Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 28 mars 2011

LES PRINCIPES DE BASE DU LIBERAL EGALITARISME.(1) Un brouillon et un débat sur le texte de André Franc-Shi : Esquisse d’un programme libéral-égalitariste, comment surpasser les paradigmes modernes ?

(1° présentationmon brouillon inachevédébat sur votre texte)

"Bonjour, je suis nouveau sur ce forum.
Je tiens un blog québécois libéral-égalitariste et cherche à former un mouvement international dont les priorités seront :
-Possibilité de révoquer à tout moment TOUS les élus
-Abolition du pouvoir économique de l'État
-Abolition du profit privé
-Instauration d'un système volontariste à salaire unique pour tous Ce sont là les principaux concepts du socialisme, mais il semble que certains individus tentent par tous les moyens de s'en dissocier : l'internationale-socialiste en tête, mais également la plupart des communistes, stalinisme, anarchistes, socialistes et sociaux-démocrates. Le projet stalinien de l'État économique fort a démontré ses limites et doit être surpassé. Je penses qu'il est important de recentrer nos luttes sur l'essentiel : la démocratisation de l'économie par la répartition du capital social, en opposition avec la nationalisation et la centralisation. Qu'en pensez-vous?(André Franc-Shi)
Déjà, je pense qu'un type qui recopie du Yanick Toutain sur son blog est un guignol.(Gauvain)
Haha! Je vois....pathétique! Est-ce que tous les membres de ce forum sont à ce point limités en arguments rhétoriques?(André Franc-Shi)
(...)
Unionrevolte, tu écris "nous sommes libéral-égalitaristes", c'est qui ce "nous" ? Tu appartiens à un groupe ? (Gauvain)
Je "n'appartiens" à personne, mais j'ai un bon réseau de contact (États-Unis, Québec, France, Tunisie) de discussion philosophiques et d'économie-politique. Nous nous sommes définis comme 'libéral-égalitaristes' pour se distinguer de la panoplie de courants pseudo-socio-communo-stalino-marxistes. (André Franc-Shi)
(débat entre André Franc-Shi et les stalino-fascistes du site ex LCR
devenu NPA Revolution Celeonet sous le nom de "forum marxiste actif")

(André, votre texte) est chauvin canadien, opportuniste formois, traitre vis-à-vis de la jeunesse et ..... en tout en cajolant les .... propriétaires immobiliers..... fait l'apologie des ABUS DE BIENS SOCIAUX.
Vous faites subir à notre programme les mêmes violences que celles que les Bernstein et autres révisionnistes firent subir au programme révolutionnaire de Karl Marx, du vivant de Engels.
  (Yanick Toutain. en conclusion de ce qui suit)

1° PRESENTATION

André, les grands esprits pourraient se rencontrer. Mais ce n'est le cas qu'en apparence.
Vous venez de publier, hier dimanche, un texte intitulé

dimanche 27 mars 2011


Esquisse d’un programme libéral-égalitariste, comment surpasser les paradigmes modernes.

J'avais, pour ma part, commencé - le 7 mars dernier - le brouillon d'un texte que je pensais vous soumettre. Un texte faisant la synthèse actualisé et agitatoire du programme du libertarisme – le libéral-égalitarisme. Je pensais, au passage, vous proposer ce nième néologisme « libertarisme » qui ne serait ni libertarien ni libéral-capitaliste*.
Vous venez de rédiger cette « Esquisse d'un programme libéral-égalitariste ». Nous ne pourrions que nous en féliciter. Mais dans l'hypothèse où vous nous l'auriez soumis au DEBAT !

DIX ANNEES DE TRAVERSEE DU DESERT

En effet, depuis 10 ans que Julie Amadis et moi-même nous battons, dans l'isolement le plus total en faveur de la délégation générale révocable – y inclus le droit de vote et de décision politique à partir de 7 ans, (un combat qui fait suite au combat que je menais avec la LCR depuis 1973 pour les coordinations de délégués révocables, et depuis 1995 contre cette même LCR et son « successeurs » NPA), depuis plus dix ans que nous nous battons en faveur de l'investissement démocratique,voir un troisième militant se joindre à nous depuis décembre dernier fut à la fois le signe de l'approche de la révolisation mondiale et un espoir pour nous deux, pour notre combat minoritaire.
L'espoir portait d'abord sur la possibilité – enfin – de pouvoir débattre de théorie, de concepts, d'analyses, d'étude concrète de situations concrètes.
Cet espoir fut déçu.
Un deuxième espoir, lui, par contre fut réalisé : celui de voir l'agitation en faveur de la délégation générale révocable et de l'investissement démocratique prendre une dimension supplémentaire.
En effet, le blog Union-Révolte et la page facebook Révolution Citoyenne eurent un écho au Québec très important.
Un écho dont nous espérons avoir bientôt les données statistiques affichées.
Dans le même temps, la mobilisation pré-révolutionnaire en France – malgré le sabotage actif des appareils opportunistes (depuis les faux anars jusqu'aux faux trotskystes) ralliant le combat pro-capitalistes des partis colonialistes (PG, PCF, Europe Ecologie-Les Verts) – fit grimper les statistiques du blog Révolisation Actu (qui avait pris la suite de Monsyte et de la Nouvelle Etincelle).
Le nombre de visites fut parfois multiplié par dix.
Puis la résistance en Côte d'Ivoire à la tentative putschiste de l'ONUCI et du tricheur Alassane Ouattara fit encore augmenter les visites.
De votre côté, votre prise de position identique vous apporta, là encore des visites supplémentaires.
Mais ce fut la Révolution Tunisienne qui creva le plafond et apporta plus de 300 lectures de page quotidiennes (plus de 150 lecteurs dont certains jours les lecteurs de Tunis plus nombreux que les lecteurs de Paris)
Mais, là encore, le nombre de clics semble témoigner de ce que vos textes sur Union-Révolte ont recueilli un nombre de lecteurs en constante augmentation.
Dans ce contexte, il devenait important de faire une sorte de petit vade-mecum du libertariste égalitariste.
Nous allons donc pouvoir constater – de facto – quels sont vous accords et désaccords réels avec notre projet.
PAS DE DEBAT REEL ENTRE NOUS DEUX ET VOUS, ANDRE FRANC-SHI

En effet, malgré toutes mes tentatives, il n'a pas été possible, jusqu'à présent, que nous ayons un véritable débat sur les points de désaccords qui apparaissent régulièrement entre nous.
Le plus important, ce fut, naturellement, le fait que vous refusiez de caractériser la Révolution Tunisienne de « révolution ».
Il est dommage que vous n'ayez saisi aucune des perches que – diplomatiquement – je vous ai tendues, les unes après les autres.
Sans compter les questions « subtiles » que je vous posais en MP. Sans avoir jamais de réponse.
Même devant les plus « diplomatiques » de mes perches, vous avez fait l'aveugle (ou l'autruche) en feignant de ne point les voir.
Publier les écrits de Trotsky et de Paléologue concernant la Révolution de Février 1917 avait – certes – une fonction pédagogique en direction des militants patriotes du Cameroun et au-delà de toute l'Afrique : les préparer à comprendre finement comment se déroule une révolution. Et donc, se préparer à comprendre comment en diriger le processus.
Il y avait, par ailleurs, dans ces trois textes, la possibilité d'avoir ensemble de fructueux débat sur l'importance de l'ORGANISATION. Organisation de l'avant-garde préalable au mouvement révolutionnaire. Organisation des masses pendant le mouvement.
Nous aurions même pu avoir un débat sur un thème qui me cause beaucoup d' « états d'âme » depuis un moment : n'est-il pas devenu de plus en plus CRUCIAL de commencer la CONSTRUCTION de la PYRAMIDE des délégués AVANT même le commencement du mouvement. Et donc, en conséquence, n'est-il pas devenu FONDAMENTAL de LIMITER l'objectif des MANIFESTATIONS au fait de COMMENCER la formation des groupes de délégateurs.
Cette « tactique » réclame un débat. A tel point qu'elle contient – elle-même – un caractére STRATEGIQUE.
LA CONSTRUCTION DE LA DELEGATION GENERALE REVOCABLE
COMME CONCEPT PROGRAMMATIQUE
En effet, depuis que, il y a cinq ans, à la suite des mobilisations étudiantes auxquelles participait Julie Amadis, nous sommes – de concert – arrivés à la conclusion de la nécessité de RAJOUTER UN ETAGE supplémentaire au MODELE de 1905 (CREATION DU CONCEPT de « délégué base pour 25 délégateurs »), il devient possible de SE PASSER MEME des Assemblées Générales. Le peuple lui-même, dans la rue, dans ses logements, ses bureaux, n'importe où peut se grouper par 25. Il est même possible de le faire virtuellement.
Tout cela a un lien avec les luttes des classes (néo-marxisme) et même, certainement, un lien avec les luttes des strates. En effet, les Innovants ont des capacités innovantes supérieures et doivent donc fabriquer des modèles de mobilisations novateurs.
Mais, André, nous avons encore moins de débats sur les luttes des strates que sur les luttes des classes.
PAS UN DÉBAT FRANC ET OUVERT disponible aux ÉPISTÉMOLOGUES
En republiant, récemment, mon texte - qui faisait une mise au point de ce qu'étaient réellement les strates (dont vous torturiez le concept depuis décembre) – vous avez indiqué avoir pris acte de ce que signifiaient les STRATES. Mais il est dommage que les EPISTEMOLOGUES n'aient pas SOUS LEURS YEUX un débat franc et ouvert.
Le fait d'avoir des désaccords n'a rien de honteux ni de négatif.
Je pense que les jeunes viendront d'autant plus nous rejoindre qu'ils constateront – de visu – que la science ne se contruit pas pas la « parole révélée » d'un gourou, mais par des confrontations permanentes entre des grilles conceptuelles et la réalité.
UN DEBAT PERMANENT DEPUIS DIX ANS
ENTRE JULIE AMADIS ET MOI-MEME
Certes, Julie Amadis et moi avons la chance de pouvoir, oralement, gérer un débat permanent. Il n'est pas un seul déplacement ambulatoire qui ne soit l'occasion d'un affinement de la lecture de la réalité.
Mais, à l'inverse, de la même façon que les périodes où Marx et Engels étaient loin l'un de l'autre nous ont offert le cadeau de leur correspondance et donc la teneur de leurs échanges, de la même façon, le fait que nous pouvons débattre en direct entre la France et le Québec permettrait aux nouvelles générations de venir apporter leur capacité innovante.
UN CONTINENT CONCEPTUEL A EXPLORER
En effet, il y a encore un CONTINENT CONCEPTUEL à explorer.
Le concept d' « esclavoisie » est tout récent. Est-il valide ? Si Bolloré a des esclaves salariés, peut-on donner le même qualificatif aux armateurs du Havre de Nantes et de Bordeaux.
Si le concept de parentoisie trouve son origine dans les remarques orales faites par Julie Amadis montrant la similitude étonnante entre le statut des serfs du Moyen-Age – attachés à la terre- et celui des enfants de Terre du Nord au 20° siècle – atttachés à leur chambre..... ce concept n'est pas encore suffisamment travaillé.
FIELDS et HOUSES PARENTOISIE
On peut distinguer « fields parentoisie » et « houses parentoisie » selon que l'enfant du parentois lui fournit un travail, une production ou qu'il fournisse des « services » sous la forme de «compliments », de petits poèmes de fayotage pour la fête des mères, service de prestige en « travaillant bien » et en améliorant donc la réputation du parentois manipulateur. Je n'ai que peu de temps pour travailler un tel concept. On pourrait – cela me vient à l'instant – parler de « parentois du sport » (dans le groupe des « houses parentois ») pour les bourreaux qui manipulent leurs enfants pour en faire des sportifs. On pense au criminel qui assassina un adversaire de son enfant pour l'avoir abruti en l'endormant.
On pourrait penser aux parentois qui – davantage motivés par l'argent que par le prestige – manipulent leurs enfants pour en faire des acteurs, des modèles, etc....
Il faudrait articuler le concept de parentois à celui de formois. Le formois a tendance (mais ce n'est pas automatique) à REPRODUIRE SON CAPITAL formation en POUSSANT son enfant aux études.
Mais le formois (salarié consommant plus de 600 euros mensuels) n'est pas obligatoirement un parentois : un ingénieur peut consommer les miettes du Tiers-Monde tout en étant un parent exemplaire qui considère son éducation comme un devoir et qui a compris qu'il n'a aucun droit par rapport à ses enfants.
Quant au parentois, il peut appartenir à toute autre classe sociale.
Y compris une classe spoliatée. Un petit bourgeois, un petit boutiquier de l'Inde peut avoir des salariés sous-payés (moins que le PIB indien) et utiliser comme « main d'oeuvre gratuite » toute sa progéniture. Exactement comme s'il avait à sa disposition des esclaves qu'il aurait achetés au marché. Un « fields parentois ».
Tout cela est à travailler.
LUTTES DES CLASSES ET LUTTES DES STRATES
L'articulation conceptuelle entre luttes des strates et luttes des classes est , elle aussi, un chantier en construction.
Des concepts associés sont récents : comme par exemple les droits d'auteurs ancestraux. Si la productivité historique a plusieurs années en temps que PRODUCTIVITE FUTURE, la mise en lumière des droits d'auteurs ancestraux à verser en tant que REMUNERATION DU TRAVAIL de la strate des Innovants est toute récente. Il y eut une première étape pendant la lutte agitatoire contre la loi fasciste française HADOPI (le texte dans lequel Olivennes sera privé de son droit à l'accès aux mots et poussera des cris de singes). Mais, l'articulation de tous ces concepts est encore en cours d'élaboration.
Le concept de « CONSCIENCE DE STRATE » date de cette semaine.
Cette conscience de strate, quelle fut son statut dans l'histoire humaine ?
Quels groupes en ont eu conscience ? Quels groupes ont, peu à peu, acquis les éléments nécessaires (en faire la liste) qui permettraient de dire : ils ont une « conscience de strate » ?
Mais tout cela est aussi à raccorder aux processus révolutionnaires.
LES STRATES DANS LES REVOLUTIONS
LA STRATE des INNOVANTS
En quoi les révolutions sont-elles des luttes des strates ?
On pourrait comparer les statuts, les vécus, les histoires, les projets de Maximilien Robespierre et de Antoine Laurent de Lavoisier. Le premier est un formois (sans doute répétant) qui se positionna en tant que « bureaucratie de la classe bourgeoise », le second est un Grand Innovant. Lavoisier est un DECOUVREUR qui – par erreur – s'accapara le concept d'atomOs des Grecs anciens.
Son rôle dans la Révolution Française est à étudier.
Comme est à étudier la place et le statut social des INNOVANTS CORROMPUS.
Sans qu'ils appartiennent en tant que tels à la CLASSE IINNOVOISE, il y eut des Innovants, et même de Grands Innovants dont l'appartenance de classe en a fait des alliés importants des classes vautours.
Quand Haendel compose pour la monarchie anglaise.... il est un Innovant larbin.
Quand Mozart est au service de l'empereur d'Autriche, il est à la fois l'un des plus Grands Innovants de l'Histoire humaine et à la fois un CACHETOIS qui est rémunéré à la prestation.
Signalons au passage, le fouillis le plus total sur ce concept secondaire : le médecin français touche un cachet, l'acteur de théâtre touche un cachet, certaines professions appelées indûment « libérales » touchent des cachets. Ils ne sont pas des salariés, ne touchent pas de droits d'auteur, ne sont pas rémunérés par des profits ou des dividendes. Ils sont rémunérés à l'action, à la prestation.
Un Mozart – du film Amadéus – est montré comme atteint de « pathologie consumériste ».
Il faudra étudier la partie de la strate innovante atteinte de telle pathologie l'incitant à consommer plus que ce qui est disponible.
Y a-t-il une spécificité de telle ou telle composante de la strate Innovante ?
Les découvreurs sont-ils moins dépensiers que les inventeurs ?
Les créateurs – souvent devenus les larbins des pires classes spoliatrices – sont-ils particulièrement le plus dépensiers de la strate ?
Dans cette recherche, une étude particulière devra être faite sur le cas des Innovants-Inventeurs devenus des CAPITALISTES.
Certains Inventeurs furent, en effet, quasi contraints pour conserver la maîtrise de leurs recherches de passer dans la classe bourgeoise. Le livre « Ce jour-là l'univers changea » de James Burke nous montre beaucoup de ces Innovants (anglais particulièrement) du 18° et aussi du 19° siècle. Des Richard Arkwright, des Joseph Black, des Henry Cort, des Samuel Crompton sont des Innovants-Inventeurs au statut de « bourgeois » qui furent les moteurs de la « révolution industrielle» en Grande-Bretagne .
James Watt ne fut pas seulement un Innovant-Découvreur qui léga son nom de famille aux unités usuelles de la science en tant que quantité d'énergie par période (nombre de joules par seconde), il faut aussi membre d'une autre groupe de la strate, le groupe des Innovants-Inventeurs. Sa « nouvelle méthode de réduction de la consommation de vapeur et de combustible dans les machines à feu » fut brevetée (il était donc bourgeois – fabricant d'instruments de laboratoire à l'origine -et proto-innovois qui déposé brevet en 1765 et le fit prolonger en 1775 - en faisant un lobbying proto-innovois auprès du Parlement britannique – jusqu'en 1800 pour conserver l'exclusivité de « sa » machine à vapeur.
On a là une étude nécessaire sur : « quelle fraction de ces droits de brevets a été utilisée en consommation pathologique ? » une étude complémentaire de « quelle fraction a été utilisée en investissements innovants ? ».
LA STRATE DES PARASITES et la CLASSE EGERIEOISE

La strate des Parasites devra aussi trouver ses chercheurs, ses analystes, ses investigateurs.
Quand on observe la classe « égérieoisie », on voit qu'elle est non seulement inutile, mais encore nuisible à l'espèce humaine. Tous ces acteurs qui font la publicité des produits de luxe, ces sportifs qui incitent les jeunes à acheter vingt fois leur valeur des vêtements et des accessoires sportifs « de marque » sont des improductifs, des malades atteints de pathologie consumériste, mais encore des nuisibles qui incitent à la production de gadgets, de vêtements luxueux.
On pourrait s'interroger sur l'appartenance de strate et de classe des journalistes radios.
Quand un Jean-Jacques Bourdin, sur la radio française RFM-BFM sort son grand tapis rouge à la fasciste femme Le Pen en l'invitant avant même qu'elle soit choisie par le congrès de son F-Haine, qui est-il ?
Est-il un larbin idéologique du capitalisme ? Ou est-il un égérieois qui fait sa démagogie para-fasciste pour complaire à ses annonceurs publicitaires ? Quels sont les statuts de classes de tous ces journalistes ? Des cachetois ou des formois ?
Tout cela nécessite clarification conceptuelle.
Il y a aussi, pour cette strate des Parasites, un océan de travail à réaliser.


LA STRATE DES REPETANTS ET LA FORMOISIE

Quant aux Répétants, les études précédentes, les articles sur la formoisie, ont décrit en large et en travers le rôle négatif qu'ils eurent au 20° siècle pour ce qui concerne la couche corrompue de cette strate.
Mais, pour la Terre du Sud, il faudra accumuler des centaines d'études pour clarifier le rôle des Répétants spoliatés.
Quel est leur poids politique ? Quel est le lien que les Répétants de Terre du Sud ont eu avec les Innovants ?
Qu'il soit bien clair que l'affinement de la stratégie révolutionnaire est dépendant de ces études.
Le programme libertariste – libéral-égalitariste – n'est pas tombé du ciel !
Et les désaccords que nous avons, André, quand à votre approche – parfois absurde et même scandaleusement opportuniste en faveur des classes vautours – ne tombent pas non plus du ciel.
Si vous voulez participer à l'élaboration d'un manifeste libéral-égalitariste, le minimum serait que vous en maitrisiez les concepts fondamentaux qui furent à l'origine de ce programme.


MILITANTISME, ETHIQUE ET GENTILLESSE
Je vais tenter de vous expliquer tout ce qui est détraqué dans votre approche.
Mon manque de diplomatie ne sera pas seulement déterminé par votre silence à mes nombreuses questions sans réponses.
Mais aussi déterminé par la façon scandaleuse dont vous avez laissé les Jean-Pierre Kaya et autres militants LCR-NPA me cracher dessus.
Etre révolutionnaire, c'est aussi être éthique. L'appartenance à la strate des Innovants, c'est aussi la gentillesse en action. Et la gentillesse, c'est aussi la lutte sans répit contre les crachats des fascistes.
Fascistes les crachats du provocateur obamiste au langage mobutiste Jean-Pierre Kaya. Stalino-fascistes vos interlocuteurs du site ex-révolution celeonet auxquels vous avez le culot de répondre sans protester énergiquement sur les qualificatifs dont ils osent m'affubler (les mêmes qui m'ont bannis il y a plusieurs années, les mêmes qui voulaient exécuter les déserteurs fuyant les FARC).

Je vais donc publier mon brouillon.
Et publier une étude critique de votre texte.
Son contenu est fondamentalement scandaleux.
Il est chauvin canadien, opportuniste formois, traitre vis-à-vis de la jeunesse et ..... en tout en cajolant les .... propriétaires immobiliers..... fait l'apologie des ABUS DE BIENS SOCIAUX.
Vous faites subir à notre programme les mêmes violences que celles que les Bernstein et autres révisionnistes firent subir au programme révolutionnaire de Karl Marx, du vivant de Engels.
En conclusion, quand quelqu'un me traite de "guignol", il n'est pas " ..pathétique! " ou encore moins " ..limités en arguments rhétoriques?"
Il est un petit fasciste qui va commencer par s'EXCUSER préalablement à la poursuite du débat.
Et s'il ne le fait pas .... je quitte ce débat pipé !
Si quelqu'un - comme récemment la Caennaise anti-fasciste - vous insulte (de guignol ou autre chose) , je ne vais pas le traiter de "pathétique" puis faire comme si je n'avais rien entendu.
Mais nous n'avons - apparemment - pas les mêmes exigences personnelles en matière d'éthique.



en complément conceptuel, on peut lire aussi

vendredi 25 mars 2011


Nous sommes les Innovants, les découvreurs, les inventeurs, les créateurs. Nous avons fait l'histoire humaine. POST MARXISME ET CONSCIENCE DE STRATE

samedi 26 mars 2011


Luttes des classes, luttes des strates, analyse, programme, organisation. Acquérir une conscience de strate d'Innovant en préparant la révolisation mondiale.

vendredi 18 mars 2011


18 mars -28 mai 1871 Commune de Paris : Un printemps de 72 jours assassiné par une bourgeoisie française criminelle qui nous vola la révocabilité des élus.

2 commentaires:

  1. Yanick, ce n'est pas par mauvaise foi que je ne fait que rarement débat. Je n'ai que très peu de temps devant l'ordinateur. Comme tout le monde, le travail accapare beaucoup de mon temps et mes 4 enfants, ainsi que ma femme resteront toujours ma priorité.

    Je pensais avoir absorbé suffisamment de théorie pour être en mesure de défendre convenablement le projet libéral-égalitariste, d'où ma concentration à promouvoir son idéologie et sa pratique. Toutefois, vos récents apports et votre critique virulente m'ont fait réalisé que ce n'était pas le cas. J'espère que nous profiterons de la tribune que nous avons par nos blogs respectifs pour clarifier certains aspects et continuer à rallier les esprits critiques.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai répondu, il y a deux jours, au commentaire qui précède, signé André Franc-Shi.
    Ce commentaire contient des mensonges.
    mercredi 30 mars 2011
    André Franc-Shi nous prend pour des crétins ! Il fait citation 8 jours plus tard en oubliant .... d'où proviennent les concepts !

    .... quand on n'a pas assez de temps pour débattre avec l'auteur de THESES et l'un des co-auteurs de PROPOSITIONS PROGRAMMATIQUES, on ne s'autorise pas à PERDRE SON TEMPS à FABRIQUER une contrefaçon d'un texte de cet auteur - dix jours après la publication de ce texte.
    Si entre le 21 décembre et le 29 décembre, André Franc-Shi manque de temps pour obligations familiales, il trouve le temps, le 29 pour quasiment RE-ECRIRE le texte qu'il pirate honteusement.
    Il lui suffisait de demander à REPUBLIER sur son blog Union Révolte (qui vient de changer de nom pour s'appeler "Révolution Citoyenne".)
    le texte dont les propositions venaient de lui apparaitre intéressantes.
    Si pour accumuler mensonges par dessus des mensonges, cela va mal finir pour la REPUTATION de André Franc-Shi.
    J'ai été patient depuis 3 mois. (Julie Amadis penchait - trop - en faveur de la bonne foi de André Franc-Shi.
    L'absence d'un modèle quant à la construction d'un nouveau parti révolutionnaire mondial libéral-égalitariste m'a fait TOLERER des COMPORTEMENTS INACCEPTABLES.
    Mensonges de André Franc-Shi, mythomanie sur une "organisation" inexistante et des prétendus "réseaux", duplicité en prétendant "ne pas appartenir" à une organisation tout en pillant nos thèses sans les comprendre, et maintenant, prétextes mensongers.
    J'en découvre tous les jours : Il a SALI notre réputation dans un grand nombre de blogs libertariens non seulement francophones mais encore anglophones.

    RépondreSupprimer