Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 18 mars 2011

Ne jamais laisser réhabiliter le criminel génocidaire François Mitterrand. Il fit plus de mort en Afrique que Hitler ! (Génocide sanitaire pendant 14 ans et génocide par crimes au Rwanda)

un commentaire sur rue89 sous l'article

Le spectre de François Mitterrand à l'Odéon, près du Panthéon


Il y a dans le travail de construction auquel s'est livré Olivier Py un souci quasi pédagogique de revenir sur les points les plus controversés de l'itinéraire présidentiel (la réunification des deux Allemagne, la Bosnie avec le voyage éclair à Sarajevo et son penchant pour les Serbes, le Rwanda et l'opération Turquoise, un oubli : la lecture satisfaite de la lettre envoyée par les putchistes de Moscou), les points noirs de son passé (Vichy, Bousquet) et de ses deux mandats (suicide de Bérégovoy, suicide de François de Grossouvre dans son bureau, le premier suicide à l'Elysée).

Humain sur Terre | 19H45 | 18/03/2011 | Permalien



Clip d'une chanson inspirée par le livre de Medhi Ba : Rwanda un génocide français.


(Paroles et musique : Yanick Toutain 2004)



Et tous les fans de la crapules

Qui défilaient vers le tombeau


Les Barbara et les Renaud

Tous ces poètes qui manipulent

Les rêves bleus d'un peuple absent

Dans ses vies faites de renoncements


Et tous les fans du criminel,

Digne successeur d'un général,

Pour qui le génocide banal

N'était peut être pas mortel


Pour qui les Africains vivants

Allaient rester quand lui absent


Et tous les fans de la crapule

Qui justifiaient l'aveuglement

Qui le protégeaient simplement

De nos colères par une bulle

De poésie et de musique

Pendant qu'il détruisait l'Afrique



Et tous les fans du Mitterrand

De ce tonton pour l'Amérique

Pour ce valet de tous trafics

Pour ce vichyste qui nous ment

Qui passa sa vie à tricher

A bluffer, eux à l'encenser.

Yanick Toutain
==
Quand nos cousins mouraient en 1994, Français Mitterrand désigné comme le général en chef réel du génocide était celui que les flagorneurs Renaud et Barbara encensaient d'un rideau de fumée.


Il est temps que l'Histoire apparaisse en pleine lumière !
Un riverain commentait


http://www.rue89.com/comment/permalink/1333424
Propageons la vérité. La France savait... elle a soutenu...

sous

Tribune

Génocide rwandais : faire la lumière sur le rôle de la France

Par Collectif | 23/02/2010 | 10H10
et j'ajoutais de la documentation

++++

L'IGNORANCE OU L'ABSENCE D'INTELLIGENCE N'EST JAMAIS UN ARGUMENT !!!

(surtout en matière de NÉGATIONNISME !!!)
Que la honte soit sur vous !!!


===================================


Citation


Les principaux fournisseurs d’armes au Rwanda entre 1990 et 1994 sont la France, la Belgique, l’Afrique du Sud, l’Egypte et la République populaire de Chine. Cette dernière a fourni 500 000 machettes.


===================================


Une rapide recherche


http://www.google.fr/#num=100&hl=fr&newwindow=1&safe=off&q=+site%3Asurvi...

donne


http://survie.org/IMG/pdf_4_pages_Rwanda.pdf
La France a livré des armes


Avant le génocide, la livraison d’armes a été régulière. Après le début du génocide, les livraisons continuent.


Le colonel belge Luc Marchal commandant des casques bleus à Kigali, indiquent que pendant la nuit du 8 au 9 avril


1994, la France livre des munitions à l’armée rwandaise.


Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères, reconnaît que les livraisons d’armes ont continué jusqu’à fin mai –


le Rwanda est alors sous embargo.


Du 19 avril au 18 juillet 1994, en plein génocide, le lieutenant colonel Kayumba organise 6 livraisons d’armes. Durant cette période, cet officier séjourne 27 jours à Paris où il est reçu à plusieurs reprises par le colonel Huchon, chef de la mission militaire de coopération. Des livraisons d’armes clandestines passent par Goma, dont l’aéroport est contrôlé par la France. Ce canal servira également à réarmer les miliciens dans les camps de réfugiés. La perpétration du génocide n’est pas une raison suffisante pour que la France abandonne ses alliés.

===


(Le copié collé à partir d'un PDF défectueux)


Les créanciers des génocidaires
De 1990 à 1994, l’État rwandais massivement. L’argent principalement à l’achat d’équipement qui servira au 50% des recettes de l’État y dépenses sociales s’effondrent imposés par le FMI et la Banque Pendant le génocide, les extrémistes garantie de l’État français - notamment médiaire de banques étrangères, soit 4,5 millions € en juin 1994 du Budget était Nicolas Sarkozy).

Entre 1992 et 1994, le Rwanda payées grâce au détournement occidentaux, notamment l’Union Après le génocide, la Banque régime rembourse la dette de leurs débiteurs pour acheter
rwandais s’endette
CE PASSAGE EST EN COURS D'EDITION. Je RECHERCHE LE TEXTE ORIGINAL

L’argent servira


d’armes et


au génocide.


y sont consacrés en 1992, pendant que les


s’effondrent sous les plans d’ajustement structurel


Banque Mondiale.


extrémistes continuent de se financer avec la

notamment pour l’achat d’armes - par l’intermédiaire


étrangères, y compris françaises (30 millions FF


1994 pour la BNP, à une époque où le ministre


Sarkozy).


Rwanda a importé 500 000 machettes chinoises,


détournement de l'aide des grands bailleurs de fonds


nion Européenne.


Banque Mondiale a fait pression pour que le nouveau


dette contractée par les génocidaires auprès

acheter des armes.


==
autre source


http://www.google.fr/#num=100&hl=fr&newwindow=1&safe=off&q=+site%3Asurvi...
http://www.cadtm.org/Le-Rwanda-les-creanciers-du


Le Rwanda : les créanciers du génocide

12 avril 2004 par Éric Toussaint
==Les créanciers du génocide
Les principaux fournisseurs d’armes au Rwanda entre 1990 et 1994 sont la France, la Belgique, l’Afrique du Sud, l’Egypte et la République populaire de Chine. Cette dernière a fourni 500 000 machettes. L’Egypte - dont le vice-ministre des Affaires étrangères, chargé des relations avec l’Afrique, n’était autre que Boutros Boutros-Ghali - a offert au Rwanda un crédit sans intérêt pour lui permettre d’acheter des armes d’infanterie pour un montant de six millions de dollars en 1991. Une fois le génocide déclenché, alors que l’ONU avait décrété, le 11 mai 1994, un embargo sur les armes, la France et la firme britannique Mil-Tec ont fourni des armes à l’armée criminelle via l’aéroport de Goma au Zaïre (Toussaint, 1996). Une fois Kigali, capitale du Rwanda, prise par le FPR, plusieurs hauts responsables du génocide ont été reçus à l’Elysée. Les autorités rwandaises en exil ont installé à Goma avec l’aide de l’armée française le siège de la Banque Nationale du Rwanda. Celle-ci a effectué des paiements pour rembourser l’achat d’armes et en acheter de nouvelles jusque fin août 1994. Les banques privées Belgolaise, Générale de Banque, BNP, Dresdner Bank... ont accepté les ordres de paiement des génocidaires et ont remboursé les créanciers du génocide.



jeudi 3 février 2011

"AFRICA UNITÉ" ! (1) 32 chansons pour préparer la Grande Révolution Africaine ! (paroles et musique Yanick Toutain. Toutes les chansons sont FAJEAE ! [Fruits des Arbres du Jardin des Enfants d'Adam et Eve]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire