Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 7 janvier 2015

Sionisme et relativité : deux impostures médiatisées par les mêmes lobbies réactionnaires anti-newtonistes anti-matérialistes anti-impérialistes


Arriving in New York: (L to R): Menachem Ussishkin, Chaim 
Weizmann, (either Vera Weizmann or Margot Einstein)
 Albert Einstein, Elsa Einstein and Ben Zion Messensohn
par Yanick Toutain

RevActu
7/1/15

24 mars 1921 
"Les leaders sionistes Weizmann (et sa femme Vera), Ussishkin et Mossinson rejoignent les Einstein à Plymouth à bord du TSS Rotterdam.(Royaume-Uni)"

Cette chronologie CHRONOBASE est tout à fait parlante.
Les images ajoutées (provenant de sites sionistes) sont elles aussi parlantes :
On y voit Chaim Weizmann, agent britannique, mercenaire de l'empire accompagnant le pillard des (absurdes) thèses de Henri Poincaré pour une double tournée de propagande pro-relativité (sur la base de la campagne médiatique lancée en 1919 en faveur de l'escroquerie de Eddington - qui utilisa les photos de l'éclipse les plus mauvaises pour "prouver" la relativité)
Einstein ne cessa de zigzaguer entre propagande pro-sionisme et prise de distances, propagande pacifiste et prise de distances, propagande pro-Bohr-Heisenberg et prises de distances.... et même concernant ses propres thèses il est impossible de trouver quelque cohérence dans ce fatras d'élucubrations contradictoires.
Seule chose certaine : son refus obstiné de la simultanéité et des vitesses absolues de Isaac Newton.
Il était un farfelu positiviste hésitant constamment entre la thèse de Henri Poincaré "Les lois scientifiques sont de libres créations de l'esprit humain" et la thèse de Ernst Mach présentant la science comme une collection de faits perçus.
De toute façon, ces élucubrations sionistes et relativistes, appuyées par la bancocratie mondiale, le roi d'Espagne, la couronne de Grande-Bretagne, la monarchie belge et le psychopathe Hiro-Hito du Japon (qui accueillit Einstein en novembre 1922) ne sont pas censées être logiques ou cohérentes.
Mais de correspondre aux intérêts contre-révolutionnaires de tous les Parasites de la planète.
Retirer la masse des photons (pour rendre logique la stupide fonction gamma) ne les dérangeait pas tant que les éclucubrations pouvaient permettre d'avoir des applications industrielles ou militaires.
Un siècle plus tard, il va falloir une révolution scientifique (accompagnant la révolution anti-esclavagiste) pour balayer ces impostures. Seul le néonewtonisme permettra à la science de redémarrer après un siècle d'obscurantisme.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire