Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 18 décembre 2010

Corrompu par la France à fric, le PCF poignarde dans le dos les patriotes ivoiriens : Qui paye décide.

On savait que Elf payait pour acheter la complicité des gangsters politiques néo-stalinienss du PCF, on savait que ses militatns travaillaient dans les mouvements sociaux pour EMPECHER que soient organisés des VOTES pour que le mot d'ordre "Troupes Françaises hors d'Afrique" ne soit crier par la jeunesse.
On sait maintenant que, en 2010, les larbins formois du PCF sont toujours aux ordres de leurs maïtres capitalistes.
A peine Sakozy- le corrompu de Bolloré réclame-t-il à Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir que les larbins politiques de la classe bourgeoise s'empressent de POIGNARDER les Ivoiriens !

Dans ce texte, pas un mot sur la façon dont le Conseil Constitutionnel a été totalement bafoué par les ESCLAVAGISTES et leurs complices harki-Bolloré , tous les tricheurs FMI Ouattara et compagnie, pas un un mot sur l'ATTAQUE de la RTI, la radio nationale par les GANGSTERS ARMES de Alassane Ouattara.
Même le Parision en sonnait les preuves. Sur les photos de ce journal - voix de son maître capitaliste - on reconnait les milices armées des harki-Bolloré. Les larbins qui tentèrent d'organiser la partition coloniale de la Côte d'Ivoire.
Il est écrit "EN BAS A DROITE DES MILICIENS PRO-OUATTARA MARCHANT VERS LE CENTRE-VILLE"
Mais, pour les larbins néo-staliniens du PCF, pour les amis du Bellaciao stalino-fasciste qui se croit revenu - sur ce site - au bon temps de Brejev et de la censure, ces PREUVES de la tentative de COUP d'ETAT par Alassane Ouattara ne suffisent pas !
Ils vont demander à Laurent Gbagbo d'obéir à tous les HARKI-Bolloré corrompus de l'Afrique.

++++
Accueil > Dossiers et actualités

Côte d’Ivoire
La mission de l’Union africaine doit être soutenue d’urgence par la France et l’Union européenne

Par : Bureau de presse
Mis en ligne : 18 décembre
Thèmes :
La tension monte encore en Côte d’Ivoire. 11 personnes sont mortes et plusieurs dizaines ont été blessées alors que les troupes de Laurent Gbagbo tiraient sur la foule. Les condamnations sont légitimes et unanimes dans le monde. Le PCF réaffirme sa très grande inquiétude devant la montée des risques de guerre civile dans ce pays divisé et meurtri.
Le risque d’embrasement est réel. Cette grave situation devrait susciter des initiatives politiques et diplomatiques à la hauteur de l’enjeu. L’unité, les institutions, la paix civile sont directement menacés ainsi que la stabilité régionale. Une vingtaine d’ONG et le Comité international de la Croix rouge ont appelé au calme et à la raison.
La mission de Jean Ping, Président de la Commission de l’Union africaine, doit être activement soutenue par la France et ses partenaires de l’Union européenne qui doivent maintenant porter la question devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies. Il faut d’urgence arrêter l’escalade et agir pour une issue politique avant qu’il ne soit trop tard.
Parti communiste français,
Paris, le 18 décembre 2010.

++++

Au moment où l'urgence, en France, est d'organiser des manifestations de la jeunesse de France "BAS LES PATTES SUR L'AFRIQUE"

TROUPES FRANCAISES HORS D'AFRIQUE"
"ONUCI = POUVOIR CAPITALISTE FASCISTE MONDIAL GO HOME !"


Au moment où l'urgence est de CONSTRUIRE LA MOBILISATION REVOLUTIONNAIRE ANTI-CAPITALISTE par le SOUTIEN à NOS COUSINS de CÔTE D'IVOIRE, les CORROMPUS PCF, les petits larbins de TOTAL-ELF, les NEO-STALINIENS POIGNARDENT le pouvoir légitime - le socialiste président de Côte d'Ivoire, LAURENT GBAGBO !


On avait bien vu tous ces MILITANTS CGT, PCF qui REFUSAIENT LA DELEGATION GENERALE PENDANT les mobilisations, on avait vu TOUS CES MAGOUILLEURS qui SABOTAIENT toutes les tentatives de proposer au VOTE le mot d'ordre de "Troupes Françaises Hors d'Afrique"
La militante Julie Amadis :
"Qu'est-ce que vient faire ce mot d'ordre pour les étudiants. Y a des chômeurs qui sont bien contents d'avoir un métier dans l'armée".
Les militants PCF laissent dire de pareils propos : les chômeurs français sont envoyés tuer des Africains et le PCF réclament que Gbagbo obéisse au larbin compradore Jean Ping


Le président de la Commission de l`Union africaine, Jean Ping, a bien "remis" à Laurent Gbagbo, un des deux présidents proclamés de Côte d`Ivoire, une lettre lui demandant de quitter le pouvoir, a indiqué samedi une source proche de l`UA.

M. Ping qui a quitté Abidjan vendredi soir après une visite de quelques heures, "a remis" à M. Gbagbo une lettre de Goodluck Jonathan, chef de l`Etat nigérian et président en exercice de la Communauté économique des Etats de l`Afrique de l`Ouest (Cédéao), a précisé cette source à l`AFP.

Vendredi, le Nigeria avait annoncé que Jean Ping et un haut représentant de
la Cédéao devaient remettre une lettre à Laurent Gbagbo lui demandant de
transférer "immédiatement" le pouvoir à Alassane Ouattara, l`autre président
proclamé et seul reconnu par quasiment toute la communauté internationale.
"Cette lettre réitère la détermination de la Cédéao et de toute la communauté internationale à ce que le président (Gbagbo) transmette immédiatement le pouvoir au président élu Ouattara et évite le retour imminent
d`un conflit sanglant et inutile", avait affirmé à l`AFP le ministre nigérian des Affaires étrangères, Odein Ajumogobia.

L`ONU, l`Union européenne et les Etats-Unis ont également appelé vendredi M. Gbagbo à se retirer au plus vite, au lendemain d`une tentative de marche des partisans de M. Ouattara réprimée dans le sang par les forces pro-Gbagbo.

De onze à une trentaine de personnes, selon diverses sources, ont été tuées jeudi et au moins 80 blessées, essentiellement lorsque des sympathisants de Ouattara ont tenté de marcher sur la télévision d`Etat, la RTI.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire