/75 c'est eux!

19h44: La piscine de stockage du réacteur n°4 de la centrale de Fukushima 1 ne contient plus d'eau
Conséquence: des niveaux «extrêmement élevés» de radiations, a déclaré le président de l'Autorité américaine de régulation nucléaire (NRC).
(source 20 minutes)

180 TRAVAILLEURS ENVOYES A LA MORT NUCLEAIRE !

Ce sont maintenant les mêmes qui envoient à la mort 180 travailleurs japonais !
Hier encore, j'écrivais sur

mardi 15 mars 2011 :Apocalypse au Japon : LES CRIMINELS ECOLOGIQUES DU NUCLEAIRE ET DU CARBONE SERONT JUGES PAR LA REVOLISATION MONDIALE : L'accident de Fukushima est désormais du niveau 6

Ils seront jugés pour l'ampleur de leurs crimes : Mise en fabrication et en circulation d'engins de morts, d'engins de destruction de l'humanité, d'engins de destruction de la Terre.

CENTRALES NUCLÉAIRES
ET
MACHINES CARBONE :
ENGINS DE DESTRUCTION
DU GENRE HUMAIN ET DE LA TERRE
Et la conclusion portait sur les SACRIFIE dont les journaux ne parlaient pas :
LES ASSASINS CIRMINELS ECOLOGIQUES ENVOIENT A LA MORT TOUS LES TRAVAILLEURS DU NUCLEAIRE TENTANT DE REPARER LES CENTRALES

Les bonus du film K19 nous montrent les maquilleurs au travail. La documentation des irradiés a été difficile à réunir. Les Lauvergeon sont des manipulateurs qui MENTENT et mettent un chape de plomb sur leurs crimes potentiels.
Ils mentent autant sur les risques que sur les conséquences sanitaires. Pour les populations voisines, mais, pire encore, pour les malheureux SACRIFIES qui sont envoyer réparer les fuites d'eau (..)
La chape de plomb des criminels du gouvernement japonais et de la société TEPCO (The Tokyo Electric Power Company) se lève.
The Tokyo Electric Power Company, Incorporated (東京電力株式会社, Tōkyō Denryoku Kabushiki-kaisha?, TSE : 9501), plus connue sous l'appellation Toden (東電, Tōden?) ou encore TEPCO, est une multinationale d'origine japonaise et le plus grand producteur privé mondial d'électricité. La compagnie exploite principalement des centrales thermiques et 3 centrales nucléaires (17 réacteurs). D'autre part, elle dispose de centrales hydroélectriques, de parcs éoliens et d'une centrale géothermique.
La compagnie TEPCO a été fondée en 1951, succédant à la Tokyo Electric Light Company dont la fondation date de 1883.
L'entreprise a plusieurs fois été mise en cause pour défaut de préparation à un accident ou falsification de documents[1].
  • En avril 2003, le gouvernement japonais a ordonné à TEPCO de fermer tous ses réacteurs nucléaires pour un contrôle de sécurité après la découverte de documents falsifiés.
  • Le 16 juillet 2007, le séisme de Chūetsu-oki, de magnitude 6,8[2], endommage les installations nucléaires de TEPCO situées dans la région de Niigata. Un nombre important d'anomalies sont relevées, dont plusieurs graves. (Voir l'article Séisme de 2007 de Chūetsu-oki pour plus de précisions), qui à Niigata a été trois fois plus puissant que ce que les concepteurs de la centrale nucléaire la plus proche avaient prévu ou même imaginés selon le sismologue japonais Katsuhiko Ishibashi, l'un des principaux conseillers du gouvernement japonais sur la sécurité nucléaire en cas de tremblement de terre[3].
  • Le 11 mars 2011, suite à au séisme suivi d'un tsunami qui ont touché la moitié Nord du Japon, plusieurs réacteurs gérés par la compagnie dans la région la plus touchée sont arrêtés. Dans les jours qui suivent, faute de moyens de refroidissement la pression augmente dans les enceintes de confinement de certains d'entre eux. TEPCO doit gérer une situation de crise grave (accident nucléaire de Fukushima) avec notamment le 12 mars 2011 la destruction (par une explosion d'hydrogène selon les premières sources disponibles) du bâtiment recouvrant l'enceinte de confinement du réacteur n°1 (le plus anciens) de la Centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Peu d'information sont diffusées vers le public lors de cet épisode critique, avec même des informations contradictoires envoyées à l'AIEA qui a du corriger ses communiqués entre le 13 et 12 mars 2011.
C'est un article du journal "20 minutes" qui lève le rideau criminel cachant l'ampleur des crimes :

Catastrophe nucléaire au Japon: 180 hommes sacrifiés au coeur des réacteurs atomiques

21 commentaires
Créé le 16.03.11 à 16h49 -- Mis à jour le 16.03.11 à 19h32

FUKUSHIMA - Ils ont pour mission d'empêcher une fusion qui s'avérerait dramatique...

La crise nucléaire au Japon s'est aggravée ce mercredi après une forte élévation de la radioactivité, quelques heures après un nouvel incendie sur le site de la centrale de Fukushima-Daiichi. Le personnel encore sur place, 180 employés sur 800, a été temporairement évacué, mais leur avenir s’annonce quoiqu’il arrive bien précaire.
«On peut les qualifier de sacrifiés», estime Bruno Chareyron, expert de la Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (Criirad), joint par 20minutes.fr. «A l’extérieur de la centrale on a eu des niveaux de radioactivité quatre millions de fois plus importants que le niveau naturel. Les gens qui sont dans les centrales sont donc soumis à des irradiations mais également des contaminations de la peau, des inhalations ou des ingestions d’éléments radioactifs», ajoute-t-il, précisant ne pas connaître pour autant l’efficacité de leur protection (masques, gants, etc.).

Augmentation du risque de cancers

«Même si des rotations sont organisées, ces personnes vont subir des très fortes doses et auront des séquelles. A court-terme, ça peut se passer comme à Tchernobyl où les pompiers sont morts quelques jours après leur intervention. A long-terme, il y aura une augmentation du risque de cancers, pendant plusieurs décennies», poursuit Bruno Chareyron.
La mission des «liquidateurs» est pourtant essentielle: il s’agit d’empêcher toute fusion des réacteurs de la centrale en y injectant de l’eau en permanence afin de les refroidir. Après l’échec du largage d’eau par hélicoptère, leurs moyens d’action sont dérisoires puisqu’ils ne disposent que de simples canons à eau, généralement employés lors d'émeutes ou de manifestations.

Des «missions-suicides» selon les associations

Depuis le début de l'accident de Fukushima, que l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a classé au niveau 6 (sur 7) sur l'échelle Ines, Tokyo Electric Power (Tepco), l’opérateur de la centrale, a très peu communiqué sur les opérateurs travaillant contre la montre auprès des réacteurs. On ignore par exemple combien de temps ils passent dans les bâtiments ou leur équipement exact.
Le réseau «Sortir du nucléaire», qui regroupe plusieurs centaines d'organisations anti-nucléaires en France, estime que leur travail s'apparente à des «missions suicides». Mais pour la ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, les conséquences d'un éventuel arrêt des tentatives de refroidir les réacteurs pourraient être dramatiques.

C.C. et A.C. avec Reuters
Nous enverrons les criminels français nettoyer leurs saloperies.
Hier j'évoquais le témoignage d'un Français, gendre d'un travailleur japonais de la centrale qu venait de faire ses adieux à sa famille, avant de rejoindre sa mission suicide :

Un expatrié nous parlait, il y a trois jours de son beau-père japonais. Il craquait tout à l'heure sur les antennes. Le père de sa femme est envoyé à la mort par les Lauvergeon japonais, les Kosciusko-Morizet de Fukushima. Nous enverrons ces deux CRIMINELLES ECOLOGIQUES REPARER PALUEL quand la fuite ou les algues rendront mortel le voisinage !
Le beau visage de celle qui nous ment depuis des jours et des jours deviendra comme celui des malheureux sous-mariniers du K19, comme le VISAGE DES MALHEUREUX TRAVAILLEURS JAPONAIS ENVOYES A LA MORT NUCLEAIRE !




L'héroïsme montré dans le film cache à peine la position des deux haut-formois staliniens présentés dans le film. Ils sont deux criminels stalino-fascistes travaillant pour un Etat formois stalino-fasciste. Un Etat criminel.

:

==

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire