Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 28 mars 2011

LES PRINCIPES DE BASE DU LIBERAL EGALITARISME.(3) Un brouillon et un débat sur le texte de André Franc-Shi : Esquisse d’un programme libéral-égalitariste, comment surpasser les paradigmes modernes ?

LES PRINCIPES DE BASE DU LIBERAL EGALITARISME. (un brouillon) et un débat sur le texte de André Franc-Shi : (Esquisse d’un programme libéral-égalitariste, comment surpasser les paradigmes modernes. ) (1° présentationmon brouillon inachevédébat sur votre texte)



Une analyse critique du texte de André Franc-Shi.

dimanche 27 mars 2011

Esquisse d’un programme libéral-égalitariste, comment surpasser les paradigmes modernes.



Nous nous réclamons du libéral-égalitarisme, et ce n’est pas pour rien! Économiquement, nous sommes ‘libéral’ car nous acceptons la loi du libre marché (offre et demande) pour fixer les prix. Toutefois, nous sommes ‘égalitaristes’ car nous prônons l’abolition du marché du travail et l’adoption d’un revenu unique pour tous. Ainsi, nous ne nous opposons pas à la loi qui fixe le prix du pain et des autres marchandises, mais celle qui fixe le prix du travail humain. En d’autres mots, ce que nous revendiquons, c’est de séparer le libéralisme-matériel (marchandise) du libéralisme-humain (marché du travail) au même titre que nous avons autrefois séparé le pouvoir de l’Église et de l’État.

Nous ne pouvons qu'être en accord avec ce début qui reprend les principaux points du programme économique que nous défendons, Julie Amadis et moi-même, depuis dix ans. En luttant sur ce programme depuis le mois de décembre dernier, vous vous êtes prononcé à la fois en sa faveur sur le plan pratique et à la fois sur le plan des principes : en particulier le distingo entre le marché des humains et le marché des objets.
Il est dommage, en ce début, que, comme vous le faites trop fréquemment, il n'y ait pas de référence précise au texte où ce distingo est fait POUR LA PREMIERE FOIS. Vous renvoyez le lecteur à un texte de deuxième main sur ce thème – texte dont vous êtes l'auteur. Cela sème la pagaille pour l'EPISTEMOLOGIE SCIENTIFIQUE de l'avenir.
Certes, les ordinateurs de nos héritiers parviendront à démêler le vrai du faux, parviendront à reconstituer la chronologie précise des textes, des découvertes analytiques et des inventions (ou découvertes) programmatiques qui en sont les conséquences.
Il est dommage que cela commence par le versant « libéral » dès le début.
On peut faire le choix entre commencer par l'égalitarisme (en s'adressant aux peuples spoliatés).
Mon brouillon du 7 mars commençait par l'affirmation de la volonté du peuple.
Commencer par le caractère libéral est plutôt maladroit.

Ce que nous prônons avant-tout, c’est la démocratisation de l’économie, et donc la destruction des monopoles de capital social. Toute accumulation de capital et sa gestion par une poignée d’individus (même s’ils sont élus) est à l’opposé du socialisme et du communisme que nous revendiquons. Nous prônons l’instauration d’un système volontariste, où tous sont absolument libres de faire ce qu’ils veulent, à condition qu’ils aient accompli leur travail civique (travail minimum requis pour bénéficier des avantages de vivre en société). Tout doit évidemment commencer par un renversement révolutionnaire de l’ordre établie.

Non, nous ne nous revendiquons pas ni du socialisme, ni du communisme. Ce serait faire le jeu de l'adversaire que de revendiquer un tel projet.
Vous vous réclamez des objectifs de ce qui s'appelle – depuis dix ans – l'investissement démocratique (ou parfois humano-cratique) ce n'est pas une raison pour tenter de semer la pagaille sur ce que nous voulons.
Il y a, à cela trois raisons.
1° Premièrement, Lénine nous a appris que les chemises sales doivent être changées.
C''est la raison pour laquelle, après 1993, j'ai INVENTE le mot « égalitariste » pour que ceux qui pourraient se rapprocher de notre lutte n'imagine pas que le projet stalinien ait quoi que ce soit à voir avec celui qui était le mien.
Lénine appelait « chemise sale » le mot « socialisme ».
Il serait idiot de le reprendre.
Idem pour le mot « communisme ».
2° Mais il ne s'agit pas seulement d'un mot. A quel endroit des projets « communistes » et « socialistes » pourraient-on trouver des similitudes avec l'investissement démocratique.
Je l'ignore totalement. Si vous en trouvez des exemples, ils m'intéressent.
Mais, la gestion des projets « socialistes » et « communistes » a toujours été présentée comme celui d'un appareil bureaucratique.
Or, la mise en lumière de la formoisie nous montre que celle-ci ne cèdera jamais son pouvoir de bon gré.
Il faut donc renoncer non seulement au « MOT » mais aussi au CONTENU.
3° Or, l'importance que prend de plus en plus la lutte des strates nous montre que le fait de permettre la CREATION D'ENTREPRISES (égalitaristes) est un impératif politique qui prendra de plus en plus le pas sur le champ de la lutte des classes elle-même.
En conséquence de quoi, notre COMBAT POUR L'INVESTISSEMENT DEMOCRATIQUE nécessitera de plus en plus de prendre des positions qui revendiqueront notre ANTI-SOCIALISME !
Nous sommes CONTRE toutes les formes de SOCIALISME/
Nous sommes pour le DROIT INDIVIDUEL à INVESTIR.
Rien dans le socialisme, qu'il soit celui de Man ou de Staline ne ressemble à quoi que ce soit de ce droit.



Le renversement révolutionnaire (Comment prendre le pouvoir)
Nous prônons l’instauration d’une pyramide de délégués révocables formés de groupes de 25 individus. Si on procédait ainsi au Québec, avec nos 7 500 000 citoyens, cela ferait 4 paliers de gouvernance, tous formés de groupes de 25 individus élus, à tout moment révocables. En France, ce serait seulement 5 paliers et seulement 6 paliers si on incluait les 6.8 milliards d’individus sur toute la planète. Ainsi, le coeur de la démocratie mondiale, TOUTE la démocratie mondiale, reposerait sur des groupes la grosseur d’une classe d’école, soit seulement 25 individus!

Nous somme tout à fait d'accord sur cet exposé et sur le contenu.
Avec la LCR depuis 1973, contre elle à partir de 1996, puis avec Julie Amadis à partir de l'année 2000, je me suis battu pour la désignation de délégués de conseils révocable à tout moment.
C'est l'héritage de la Révolution Russe de 1905.
Il est venu compléter l'héritage de la Commune de Paris de 1871 – le délégués députés révocables à tout moment.
Il faut REVENDIQUER CE DOUBLE HERITAGE.
L'ajout d'un étage supplémentaire – délégué de base – est une innovation (découverte ou invention) faite après 2004 au vu de l'accumulation des magouilles de la LCR dans les mobilisations étudiantes.
Cette innovation programmatique « défensive » à mesure où nous envisagions sa mise en application s'est révélée de plus en plus prometteuse et riche de potentialités politiques. (cf l'introduction de ce texte)

Il était clair, dès le départ, que le DROIT de DELEGATION était accordé à la jeunesse. Nous avons fixé à 7 ans le droit d'avoir son propre délégué de base. Le critère étant la capacité à lire, des enfants plus jeunes pourraient même avoir le droit de déléguer leur pouvoir politique.
Le fait, André, que vous passez soigneusement sous silence cet aspect favorable à la jeunesse est comparable à l'attitude des révisionnistes du début du 20° siècle qui se fabriquaient un PSEUDO-MARXISME en effaçant des textes de Marx tout ce qui était susceptible de FACHER LA CLASSE BOURGEOISE.
Il serait fort dommageable que, à peine trois mois après que vous ayez rallié le combat libéral-égalitariste, vous soyez occupé à en saboter les mesures principales.
En effet, la libération du Québec, du Canada, des USA est IMPOSSIBLE PACIFIQUEMENT sans la mobilisation révolisationnaire de la jeunesse.
Passer sous silence – ou pire encore – combattre le DROIT A LA DELEGATION A PARTIR DE 7 ANS c'est FAIRE DE L'OPPORTUNISME par rapport à la PARENTOISIE américaine.
Notre projet est CLAIREMENT de PRIVER TOUS LES PARENTS de QUELQUE DROIT QUE CE SOIT SUR LEURS ENFANTS.
Notre projet est de mettre hors d'état de nuire la formoisie canadienne, la bourgeoisie canadienne.
En nous appuyant sur les rares spoliatés du pays. En noius appuyant, donc sur lA STRATE DES INNOVANTS.
Et donc en ACCORDANT LEURS DROITS POLITIQUES AUX JEUNES A PARTIR DE 7 ANS.


L’objectif avoué doit être d’abolir le système parlementaire et le remplacer par cette délégation révocable. Lorsque NOTRE État de délégués révocables représentera plus d’individus que LEUR État parlementaire, il sera légitime de gagner le pouvoir parlementaire, de l’abolir et de le remplacer par cette délégation. Par exemple, si Jean Charest a été élu avec seulement 2 500 000 votes, il suffit que notre délégation révocable rassemble plus que ces 2 500 000 votes pour qu’il devienne aussi légitime sinon plus que l’État québécois de Jean Charest. Cette délégation révocable, l’État du futur, ne doit pas pouvoir bénéficier de pouvoir économique, ce sont les individus qui auront ce pouvoir. L’État du futur n’aura comme tâche que de fixer des normes, par exemple : le nombre sécuritaire de plomb dans la peinture, décréter l’abolition de l’ancien régime parlementaire, décréter l’abolition du profit et du capitalisme dans son ensemble, n’importe quoi qui fixe des normes et qui n’a pas besoins de pouvoir économique. Toute l’économie du futur ne reposera pas sur une organisation étatique et arbitraire, mais sur l'initiative individuelle. Aucune taxe, ni impôts, aucune façon pour l’État d’accumuler du capital social.

Cette façon de présenter les choses est absurdes. IL N'Y AURA PLUS D'ETAT.
Comment voulez-vous qu'il puisse accumuler quoi que ce soit.
L'exposé est conforme au programme pour le reste.

Surpassement du capitalisme
Si le but est de détruire le capitalisme, il faut détruire les moyens qui permettent l’accumulation du Capital, qu’il soit privé (capitalisme bourgeois) ou étatique (capitalisme d’État). La nationalisation des banques est donc indispensable. Toutefois, ces banques ne doivent pas être gérées ni par l’État, ni par des groupes d’individus. Ses tâches doivent donc être réduites à sa plus simple expression :
-Fusion de toutes les banques
-Abolition des services banquiers (prêts, placements, hypothèques, etc.).
-Toutes les tâches de dépôts et de retraits sur les comptes peuvent être faits par un simple ordinateur.

Le mot « nationalisation » est uniquement PEDAGOGIQUE. Mais uniquement pour le Sud.
C'est une vision CHAUVINE que de vouloir « NATIONALISER » les banques ou les usines en France. IL FAUT FAIRE AFRICATION !
TROUVER CITATION de MON TEXTE
Tout le patrimoine IMMOBILIER doit APPARTENIR à l'humanité toute entière.
Il est dommage – mais c'est une habitude constante chez vous – que vous ne participiez JAMAIS aux débats dans lequels j'introduis des CONCEPTS ou des NEOLOGISMES.
Faire Africation en Afrique,c'est rendre à l'humanité ce qui lui revient.

Si la REVOLISATION GAGNE AU QUEBEC, la BANQUE UNIQUE appartient AUSSITÔT AUX QUEBEC MAIS AUSSI (et à égalité) ELLE APPARTIENT à TOUS LES AFRICAINS.
Ne pas comprendre cela, combattre cela, c'est faire œuvre de révisionnisme et d'infiltration au sein du mouvement libéral-égalitariste.



Pour empêcher toute accumulation du capital, il faudra abolir le profit privé. Il faut donc créer un compte bancaire social où tous les entreprises déposeront leurs profits (le cas échéant sera considéré comme de la fraude ou de l’évasion fiscale et sera jugé au même titre que ces infractions aujourd’hui). Pour ne pas que ce système se transforme en capitalisme d’État, le capital social ne doit PAS être géré par des élus, des fonctionnaires ou tout autre groupe d'individu, mais il faut qu’il soit géré par l’ensemble des individus eux-mêmes! Il faut donc :
-Inviter tous les individus qui n’ont pas de “compte bancaire” personnel d’en ouvrir un.
-Création du salaire unique pour tous, où, sur une période mensuelle, le profit accumulé dans le compte bancaire social sera redivisé également entre tous les membres de la société.

NON NON et NON !
« 
Les entreprises déposeront leurs PROFITS » !!!
C'est totalement absurde !
Les entreprises déposeront LEUR CHIFFRE D'AFFAIRE !
Elles déposeront la TOTALITE de la masse monétaire qu'elles auront perçu !
Ne pas comprendre cela ou REFUSER CELA, c'est travailler pour l'ENNEMI !
En effet, nous REFUSONS LE PROJET TITO à la YOUGOSLAVE !
Nous ne voulons pas d'un SOCIALISME NEO-STALINIEN dans lequel les ENTREPRISES RESTENT MATRESSES DE LEURS INVESTISSEMENTS !

Quant au SALAIRE UNIQUE, il sera et demeurera à 1000 EUROS PAR MOIS.
Sans jamais varier. (on pourra faire des MONDIOs comme nouvelle monnaie). Il est hors de question que le montant du salaire unique varie/
Idem pour l'investissement démocratique. Son montant sera constant.
Ce seront les biens de consommation qui verronstleurs prix varier.
Depuis le mois de décembre, vous avez eu plus que le temps de lire nos textes.
Pour quelle mystérieuse raison est-ce que vous reprenez notre programme en effacant ce qui peut déplaire aux staliniens ?
Cela devient un salmigondis incompréhensible !


Ainsi, si on prend le PIB canadien et qu’on le divise par le nombre de canadiens, on pourrait offrir plus de 3000$ par mois à TOUS les Canadiens. De la même façon, si on prend le PIB mondial et qu’on le divise également entre TOUS les terriens, on pourrait déjà offrir environ 950$ par mois à TOUS les terriens, femmes, hommes, enfants, vieillards, handicapés, tous sans discrimination!
« offrir plus de 3000$ par mois à TOUS les Canadiens »

Vous plaisantez, j'espère !!!

Vous,proposez à la formoisie vautour du Québec de chasser les capitalistes et de ….. VOLER LES AFRICAINS, de VOLER LES HAITIENS, de VOLER LES CHINOIS....

C'est du CHAUVINISME LE PLUS ABJECT !

Après la REVOLISAITON, les Québécois AURONT 1000 euros (1200 dollars) comme TOUS LES TERRIENS !

Le PIB mondial est actuellement de 600 euros (moins de 900 dollars) notre projet envisage une petite augmentation.
Mais, pour la suite, les taxes carbones viendront REDUIRE les revenus des pays VICTIMES DE PÄTHOLOGIE CONSUMERISTE.

Investissement démocratique
Une partie à déterminer (admettons 20%) de ce revenu unique à tous les citoyens serait extrait de son revenu pour “l’investissement démocratique”. Mais ce n’est pas à l’État ni à quiconque autre que l’individu lui-même de décider comment il veut investir cet argent. Par exemple, admettons que nous offrons 3000$ par mois à tous les Canadiens. 20% de 3000$ = 600$ en investissement démocratique pour tous. Ainsi, chaque individu, à tous les mois, peut décider comment il répartit son investissement. Il peut investir 200$ dans le projet de l’un de ses amis, 300$ dans sa propre entreprise et, admettons, 100$ pour la recherche contre le cancer, ou pour l’armement de la patrie, n’importe quoi! Nous avons ici l’essence même de la participation démocratique proportionnelle et égale entre chaque individu. À côté d’un tel système écono-politique, n’importe quelle théorie sur la “démocratie participative” ou la “démocratie proportionnelle” sera gêné de sa mollesse. Ce qui est important à retenir ici, c’est qu’il n’y a plus de concentration du capital social, mais que celui-ci est réparti également entre tous les individus. Plus de capitalisme, plus de moyens d'opprimer l'Humain par l'Humain.

A NOUVEAU, du REVISIONNISME PROGRAMMATIQUE !
C'est TOTALEMENT SCANDALEUX !
Non seulement vous accordez le droit aux Canadiens de VOLER LES AFRICAINS en leur versant 2400 dollars par mois (au lieu des 1000 euros soit le DOUBLE de ce que nous préconisons), mais, DE SURCROIT, vous accordez à la FORMOISIE CANADIENNE un DROIT à INVESTIR SUPERIEUR !

Vous n'avez pas HONTE !!!

Comment seront financés ces INVESTISSEMENTS de PRIVILEGIES ?

La réponse est simple : EN LAISSANT TOUS LES ROMEO DALLAIRE DU CANADA continuer à ECRASER les Terriens du Sud !!!

Comment voulez-vous qu'il soit possible que les Canadiens aient le droit d'investir 600 euros par mois quand le MAXIMUM possible (en projection) est de 300 euros ?

De plus, vous vous mettez à faire l'APOLOGIE DES ABUS DE BIENS SOCIAUX.
Quand je lis « 
Il peut investir 200$ dans le projet de l’un de ses amis, 300$ dans sa propre entreprise »
Je suis totalement SCANDALISE !!

Qu'est-ce que vous cherchez André Franc-SHi ?
Vous tentez de SABOTER LE COMBAT libéral-égalitariste ?

Il est hors de question - ET CELA DEPUIS DIX ANS !!! (depuis le 1° jour où cette mesure a été préconisée) – que QUICONQUE PUISSE INVESTIR dans SA PROPRE ENTREPRISE !
Et cela pour une raison simple : il ne faut pas laisser le DROIT A INVESTIR à une CLASSE PARTICULIERE.
La mesure que vous préconisez


De cette façon, chaque individu devient à lui-seul fonctionnaire, banquier, investisseur et politicien. Si, par exemple, vous avez un projet de construire des panneaux solaires, vous aurez votre propre investissement démocratique de garanti, c’est à dire que vous pourrez investir la totalité de votre 600$ dans votre propre entreprise si vous voulez (tous les profits redeviendront collectifs par la suite). Par contre, si cet investissement n’est pas suffisant, vous devrez aller ‘vendre’ votre projet aux autres, afin de les convaincre d’investir une partie ou la totalité de LEUR investissement démocratique dans VOTRE projet. C’est cela la démocratisation de l’économie! Et c’est ainsi la seule façon que le libre marché peut subsister en même temps qu’une démocratisation de l’économie. Pas besoins “d’organiser” l’économie par l’État, les individus s’organiseront eux-mêmes selon leurs propres besoins. N'est-ce pas exactement cela le réel libéralisme qu'essayait d'évoquer Adam Smith avec sa théorie de la "main invisible". Il n'y a ici aucune organisation économique arbitraire, mis à part....
OU L'ON PASSE DU REVISIONNISME FORMOIS A PIQUER DANS LA CAISSE !

Vous proposiez, au-dessus de laisser les CREATEURS D'ENTREPRISE investir dans leur PROPRE ENTREPRISE.
Ce qui est PROPREMENT SCANDALEUX et CONTRAIRE à ce que nous préconisons depuis DIX ANS.
Maintenant, vous laissez les PROPRIETAIRES IMMOBILIERS (ceux que vous allons CHASSER de chez eux) PIQUER DANS LA CAISSE pour FINANCER LEUR PROPRE LOGEMENT :

« vous avez un projet de construire des panneaux solaires, vous aurez votre propre investissement démocratique de garanti, »
VOUS ETES EN TRAIN DE FAIRE UN HOLD-UP SCANDALEUX dans notre programme pour LE TRANSFORMER EN BOUILLIE REFORMISTE SOCIAL-DEMOCRATE !!!

IL EST HORS DE QUESTION QUE QUI QUE CE SOIT INVESTISSE DANS UN PROJET dans lequel lui, un de ses proches, un ami ou qui que ce soit avec qui il est lié ait des INTERETS !!!
VOTRE PROJET, c'est l'ABUS DE BIENS SOCIAUX GENERALISE !

Le travail civique
Le travail civique est la seule obligation qu’a l’individu pour bénéficier de sa vie en société. Si l’individu refuse de faire le travail civique, il est invité à s’occuper de lui-même seul, sans l’aide sociale et donc sans le revenu unique pour tous. Le travail civique représente les emplois ESSENTIELS, où pas assez d’individus veulent participer. Par exemple, s’il y a seulement 10 éboueurs alors qu’il en faudrait 15, cinq individus auront comme travail civique de faire l’éboueur pour une période à déterminer (admettons un mois). Ces individus seront choisis au hasard, par un ordinateur, selon les critères nécessaires pour faire ce travail (âge, région, etc.). Pour qu'un tel système de répartition puisse fonctionner, il est INDISPENSABLE que toute l’information traitée par ces ‘ordinateurs sociaux’ soit complète, à tout moment disponible et publique, afin d’éviter le favoritisme ou toute forme de fraude.






Cet aspect vous semble important. Vous pourriez le creuser davantage.
Mais à la condition que le révisionnisme généralisé de l'ensemble de ce texte scandaleux cesse.
Le tirage au sort me paraît curieux.

1 commentaire:

  1. Dans cet apport, vous dites qu'"IL EST HORS DE QUESTION QUE QUI QUE CE SOIT INVESTISSE DANS UN PROJET dans lequel lui, un de ses proches, un ami ou qui que ce soit avec qui il est lié ait des INTERETS !!!" Qui donc surveillera cela? Qui donc sera chargé de faire investigation pour s'assurer qu'il n'y ait pas de lien ou d'intérêt entre les individus? Si nous avons une entreprise qui fait de l'asphaltage et que nous voulons faire une route asphaltée près de chez-nous, vous dites que nous ne pourrions pas 'vendre' notre projet d'asphaltage ni notre expertise à notre entourage par cause de conflit d'intérêt? Il y a certainement quelque chose que je ne comprends pas dans votre processus, nous pourrions élaborer sur ce sujet en particulier.

    RépondreSupprimer