Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 17 décembre 2010

LE FRONT PSYCHOLOGIQUE DE NOTRE COMBAT DE LIBÉRATION ANTI-ESCLAVAGISTE (sur Abidjantalk.com)

Je publiais hier (parmi d'autres) ce commentaire. (pour ceux qui voudraient lire tous les autres commentaires)


Bonjour cousin-e-s
J'ai hésité à placer cette contribution dans deux débats du forum.
Celui sur "info minute par minute" ou le débat que j'avais initié sur Ni
Laval-Ouattara, ni Pétain-Gbagbo ! Défense (sans soutien) du
gouvernement Gbagbo en cas d'attaque étrangère ! Il faut d'urgence des
délégués révocables ! (25 délégateurs désignent un délégué)


Je décide finalement de lancer un nouveau fil.


Tout d'abord, merci et bravo pour ceux et celles (nos cousin-e-s Abidjanais)  qui - sur le terrain - nous retransmettaient les informations.
En particulier pour les photos - trop rares - que nous avons pu voir des évènements.

Pour construire mon propos, je dois commencer par rappeler deux évènements pour les nouvelles générations.
1° En 2004, la France à fric décide de renverser Laurent Gbagbo, elle prépositionne ses troupes à proximité du palais présidentiel - à l'Hotel Ivoire.
Son but est d'OCCUPER le palais présidentiel et d'ARRETER LAURENT GBAGBO (peut-être même de l'assassiner)

Mais les patriotes abidjanais viennent en masse occuper la place qui entoure cet hôtel.
Les fascistes, pris au piège, tentent de terroriser la population et Alliot-Marie et le général Poncet décident de procèder à des CRIMES de GUERRE.
Sans aucun avertsissement, sans AUCUNE SOMMATION, Des snipers positionnés dans les étages tirent sur la foule. En prenant la précaution de simuler une prétendue agression au res-de-chaussée qui permettra de construire un rideau de fumée pour les naïfs qui tenteraient de connaitre la vérité.
Mais les soldats fascistes oublient - quand la fuite devient leur seul espoir de survie face à une foule tremblante de colère et prête à oublier toutes ses craintes de la mort - un ordinateur et leurs papiers militaires.
Un des snipers provenant de Rouen est identifié comme l'un des fascistes ayant assassiné des enfants, des femmes, des hommes.
Ses papiers sont sur des dizaines de YOUTUBE.
Un wikileak en miniature !
L'ordinateur, lui, prouve que la GESTAPO en France en 1942 disposait de MOINS de renseignements sur le personnel politique que ce dont disposaient les fascistes de l'armée française sur la TOTALITE du personnel politique ivoirien.
LA BIBLIOTHEQUE DE BIG BROTHER ALLIOT-MARIE avait été ÉGARÉE PAR LES TROUILLARDS EN FUITE !!!
Même Laurent Gbagbo était totalement espionné, fliqués, surveillé.
Mais les fascistes avaient aussi perdu leurs HARKIS, leurs BALANCES etc...

FAIRE TOMBER L'ENNEMI DES DEALERS DE DROGUE EN GUINEE, TUER MOUSSA DADIS CAMARA : le projet de Hervé Morin

2° En 2008, il s'agissait, en Guinée de faire tomber Moussa Dadis Camara. Ce militaire de petite hiérarchie, un moyen formois, n'avait pas l'intelligence d'un SANKARA, d'un LUMUMBA. On dira un honnête homme pas trop corrompu par la France à fric.
Mais il avait une fille soucieuse de l'avenir de la jeunsse, mais il ne voulait pas voir les trafiquants de drogue pourrir la jeunesse de Conakry, mais il ne voulait pas voir le bauxite partir hors de Guinée bradé à des pillards, mais il voulait tenter d'obtenir un meilleur prix de la part des gangsters stalino-capitalistes de Chine, mais il voulait donner le courant à Konakry, mais il refusait de CEDER aux arrivistes formois de la CNTG; ces syndicalistes formois égoistes prèts à brader leur pays pour une poignée de miettes volées aux paysans africains.(Quand Rabiatou Sérah DIALLO de la CNTG et toute la formoisie de Guinée complotent avec l'envahisseur de la France à fric !)
... IL y eu donc un complot.
Les traitres vendus à la France s'accaparèrent la date du 28 septembre, la date, le lieu du stade portant ce nom - RIEN QUE CELA était déjà une PROVOCATION. Et ils tentèrent de construire une MOBILISATION POPULAIRE destinée à COUVRIR une INVASION militaire de la GUINEE par les troupes colonialistes.
Mais cela ne suffisait pas.
Ces militaires formés par les TORTIONNAIRES PARA de l'Armée Française (la glorieuse armée française qui trafiquait la drogue en Chine en 1953, qui torturait en Algérie en 1957, qui apprenait aux fascistes argentins leurs méthodes de TORTURE) ..... hébergeaient des TRAITRES.
Et ce sont ces traitres qui commencèrent par TIRER sur la FOULE.
C'était le DEBUT DU COMPLOT anti-Dadis.
CE COMPLOT PASSA par une TENTATIVE de meurtre par Toumba l'assassin contre Moussa Dadis Camara.
Et s'acheva par la manipulation orchestrée par Blaise - l'assassin - Compaore, l'ami de la France à fric haine qui tua Thomas Sankara le patriote

IL FALLAIT COMMENCER PAR LA GUERRE PSYCHOLOGIQUE !
Pour aujourd'hui, à Abidjan, il MANQUAIT LES MANIFESTANTS PACIFIQUES PRO-CONSTITUTION.
Il manquait les défenseurs de la LEGALITE.
Où étaient-ils ?

Pour quelle raison n'y eut-il pas d'appel aux PATRIOTES ?

Il aurait fallu des PHOTOS, DES VIDEOS montrant les VISAGES SOURIANTS des défenseurs de l'AFRIQUE !
Il aurait fallu les BANDEROLES "TROUPES FRANCAISES HORS D'AFRIQUE" "DEHORS OUATTARA"
etc...

Il aurait fallu INTERVIEWER DES MILITAIRES IVOIRIENS défenseurs de la Constitution.....

Je lance ce débat. J'ai d'autres demandes, d'autres réflexions mais qui convergent toutes vers un seul but : LIBÉRER LA CÔTE D'IVOIRE DE L'OCCUPATION ESCLAVAGISTE (à 50 EUROS)

(Je laisse aussi de côté l'autre débat sur l'importance du combat psychologique EN FRANCE : il est le COMBAT PRINCIPAL. J'ai déposé des propostions par ailleurs. A commencer par un APPEL de Laurent Gbagbo à la JEUNESSE FRANCAISE pour qu'elle manifeste en  FRANCE "TROUPES FRANCAISES HORS D'AFRIQUE".
C'est le COMBAT NUMERO UN.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire