Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 10 mars 2011

Le gangster corrompu de l'esclavoisie Sarkozy veut envahir la Libye. Ni Kadhafi, ni Sarkozy ! Il faut un gouvernement anti-impérialiste ! BAS LES PATTES SUR LA LIBYE ! Conseil National Libyen de transition DEGAGE !!!

par Yanick Toutain


Pour saboter une révolution – du point de vue de l'impérialisme- , on peut compter sur les agents de l'intérieur. Toutes ces forces formoises qui se présentent en leader du peuple pauvre et qui s'auto-proclament « gouvernement provisoire ». On peut compter sur le travail de sape d'un pseudo « parti révolutionnaire panafricain » qui n'attend même pas l'insurrection pour proposer ses services à …. Obama !
Il existe un autre moyen, plus subtile en apparence. Soutenir la révolution de l'extérieur. Envoyer une armée de gangsters, de pillards, de colonisateurs, d'esclavagistes soutenir les insurgés. Ou faire semblant de les soutenir.
Leur discrédit sera assuré.
Cet auto-proclamé « Conseil National de transition » s'est rendu à Paris pour proposer de vendre le peuple libyen à un nouveau maître.
Sa demande a été entendue. 

Jeudi, la présidence française a reconnu le CNT libyen, constitué à Benghazi par des opposants au régime du colonel Mouammar Kadhafi, comme étant le seul "représentant légitime du peuple libyen" et annoncé qu'elle enverrait prochainement un ambassadeur à Benghazi. (Le Monde)
L'homme qui soutient le trafiquant d’héroïne Hamid Karzaï, l'homme qui maintient toute l'Afrique du centre sous la botte obscurantiste des analphabètes de la Légion Etrangère se met à proclamer son soutien à la Révolution Libyenne.
Nicolas Sarkozy, le laquais corrompu de Bolloré préconise des bombardements sur la Libye.
On aura tout vu !!!!

QUI VA PAYER LE PRIX DE PAREILLE IMPOSTURE ?
Si des naïfs, à Benghazi croient pouvoir se réjouir de pareille imposture, c'est de leur vie qu'ils vont en payer le prix.
D'une part, en passant alliance avec l'impérialisme français, ils agissent en saboteurs du travail de DISLOCATION de l'ARMEE COMPRADORE et deuxièmement, ils viennent de signer un plan d'IRAKISATION de la Libye, un plan de dictature compradore renouvelée.

Au moment où il était possible de CASSER EN DEUX le reste de l'armée libyenne, les impérialistes en viennent à inventer un trucage dont la FONCTION objective est de RENFORCER LA COHESION de l'armée compradore de Kadhafi.
Dès demain, il est prévisible que dans les rues de Tripoli des banderoles anti-impérialistes seront sorties. Le formois stalinien vert Kadhafi va réussir à neutraliser tous ses militaires, tous ses fonctionnaires qui s'apprêtaient à passer du côté de l'insurrection.
Mais, pour ces comploteurs, cela ne suffit pas. Ils veulent détruire la TOTALITE du processus révolutionnaire du Maghreb et du Machrek. Ils vont donc tenter d'impliquer la Tunisie et l'Egypte dans leur délire militariste.
Interviewé sur Europe 1 (10/3 18:20) , le provocateur Bernard Henri-Lévy préconise même de mouiller l'armée égyptienne : « On pourrait imaginer qu'elle participe ».
Il imagine l'armée égyptienne allant bombarder la Libye !!!!
Mais il se coupe en annonçant à propos du Tchad et des autres pays de la région « La France est en train de faire pression sur les chefs d'Etats » pour qu'ils agissent.
A quoi bon attaquer si la France avoue avoir le poids suffisant pour neutraliser les mercenaires ?
« L'OTAN ça ne serait pas une bonne idée ». Il évoque l'Irak et les USA.
Le nouveau groupie du corrompu se voit en général en chef de la guerre nord-africaine.
Il nous conte son admiration pour son nouvel allié. « Sarkozy », « Je suis son adversaire résolu sur la plupart des autres sujets ».

Il ne faut pas laisser les enfants mal élevés jouer avec des allumettes.
Laisser un Sarkozy ou un Henri-Lévy jouer avec des forces militaires, c'est le résultat de cette anti-démocratie que subissent les Français.
Un crétin corrompu soutenu par un Français sur cinq rendu hystérique par un sioniste fou furieux passent alliance avec un duo de traîtres à leur pays. Le résultat – s'ils réalisaient leur plan - serait l'embrasement de la région et la destruction provisoire du processus de la Révolution Africaine.
Leur but est de transformer toute l'Afrique sur le modèle de la Côte d'Ivoire.

UN PLAN POUR CONSTRUIRE UNE LUTTE ENTRE LEURS DEUX ENNEMIS PREFERES.

En 2001, nous avions comme choix « Bush ou Ben Laden ». Nous avions l'ordre de choisir l'un des deux.
Celui qui refusait d'être contre Bush subissait l'accusation d'être l'allié de Ben Laden.
Le procédé n'était pas nouveau. Après 1988, les Algériens devaient choisir entre généraux mafieux et les criminels barbares FIS-GIA.
Depuis dix ans, les Afghans doivent choisir entre trafiquant Karzai et le mollah Omar et les talibans.
Les Ivoiriens sont sommés de choisir entre le France-à-fricain Outtara et le France-à-fricain Gbagbo.
Un choix entre le protecteur Gbagbo de Bolloré et le protecteur Ouattara de Bolloré.
Les impérialistes construisent une lutte entre deux faux ennemis. Ils prennent parti dans une lutte qu'ils fabriquent en désignant leur adversaire préféré.
Au besoin, ils le fabriquent eux-mêmes.
Le Hamas fut financé par l'agence sioniste Shin Beth, le FBI de l'Etat d'Israel. Il fallait construire une lutte entre le Hamas et l'OLP et le Fatah de Yasser Arafat.
Les FIS-GIA furent financés par les généraux algériens, par la Sécurité Militaire.

UN PROCEDE AUSSI VIEUX QUE LA BOURGEOISIE
En 1914, les généraux français savaient parfaitement quel était leur principal ennemi. Ils savaient parfaitement que c'était l'ouvrier français qu'il fallait mettre au pas. La Guerre 14-18 fut l'occasion. Les généraux français avaient leur ennemi préféré.
Ils allaient pouvoir envoyer en première ligne les ouvriers syndicalistes révolutionnaires se faire massacrer.
Un responsable l'avait annoncé sans aucune pudeur à l'époque.
Les généraux allemands étaient les faux ennemis des généraux français.

En « soutenant » la Révolution Libyenne, Nicolas Sarkozy joue très gros. La mise de poker truqué qu'il vient de déposer sur le tapis de la lutte des classes est une mise gigantesque.
En effet, il vient de casser un tabou géant – dans le cadre de la diplomatie ordinaire du système capitaliste. En effet, le gouvernement de Kadhafi n'a pas encore été – formellement – renversé.

C'est donc une GUERRE DE LA FRANCE CONTRE LA LIBYE qui est le cadre juridique formel actuel de la proposition Sarkozy-Henri-Lévy.
Des bombardements contre un gouvernement qui n'a pas été renversé est une NOVATION ABSOLUE dans le cadre bourgeois actuel.
Même Bush avait pris a précaution de se couvrir de l'autorité de l'ONU et de construire son prétexte par les inspections sur les prétendues armes de destruction massive.

Cela a pour signification le passage d'un cadre juridique bourgeois mondial à une sorte de Far West dans lequel chaque gouvernement impérialiste s'autorise à SOUTENIR n'IMPORTE QUEL GOUVERNEMENT PROVISOIRE.
Et donc à DISCREDITER N'IMPORTE QUELLE INSURRECTION POPULAIRE.



Mais, comme tout est dialectique, la pression entraînant la contre-pression, cette prise de position de Nicolas Sarkozy va avoir des conséquences imprévisibles.
Premièrement, même si l'information circule mal, il est évident que, dans le camp de l'insurrection, des forces politiques anti-impérialistes vont condamner sévèrement le comportement des deux émissaires du CNT.
Deuxièmement, les autres gouvernements de la bourgeoisie ne vont pas obéir à Sarkozy en se positionnant au garde-à-vous. La bourgeoisie mondiale peut se comporter en gangsters hors-la-loi. Mais dans la coulisse. Pas en annonçant ouvertement qu'elle s'assoie sur toutes les conventions juridiques bourgeoises internationales.
On entend ces apologistes de la présomption d'innocence parler de Kadhafi comme s'il avait déjà les menottes aux mains après condamnation par leur TPI.
Un Kadhafi qui était le larbin des coups tordus de la France à fric depuis plus de dix ans.
Les peuples eux-mêmes, rendus naïfs par le prétendu soutien de Sarkozy aux révolutions pourraient y trouver un encouragement à RENVERSER LES PROTEGES DE SARKOZY.
Et, on assisterait alors au renversement dialectique de la situation avec un Sarkozy envoyant ses propres troupes contre une révolution africaine.
Dans l'ébahissement des naïfs.


En fait, tout cela se résume peut-être à un simple délire d'irresponsable. De la même façon que Sarkozy s'était accaparé Jean Jaurès et le fils du député stalinien enfui en Algérie - Guy Môcquet, le président bling-bling a fait son virage à 180° pour ne pas laisser aux révolutionnaires le vocabulaire de la révolution.
Les Allemands renâclent à ce délire ouvertement impérialiste.

« nous avons apporté de l'eau au moulin pour la propagande de KADHAFI »
Le gouvernement allemand estime que la question de la reconnaissance du Conseil national de transition (CNT), constitué par l'opposition, en tant que seule autorité légitime en Libye, "ne se pose pas", selon une source haut placée, alors que la France a effectué cette démarche.
"On ne reconnaît pas un gouvernement, on reconnaît un Etat, a indiqué un haut responsable du gouvernement. La question de la reconnaissance d'un conseil de rebelles ne se pose pas en droit international".
Berlin reconnaît le CNT libyen "comme quelqu'un qui parle au nom de parties de la population", a-t-il ajouté. (Le Monde)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire