Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 3 février 2011

"AFRICA UNITÉ" ! (1) 32 chansons pour préparer la Grande Révolution Africaine ! (paroles et musique Yanick Toutain. Toutes les chansons sont FAJEAE ! [Fruits des Arbres du Jardin des Enfants d'Adam et Eve]

Cette page est en cours d'édition... 
(Les titres des chansons permettent maintenant d'arriver directement sur le titre de la chanson. En cliquant sur le titre, le texte se positionne directement sur le texte de la chanson. Après avoir fait cela, si un texte vous plait, il suffit de copier votre barre d'adresse et de faire coller sur facebook : le lien mènera directement sur la chanson (c'est le code #AUnuméro ajouté à la fin de l'adresse qui permet cela)
C'est pour quelqu'un qui la voulait en favori..... Maintenant, je retourne suivre les évènements de la place Tahrir... c'est là que se joue le sort de la Grande Révolution Africaine !



CE QUI SUIT EST EN VRAC ET EN COURS D'EDITION !


AFRICA UNITÉ !


































+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+

   prologue CUBAFRICA
00 Un texte d'Ernesto (Che) Guevara



(musique : Yanick Toutain 2005)

L'Afrique offre les caractéristiques d'un terrain presque vierge pour l'invasion néocoloniale. Il s'y est produit des changements qui, dans une certaine mesure, ont obligé les puissances néo-coloniales à céder leurs anciennes prérogatives de caractère absolu. Mais quand les processus se développent sans interruption, au colonialisme succède, sans violence, un néo-colonialisme dont les effets sont les mêmes en ce qui concerne la domination économique.
Les États-Unis n'ont pas de colonies dans ce continent et maintenant ils luttent pour pénétrer dans les anciennes chasses gardées de leurs partenaires. On peut assurer que l'Afrique constitue dans les plans stratégiques de l'impérialisme américain un réservoir à long terme ; ses investissements actuels ne sont importants qu'en Union Sud-Africaine et sa pénétration commence au Congo, au Nigeria, et dans d'autres pays, où s'amorce une concurrence violente, (de caractère pacifique pour l'instant) avec d'autres puissances impérialistes.
L'impérialisme n'a pas encore de grands intérêts à défendre, sauf son prétendu droit à intervenir dans n'importe quel endroit du monde où ses monopoles flairent de bons profits ou la présence de grandes réserves de matières premières.
Toutes ces données justifient que l'on s'interroge sur les possibilités de libération des peuples, à court ou à moyen terme.

(…)
Quand les masses (…) de l'Afrique du Sud ou de la Rhodésie auront commencé leur authentique lutte révolutionnaire, une nouvelle époque aura commencé en Afrique; ou quand les masses appauvries se lanceront à l'action pour arracher des mains des oligarchies gouvernantes leur droit à une vie digne."
Ernesto Che Guevara 1966 "Créer deux, trois… de nombreux Vietnam, voilà le mot d'ordre!" article de "Le socialisme et l'homme" Il fut assassiné l'année suivante par les gangsters boliviens aux ordres des Barbares capitalistes du gouvernement des États-Unis. A ce jour aucun de ces criminels - exécutants et commanditaires - n'a été ni jugé ni même poursuivi.

01 LES BOURBONS

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2005-09)



E: Quand les Bourbons Pillaient la France

Et mes grands-pères Privés d'enfance


Les champs de blé Pour seule école

Pour travailler Sans une parole



M: Quand les Bourbons Pillaient l'Afrique

Et mes grands-pères Vers l'Amérique

A fond de cale Ont du s'enfuir

Destin fatal Pour éviter le pire



M: Ile des tropiques A coups de trique

E: Occitanie Sous les fusils


Les Camisards saignent Sous leur règne

M :Les îles pillées Par les épées



E: Quand les Bourbons Régnaient en France

Quelques Mandrins Sonnaient l'appel

M: Quand les Bourbons Régnaient aux îles

Seules les montagnes Pour se cacher



chœurs: Liberté Tu as un sens

Pour le destin De ces rebelles


Liberté Tu es le fil

Une compagne Pour exister
M: Ile des tropiques A coups de trique

E: Occitanie Sous les fusils

Les Camisards saignent Sous leur règne

M :Les îles pillées Par les épées



E+M: A des milliers de kilomètres

Nos grands-parents luttaient pour être


Libérés de cette oppression

Ni être esclaves ni soumission



A des milliers de kilomètres

Nos grands-parents se tendaient leurs mains

Luttaient pour un jour nous permettre

De vivre libres, de vivre enfin



Quand les Bourbons Ne sont plus là

Leurs descendants Ont pris la suite


Quand les Bourbons N'existent pas

Il y a des gens Qui les imitent



Dans les usines On meurt encore

Pour que la Bourse Respire la mort

Et dans les mines Les peuples d'Afrique

Vivent une course A coups de fric



M: Ile des tropiques A coup de trique

E: Occitanie Sous les fusils


Les Camisards saignent Sous leur règne

M : Les îles pillées Par les épées




02 LA CHASSE AUX ENFANTS

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006
60701ma1945fu)



La chasse aux enfants Nés dans une Afrique

Dans ce continent Martyr des cyniques


La chasse aux parents Suiveurs des bateaux

Remplis des diamants Pour occidentaux



La chasse aux enfants Aux dates d'ouverture

Flics obéissants Rendement de capture

La chasse aux parents Retour vers le Sud

Échange, on vous prend Vos vainqueurs d'études



Mémoire Oubliée D'Histoire Saccagée

Les mêmes Recommencent Les mêmes thèmes, Mêmes offenses


Les crimes Identiques Victimes Des sadiques

Depuis Le Vel d'Hiv Vichy Récidive



La chasse aux enfants Nés dans une Afrique

Dans ce continent Martyr des cyniques

La chasse aux parents Suiveurs des bateaux

Remplis des diamants Pour occidentaux



Toutes les cinq secondes Un enfant qui meure

De faim dans ce monde Endurcit les cœurs


10 millions par an Suffisent pour le drame

Il reste des croyants Qu'il existe des âmes



Toutes les cinq secondes Pour l'armée française

Les victimes qui tombent Les cris qui se taisent

Ne coûtent pas les balles La faim est moins chère

Génocide banal Vivent les militaires



La chasse aux enfants Aux dates d'ouverture

Flics obéissants Rendement de capture


La chasse aux parents Retour vers le Sud

Échange, on vous prend Vos vainqueurs d'études



Toutes les cinq secondes Pour l'armée française

Les victimes qui tombent Les cris qui se taisent

Ne coûtent pas les balles La faim est moins chère

Génocide banal Vivent les militaires



Allons enfants ...!








03 BOULEVARDS


(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)

 blvrdmr8.mid



Ils sont venus sur leurs bateaux

Traitant les hommes comme animaux

Royal gangster Avec les fers

Boulevard Louis 14


Boulevard de la Mort



Ils sont venus faire leur commerce

Et leurs copains pour faire la messe

Royal bandit Et ses amis

Boulevard Louis 15

Boulevard de la Mort



Ils sont venus pour faire la traite

Acheter les hommes comme des bêtes


Royal Bourbon Massacre à fond

Boulevard Louis 16

Boulevard de la Mort



Pour les espoirs d'un changement

Les tractations durèrent 5 ans

Nantes et Bordeaux Gardent le gâteau

Boulevard des Girondins

Boulevard de la Mort




Le grand boucher des Colonies

1802 reprit nos vies

Seul Louverture Pour le futur

Boulevard Napoléon

Boulevard de la Mort



Si le progrès donna l'école

La république comme une idole

Prit une élite Pour qu'elle imite


Nouveaux esclaves les paysans

Sans liberté restèrent aux champs

Pas d'éducation Pour les plantations

Boulevard Jules Ferry

Boulevard de la Mort



Quand Lumumba et ses amis

Vinrent pour nous dire les temps finis

Ils les tuèrent De Gaulle Gangster


La CIA nous fit cadeau

D'un Mobutu valet de ces fachos

Occupation Armée en don

Boulevard De Gaulle

Boulevard de la Mort



Ils font racket diamant pétrole

Et les ressources agricoles

Et nous donnèrent Leurs militaires


Boulevard Giscard D'Estaing

Boulevard de la Mort



Il fit discours humanitaires

Préparant les plans génocidaires

Et pour les larmes Envoie sa femme

Boulevard Mitterrand

Boulevard de la Mort



Pour l'avenir, il faut choisir


Ou pour le mieux ou pour le pire

Préparer plaque pour Sarkozy

Pour la Royal ou ses amis

Ou enlever ces criminels

De nos avenues, de nos boulevards

Depuis les jours de la gabelle

Prennent dans nos poches mille fois leur part



===========




Boulevard Giscard Les francs se barrent

Aérogare Vers le départ

Boulevard d'Estaing Pour les voleurs

C'est bien la fin C'est bien la peur



Boulevard Giscard Route des Bourbons

On en a marre Changeons les noms

Boulevard d'Estaing Route des pillards

Faisons demain Notre grand Soir !






04 AFRIQUE PIANO (instrumental)

(musique : Yanick Toutain 2006)



05 LES DÉMOCRATES AMÉRICAINS

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)



Les démocrates américains

étaient des fouetteurs d'esclaves

La soi-disant révolution américaine


remplie de haine,



une escroquerie pour les gens bien

une duperie pour les gens braves

Tout cela n'étaient qu'illusions

juste pour les cons



Les démocrates américains

voulaient seulement que les Anglais

les laissent tranquille pour faire suer


les exploités



La plus grosse part de leur butin

ils la voyaient qui s'en allait

dans les poches de tous les milords

donc plus d'accord

================================

Les démocrates américains

étaient de mèche avec les Louis


les trafiquants du bois d'ébène

aux mains qui saignent



L'indépendance était le moyen

pour le grand triangle maudit

d'associer nobles et les planteurs

dans leurs horreurs



 Les démocrates américains

avaient du mal dans leur concours :


"quel groupe tuer avec profit ?

c'est un soucis !"



Entre Africains et les Indiens

l'hypocrisie de leurs discours

cache mal tous les mensonges

qui les rongent

==================================

 Les démocrates américains


ont bien vieilli dignes des ancêtres

associés aux républicains

pour nous soumettre



Cinq milliards sont leurs domestiques

leurs valets et leurs factotums

Leur champ est capitalistique

avec des Rice comme oncle Tom



Les démocrates américains


font la leçon au monde entier

des ben Laden comme des pantins

en prétexte pour nous surveiller



Leurs islamistes comme marionnettes

ils croient pouvoir continuer

vider nos cœurs vider nos têtes

Mais l'heure approche d'un bel été








06 NE LES ÉCOUTEZ PAS
(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)(à la petite Rose née libre en 1800 et victime de l'esclavagiste Napoléon en 1806 et merci à Claude Ribbe dont le livre "Le crime de Napoléon" a inspiré ce texte basé sur une anecdote réelle : la fuite de 50 Guadeloupéens destinés à la vente, nageant jusqu'à Haïti et prévenant les Haïtiens de la trahison (page 165). Merci à lui pour ces vérités historiques dont celle de la petite Rose page 104)

Ne vous rendez pas Ils vous tendent un piège

J'ai fui la Guadeloupe Vous rejoindre par la mer

Ne les écoutez pas Ils préparent un siège

Ils avancent la troupe Ils ont sorti les fers




Ici à Saint-Domingue Ils veulent vous endormir

Sous les ruses du tyran Ils préparent le supplice

Ils cachent sous leur langue Les mots pour vous punir

Ils cachent aux innocents Les projets de leurs vices



Ne vous rendez pas Rompez la trêve

Leclerc est hypocrite Il vous cache leur rage

Ne vous désarmez pas Conservez votre rêve

Bientôt la réussite Gardez votre courage




Les bateaux sont en route Le commerce recommence

Depuis la Françafrique Arrivent vos remplaçants

Quittez le moindre doute Vos morts pour Richepance

C'est la suite logique En vous exterminant



Rose avait six ans ( Séparée de sa mère )

La fille de Praxelle ( Acte juridictionnel )

Vendue au plus offrant ( Par contrat à Basse-Terre )

Elle fut vendu parce que métisse ( 19 décembre 1806 )




Ne vous rendez pas Ce ne sont que ruses

Pour vos généraux Leur plan est écrit

Ne les écoutez pas Ils violent ils abusent

Tous leurs mots sont faux Ils veulent toutes vos vies



Ne vous rendez jamais Ils veulent l'esclavage

Le vol du travail Gardez libres vos bras

Ne les écoutez jamais Leurs lois sont leurs cages

Gardez la bataille Restez au combat




Ne les écoutez pas Ils vous tendent un piège

J'ai fui la Guadeloupe Vous rejoindre par la mer

Ne les écoutez pas Ils préparent un siège

Ils avancent la troupe Ils ont sorti les fers




07 TOUSSAINT LOUVERTURE

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)






Toussaint Louverture

Qu'en sera-t-il de notre futur ?

 Haïti

Quand seras-tu un paradis ?



Parle-nous de notre futur

Toussaint Louverture

Parle-nous de notre avenir

Dis-nous que ça ne pourra pas être pire





08 DES CAMPS

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)

Des camps nazis A l'Arménie
De la Louisiane Jusqu'au Rwanda
Il y a des pleurs Qui demeurent
Des fleurs qui fanent Sous leurs pas

Des bateaux pleins Des Africains
Jusqu'aux martyrs Des Romains
Des innocents Quittèrent le temps
Le souvenir Qui s'éteint

Des camps barbares A la Turquie
Des camps indiens Aux Africains
Pour les dollars Jusqu'en Asie
Pour le butin Sales sont leurs mains

 Ce sont les mêmes Rois du commerce
Les trafiquants Des innocents
Les morts ils sèment Soldats ou merce-
naires du crime Que des lois légitiment
 

=======
De Spartakos A Lumumba
Et de Vesey A Guevara
Trouvèrent la force Des hommes fiers
Les poings serrés Le cœur espère

De Louise Michel A Luxembourg
De Kollontaï Toutes femmes rebelles
Des femmes belles eurent dans leurs discours
Dans la bataille Les clés pour le futur

=========

Et les menteurs Qui se pavanent
Couvrant les cendres De leurs haines
Et les marchands D'idées truquées
Pour un salaire De corrompu

Et les censeurs Qui ricanent
A nous revendre Les mêmes chaînes
Qui nient le temps Nient le passé
Enfouissent sous terre Tout ce qui fut
========
Des camps nazis A l'Arménie
De la Louisiane Jusqu'au Rwanda
Il y a des pleurs Qui demeurent
Des fleurent qui fanent Sous leurs pas

Des bateaux pleins Des Africains
Jusqu'aux martyrs Des Romains
Des innocents Quittèrent le temps
Le souvenir Qui s'éteint


09 IlS ONT TUE LUMUMBA

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)

lumum3.mid




Ils ont tué Lumumba Pour faire vivre les sorciers

Et exilé Ben Bella Pour nourrir les diplômés

Il fallait étouffer la raison L'espoir et l'égalité

Les rebelles sont en prison Pour ne pas désespérer



Ils ont tué Lumumba Pour faire vivre les pétroliers

Comme le fut Che Guevara La CIA fait son marché

Il fallait étouffer les cris De ces peuples hors d'esclavage

Les baveurs de démocratie Qui faisaient tous leurs ravages


==========

Ils ont tué Ben Barka Pour la joie du commandeur

Des croyants pour la CIA Hassan II chien sans honneur

Il fallait sauver la France Des rebelles près du Maroc

Les De Gaulle et leur engeance Pour les crimes faisaient leur troc



Ils ont tué les laïcs Pour faire vivre les imams

Pour que les sorciers du fric Puissent faire continuer le drame

Il fallait sauver la croix Il fallait sauver la bible


Les tartuffes ont tous la foi Pour noyer leurs crimes horribles

 ===============

Ils ont tué l'espoir des peuples Pour maintenir l'ignorance

Ils laissent mourir tout un peuple Pour sauver leur décadence

Ils ont tué l'avenir des enfants Pour leur pillage des richesses

Le pétrole est indécent Total Elf leur tiroir caisse





10 SYMPHAFR (instrumental)


(musique : Yanick Toutain 2006)





11 L'AIMES TU ?

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)



Quand j'avais dix ans J'aimais mes cousines

Deux seulement Sylviane et Martine

L'une lisait Vaillant Et l'autre Spirou

Moi Lagaffe timidement Je n'osais rien ratais tout




Quand j'avais dix ans C'était mon choix

Mes sentiments Le cri de mes émois

Le goût des occasions Manquées des envies

De paroles d'émotions Pour la vie



 Mais toi



L'aimes-tu ?



L'aimes-tu ?




ou est ce la faute à Sarkozy

la faute aux lois débiles du nord

qui te forcent à un pas choisi

à ce cousin juste pour le décor

L'aimes tu ?



L'aimes tu ?



ou est-ce que tu t' fais une raison


dans ce monde fou qui tourne mal

qui tombe au fond qui tourne pas rond

qui coule au fond du Sénégal





Tu ne nous avais jamais

Parlé de lui

Et un beau jour disparue

Est-ce pour cacher tes soucis

Est-ce par une pudeur inconnue




Ou est-ce juste pour

Des papiers des bouts d' papier

Pour les frontières sans amour

Pour les frontières de ces douaniers





L'aimes-tu ?



L'aimes-tu ?




Ou est-ce la faute à Sarkozy

la faute aux lois débiles du nord

qui te forcent à un pas choisi

à ce cousin juste pour le décor



L'aimes tu ?



L'aimes tu ?



Ou est-ce que tu t' fais une raison


dans ce monde fou qui tourne mal

qui tombe au fond qui tourne pas rond

qui coule au fond du Sénégal





12 FANS DE LA CRAPULE


(Paroles et musique : Yanick Toutain 2004)





Et tous les fans de la crapules
Qui défilaient vers le tombeau
Les Barbara et les Renaud
Tous ces poètes qui manipulent
Les rêves bleus d'un peuple absent
Dans ses vies faites de renoncements


Et tous les fans du criminel,
Digne successeur d'un général,
Pour qui le génocide banal
N'était peut être pas mortel
Pour qui les Africains vivants
Allaient rester quand lui absent

Et tous les fans de la crapule
Qui justifiaient l'aveuglement
Qui le protégeaient simplement
De nos colères par une bulle
De poésie et de musique
Pendant qu'il détruisait l'Afrique

Et tous les fans du Mitterrand
De ce tonton pour l'Amérique
Pour ce valet de tous trafics
Pour ce vichyste qui nous ment
Qui passa sa vie à tricher
A bluffer, eux à l'encenser.



13 FAN D'HOUPHOUËT



(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)



Le fan d'Houphouët

Était-il fou

pilier central OUA

pilier central RDA

ou pilier central de bistrot


Le fan d'Houphouët


Était-il fou

ou à la masse

ou sont-ce les flics qui l'ont tabassé

ou il a pris un cône de trop


Le fan rasta du rasta Boigny

voyait partout des rastas

était-il bizarre

ou est-ce a cause d'une Jaguar


(ou est ce) à cause d'une auto


Le fan rasta du rasta Boigny

voyait au sommet de l'Etat

des plaques d'immatriculation

des Jaguar bleues toutes à son nom

Il n'était pas idiot


Entre les diplômés de droit

Complices des coups d'Etat de 1965


et les tous les valets des bourgeois

complices des potes de Minc

il a fallu des Renaud à l'Afrique


Pour un Blondy qui glorifie saint Pierre

Pour qui Y' amass oukro c'est beau

Combien d'honnêtes 3 pieds sous terre

Même si chanter rapporte gros

il fallait glorifier les coups de triques





14 TERREUR COMPRADORE


(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)


A la mémoire de Norbert Zongo et pour ses proches


Terreur compradore Malheur africain

La loi des plus forts L'horreur des malins

Terreur compradore Les crimes des marionnettes

Les fils venus du Nord Bougent les mains bougent les têtes



Destin des journalistes A la voix muselée

Par les impérialistes Aux mains déguisées

Président au crâne vide Guignol pour la façade

Il croit être lucide Pantin de mascarade


Terreur compradore Malheur africain

La loi des plus forts L'horreur des malins

Terreur compradore Les crimes des marionnettes

Les fils venus du Nord Bougent les mains bougent les têtes



A l'abri des fusils Et des avions français

Ils détruisent des vies Ils effacent les faits

Ils tuent les témoignages Modifient les mémoires

Le Burkina en cage S'écroule sans espoir


Terreur compradore Sous les Compaoré

Ils jonglent avec les morts Endeuillent l'Humanité

Commerçant compradore Blaise Compaoré

Vendu aux gens du Nord Où est la vérité ?



Terreur compradore Sous les Compaoré

Quand celui qui a tort Vit ses jours les derniers

Le commerce compradore Au point de s'écrouler

Les Bourses faiseuses de mort Seront bientôt fermées





15 LES SUIVEURS DE BATEAUX

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2001)



Les suiveurs de bateaux Arrivent, les uns après les autres,

Quand les Jaguars s'envolent, Avec leurs bombes, nouveaux apôtres.

Les suiveurs de bateaux Qui fuient ce continent gâché,

Quand les missiles décollent. La France aura tout abîmé.


Les suiveurs de richesses - Pillées, volées et exploitées -

S'échappent, avec tristesse, Les yeux fermés pour oublier.

Les suiveurs de richesses, Uranium, pétrole et café.

Le pillage, sans cesse, De Nourritures pour affamés.



Regardez, donc, ces témoignages, Photos, images à pardonner.

L'Occident, ce coupable N'a que ses yeux pour pleurer.

Et reprenez votre courage, Au son des danses et des musiques,

Si vous en êtes capables. Il faut agir par la critique.


Goûtez, sentez et écoutez Pensez la force par le refus.

Ce continent qui pleure, N'a plus besoin de vos armées.

Vibrez, sentez et puis dansez. Pensez aux enfants dans les rues

D'Abidjan, sous la peur. Tous leurs espoirs sont drogués.






16 ILS SENTENT VENIR

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)


Ils sentent venir le jour où l'Afrique pourra se libérer

Ils sentent venir la liberté

Ils voient grandir le courroux qui délivrera

Ils sentent le pire pour leurs péchés


Ils sentent venir le jugement le jour où les Africains et leurs alliés


Viendront leur dire la vérité

Ils veulent courir - fuite en avant - pour tous ces faux écrivains

Marchands d'idées pour en finir de leur passé


Ils voient venir le tribunal pour leurs idoles pour leurs rois

Ils voient grandir leurs mains sales

Ils voient venir les procureurs pour leurs sales gueules

Leurs coeur en bois ils voient le pire de leurs peurs






17 Dites, les gars (Français go home )

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)

Dites les gars Qu'(est-ce que vous foutez là-bas ?
Dites les gars Ca vous dirait pas de rentrer chez soi ?

Dites les gars On n'a plus vraiment besoin de vous là-bas !
Dites les gars Rentrez vite Ca va de soi

Dites les gars Qu'est-ce que vous foutez là-bas ?
Vous tenez vraiment A passer en jugement ?

Dites les gars A part Bolloré Qui a besoin de vous là-bas ?
Dites les gars A part Bouygues qu'est ce que vous foutez là bas ?


18 Africa (Sud) Unité (instrumental)

(musique : Yanick Toutain 2005)


19 Classique Afrique (Quand est-ce que tu t'uniras ?)

(musique : Yanick Toutain 2006)



20 JUGE HONNÊTE


(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)

Au juge Bernard Borrel assassiné par la Françafrique

et au courage de sa femme Elizabeth Borrel qui lutte pour la vérité depuis toutes ces années


Juge honnête En Afrique Juge en quête Des trafics

Juge qui meurt Accident Procureur Qui nous ment

Juge Borrel Pour savoir Fit du zèle Sans rien croire

Marionnettes De la France Truquent l'enquête Qui avance


Les pantins Criminels Assassins Sous tutelle


Bras armé De la France Soudoyés Connivence

Protégés Par Paris Les secrets Dans leur nid

Protégés Par le groupe Attiré Par la soupe


Juge honnête En Afrique Juge en quête Des trafics

Juge qui meurt Accident Pour un procureur Qui nous ment

Juge Borrel Pour savoir Fit du zèle Sans rien croire

Marionnettes De la France Truquant l'enquête Qui avance


Souleiman Et Guelleh Pour un drame Fabriqué


Viennent chercher Leurs complices Au pays De leurs vices

Président D'opérette Armement Pour la dette

Procureur Sans appel Suicideur Criminel


Juge honnête En Afrique Juge en quête Des trafics

Juge qui meurt Accident Pour un procureur Qui nous ment

Juge Borrel Pour savoir Fit du zèle Sans rien croire

Marionnettes De la France Truquant l'enquête Qui avance


Mascarade De justice On nous brade Les offices


Fonctionnaires De réseaux Qui pour plaire Parlent faux

Parodie Pour l'enquête Djibouti Qui arrête

Le complot Qui les lie Généraux Dans l'oubli


Mmmmm ............

Procureur Qui nous ment

Mmmmm .....

Marionnettes De la France Truquant l'enquête Qui avance




21 LES LARMES DU PARA

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006)

A FX Vershave et Medhi Ba dont les livres firent couler des larmes... 30 ans plus tard. Ce texte sera aussi dédié au para s'il accepte en guise d'amendement tardif de figurer sur le clip vidéo à visage découvert.



Les larmes du para Qui coulent trente ans plus tard

Toi qui pars là-bas Il n'est peut-être pas trop tard
Les larmes du para Qui sauta à Kolwezi

Sont les yeux qui se lavent

J'avais juste mentionné les dégâts Dans les livres qu'a écrit


François-Xavier Vershave


Les larmes du para Qui coulent trente ans plus tard

Toi qui pars là-bas Il n'est peut-être pas trop tard
De Centrafrique au Rwanda Les morts sur la conscience

Sur ordre d'un président

Les enquêtes de Medhi Ba Les crimes de leur France

Les remords de trente ans


Quand je le revois Le dimanche dans le même bar


Quelquefois Accoudé au comptoir

Il repense à chaque fois Je lis dans son regard

Et tremblent un peu ses doigts

Pour des ordres donnés il y a trente ans par Giscard


Les larmes du para Qui coulent trente ans plus tard

Toi qui pars là-bas Il n'est peut-être pas trop tard



22 LE TRIANGLE MAUDIT


(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006-2007)


Le triangle d'ébène Le triangle maudit

Le trajet de la haine Le brouillard de la nuit

Les hommes et les enfants Les femmes tous séparés

En route vers le néant Le crime des dépravés


Ils sont venus du Havre De Nantes ou de Bordeaux

Le teint blême de cadavres Les poches pleines de cadeaux

Leurs alliés compradores Sur les côtes attendaient


Debout près des forts Quand les bateaux arrivaient


Le triangle d'ébène Le triangle maudit

Le trajet de la haine Le brouillard de la nuit

Les hommes et les enfants Les femmes tous séparés

En route vers le néant Le crime des dépravés


Tissus de pacotille Armes pour les razzias

Les traîtres étaient dociles Les traîtres étaient parias

Prisonniers angoissés Victimes d'un esclavage


Ces humains enchaînés Sur le bord de la plage


Au siècle de Voltaire De l'Encyclopédie

Au siècle des Lumières L'Europe était nazie

Au siècle de Diderot Au siècle des lumières

Les Bourbons en bourreaux Les ancêtres d'Hitler*


*les 4 derniers couplets manquants qui n'ont pas été affichés ici

demandent des vérifications complémentaires





23 NOUS SOMMES TOUS DES ROSES

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2007)

roses9.mid


Nous sommes tous des roses !

Depuis les clairs Jusqu'aux foncés

Nous sommes des roses L'Humanité

Nous sommes tous des roses

La même couleur En dégradé


Nous sommes des roses L'Humanité


Nous sommes tous des roses

Sauf ceux qui beuglent fachos à fond

nous sommes tous roses Même en été

Nous sommes tous des roses

Même les aveugles Vous le diront

Nous sommes tous roses Nos mains serrées

Toutes les couleurs En dégradé


Sont juste nuances Nombre de photons Leur densité


Y a du vert clair Du vert foncé

Et quel engeance quelle bande de con pour le nier

Y a du bleu clair Du bleu foncé

Y a pas d'histoire Pour l'accepter

Qui refuse ça Qui aurait tort Pour faire gober

Qu'il voit du noir en bleu foncé Là ça va pas


Pourquoi alors La couleur rose Serait la seule


A ne pouvoir Pas exister En rose foncé ?

Pourquoi alors La couleur rose D'un enfant peul

Deviendrait noire C'est l'Occident Qui vous ment !

05:06 26/09/06

Poubelle :

Seuls les crétins

Au cerveau lent

Qui rampent au sol

Refuseront





24 L'ENFANT DE DAKAR

(Paroles (d'après un poème anonyme d'un enfant SDF de Dakar) et musique : Yanick Toutain 2007
11/08/07 20:51)



"Si demain j'ai un enfant"

Dit l'enfant de Dakar

"Si demain j'ai un enfant"

Dit l'enfant des trottoirs


"Comment je ferai pour lui dire
Nous dit-il sans un soupir :

"Voilà

Moi je dors là

Tiens c'est ton carton boy !

Tu peux le poser là ou là
Ou bien là....
Voila moi je dors là

Tu peux le poser où tu veux


Ton carton" Il rit aux éclats.


Le texte original du poème était :

"Si demain j'ai un enfant

"Comment je ferai pour lui dire :

Voila

Moi je dors là

Tiens c'et ton carton boy !

Tu peux le poser là


Ou là

Ou bien là

Tu peux le poser où tu veux

Ton carton

C'est pas dur

Partout c'est la merde

C'est à toi mon fils

Allons passe une bonne vie"



25 L'INHUMAIN EN TOI

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006 608200154)

Ils flattent l'inhumain en toi

Quand ton pays crée la misère

Qu'il force le sien à marcher au pas

Des cargaisons payées moins chères

Ils flattent l'inhumain en toi

Tes dictateurs avec tes militaires


C'est ton pays qui règne là-bas



Ils flattent l'inhumain en toi

Ils t'inoculent le poison

De Nuremberg quand tu crois

Écouter ta raison

Ils flattent l'inhumain en toi

Te rendent malade par contagion

De leur folie pour des lois




Ils flattent l'inhumain en toi

Quand pour tes Bouygues tes Bolloré

Travaillant pour 10 fois moins payé que toi

Ces travailleurs sont exploités

Ils flattent l'inhumain en toi

Tes dirigeants de tes idées

Qui mettent ton cerveau au pas



Ils flattent l'inhumain en toi


Et quand tous les jours ils insistent

Pour que tu suives, pour que tu crois

A tous leurs boniments racistes

Pour que tu suives aveugle au pas

Leur future caravane raciste

Car dans leurs camps tu n'iras pas



26 POMPIERS DE LA RÉVOLTE

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2007)




Pompiers de la révolte Semblables à l'Oncle Tom

Les Christine Taubira Ne les écoutez pas

Tous ces bandits qui veulent Te rendre imbécile comme

L'esclave du roman On t'endort on te ment !



Pompiers de jours d'émeute Ils travaillent pour la Bourse

Radicaux socialistes Agence colonialiste

Tous ces bandits en meute Mordent quand ils te coursent

Leurs sourires sont factices Les mots outils du vice




Rebelles de la parole Ils touchent le fric des maîtres

Les Christine Taubira Leurs mots sont des combats

Marionnettes qui rigolent Quand c'est pour vous soumettre

Leurs militaires fascistes Nous inscrivent sur les listes



Rebelles des mots truqués Se pavanent en médias

La bourgeoisie les aime Ils vous l'avouent eux-mêmes

Pantins des rois boursiers Ils vous tendent leurs bras

Demandez-leur le fric Qu'ils volent à toute l'Afrique






27 MICHEL MORIN

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006-2007)


Le scanner qui permet de beaux fonds d'écran, c'est lui, le moniteur c'est lui, le graveur dont l'âme monte au ciel, c'est encore lui ! Si vous le voyez, au bord de la route, en train de présenter ses papiers (il le fait très souvent !), arrêtez-vous ...

Et félicitez -le ! ... et demandez-lui de clavier pour Africa Unité !


Il s'appelle Michel Morin Il est infirmier

Vous l'avez déjà contrôlé Je le connais bien

Il s'appelle Michel Morin En anesthésie


Vous aurez besoin de lui Peut-Être demain


Il s'appelle Michel Morin Y a pas un quart d'heure

En passant avec sa sœur Il a toujours le même teint

C'est le même les mêmes papiers La même carte d'identité

Votre collègue doit s'en rappeler C'est un visage familier


 

28 UN JOUR VIENDRA 1


(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006 (20/8)




Un jour viendra

Le sourire sur les lèvres

Un jour viendra

Jour de rêve

Un jour viendra

A marquer dans les livres

Un jour viendra


Quand la Terre se délivre



Les enfants

Leur diront

stop

Les enfants voteront

Demain

Les enfants choisiront

L'ave


Nir

A écrire



Un jour viendra

Le sourire sur les lèvres

Un jour viendra

Jour de rêve

Un jour viendra

A marquer dans les livres


Un jour viendra

Quand la Terre se délivre



Chaque voix

Comptera

Bien

Chaque voix

Pèsera

Pour un


Chaque voix

Parlera

Égale

In

Ternationale

Un jour viendra

Le sourire sur les lèvres



Un jour viendra


Jour de rêve

Un jour viendra

A marquer dans les livres

Un jour viendra

Quand la Terre se délivre


29 JOHN BROWN

(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006-2007)

XXX



===========


rap bonus 30 (YT 2007)



Conte express (rap) :










RÉ LOBO !





Par Yanick Toutain

lundi 21 mai 2007

21/05/07 17:30 22/05/07 01:18




Ré Lobo




Est un chien




C'est une canaille





Ré Lobo




Est un loup




C'est une racaille







Sur la sueur




Sur le sang




Fait son empire




Par la peur





Des tyrans




Pour nous détruire








Le tabac




Le cancer





C'est son trafic




Majoritaire




De Madagascar




A toute l'Afrique







Ses amis




Les Sassou




Et les Bédié





Les Déby




Les ripoux




Biya et tous les valets







Le papier




Des rastas




C'est son bizness




Les camés





Les dégâts




C'est son bénef








Cacao




Chocolat





Pille la Côte d'Ivoire




Banque Rivaud




Colonat




Les égouts de ces pillards







Ré Lobo




Est un chien




C'est une canaille





Ré Lobo




Est un loup




C'est une racaille







Sur la sueur




Sur le sang




Fait son empire




Par la peur





Des tyrans




Pour nous détruire








Les soldats




De la France





Sont ses larbins




Les paras




La défense




De ses talbins







Garantie




Protection




De l'occupation





Les amis




Sans défauts




De tous les collabos







Y a Hitler




En Afrique




Ca s'appelle l'armée française




RPR





France à fric




Assassine pour qu'ils se taisent








Y a Hitler




Génocide





Les enfants qui meurent là-bas




RPR




Qui trucide




UMP laisse le SIDA







Ré Lobo




Est un chien




C'est une canaille





Ré Lobo




Est un loup




C'est une racaille







Sur la sueur




Et le sang




Et le travail de nos frères




Par le choix des dictateurs





Par la mort des innocents




Il est devenu milliardaire








Il lui manque




Un ami





Le destin de ses cadeaux




Pour les tanks




Les fusils




Et prévoir tous les rivaux







Mais il s'est offert




Un croisiériste tout ému




Un veinard





Cadeau d'anniversaire




Un corrompu




On l'appelle Zycossar







Zycossar, le veinard




Le chien de Ré Lobo




Zycossar, le flambard




Le loup de Ré Lobo





Zycossar, le vantard




Le chien du groupe Rivaud




Zycossar, le lascar




Montre l'exemple, morale d'en haut












Ce texte ne fait aucune allusion aux marchands qui vendent du papier à rouler les cigarettes pour les consommateurs de drogue. Les papiers vendus par Vincent Bolloré ne sont jamais utilisés par les rouleurs de cônes





NOTES ET COMMENTAIRES










Le texte qui précède, comme tous les autres, est solidement documenté : même si les délais et le temps disponible ne permettent pas toujours de faire tous les citations qui sont à l'origine des analyses, il est possible de tout vérifier en détail.

Pour ce qui concerne l'Afrique, le toujours regretté François-Xavier Verschave est la source principale.

Le livre "Noir silence" a d'ailleurs une particularité : il fut l'objet de poursuite de la part de trois chefs d'Etat Africains, de trois marionnettes du néocolonialisme de la France


Les trois pantins perdirent leur procès. Et ce procès devint un nouveau livre "Noir procès" !










+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+


Je regarde le Quid Il a plus 20 ans

Ils écrivent 14 millions ce sont les morts encore enfants

Ils n'ont pas écrit génocide cela semblait sans doute un peu gênant

Il n'y pas non plus occupation armée Rien de gênant



C'est le constat d'un génocide des peuples aux ressources emportées

C'est un secret enfoui au fond De nos mémoires trop bien caché


Combien d'Humains restent lucides au nord de la Méditerranée

Combien d'Humains qui tiennent bon Face aux mensonges des possédés



Je regarde le Quid Il a plus 20 ans

Ils écrivent 14 millions ce sont les morts encore enfants

Ils n'ont pas écrit génocide cela semblait sans doute un peu gênant

Il n'y pas non plus occupation armée Rien de gênant



La chasse aux enfants Nés dans une Afrique

Dans ce continent Martyr des cyniques


La chasse aux parents Suiveurs des bateaux

Remplis des diamants Pour occidentaux




Je regarde le Quid Il a plus 20 ans

Ils écrivent 14 millions ce sont les morts encore enfants

Ils n'ont pas écrit génocide cela semblait sans doute un peu gênant

Il n'y pas non plus occupation armée Rien de gênant



Quand les Bourbons Pillaient la France

Et mes grands-pères Privés d'enfance


Les champs de blé Pour seule école

Pour travailler Sans une parole



Ile des tropiques A coups de trique

Occitanie Sous les fusils

Les Camisards saignent Sous leur règne

Les îles pillées Par les épées




Je regarde le Quid Il a plus 20 ans

Ils écrivent 14 millions ce sont les morts encore enfants


Ils n'ont pas écrit génocide cela semblait sans doute un peu gênant

Il n'y pas non plus occupation armée Rien de gênant



Ils sont venus sur leurs bateaux

Traitant les hommes comme animaux

Royal gangster Avec les fers

Boulevard Louis 14

Boulevard de la Mort



Juge honnête En Afrique Juge en quête Des trafics


Juge qui meurt Accident Procureur Qui nous ment




Je regarde le Quid Il a plus 20 ans

Ils écrivent 14 millions ce sont les morts encore enfants

Ils n'ont pas écrit génocide cela semblait sans doute un peu gênant

Il n'y pas non plus occupation armée Rien de gênant



La chasse aux enfants Nés dans une Afrique

Dans ce continent Martyr des cyniques

La chasse aux parents Suiveurs des bateaux


Remplis des diamants Pour occidentaux




Alerte ! Alerte ! Alerte ! Alerte !

Alerte ! Alerte ! Alerte ! Alerte !

Je regarde le Quid Il a plus 20 ans

Ils écrivent 14 millions ce sont les morts encore enfants



Alerte ! Alerte ! Alerte ! Alerte !




[Fruits des Arbres du Jardin des Enfants d'Adam et Eve] 
Cela veut dire que le jardinier qui a travaillé (en s'amusant) pour les faire pousser serait mécontent de les voir volées par quelqu'un.... mais que quiconque veut les goûter pour son plaisir .... le fera à la grande satisfaction d'icelui jardinier !

Bon .... si un cousin les met sur des cassettes ou des CD et qu'il en fait commerce - en limitant son gain et sa consommation au niveau du PIB du pays où il vit .... il ne lui en sera pas tenu grief... c'est juste un peu idiot.... mieux vaut se battre pour avoir des clés MP3 et plein de cybercafés et de spots wifi dans toute l'Afrique et toute l'Asie !!!-

2 commentaires: