Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 4 mars 2011

Révolution Tunisienne : Non à la thermidoration ! A BAS LA CONSTITUANTE ! A BAS L'ETAT BOURGEOIS ! A BAS L'UGTT ! A BAS LE RCD ! MEBAZA DEGAGE ! IL FAUT UN GOUVERNEMENT DE DELEGUES REVOCABLES ! Une réponse à Khanouff et Manou

KHanouff avait écrit sur son blog

01.03.2011
De la rage contre les charognes d’une certaine UGTT
Hier après midi les représentants des syndicats des différentes annexes de l’entreprise se sont réunis avec notre premier responsable. Ces personnes faut-il le rappeler avaient tous des responsabilités dans les cellules professionnelles du RCD et obéissent au doigt et à l’œil à un des « proches » de A. Jrad : le secrétaire général adjoint de la Fédération générale du pétrole Hasnaoui Smiri. Les demandes formulées par ces pseudos syndicalistes sont ni plus ni moins des fortes et insensées augmentations salariales. Dans ces moments difficiles la direction générale pour ne pas voir ces différentes installations de remplissage de bouteilles de gaz, et autres hydrocarbures paralysées par ces traitres a préféré plier genoux et accepter une partie des revendications…Sous la menace, avec les couteaux des acolytes de A. Jrad sous la gorge, ce qui reste des revendications sera discuté le 31 mars…Je ne suis que colère et rage contre les charognes d’une certaine UGTT qui se lèchent les babines…

Et un lecteur avait ajouté
Salut.

La rage ne suffit pas. Pourquoi vous ne vous regroupez pas et faites des actions pour aider votre entreprise. Chez nous on a fait un don d'une journée de travail au gouvernement et on n'a pas demandé d'augmentation cette année. Vous pouvez négocier cette demande d'augmentation de salaire de sorte qu'elle ne soit effective que après la déclaration de bilan de l'entreprise. Ne pas se laissez faire svp chacun est responsable. On ne plus se permettre de comdanner en silence. J'espère que vous trouverz une solution qui vous appartient.
Écrit par : manou
01.03.2011
Je viens de lui répondre :


Votre colère est légitime.


Mais il faut prendre un recul conceptuel pour distinguer les débats et donc les axes programmatiques.

1° En résumé, il y a le débat sur la DISLOCATION de l'APPAREIL d'ETAT au service de la bourgeoisie esclavagiste.

Or, cet Etat benaliste était organisé par les membres et les militants politiques d'une classe sociale.

La DISLOCATION de l'Etat de l'ESCLAVOISIE implique donc la dislocation des STRUCTURES POLITIQUES de la FORMOISIE BENALISTE.

Mais, tout cela est compliqué par la semi-collaboration de l'aile "gauche" de l'UGTT qui, comme le pratique en France la NPA a REFUSE de COUPER LES PONTS avec leurs "camarades" de la haute formoisie et les bureaucrates formois au service de cette bourgeoisie esclavagiste.

Il n'est pas étonnant que notre blog soit le seul à dénoncer activement l'Internationale Socialiste comme étant un GANG CRIMINEL INTERNATIONAL.



TOUTES LES STRUCTURES SYNDICALES BENALISTES DOIVENT ETRE DISSOUTES et pas seulement le RCD.

ET DONC LE MOT D'ORDRE DE DISSOLUTION DE L'UGTT est un mot d'ordre REVOLISATIONNAIRE anti-THERMIDORATION !

A BAS L'UGTT !



2° Le REVENU CONSOMMABLE.

On retrouve le débat sur QUI mérite QUOI et donc la prétention égoiste des DIPLOMES, de la bourgeOISIE de la FORMation, de la FORMOISE à réclamer un SALAIRE PLUS GRAND.

Tous ceux qui refuseront de réclamer 500 DINARS pour TOUS les Tunisiens (à partir de 14 ans) et demi-part 250 dinars par enfant..... se FERONT PIEGER idéologiquement par les formois.

Du point de vue EGALITARISTE, TOUTE GREVE, TOUTE MOBILISATION SOCIALE qui réclame PLUS que 500 euros par personne est CONTRE-REVOLUTIONNAIRE au sens THERMIDORIEN du terme.

Nous refusons une THERMIDORATION qui stabiliserait un Etat FAVORISANT la classe formoise.

Que cet Etat soit BOURGEOIS démocratique ou FORMOIS stalinien, NOUS N'EN VOULONS PAS !

Et nous dénonçons l'imbécilité politique de la proto-formoisie au chômage et de son allié la proto-formoisie compradore (revenues entre 500 et 2000 dinars par mois) qui VEULENT CONFISQUER la révolution à leur profit !

IL FAUT DECHIRER LES DIPLÔMES !



3° Tour cela a une conséquence éminemment politique.

Les deux couches de la classe formoise mentionnées ci-dessus ont un programme poltique. Il se résume par un mot "Constituante".

Cette petite-formoisie VIENT DE REMPORTER une victoire.

Mébaza du haut de son poste usurpé de président vient d'annoncer la convocation du JOUET de la FORMOISIE.

Fouad Mebazaa, président par intérim de la Tunisie depuis la chute de Ben Ali, vient d'annoncer l'élection, le 24 juillet prochain, d'une Assemblée nationale constituante. Ses membres devront ensuite préparer une nouvelle Constitution qui consacrera la naissance de la deuxième République.

En Tunisie, on fête la République chaque 25 juillet depuis 1956. Mais cette année, c’est la naissance deuxième République qui sera célébrée le 24 juillet 2011, avec l’annonce faite par le président intérimaire Fouad Mebazaa de l’élection d’une Assemblée nationale constituante (ANC) à cette date.

Dans un discours très attendu par les Tunisiens, Mebazaa a déclaré : « Nous proclamons aujourd'hui l'entrée dans une nouvelle ère [...] dans le cadre d'un système politique nouveau qui rompt définitivement avec le régime déchu. » source Jeune Afrique (En route pour la deuxième République tunisienne)

C'est le programme des stalino-menchéviques Krivine et Besancenot qui se réalise ..... comme par miracle. C'est le programme de leur agence formoise tunisienne qui se réalise.
Toutes les racailles néo-staliniennes applaudissent des deux mains à cette victoire de la formoisie
Approbations et réserves
Cette déclaration a suscité l'approbation de l'Union générale des travailleurs tunisiens, puissante centrale syndicale en Tunisie. « Nous allons travailler avec les autres forces politiques pour aider l'autorité publique à réaliser sa mission. Le programme est clair, il n'y a plus de flou », s'est réjoui Ali Ben Romdhane, le secrétaire général adjoint de l'UGTT.
De son côté, le Parti communiste ouvrier tunisien a salué une « victoire du peuple et de la révolution », selon Hamma Hammami, chef du parti. Il a cependant émis des réserves quant au délai de quatre mois imparti pour la préparation de l'élection de l'Assemblée nationale constituante, qu'il juge insuffisant.
Le nouveau Premier ministre par intérim Béji Caïd Essebsi devrait par ailleurs annoncer ce vendredi la constitution de son nouveau cabinet ministériel. Ce sera le troisième gouvernement de transition depuis la fin du régime de Ben Ali, les deux premiers ayant été dirigés par Mohamed Ghannouchi. Après la démission de ce dernier sous la pression de la rue, d'autres défections ont suivi, fragilisant la transition démocratique.
Qu'il y ait accord entre le manifeste de la 4° Internationale enformoisé et les staliniens du PC Tunsien, que l'UGTT et la Ligue de la Gauche Ouvrière (LGO) puisse réclamer la même chose : cette CONSTITUANTE POURRIE qui va RECONSTRUIRE un Etat bourgeois ne peut surprendre que les naïfs qui n'ont pas encore appris les thèses du néo-marxisme et qui ignorent notre dénonciation de la formoisie comme co-responsable avec la bourgeoisie de la barbarie du 20° siècle.

J'écrivais hier
C'est cette proto-formoisie au chômage qui va devoir BASCULER du côté du FORMARIAT sous peine de DEFAITE.

L'article de Zineb Dryef sur Rue89 montre bien que la police politique benaliste est toujours en place. Elle reprend du poil de la bête, de la même facon que la police ex-tsariste reprenait espoir en juillet 1917 quand ils détruisaient les imprimeries bolchéviques à l'appel du gouvernement socialiste de Kérensky.

ET LA QUESTION DE LA DELEGATION TROUVE ICI la clé de son mystère.

Cette proto-formoisie au chômage, qui refuse de partager 500 dinars à égalité avec le formariat, c'est elle qui TENTE D'EGARER LE FORMARIAT sans la réclamation d'une CONSTITUANTE.

6. Dans ce processus, c’est tout le système qu’il faut éradiquer, pour établir tous les droits et libertés démocratiques : droit d’expression, droit de grève, droit de manifestation, pluralisme des associations, syndicats et partis, liquidation de l’institution présidentielle et instauration d’un gouvernement provisoire révolutionnaire. Est nécessaire aujourd’hui l’ouverture d’un processus d’élections libres pour une assemblée constituante. Pour ne pas être confisqué par un nouveau pouvoir des oligarchies, ce processus doit s’appuyer sur l’organisation des comités, coordinations et conseils populaires qui ont émergé dans la population. Dans ce contexte, les anticapitalistes lutteront pour les revendications clés d’un programme de rupture avec l’impérialisme et le système capitaliste : satisfaction des besoins vitaux des classes populaires (le pain, les salaires, l’emploi), réorganisation de l’économie en fonction des besoins sociaux, services publics de qualité et gratuits (l’école, la santé), les droits des femmes, élargissement des protections sociales (chômage, santé, retraite), réforme agraire radicale, socialisation des banques et des secteurs clés de l’économie, annulation de la dette, souveraineté nationale et populaire. Ce programme d’un gouvernement qui serait au service des travailleurs et de la population est défendu en Tunisie par la Ligue de la Gauche Ouvrière (LGO). Celle-ci est partie prenante du Front du 14 janvier qui rassemble la gauche refusant le gouvernement Ghannouchi et se battant pour toutes les libertés démocratiques, une Constituante et la satisfaction des besoins fondamentaux. Ce programme est également porté en Égypte avec un regroupement des révolutionnaires en cours. (Un processus révolutionnaire de portée mondiale par le Comité International de la IVe Internationale mardi 1er mars 2011)


Il va falloir que le formariat se trouve des alliés traitres à leur classe au sein de la formoisie. Il va falloir que les meilleurs éléments de la bourgeoisie des diplômes trahissent leur classe.
Non seulement, il ne faut pas que les privilégiés des diplômes réclament des augmentations, mais il faut CONSTRUIRE UN PLAFOND interdisant de consommer DAVANTAGE que le PIB moyen disponible.
Il faut limiter la consommation à 500 dinars par Tunisien de 14 ans et plus, et demi-part avant.
Quiconque dépasse ce plafond est un saboteur au service des classes spoliatrices.

Mais c'est la DELEGATION GENERALE REVOCABLE qui tranchera ce débat. SANS CE JOUET de sabotage qu'est cette CONSTITUANTE POURRIE.

mercredi 2 mars 2011


Révolution Tunisienne : Ni Béji Caïd Essebsi, ni élections, ni Constitution amendée, ni Constituante ! IL FAUT 300 000 délégués de base, il faut un gouvernement de délégués révocables !

COMPLEMENT

mercredi 23 février 2011

Tunisie, Egypte, Libye : Abolir les constitutions et casser en deux l'armée compradore sont deux processus inéluctables ! Il faut la délégation générale révocable. (débat sur Nawaat)



Ce texte du 4 mars fait suite à mon article écrit le LENDEMAIN de la Révolution Tunisienne du 14 janvier 2011.

samedi 15 janvier 2011


Tunisie : NI ÉLECTIONS ! NI CONSTITUANTE ! Il faut la délégation générale révocable !

un commentaire sur rue89
A la une

Tunisie : quelle opposition pourra intégrer le futur gouvernement ?


NI ÉLECTIONS ! NI CONSTITUANTE !
Il faut la délégation !
Seul l'héritage de la Commune de Paris est à même de CHASSER de Tunisie tous les vautours esclavagistes, seule la délégation générale révocable permet l'expression PERMANENTE du peuple et le contrôle absolu de ceux qui prétendent le représenter.
Il faut des délégués révocables et des MILICES D'auto-défense dans tous les quartiers !
samedi 15 janvier 2011

A Tunis, le peuple construit ses milices d'auto-défense contre les bandits socialo-fascistes du RCD (15 janvier 2011 16h30) une photo par Téméraire Mirage
Ferida Mahjoub en effet ,les milices de l'ancien président ont mis le pays à feu et à sang pour semer désordre et panique mais outre la présence de l'armée,des comités de quartier se sont constitués spontanément pour veiller et les contrer (sur le mur de Téméraire Mirage ce jour vers 20h30)

Dans un texte précédent j'écrivais que la question de l'auto-défense contre l'appareil socialo-fasciste du RCD était la question principale actuellement avec celle de la construction de la délégation générale révocable.

samedi 15 janvier 2011

Tunisie : Il faut des délégués révocables (1/25) des conseils de quartiers, des milices d'auto-défense, un travail psychologique vers les forces de répression

Mon nouvel ami de la révolution tunisienne - Téméraire Mirage,avec qui nous débattons de ces sujets depuis hier a bien voulu contribuer - en image - au débat. EN ALLANT SUR LE TERRAIN !

C'est  la RÉVOLUTION AFRICAINE QUI NOUS RÉUNIT !
NOUS VAINCRONS.

Je concluais - tout à l'heure - mon article par

La clé va être deux choses :

1° La vitesse à laquelle l'auto-organisation populaire va peser sur le futur gouvernement provisoire.

(la vitesse de la construction de la DELEGATION GENERALE REVOCABLE)

2° La vitesse à laquelle le peuple va DISLOQUER LES FORCES REPRESSIVES par un TRAVAIL PSYCHOLOGIQUE géant.

Ce travail va de pair avec le construction de milices de quartiers (contrôlées par les conseils de délégués révocables) des milices d'auto-défense CONTRE LES AGRESSIONS SOCIALO-FASCISTES DES MILICES BEN ALI, des milices RCD.

Il y a urgence à disloquer les forces de répression étatiques. Sinon, il va y avoir fusion de celles ci avec les forces fascistes du RCD.

Et l'on va sombrer dans un terrorisme para-étatique à l'Argentine.


L'élan pris par le peuple réduit ce risque et le freine, mais l'absence d'un PARTI REVOLISATIONNAIRE LIBERAL EGALITARISTE en Tunisie prive le peuple des outils conceptuels et programmatiques pour déjouer les manoeuvres de otus les vieux partis qui vont revenir vendre leur quincaillerie formoise et pseudo-libérale bourgeoise.
===
Tunisie : Il faut des délégués révocables (1/25) des conseils de quartiers, des milices d'auto-défense, un travail psychologique vers les forces de répression
==
vendredi 14 janvier 2011

A Tunis, c'est la révolution africaine qui commence, c'est la révolution mondiale anti-capitaliste, IL FAUT D'URGENCE LA DELEGATION GENERALE REVOCABLE


NOTES : les photos sont de mon nouvel ami Facebook Téméraire Mirage , blogueur rebelle à Tunis

samedi 15 janvier 2011


A Tunis, le peuple construit ses milices d'auto-défense contre les bandits socialo-fascistes du RCD (15 janvier 2011 16h30) une photo par Téméraire Mirage

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire