Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 20 janvier 2015

Rick McPharland ou la censure fasciste en guise d'argument contre la gnoséologie matérialiste


par Yanick Toutain
RevActu


20/1/15



Rick McPharland Putain mais virez-moi ce troll assénant d'un ton docte toutes ses affirmations dogmatiques ! Un peu de philosophie, bordel, c'est trop demandé ? Nom de Dieu, y a de l'élagage à faire dans ce groupe. Il manque un bonne grosse modération des sceptiques. Allô les administrateurs ?
SerigneHarry, on a du boulot ! 



Un coup d'Etat est en cours. Les pantins de François Hollande et des services secrets de la slavoisie et de la bancocratie tuent impunément à Paris et en Tunisie. Les agresseurs d'enfants dirigent le Ministère de l'Education Nationale, les barbouzes contrôlent les partis de gauche, les services secrets financent Al Qaeda (45 millions) et Ansar Eddine (20 millions)
Parallèlement, la censure s'abat sur les voix dissonnantes : l'Express censure, l'Obs censure, Médiapart censure. NETINO censure. Jérémie Mani censure.
Il faut donc instaurer le fascisme partout.
C'est la mission que se sont donnés les malades de pathologie consumériste, les défenseurs du capitalisme et de ses idéologiques malades : positivisme, idéalisme, solipsisme.
C'est la mission que s'est donné ce "Rick McPharland "
Je ne connaissais pas ce petit milicien fasciste faisant irruption dans le "débat" que j'avais sur le mur pseudo-philosophique de aka Harry Stophane.
  • Étudiant à Faculté des Lettres et Sciences Humaines
    Ajouté(e) par Aliou Djybouty Dia il y a plus d’un an

    Genève
    Ajouté(e) par Zarathoustra ChristiaNietzsche il y a plus d’un an

    Travaille chez Auteur, Philosophe et Ingénieur GRH
    A rejoint il y a plus d’un an

    Ajouté(e) par Zarathoustra ChristiaNietzsche il y a environ 11 mois





DEPUIS LES NOTIFICATIONS
Ça m'énerve quand il faut analyser un sujet avec uniquement des pensées d'autrui sans pour autant critiquer sélon nos analyses propres à nous. en tout cas si c'est cela la philo alors j'ai donc eu raison de ne pas faire cette filière. je préfère de la philosophie de soi que la philosophie exportée! est-ce les européens qui ont créé la philosophie?
J’aime · 
  • Soma Konate chaque peuple en tant tel sa propre pilosophie
  • Savané Cheick Hamed Diarrassouba Youssouf a raison faisons appel a notre esprit critique et la soutenir a la fin je dis bien la fin par la pensée d'un philosophe . et non developpé la citation de l'autre
  • Diarrassouba Youssouf lol...et si j'utilisais un proverbe qu'a donné mon grand père qui est inconnu de la liste des personnes reconnues comme philosophe. ce proverbe sera-t-il acrédité?
  • Yanick Toutain Cousin Diarrassouba Youssouf vous êtes le genre de pêcheur qui engueule le poisson ou la rivière parce qu'il a oublié son harpon ou sa canne à pêche chez lui
    CELA FAIT DES MOIS QUE J'ATTENDS QUE VOUS VOUS METTIEZ A ETUDIER LA VRAIE SCIENCE PHILOSOPHIQU

    ++++++++++++++++++++++++++++

    COURS TRÈS RAPIDE DE PHILOSOPHIE en 365 mots
    Elle fut inventée par Puthagoras. La philosophie était la science.
    Un vrai philosophe comme Newton intitula son livre de physique en utilisant le terme de philosophie naturelle.

    La première loi philosophique majeure fut découverte par Puthagoras : seuls existent les nombres entiers pour décrire l'univers.
    La deuxième loi philosophique majeure fut énoncée par Democritos, puis Epicuros et Titus Lucretius : Les grains qui forment la matière sont cassables jusqu'au dernier niveau. On trouve alors les briques ultimes, incassables, les atomOs.

    Dès cette époque, deux groupes s'opposèrent à la science et à la philosophie.

    Le premier groupe est formé des anti-philosophes, partisans de la continuité, partisans de l'infiniment petit et de l'immobilité, adversaires des atomOs.
    Tous ces Aristotelès et autres Claudius Ptolémée géocentristes qui fournirent le socle idéologique des bigots du christianisme.

    Le deuxième groupe est le groupe des mercenaires baratineurs : les rhéteurs et autres sophistes.
    Socrate et Platon ont décrit l'imposture de ces mercenaires du discours, prêts à vendre leur capacité oratoire au plus offrant, dans le Gorgias.
    Les soi-disant professeurs de philosophie pour les classes de lycée sont les héritiers de ces mercenaires.
    Le triple mouvement, thèse, antithèse, synthèse, n'a qu'un rapport mercenaire avec la dialectique du matérialisme : ce n'est qu'une technique de manipulation psychologique en vue de convaincre par duperie l'auditeur considéré comme un mouton naïf.

    Au 19° siècle, la philosophie, voyant s'autonomiser, peu à peu, toutes les différentes sciences, devint la science du global; elle devint l'ensemble des lois scientifiques qui s'appliquent dans les trois domaines : sciences physiques, sciences biologiques, sciences humaines.

    Engels définit les trois premières de ces lois en s'appuyant sur les acquis antiques et les travaux de Hegel et de Marx.
    Transformation quantité qualité, interpénétration de contraires et contradiction dans la contradiction sont les trois premières lois de cette science philosophique à construire.
    Quant à l'aspect gnoséologique, il fut étayé et défendu avec vigueur par V.I. Oulianov Lénine dans son "Matérialisme ou empiriocriticisme" contre les nouveaux partisans de l'évêque Berkeley.

    J'ai commencé des travaux sur ces lois philosophiques de Engels vers 1997. (avec des courbes, études des maxima, des points d'inflexion etc...).
    Ces travaux ont été détruits par mon expulsion locative et mon statut de SDF 

    http://revolisationactu.blogspot.fr/.../cours-tres-rapide...

    https://www.facebook.com/groups/philosophiescientifiquematerialisme/permalink/1517383558525767/
  • Yanick Toutain Diarrassouba Youssouf J'attends encore vos commentaires sous ce texte
    "LES TROIS PILIERS : UN AVENIR POUR L'AFRIQUE, POUR L'HUMANITÉ !" un texte du 29 septembre 2006 par Yanick Toutain 
    https://www.facebook.com/groups/philosophiescientifiquematerialisme/permalink/1492957637635026/
    Il faut travailler à la REVOLUTION SCIENTIFIQUE que je PREVOYAIS EN 2006 dans mon article
    http://revolisationactu.blogspot.fr/…/les-trois-piliers-un-…
    "LES TROIS PILIERS : UN AVENIR POUR L'AFRIQUE, POUR L'HUMANITÉ !" un texte du 29 septembre 2006 par Yanick Toutain
    +++++++++++++++++++++++++++++
    PRESENTATION DE FEVRIER 2011
    Le commencement de la Grande Révolution Africaine, la Révolution Tunisienne du 14 janvier 2011, et la Révolution Egyptienne du 11 février 2011, me donnent l'occasion de republier ce texte de 2006. Il mettait en lumière le fait qu'il faille, en complément des QUATRE révolutions sociales (révolution anti-esclavoise, révolution anti-capitaliste, révolution anti-formoise, révolution anti-innovoise) AJOUTER consciemment les trois révolutions intellectuelles complémentaires.
    En cette veille des manifestations du 23 février au Cameroun, - suite à l'initiative du patriote Mboua Massok, - un texte de mise au point à pseudo-Cameroon Bmg quant à l'importance du BOLLORE DEGAGE m'a incité à republier ce texte fondamental.
    Depuis 1993, je savais que la révolution à venir commencerait en Afrique et en Chine.
    Ces écrits en sont les briques indispensables.
    Les victimes - par centaines - du larbin de la France à fric Kadhafi, en ces heures tragiques pour le peuple libyen nous incitent encore davantage à donner toujours plus de lumière, de lucidité, de science sur le chemin à parcourir pour la libération finale, pour la victoire de la révolisation mondiale
    Nous vaincrons.
    POST SCRIPTUM : la
    liste des principaux textes conceptuels
    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
    TEXTE DE 2006
    LES TROIS PILIERS : UN AVENIR POUR L'AFRIQUE, POUR L'HUMANITÉ !
    29 09 2006
    par Yanick Toutain
    Philosophie, sciences physiques et sciences humaines sont les trois piliers sur lesquels les nouvelles générations doivent s'appuyer pour faire redémarrer l'Histoire de l'Humanité. On peut considérer août 1914 comme la date charnière de la victoire mondiale des gangsters capitalistes - quand ils réussissent à déclencher le massacre réciproque des travailleurs sous sa botte, sous son Talon de fer comme le prédisait l'écrivain géant Jack London. Les victoires (Russie: 1917-1921, Chine: 1949, 1966-1969 Cuba 1959-1967) ne furent que les occasions données aux traîtres de la bourgeoisie des diplômes, aux traîtres diplômés de récupérer leurs privilèges sous une autre forme.
    LA TRAHISON DES DIPLÔMÉS
    C'est cette classe qui a poussé l'Afrique vers la catastrophe, massacrant les Lumumba, les Sankara, dont l'égalitarisme de fait allait à l'encontre de leur volonté aristocratique. Cette classe formoise est vite retournée chercher les maîtres capitalistes pour que l'armée impérialiste vienne organiser la pillage des ressources et l'exploitation des hommes.
    Mais la bêtise de ces deux classes sociales alliées -bourgeoise des actions et bourgeoisie des diplômes, la formoisie - va aussi les amener à jeter tous les acquis de la science de Newton, le matérialisme qu'elle appelle "mécaniste" d'un Laplace, pour pouvoir nier le vide, nier les atomos, nier les chocs des particules comme mouvement unique de la matière... Tout cela pour laisser la place aux conneries préhistoriques de leurs alliés du Vatican, de La Mecque, de Jérusalem et de toutes les autres sectes protestantes de la nébuleuse mystique.
    LA COALITION DES CRÉTINS
    Cette coalition d'imbéciles partisans de la relativité du crétin Einstein (depuis le Vatican jusqu'au Collège de France et à la Sorbonne) aura réussi à faire que l'avancement scientifique du 20° siècle aura été plus faible que celui des 18 et 19°.
    L'imbécile croyance de l'absence d'effet du déplacement de la Terre, l'imbécile croyance en l'isotropie de l'espace - combattue par un noyau ridiculement faible de chercheurs (dont Maurice Allais est le dernier témoin vivant), cette imbécile crédulité a empêché, depuis 1905, quelque progrès que ce soit en science fondamentale.
    Le 20° siècle aura été le siècle-jumeau du siècle de Ptolémée : un recensement gigantesque, avec une grille synthétique totalement dépourvue de raison.
    LA RELECTURE DE NEWTON
    Une des bases principales du renouveau de l'Afrique, du Tiers Monde et DONC de l'Humanité tout en entière est la présence sur Internet du livre Principia de Newton. Ce livre que les fainéants (ou les saboteurs) de la "Grande" bibliothèque nationale de France n'ont pas encore eu le temps (ou la volonté !) de transférer sous une forme véritablement lisible (en caractères ASCII permettant la recherche des mots sans qu'on soit contraint de faire défiler toutes les photos du livre) est un des sommets de la pensée humaine. Il suffit de le reprendre en y ajoutant la connaissance du déplacement de la Terre, du Soleil dans la Voie Lactée - découvert depuis un siècle - pour fonder une NOUVELLE PHYSIQUE
    OBJECTIVITÉ CONTRE RELATIVITÉ
    Cette nouvelle physique considère comme vrais les seuls mouvements par rapport au vide : la mouche dans un train ne peut pas nous dire qu'elle connaît sa VITESSE. Cette mouche est comme le crétin Einstein qui nous répète, lui et ses crétins de partisans qui viennent (dé)former nos "soi-disant" élites africaines, élites qui telles des perroquets ânonnent "relativité, relativité" ! "on a les preuves", "c'est scientifique'" ... que la vitesse du train n'a aucune incidence sur elle... Lorsque cette mouche, partisane de la relativité sortira du train, à 500 kilomètres de là, elle continuera à répéter "isotropie de l'espace" comme si son voyage en train ,n'avait pas eu lieu.
    LA BATAILLE DE WATERLOO
    L'auteur de ce site a eu, il y a quelques années, l'occasion de découvrir le crétinisme des étudiants de l'École Normale Supérieure de Paris et des futures "élites" de la France lorsqu'il plaça dans les news groups de physique et d'astrophysique quelques petits problèmes simples. Faites le même test : Posez donc la question "A quelle distance sommes-nous de la bataille de Waterloo ?" Posez, vous- mêmes, la question à tous ces prétendus "cadres" intellectuels - en sachant seulement que la "vitesse orbitale" du Soleil avoisine 900000 kilomètres à l'heure ! - et vous comprendrez que ce dont l'Afrique a besoin ce n'est CERTAINEMENT pas de ces gens-là et de leur bêtise touristique !
    Que ce soit dans la direction des "savants" français einsteiniens, partisans de la relativité ou pour les troupes des gangsters racistes (et des naïfs de base qui obéissent aux ordres de chefs racistes venus appliquer, ici,, le programme d'Hitler) il n'y a qu'un seul mot :
    DEHORS !
    L'Afrique n'a ABSOLUMENT pas besoin de ces ignorants, de ces crétins !
    Qu'ils rendent un service : taper le texte du livre de Newton et le mettre sur Internet ! C'est TOUT !
    Pas besoin d'aide ! Les ressources africaines vendues à leur véritable prix rapporteront cent fois ce que les "aides" ont rapportés aux travailleurs de base !
    Les enfants africains s'achèteront des ordinateurs portables à énergie solaire, les enseignants Africains et leurs alliés cousins du Nord comme moi participeront à cette révolution scientifique mondiale qui mettra à bas ces crédulités débiles, cette croyance absurde en la possibilité de l'Homme de connaître l'Univers en se croyant immobile
  • Yanick Toutain Depuis le 30 AOÛT JE VOUS AVAIS REPONDU ICI
    https://www.facebook.com/groups/philosophiescientifiquematerialisme/permalink/1455165151414275/
    @Diarrassouba Youssouf Cousin,à votre question

    +°+++
    einstein dit que le "Temps" est flexible. Je ne comprend pas peux-tu m'aider?
    ++++
    ... voici ma réponse.
    Einstein est un sot. C'est un sot positiviste pour qui l'Univers n'existe pas EN SOI.
    Ces gens,nient le fait qu'une ETOILE EXPLOSE. Pour eux les positivistes, le SIGNAL existe et la RECEPTION du signal existe.
    Mais l'EVENEMENT hors du signal n'existe pas.....
    Ils appellent cela de la "métaphysique".
    Pour le temps c'est pareil.....
    Ils nient le fait que le TEMPS s'écoule objectivement...
    Pour eux, le temps ce n'est QUE LA PERCEPTION DU TEMPS.
    Et donc pour ces gens-là la PERCEPTION DE L'IMAGE D'UNE PENDULE est l'écoulement du temps.....
    Or, pour un matérialiste, cette PERCEPTION n'est PAS et ne sera JAMAIS l'ECOULEMENT DU TEMPS !
    Avez-vous compris cela ?
    Posez vos autres questions dans cet arborescence....

    Einstein est un sot. C'est un sot positiviste pour qui l'Univers n'existe pas EN SOI.
    Ces gens,nient le fait qu'une ETOILE EXPLOSE. Pour eux les positivistes, le SIGNAL existe et la RECEPTION du signal existe.
    Mais l'EVENEMENT hors du signal n'existe pas.....
    Ils appellent cela de la "métaphysique".
    Pour le temps c'est pareil.....
    Ils nient le fait que le TEMPS s'écoule objectivement...
    Pour eux, le temps ce n'est QUE LA PERCEPTION DU TEMPS.
    Et donc pour ces gens-là la PERCEPTION DE L'IMAGE D'UNE PENDULE est l'écoulement du temps.....
    Or, pour un matérialiste, cette PERCEPTION n'est PAS et ne sera JAMAIS l'ECOULEMENT DU TEMPS !
    Avez-vous compris cela ?
    Posez vos autres questions dans cet arborescence....
  • Yanick Toutain Le 2 MAI 2014 j'écrivais ceci LA REVOLUTION EN PHILOSOPHIE EST LE COMPLEMENT DE LA REVOLUTION EN AFRIQUE 

    https://www.facebook.com/groups/philosophiescientifiquematerialisme/permalink/1417652215165569/
    LA REVOLUTION EN PHILOSOPHIE EST LE COMPLEMENT DE LA REVOLUTION EN AFRIQUE
    "Il ne resterait plus qu'un seul défenseur de Newton, Marx, Engels, Lénine ? Il ne resterait plus qu'un seul défenseur de Newton, Marx, Engels, Lénine ? (L'anti-Sève ou Lucien Sève le pire fossoyeur du matérialisme N° 3)"
    http://revolisationactu.blogspot.com/…/il-ne-resterait-plus…
    par Yanick Toutain
    26/4/2014
    « Nombre d'écrivains qui se réclament du marxisme
    ont entrepris parmi nous, cette année,
    une véritable campagne contre la philosophie marxiste.
    En moins de six mois, quatre livres ont paru,
    consacrés surtout, presque entièrement,
    à des attaques contre le matérialisme dialectique.
    (...) Toutes ces personnes ne peuvent ignorer que
    Marx et Engels qualifièrent maintes fois leurs
    conceptions philosophiques de matérialisme dialectique.
    Toutes ces personnes, qui se sont unies
    — malgré les divergences accusées de leurs opinions politiques —
    dans leur hostilité envers le matérialisme dialectique,
    se prétendent cependant des marxistes en philosophie !»
    Lénine 1908 (première préface de Matérialisme et empiriocriticisme)
    r
    LES PREMIERS ARTICLES
    MERCREDI 23 AVRIL 2014
    Matériologie : Lucien Sève flanque les 3 lois dialectiques de Engels à la poubelle de l'Histoire..... Mais c'est celle de ses maîtres Staline et Bolloré
    LUNDI 28 AVRIL 2014
    La loi de l'OMERTA réciproque : Du primaire à l'université, une loi du silence au service des barbares agresseurs d'enfants et de l'obscurantisme au service de la contre-révolution. (ANTI-SEVE N°2 Lucien Sève le pire fossoyeur du matérialisme)
    LIRE AUSSI
    LUNDI 7 FÉVRIER 2011
    Le crétin relativiste et la lumière qui s'en va. En défense de Isaac Newton et de Vladimir Oulianov Lénine. un texte du 3/12/2010 par Yanick Toutain
    MARDI 8 FÉVRIER 2011
    Une étude critique (matérialiste) de "La Relativité" de Albert Einstein. Cet ouvrage est une escroquerie, rédigé par un charlatan dépourvu de cohérence et de pertinence. Un salmigondis antimatérialiste contre Isaac Newton, Friedrich Engels et VI. Lénine.
    Ayant cessé de croire en l'imposture relativiste en 1999, il m'était apparu ahurissant de ne pas avoir trouvé des alliés ayant effectué avant moi ce passage à l'hérésie.
    Dès le jour où je cessai de croire en Einstein – cela se produisit tout à coup, il y a 15 ans, à cause de ma compréhension de l'absurdité de sa fonction gamma – je m'attendais à trouver de nombreux alliés, moins stupides que moi, moins naïfs, qui ne se seraient pas laissé embrouillé le cerveau avec la rhétorique mensongère des relativistes antimatérialistes.
    Mais, en 15 ans, je n'en trouvai pas un seul !
    Pas un seul !
    Où étaient donc les matérialistes ayant compris que le prétendu ralentissement du temps n'était qu'un trucage médiatique basé sur le prétendu protocole imaginaire des « Jumeaux de Langevin » - dans lequel le temps objectif du voyageur ralentissait effectivement ?
    Où étaient les matérialistes ayant compris que ce temps présenté par eux comme « objectif » et qui ralentissait était d'autant plus absurde que les thèses réelles de Einstein non seulement portaient sur la perception de ce temps par un observateur, mais encore en niant la possibilité de l'existence d'un temps en soi ?
    Où étaient les matérialistes ayant compris que cette « logique » contenue dans les thèses de Langevin était incohérente par rapport à leur gnoséologie de base – positiviste ?
    Ma stupéfaction de ne pas trouver des alliés vrais matérialistes et donc anti-relativistes s'accentua encore quand je découvris que le "Matérialisme et empiriocriticisme" de VI Lénine, publié en 1908 contenait une gnoséologie très précise et très claire allant totalement à l'encontre des prétentions des charlatans positivistes.
    Non seulement ils sont totalement démontés comme imposteurs mais, de surcroît, les maîtres à penser de Einstein, les escrocs imbéciles Henri Poincaré et Mach sont nommément critiqués et leur argumentaire positiviste est totalement décortiqué.
    Il aurait donc suffit à un lecteur attentif d'appliquer aux thèses de Einstein les critiques énoncées par Lénine aux thèses de Poincaré pour en comprendre l'absurdité totale.
    Pourquoi ce travail n'avait-il pas été fait ?
    Une stupéfaction supplémentaire apparut encore en découvrant, encore plus tard, le « De Gravitatione » du jeune Isaac Newton. A 23 ans, il démontait toutes les vitesses relatives de René Descartes en faisant comprendre aux lecteurs que celles-ci ne pouvaient avoir d'existence réelle qu'en admettant leur caractère relatif..... à une unique vitesse absolue.
    Dans ses 4 premières thèses, Newton fondait la physique en s'appuyant sur l'héritage des matérialistes grecs : Espace objectif (absolu), lieux objectifs, temps objectif, déplacements objectifs d'un lieu objectif à un autre lieu objectif. Et donc vitesses objectives.
    C'est à 23 ans, en 1665, que Newton avait défini le socle des Scholies, elles-mêmes le socle gnoséologico-physico-scientifique de ses Principes Mathématiques de Philosophie Naturelle.
    Ce socle gnoséologico-physico-scientifique permettait de définir Isaac Newton comme un matérialiste. Indépendamment d'une croyance réaffirmée ailleurs en un Dieu (non trinitaire).
    Où étaient donc les matérialistes luttant pour l'héritage scientifique de Newton, pour son héritage gnoséologico-physico-scientifique (caractère objectif des déplacements et des vitesses) ?
    Je ne les ai pas trouvés. Depuis 15 ans.
    Il y avait un autre mystère : comment les prétendus admirateurs de VI Lénine pouvaient-ils bien persister à ne pas comprendre que « Matérialisme et empiriocriticisme » était un outil de fossoyeur pour mettre au tombeau définitivement les deux impostures du 20° siècle : celle de 1905 et celle de 1927 ? Comment les lecteurs intelligents pouvaient-ils ne pas comprendre que la relativité et la mécanique quantique étaient déjà démontées par Lénine sans même qu'il ait eu besoin de lire les textes de Einstein, de Bohr ou d'Heisenberg ?
    J'obtins une partie de la réponse sur le site de débat de feue la LCR. Un site qui, par ruse, se prétendait indépendant de cette organisation. Mais qui en présenta toutes les caractéristiques : Défense par les gérants d'une politique réformiste, coupable tolérance pour les terroristes et leurs crimes – apologie de l'assassinat des paysans « déserteurs » par les staliniens des FARC - , censure stalino-fasciste contre les véritables révolutionnaires – en particulier contre le courant égalitariste.
    Mais, surtout, alignant totalement des prises de position sur les idéologues staliniens du PCF.
    Cela, je le découvris peu à peu.
    Quand on défend le matérialisme sur revolution.celeonet, le positiviste LCR crie « Lyssenko » et stoppe le débat en déposant des images d'ambulances, d’hôpitaux psychiatriques et de monstres....
    Ce n'est pas une image.... C'est la description fidèle de ce qui s'est passé sur ce site celonet.
    Il doit bien exister des copies complètes de ces débats ahurissants avec l'iconographie complète de ces fous furieux positivistes honteux.
    Un seul d'entre eux tenta d'argumenter. Momentanément. Et sans s'opposer à la censure totale du débat qui fut l'argument massue.
    Je lui dois de m'avoir orienté sur des pistes que j'avais méconnues : Les débats en Russie pré-stalinienne et stalinienne. Les débats avec Deborine entre autres .
    L'abandon du matérialisme ne s'était pas fait sans douleur.
    Une revue sur Internet avait republié en français de passionnants débats de cette époque.
    VENDREDI 3 JUILLET 2009
    Sur Aleph99, des éléments pour une histoire de la défaite du matérialisme en Russie stalinienne et de la victoire de l'imposture relativiste.
    extrait
    « Les 'théoriciens' continuaient à se battre contre les 'méthodologues'. Au printemps 1926, à l'Institut de philosophie scientifique de la RANION, le camarade German donna une conférence sur la philosophie d'Henri Bergson et son concept du temps[13]. La discussion déserta évidemment très vite le sujet de la conférence et se prolongea pendant deux mois en réunions hebdomadaires de quatre heures chaque fois. Elle opposa A. M. Deborin et son groupe à A.K Timiriazev et le sien; on procéda à l'examen de la dialectique et du rapport des sciences naturelles au marxisme.
    A.M. Timiriazev trouve dans les textes, surtout celui d'Engels, La dialectique de la nature, paru en russe en 1924, la légitimation à intervenir sans façon contre les développements conceptuels récents de sa discipline: théorie de la relativité, théorie des électrons etc.. Les déboriniens ont une vue, pour ainsi dire, plus large des choses: ils font appel à une pensée extérieure au travail scientifique proprement dit, une dialectique qui permette une conceptualisation propre à la discipline, que le marxisme encadrerait par une sorte de 'metadiscours'. Leurs adversaires constatent alors la contradiction entre le 'matérialisme' solide des sciences exactes et la 'métaphysique' d'une réflexion 'autonome' qui se veut davantage matérialiste.
    Les déboriniens se considéraient comme les seuls dialecticiens et dénonçaient les autres comme 'mécanistes'. Mais les différences ne s'arrêtaient pas là.... » (KS 1994 Aleph99 t4a3.html)
    On pouvait voir plusieurs étapes successives dans lesquelles l'imbécile dictateur formois Joseph Djougachvili Staline avait balancé par-dessus bord ses alliés de la veille – sans qu'aucun motif scientifique ait pu peser dans aucun de ses choix.
    Il est donc urgent de braquer de puissants projecteurs sur le principal fossoyeur du matérialisme, le stalinien Sève. Le mercenaire de Staline et de Bolloré.
    Au moment où le renversement de l'Etat voyou bourgeois-esclavagiste, il faut démonter tous les trucages de son principal sniper infiltré – le pourvoyeur de prêt-à-porter idéologique et rhétorique de tous les renégats.
  • Yanick Toutain J'écrivais ceci
    Yanick Toutain
    23 avril 2014
    ...Voir plus
    COMBAT PHILOSOPHIQUE (accompagnant la Révolution Africaine et la révolution anti-esclavagiste mondiale)
    http://revolisationactu.blogspot.fr/…/materiologie-lucien-s…
    Matériologie : Lucien Sève flanque les 3 lois dialectiques de Engels à la poubelle de l'Histoire..... Mais c'est celle de ses maîtres Staline et Bolloré
    un texte de philosophie (matériologie et gnoséologie)
    en défense du matérialisme et de "Dialectique de la Nature" ,
    en défense de Friedrich Engels et de VI Lénine
    contre l'imposteur anti-matérialiste Lucien Sève
    par Yanick Toutain
    « ...si en philosophie Marx,
    avec une formation initiale de professionnel,
    fut sans contredit un très grand penseur,
    Engels n'était ni ne prétendait
    être qu'un bon amateur,
    ce qui ne suffisait pas forcément
    pour un projet si périlleux. »
    (Lucien Séve)
    "que la nature procède par sauts
    n'est pas plus une loi
    que l'assertion contraire"
    (autre sottise de Lucien Sève. »"
    "
    "notions d'aussi abstraite généralité que
    le passage de la quantité à la qualité,
    l’interpénétration des contraires ou le
    développement par négation de la négation. "(sottise ultime de lucien Sève)
    « Lucien Sève a toujours raison ! » : plus de 50 années de sabotage stalinien de la philosophie, de la gnoséologie, de la matériologie : un ignare au service du capitalisme et qui dissuade toutes les générations successives
    Wikipéda: Lucien Sève est élu au Comité central du Parti communiste français en 1961 ; il en restera membre jusqu'en 1994.De 1970 à 1982, il dirige les Éditions sociales.Sa réflexion, toujours dans la même perspective, le porte à s'interroger sur l'existence et les apports du matérialisme dialectique dans l'étude de la nature : Sciences et dialectiques de la nature (1998). Ce travail est prolongé par la publication en 2005 du livre Émergence, complexité et dialectique sous la coordination deJanine Guespin-Michel ; le chapitre central s'adresse particulièrement aux scientifiques et démontre l'utilisation possible des catégories dialectiques dans l'épistémologie des systèmes dynamiques non-linéaires. Six contributions de scientifiques complètent la discussion sur ces catégories.(...) Il démissionne du PCF2 à l’issue des régionales d'avril 2010, dénonçant ce qu'il voit comme un "raidissement dans la pratique démocratique" d’un parti qui "n’a pas réussi à se transformer". Il ajoutera dans une lettre aux militants qu'il n'arrête pas le combat : "Pour où je pars ? Pour un où qui n’existe pas encore, un où à construire d’une façon à inventer, même si je considère par exemple qu’une structure fort modeste telle que Communistes unitaires peut être bien utile pour engager ce qui doit l’être"3. Son analyse, qui suscite parfois de vives réactions à l'échelon local4, suggère des voies à suivre pour transformer le PCF et une stratégie pour la mise en place du communisme tel qu'il le conçoit, qui s'inspirerait de la thèse stratégique de Marx selon laquelle "l'émancipation des travailleurs sera l'œuvre des travailleurs eux-mêmes".
    Lucien Sève évoque pour moi – comme beaucoup d'anciens militants trotskystes – une crapule stalinienne peignant un vernis pseudo-philosophique sur tous les crimes de l'URSS stalinienne et de son agence française.
    Une crapule stalinienne comme le furent Maxime Gorki*, Louis Aragon*, Paul Langevin* et autres pseudo-innovants dont la tâche principale revenait à justifier la corruption consumériste que leurs versait la bureaucratie stalino-fasciste d'URSS ou les capitalistes de l'Ouest.
    Ils étaient comme le fut Daniel Bensaid, les membres d'une fanfare destinée à couvrir les bruits des 3 millions de bébés mourant chaque année en Afrique, des 4 millions de bébés mourant chaque année en Asie.....
    LIRE
    DIMANCHE 7 DÉCEMBRE 2008
    Daniel Bensaïd est un charlatan qui fabrique de l'idéologie bourgeoise mystique : "Une histoire... sans garantie scientifique"
    SIC extrait "La centralité de la lutte des classes et leur issue incertaine exigent en effet une part de contingence et une notion non mécanique de causalité, une causalité ouverte en somme, dont les conditions initiales déterminent un champ de possibles sans déterminer mécaniquement lequel l'emportera"
    Une fanfare idéologique destinée à démolir la lucidité des jeunes Innovants. A les dissuader de Redécouvrir la vraie science.
    La crapule, après la chute du mur de Berlin et de ses maîtres aurait pu se faire discret. Et quitter toutes prétentions intellectuelles.
    LUCIEN SEVE A TOUJOURS RAISON !
    Que nenni ! Le voilà qui persiste et signe : Lucien Sève a toujours raison !
    Quand il signe un « Sciences et dialectiques de la nature », il s'érige en maître à l'égard de.... Engels à qui il ose - le nain Sève – porter des critiques sévères.
    (page 67) « ...si en philosophie Marx, avec une formation initiale de professionnel, fut sans contredit un très grand penseur, Engels n'était ni ne prétendait être qu'un bon amateur, ce qui ne suffisait pas forcément pour un projet si périlleux. »
    Lisons in extenso les cours de philosophie adressé par le minuscule Sève au géant Engels. Page 68
    « Tout cela fait de Dialectique de la Nature un ouvrage fort indicatif tant de la fécondité possible que des pièges certains d'une tentative de cette sorte.
    Cela signifie qu'il va pilonner sur les thèses scientifiques de l'ouvrage !!!
    "Dans une optique matérialiste la dialectique naturelle peut être une authentique dialectique de la nature : voilà qui dit l’extrême nouveauté de l’entreprise engelsienne. Pensée comme une explication conceptuelle de rapports et procès inhérents au dynamisme des choses mêmes une telle dialectique se libère entièrement de l'hypothèque théologique qui pesait sur elle dans la philosophie hégélienne de la nature. Mais ce qui s'éclaire d'un côté ne s'obscurcit-il pas dans la même mesure de l’autre ? "
    Voilà technique stalinienne typique : il revendique l'héritage.... pour signaler les déficiences.... et amener le lecteur à RECUSER tout l'aspect scientifique de l'héritage !
    "Dès lors en effet que la rationalité dialectique n'est plus considérée comme une trace de l'Idée dans les choses, quels peuvent bien être sa provenance et son statut ?"
    N'importe quel gamin de 8 ans en 2050 qui lira cette "question" donnera la réponse instantanément : "DANS LA REALITE ELLE-MEME".
    Mais l'âne Séve, positiviste honteux et anti-matérialiste inavoué ne peut pas comprendre.
    Ni la réponse. Ni la question.
    "Dans leur apparente simplicité, les textes d’Engels n'offrent pas réponse univoque à cette question cruciale. A première lecture, sa thèse semble être la suivante : la science s'étant émancipée de toute philosophie « séparée » prétendant se placer « au dessus d'elle » note 8, il ne subsiste « à l'état indépendant » que la « science des lois générales » note 9 de toute « connexion », tout « mouvement », tout « développement » note 10 – termes passablement différents sur lesquels on reviendra -, lois valables à la fois pour la nature, la société et la pensée et par lesquelles sont en sommes énoncées des propriétés universelles de l’être. note 11. "
    C'est exactement ce que j'ai développé comme thèses philosophiques dans tous mes textes. Lire par exemple
    VENDREDI 15 AVRIL 2011
    MANIFESTE MATERIALISTE un texte du 2 janvier 2006 par Yanick Toutain. En défense de Puthagoras, Democritos, Epicuros, Titus Lucretius, Isaac Newton, Marx, Engels et de la gnoséologie de VI. Léniné
    MARDI 18 FÉVRIER 2014
    Gnoséologie, matériologie, philosophie : appel aux chercheurs matérialistes à la construction d'une synthèse globale des lois philosophiques et scientifiques
    01°
    Les lois de base sont communes

    L'univers est formé uniquement d'atomos et de vide

    Les lois régissant les mouvements des atomos forment la Mécanique de base et sont le socle de la totalité des lois des 2 domaines philosophique et des 3 domaines scientifiques

    Aucune loi ne peut être contradictoire avec la Mécanique de base

    C'est le processus de transformation quantité-qualité qui fait apparaître le phénomène de la grumélation et des nouveaux types de groupements d'atomos.

    Les lois sont groupées en deux domaines conceptuels : la philosophie et les sciences.

    La philosophie est le domaine conceptuel qui étudie les lois communes aux trois sciences.
    Elle comporte la gnoséologie et la matériologie.
    L'auto-programmation algorithmique que beaucoup de charlatans rhéteurs placent dans le domaine de la philosophie relève en réalité d'un sous-domaine de la psychologie.
    A l'exception du strict débat sur le déterminisme (qu'ils appellent débat sur la liberté des humains) et qui relève d'un point de vue gnoséologique quant à la question de l’enchaînement des causalités.
    Les 3 domaines scientifiques portent sur trois niveaux de grumélation. Chaque niveau est évidemment l'étude de la grumélation des entités des niveaux inférieurs. Il ne peut être contradictoire avec les lois des niveaux inférieurs de grumélation.

    La gnoséologie a pour domaine l'étude de ce qui peut être connu.
    A l'exception des lois générales régissant du domaine de la matériologie.
    La matériologie a pour objet la découverte des lois régissant aussi bien la physique, la biologie que l'humanologie.
    A l'exception de l'étude des règles régissant ces règles
    La physique a pour objet la découverte des lois régissant les entités de base et des grumélations les plus simples : atomos, photons, électrons, atomes, planètes, étoiles, galaxies, amis etc.
    A l'exception des grumélations vivantes.
    "Conception de la dialectique qu'il faut bien dire insoutenable. "
    LUCIEN SEVE, ENNEMI DE ENGELS ET DE MARX
    En somme il est un adversaire de la thèse fondamentale de Engels.... et de Marx.
    Que ne prévient-il pas le lecteur dès le départ !
    "Certes, il est des énoncés scientifiques de très vaste portée objective, quoique non sans rivages comme y prétend la dialectique engelsienne, tels le principal newtonien d’égalité entre action et réaction ou le principe moindre action de Maupertuis. Mais pour reconnaître validité scientifique à de tels énoncés, il est impératif que puissent être précisés en toute rigueur le sens de ce qu'ils affirment et les conditions de leur validation expérimentale y compris quantitative. "
    C'est précisément ce que les vrais philosophes ont commencé à faire : QUANTIFIER LES THESES PHILOSOPHIQUES.
    Par exemple, j'avais, en 1996, commencé à étudier le POINT D'INFLEXION de la COURBE DIALECTIQUE que j'avais conceptuélisée comme un lieu fondamental d'étude du CONCEPT DE TRANSFORMATION QUANTITE QUALITE.
    Que se passait-il à cet endroit - à cet instant - dans le processus de croissance ?
    Quelle était l'état de l'apparition d'une NOUVELLE QUALITE au moment du POINT D'INFLEXION du processus de CROISSANCE de l'ANCIENNE QUALITE ?
    Mais ces travaux, ils ont été détruits dans la poubelle de Eudes quand le camarade de Sève m'a transformé en SDF ! Pour me faire taire !
    "Rien de tel ne saurait à l'évidence être attendu de philosophèmes portant sur des notions d'aussi abstraite généralité que le passage de la quantité à la qualité, l’interpénétration des contraires ou le développement par négation de la négation. "
    Un éclat de rire à une telle stupidité ! Telle est la seule réponse !!!
    "QUE LA NATURE PROCEDE PAR SAUTS N'EST
    PAS PLUS UNE LOI QUE L'ASSERTION CONTRAIRE" (L. Sève)
    "La plus longue des listes d'exemples les illustrant est intrinsèquement inapte à leur conférer la moindre certitude : que la nature procède par sauts n'est pas plus une loi que l'assertion contraire. »"
    Le pauvre type avance un credo ici sans apporter la moindre preuve de ses sottises....
    Où l'imbécile Sève a-t-il vu une seule fois dans la nature un phénomène d'accumulation quantitative ne débouchant JAMAIS sur l'apparition d'une nouvelle qualité.
    Sa vie propre d'idéologue stalino-capitalo-esclavagiste est une accumulation quantitative de sottises débouchant sur l'écroulement du mur de ses protecteurs de la STASI....
    Et demain sur l'effondrement de Bolloré et de la bourgeoisie esclavagiste – protecteur et financier second de Lucien Sève !
    Quant à une nature qui ne serait pas faite d’accélérations et de ralentissements, de grumélations et de dislocations..... COMBIEN DE DONNÉES CHIFFRÉES faudrait-il lui balancer à la figure pour qu'il en admette l'existence ?
    Tout matérialiste sait, dès le plus jeune âge, que ce sont ces accélérations et ces ralentissements qui sont la cause et la modalité d'existence de la totalité des particules et des corps vivants.
    Lucien Sève aura été un escroc toute sa vie.
    Escroc au service de Staline, escroc au service de Bolloré et de la bourgeoisie esclavagiste comme les sont les escrocs du PCF corrompus par ELF (Total).
    PUBLIÉ PAR YANICK TOUTAIN À 4/23/2014 04:36:00 AM
    LIBELLÉS : "MATÉRIALISME ET EMPIRIOCRITICISME", FRIEDRICH ENGELS, GNOSÉOLOGIE, LUCIEN SÈVE, MATÉRIALISME DIALECTIQUE, MATÉRIOLOGIE, PHILOSOPHIE, VI LÉNINE, YANICK
  • Yanick Toutain Diarrassouba Youssouf le 17 AVRIL JE LANCAIS LE DEBAT SUR CHEIKH ANTA DIOP 
    https://www.facebook.com/groups/philosophiescientifiquematerialisme/permalink/1412957332301724/
    ++++++++++++++++++++++++++++++


    Un texte à partir d’une remarque épistémologique de Cheikh Anta Diop: Les clowns titrés professeurs de l’université française professent l’obscurantisme pour perpétuer la spoliation, le capitalisme et l’esclavage des Africains : le concept de formoisie a plus de 20 ans
    http://revolisationactu.blogspot.fr/…/un-texte-partir-dune-…
    "Il s’agit d’être apte à découvrir une vérité scientifique par ses propres moyens en se passant de l’approbation d’autrui. De savoir conserver son au...
    Lire la suiteRévolisation Actu (#RevActu): Un texte à partir d’une remarque épistémologique de Cheikh Anta...REVOLISATIONACTU.BLOGSPOT.COM
    Un texte à partir d’une remarque épistémologique de Cheikh Anta Diop: Les clowns titrés professeurs de l’université française professent l’obscurantisme pour perpétuer la spoliation, le capitalisme et l’esclavage des Africains : le concept de formoisie a plus de 20 ans
    http://revolisationactu.blogspot.fr/…/un-texte-partir-dune-…
    "Il s’agit d’être apte à découvrir une vérité scientifique par ses propres moyens en se passant de l’approbation d’autrui. De savoir conserver son autonomie intellectuelle jusqu’à ce que les idéologues qui se couvrent du manteau de la science se rendent compte que l’ère de la supercherie est révolue"….C.A.Diop
    "Pour [Cheikh Anta Diop] , pendant des millénaires, il n’y a eu d’hommes sur terre que des « Nègres20 », nulle part ailleurs dans le monde qu’en Afrique"
    Wikipédia Cheikh Anta Diop"
    De NEWTON, LAPLACE, LAGRANGE, HAMILTON (...)
    en passant par MARX, ENGELS, LÉNINE,
    on peut ranger dans une même catégorie
    tous ceux qui admettent l'existence du
    monde extérieur, indépendamment
    de la conscience du sujet qui l'observe,
    la connaissabilité de la matière,
    l'objectivité des lois physiques qui gouvernent
    son comportement, la validité du principe de causalité."
    (discours de Cheikh Anta Diop en 1983 cf infra)
    "Ce chercheur scientifique est régulièrement
    dénigré par les imbéciles successeurs des universitaires
    qui lui crachaient dessus de son vivant.
    En effet, le coeur de sa thèse
    - l’être humain a pour berceau l’Afrique –
    est devenu tellement banal que
    …. ces gens mal-intentionnés
    ne lui en font plus crédit !!!"
    INTRODUCTION par Yanick Toutain 17/4/2014 de l'article
    L'auteur de ce blog met actuellement en lumière les thèses - et les questionnements - philosophiques gnoséologiques du grand chercheur africain Cheikh Anta Diop. Des efforts pour lancer le débat sur A - CRISE DE LA RAISON ET PERSPECTIVES D'UNE NOUVELLE ÉPISTÉMOLOGIE DES SCIENCES EXACTES qui ne parviennent pas à inciter la proto-formoisie africaine à se suicider intellectuellement et à assumer son statut de membre de la strate des Innovants.
    De la même façon, une des raisons de la création du groupe Philosophie scientifique (matérialisme, gnoséologie, matériologie) sur Facebook était de lancer le débat sur les thèses de Cheikh Anti Diop (dont les premières lignes sont celles citées en exergue)
    Ici, dans ce texte provenant de Brevactu, il s'agit d'Histoire et de sociologie.
    Les clowns titrés professeurs de l’université française professent l’obscurantisme pour perpétuer la spoliation, le capitalisme et l’esclavage des Africains : le concept de formoisie aura bientôt vingt ans. (à partir d’une remarque épistémologique de Cheik Anta Diop)
    Un article BrevActu Publié le 13 octobre 2012
    un commentaire par Yanick Toutain
    - complété d’une introduction
    Selon Diop20, l’Homme (Homo sapiens) est apparu sous les latitudes tropicales de l’Afrique, dans la région des Grands Lacs. La chaîne d’hominisation africaine est la seule qui soit complète, la plus ancienne et la plus prolifique. Ailleurs on trouve actuellement encore des fossiles humains représentant des maillons épars d’une séquence d’hominisation incertaine.
    Diop pose que les premiers Homo sapiens devaient être probablement de phénotype noir, parce que, selon la règle de Gloger, les êtres vivants originaires des latitudes tropicales sécrètent plus de mélanine dans leur épiderme, afin de se protéger des rayonnements solaires. Ce qui leur confère une carnation aux nuances les plus sombres (ou les moins claires). Pour lui, pendant des millénaires, il n’y a eu d’hommes sur terre que des « Nègres20 », nulle part ailleurs dans le monde qu’en Afrique, où les plus anciens ossements d’hommes « modernes » découverts ont plus de 150 000 ans21 ; tandis qu’ailleurs les plus vieux fossiles humains (ex. Proche-Orient) ont environ 100 000 ans.
    Wikipédia
    "Les theses de Diop sont fausses. Les etudes de momies montrent clairement que leur facies n est pas de type noir, notemment le nez, les pommettes. L empire egyptien comprenait des noirs ca ne veut pas dire que l ensemble des egyptiens etaient noirs; il y a eu des pharaons nubiens ca ne veut pas dire que l ensemble des pharaons etaient noirs; les travaux s appuyant sur les auteurs grecs ne tiennent pas car les grecs avaient tendance a considerer comme barbare tout ce qui etait different d eux, et donc mettait tout le monde dans le meme panier. La centralite de l afrique ne tient pas car le continent central etait la pengee, l afrique anthropologique ne correspond pas a l afrique geographique. L inscription dans l histoire ne peut aller QU en contresens d une definition ethnique. La theorie conspirationniste du complot contre les noirs fait par les blancs, comporte une contradiction: si l afrique etait si puissante civisationnellement comment se fait il qu elle est pu etre conspiree?Quant a l appropriation des civilisations des autres, on peut dire que l afrique n a pas de legitimite sur la culture chinoise car c est a partir du moment ou l on peut identifier cette civilisation comme chinoise que l histoire de cette civilisation existe, et c est la meme chose pour la romanite. Diop recherche une identite d avant l histoire or ce qui fait la grandeur d une nation c est l histoire pas l ethnicite. De plus si tout le monde etait noir prehistoriquement alors les blancs sont des noirs devenus blancs, donc peu importe la couleur d une civilisation ce qui compte c est son apport, et son apport actuel au reste de l humanite. Aujourd hui ce qui coule l afrique c est de se definir comme spoliee par l Occident.Proxim "
    (ce texte rédigé par un crétin raciste contributeur anonyme autorisé à "commenter se trouve officiellement dans les pages Wikipédia" consacrées à Chei Anta Diop
    Voici une lecture commentée d’une observation extrêmement pertinente du panafricain du Sénégal Cheik Anta Diop.
    Ce chercheur scientifique est régulièrement dénigré par les imbéciles successeurs des universitaires qui lui crachaient dessus de son vivant.
    En effet, le coeur de sa thèse - l’être humain a pour berceau l’Afrique – est devenu tellement banal que…. ces gens mal-intentionnés ne lui en font plus crédit !!!
    Au contraire, ils vont fouiner des aspects secondaires de ses thèses pour trouver de quoi alimenter leur haine raciste.
    Il faut bien cracher sur les "amateurs" éclairés….ou dénoncés comme tels…
    FORMATION
    doctorat en sciences sociales (Université de Paris) spécialisation en physique nucléaire(laboratoire de chimie nucléaire du Collège de France)
    ….. pour que les salaires des obscurantistes professionnels puissent contribuer à leur pathologie consumériste – pour que ces barbares clowns titrés professeurs puissent continuer à manger dans l’assiette du paysan africain….. avec la bonne conscience en plus.
    Un cousin du mur Alafia - Kodjo Elom A - ayant posé cette citation de Anta Diop, j’en ai illustré la véracité avec une brève histoire du concept de "formoisie".
    <>….C.A.Diop
    Pour avoir découvert en 1993 que la possession d’un capital formation (1935) induisait un transfert de plus-value au sens marxiste du terme, et que ce transfert de valeur – qui allait des moins formés aux plus formés- avait pour conséquence que les détenteurs de ce capital étaient devenus des EXPLOITEURS (membres donc de la formoisie – la classe formoise), pour m’être battu seul pendant 7 années puis à deux pendant 12 années supplémentaires pour que ce concept scientifique PASSE LE MUR DU SILENCE entretenu par cette formoisie et son alliée bourgeoisie capitaliste, je ne peux que PARFAITEMENT COMPRENDRE cette DESCRIPTION faite par Cheik Anta Diop
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cheikh_Anta_Diop
    Ce combat est analogue à celui mené par ceux qui voulaient DETRUIRE LA CROYANCE d’un DROIT ACQUIS de la bourgeoisie à POSSEDER les MOYENS de PRODUCTION. Le refus de la CONSCIENCE de l’existence d’une CLASSE CAPITALISTE de la part de CETTE classe capitaliste est SEMBLABLE au REFUS de la CLASSE FORMOISE de prendre CONSCIENCE D’ELLE-MÊME en tant que classe spoliatrice… Car, cette lucidité implique la NEGATION D’UN DROIT ACQUIS à s’APPROPRIER la productivité issue d’une formation et de la construction d’un capital savoir personnel.
    Les découvertes de l’existence conceptuelle de l’innovoisie en 1996, celle des strates des Innovants, des Répétants et des Parasites et celle de la lutte des strates en tant que moteur numéro de l’Histoire, tout cela aussi – comme de mes découvertes néowtonistes en physique – montre que la science est un combat. Et que ce combat contre l’obscurantisme est , en définitive, un combat contre les malades mentaux atteints depuis le néolithique, de la pathologie consumériste.
    Mais ce combat sera perdu par ces grands malades. Ils ont détruit la Terre et leur règne de 10000 s’achève.
    19 ans plus tard, même si l’université ignore le concept de formoisie, même si les dictionnaires bourgeois ignorent le concept de formoisie, les moteurs de recherche – fruit du travail des Grands Innovants – permet de contourner cette censure fasciste.
    GOOGLE
    https://www.google.fr/search…
    Recherche
    Environ 2 880 résultats (0,55 secondes)
    SWEETIM
    lien vers search . sweetim. com/?src=6&q=formoisie
    total environ 520
    CNRTL
    Présentation
    Créé en 2005 par le CNRS, le CNRTL fédère au sein d’un portail unique, un ensemble de ressources linguistiques informatisées et d’outils de traitement de la langue.
    Le CNRTL intègre le recensement, la documentation (métadonnées), la normalisation, l’archivage, l’enrichissement et la diffusion des ressources.
    La pérennité du service et des données est garantie par l’adossement à l’UMR ATILF (CNRS – Nancy Université), le soutien du CNRS ainsi que l’intégration dans le projet d’infrastructure européenne CLARIN.
    Cette forme est introuvable !
    Ce boycott du débat a une explication simple : la véracité de l’existence de la formoisie en tant que classe a pour conséquence de NIER LA PRETENTION des FORMOIS à RECEVOIR UN SALAIRE SUPERIEUR.
    Leur boycott fasciste du débat ne fait que montrer que l’université française n’est pas seulement colonialiste et esclavagiste. Elle est totalement obscurantiste.
    Signalons quelques efforts d’honnêtes gens à débattre sur le plan sémantique
    http://revolisationactu.blogspot.fr/…/le-concept-de-formois…
    lundi 9 juillet 2012
    Le concept de formoisie en débat dans fr.lettres.langue.francaise
    NOTES ET COMPLEMENTS
    Ce texte est truffé de petites piques racistes (les premières ont été signalées en rouge, le lecteur bondira aux suivantes)
    La plus folle de ces remarques c’est l’ignorance voulue quant aux preuves actuelles de la Eve génétique d’Afrique et de l’Adam génétique africain !!!:
    Cheikh Anta Diop – Wikipédia
    Cheikh Anta Diop (né le 29 décembre 1923 à Thieytou – mort le7 février 1986 à Dakar) est un historien, anthropologue et homme politiquesénégalais. Il a mis l’accent sur l’apport de l’Afrique et en particulier de l’Afrique noire à la culture et à la civilisation mondiales. Ses thèses restent aujourd’hui contestées, et sont peu reprises dans la communauté scientifique1,2,3. Si une grande partie de ses thèses, en particulier au sujet de l’Égypte antique, sont considérés comme dépourvus de fondements solides, Cheikh Anta Diop a toutefois eu un indéniable rôle de visionnaire en ce qui concerne la place de l’Afrique dans l’histoire. Sa vision peut en effet être interprétée comme une anticipation des découvertes archéologiques majeures des années 2000 sur le continent africain que ce soit Kerma ou, beaucoup plus ancien, Blombos.
    SOMMAIRE
    1 L’homme et l’œuvre
    2 La théorie historiographique de Cheikh Anta Diop
    2.1 Antériorité des civilisations nègres
    2.2 L’Égypte comme une civilisation négro-africaine
    2.2.1 Par ses habitants
    2.2.1.1 Auteurs anciens
    2.2.1.2 Kemet
    2.2.1.3 Tests de mélanine
    2.2.2 Par sa langue
    2.2.3 Par la culture spirituelle
    2.2.3.1 Cosmogonie
    2.2.3.2 Totémisme
    2.2.3.3 Circoncision et excision
    2.2.4 Par sa sociologie
    2.2.4.1 Royauté sacrée
    2.2.4.2 Matriarcat
    2.2.4.3 Stratification sociale
    2.2.5 Par sa culture matérielle
    3 Postérité de ses travaux
    3.1 L’Égypte, une Éthiopie
    3.2 Linguistique historique africaine
    3.3 Archéologie
    3.4 Épigraphie
    3.5 Anthropologie politique
    4 Critique de ses travaux
    5 Œuvres
    6 Voir aussi
    6.1 Bibliographie
    6.2 Notes
    6.3 Liens externes
    L’HOMME ET L’ŒUVRE
    Cheikh Anta Diop est né le 29 décembre 1923 à Thieytou, dans la région deDiourbel (Sénégal). Sa famille est d’origine artistocratique wolof. À l’âge de 23 ans, il part pour Paris afin d’étudier la physique et la chimie mais se tourne aussi vers l’histoire et les sciences sociales. Il suit en particulier les cours de Gaston Bachelard et de Frédéric Joliot-Curie4. Il adopte un point de vue spécifiquement africain face à la vision de certains auteurs de l’époque selon laquelle les Africains sont des peuples sans passé.
    En 1951, Diop prépare sous la direction de Marcel Griaule une thèse de doctorat à l’Université de Paris, dans laquelle il affirme que l’Égypte antiqueétait peuplée d’Africains noirs5, et que la langue et la culture égyptiennes se sont ensuite diffusées dans l’Afrique de l’Ouest. Il ne parvient pas dans un premier temps à réunir un jury mais, d’après Doué Gnonsoa, sa thèse rencontre un « grand écho » sous la forme d’un livre, Nations nègres et culture, publié en 19546. Il obtiendra finalement son doctorat en 1960. Il poursuit dans le même temps une spécialisation en physique nucléaire au laboratoire de chimie nucléaire du Collège de France. Diop met à profit sa formation pluridisciplinaire pour combiner plusieurs méthodes d’approche.
    Il s’appuie sur des citations d’auteurs anciens comme Hérodote7 et Strabonpour illustrer sa théorie selon laquelle les Égyptiens anciens présentaient les mêmes traits physiques que les Africains noirs d’aujourd’hui (couleur de la peau, aspect des cheveux, du nez et des lèvres). Son interprétation de données d’ordre anthropologique (comme le rôle du matriarcat) et archéologique l’amène à conclure que la culture égyptienne est une culture nègre. Sur le plan linguistique, il considère en particulier que le wolof, parlé aujourd’hui en Afrique occidentale, est phonétiquement apparenté à la langue égyptienne antique.
    Lorsqu’il obtient son doctorat en 1960, il revient au Sénégal enseigner comme maître de conférences à l’université de Dakar (depuis rebaptiséeuniversité Cheikh-Anta-Diop, UCAD)8. Il y obtiendra en 1981 le titre de professeur. Mais dès 1966, il crée au sein de cette université de Dakar le premier laboratoire africain de datation des fossiles archéologiques au radiocarbone9, en collaboration avec celui du Commissariat français à l’énergie atomique (CEA) de Gif-sur-Yvette. Il y effectue des tests de mélanine sur des échantillons de peau de momies égyptiennes, dont l’interprétation permettrait, selon Diop, de confirmer les récits des auteurs grecs anciens sur la mélanodermie des anciens Égyptiens10.
    Dans les années 1970, Diop participe au comité scientifique qui dirige, dans le cadre de l’UNESCO, la rédaction d’une Histoire générale de l’Afrique. Pour la rédaction de cet ouvrage, il participe en 1974 au Colloque international du Caire où il confronte les méthodes et résultats de ses recherches avec ceux des principaux spécialistes mondiaux. À la suite de ce colloque international, il lui est confié la rédaction du chapitre consacré à l’origine des anciens Égyptiens.
    Le rapport final11 du colloque mentionne l’accord des spécialistes — à l’exception de l’un d’entre eux — sur les éléments apportés par Cheikh Anta Diop et Théophile Obenga au sujet de la filiation entre la culture égyptienne ancienne et les cultures africaines. Ainsi, pour le professeur Jean Vercoutter, « l’Égypte était africaine dans son écriture, dans sa culture et dans sa manière de penser ». Le professeur Leclant a reconnu ce même caractère africain dans le tempérament et la manière de penser des Égyptiens. La communauté scientifique reste néanmoins partagée sur la nature du peuplement de l’Égypte ancienne : principalement composé de Noirs jusqu’à la perte de l’indépendance pour certains, mixte selon d’autres experts.
    Par ailleurs, dès 1947, Diop s’est engagé politiquement en faveur de l’indépendance des pays africains et de la constitution d’un État fédéral en Afrique. « Jusqu’en 1960, il lutte pour l’indépendance de l’Afrique et du Sénégal et contribue à la politisation de nombreux intellectuels africains en France. Entre 1950 et 1953, il est secrétaire général des étudiants duRassemblement démocratique africain (RDA)12 et dénonce très tôt, à travers un article paru dans La Voix de l’Afrique noire, l’Union française, qui, « quel que soit l’angle sous lequel on l’envisage, apparaît comme défavorable aux intérêts des Africains ». Poursuivant la lutte sur un plan plus culturel, il participe aux différents congrès des artistes et écrivains noirs et, en 1960, il publie ce qui va devenir sa plate-forme politique : Les fondements économiques et culturels d’un futur État fédéral en Afrique noire13. »
    Selon Doué Gnonsoa, Diop sera l’un des principaux instigateurs de la démocratisation du débat politique au Sénégal, où il animera l’opposition institutionnelle au régime de Léopold Sédar Senghor, à travers la création de partis politiques (le FNS en 1961, le RND en 1976), d’un journal d’opposition (Siggi, renommé par la suite Taxaw) et d’un syndicat de paysans. Sa confrontation, au Sénégal, avec le chantre de la négritude serait l’un des épisodes intellectuels et politiques les plus marquants de l’histoire contemporaine de l’Afrique noire14.
    Cheikh Anta Diop meurt dans son sommeil à Dakar, le 7 février 1986. AvecThéophile Obenga et Asante Kete Molefe, il est considéré comme l’un des inspirateurs du courant épistémologique de l’afrocentricité. En 1966, lors du premier Festival mondial des Arts nègres de Dakar, Diop a été distingué comme « l’auteur africain qui a exercé le plus d’influence sur leXXe siècle15 ».
    Le 8 février 2008, le ministre de la Culture du Sénégal Mame Biram Dioufinaugure un mausolée perpétuant la mémoire du chercheur à Thieytou, son village natal où il repose16. Ce mausolée figure sur la liste des sites et monuments classés du Sénégal17.
    LA THÉORIE HISTORIOGRAPHIQUE DE CHEIKH ANTA DIOP
    Cheikh Anta Diop a rassemblé les résultats de ses travaux dans le dernier ouvrage qu’il ait publié avant son décès, intitulé Civilisation ou barbarie, anthropologie sans complaisance18, où il expose sa théorie historiographique, tout en tentant de répondre aux principales critiques que son œuvre a suscitées chez les historiens et « égyptologues de mauvaise foi »19.
    ANTÉRIORITÉ DES CIVILISATIONS NÈGRES
    Selon Diop20, l’Homme (Homo sapiens) est apparu sous les latitudes tropicales de l’Afrique, dans la région des Grands Lacs. La chaîne d’hominisation africaine est la seule qui soit complète, la plus ancienne et la plus prolifique. Ailleurs on trouve actuellement encore des fossiles humains représentant des maillons épars d’une séquence d’hominisation incertaine.
    Diop pose que les premiers Homo sapiens devaient être probablement de phénotype noir, parce que, selon la règle de Gloger, les êtres vivants originaires des latitudes tropicales sécrètent plus de mélanine dans leur épiderme, afin de se protéger des rayonnements solaires. Ce qui leur confère une carnation aux nuances les plus sombres (ou les moins claires). Pour lui, pendant des millénaires, il n’y a eu d’hommes sur terre que des « Nègres20 », nulle part ailleurs dans le monde qu’en Afrique, où les plus anciens ossements d’hommes « modernes » découverts ont plus de 150 000 ans21 ; tandis qu’ailleurs les plus vieux fossiles humains (ex. Proche-Orient) ont environ 100 000 ans.
    Selon Günter Bräuer, les fossiles humains sont d’autant plus anciens qu’ils se trouvent en Afrique, au cœur de l’Afrique. Tandis qu’ils sont d’autant plus récents qu’ils se trouvent hors et loin de l’Afrique22. D’après Yves Coppens, aucune exception n’a encore été apportée à cette règle de cohérence de la théorie « Out of Africa », qui reste la seule à présenter un si haut degré de stabilité23.
    Si l’Afrique est le « berceau de l’humanité », alors, selon Diop, les plus anciens phénomènes civilisationnels ont dû nécessairement avoir eu lieu sur ce continent24. Selon Nathalie Michalon, né en Afrique25, l’homme y expérimente les plus anciennes techniques culturelles avant d’aller conquérir la planète, précisément grâce à elles. C’est ainsi que l’Afrique est l’un des endroits au monde (avec la Mésopotamie et la Chine) où la fabrication d’outils (lithiques), la poterie, la sédentarisation, la domestication, l’agriculture, la cuisson, etc. sont attestées et notamment dans le site de Nabta Playa26.
    Selon Diop27, comme l’Afrique a une superficie approximative de 30 millions de kilomètres carrés, on imagine que la seule hominisation de tout cet espace a dû prendre plusieurs millénaires. En sorte que les fossiles/phénomènes humains de la moitié sud de l’Afrique sont généralement plus anciens que ceux de sa moitié nord. Selon un Bulletin de l’IFAN, cette immensité géographique du premier environnement d’Homo sapiens, compte tenu de sa grande diversité climatique, a eu pour autre conséquence de différencier très tôt l’humanité africaine, des points de vue phénotypique et morphologique27.
    Au bout de plusieurs autres millénaires, des colonies humaines auraient émigré dans les régions limitrophes de l’Afrique, là où sont attestés les plus anciens fossiles humains après ceux de l’Afrique, c’est-à-dire en Asie méridionale et en Europe méridionale. La principale cause naturelle des premières migrations humaines résiderait dans les évolutions climatiques : en la succession de périodes pluvieuses et de sécheresses en Afrique, correspondant respectivement à des périodes de glaciation et/ou de précipitations dans ses contrées limitrophes, en Europe méridionale et au Proche-Orient. Selon Diop, Homo sapiens aurait suivi, dans les premiers temps, la disponibilité naturelle des ressources alimentaires (animales et végétales) au gré des conjonctures climatiques ; en empruntant toujours les voies naturelles de sortie de l’Afrique (Sicile, Italie du Sud, isthme de Suez, détroit de Gibraltar)28. Selon le site internet Hominides, les catalyseurs culturels de cette migration consisteraient dans la maîtrise du feu29, permettant de vivre dans des contrées tempérées, et, selon Diop, l’invention de la navigation30, permettant de traverser de vastes étendues aquatiques.
    Selon Théophile Obenga, jusqu’à la première moitié du XXe siècle, cette perspective historiographique de Diop est aux antipodes de ce qui est communément diffusé31 depuis Hegel, Hume, Kant, Rousseau, Hobbes,Marx, Weber, Renan, etc., en sorte que son Nations nègres et culture serait le premier ouvrage de cette envergure à étudier l’histoire de l’Afrique antérieure aux traites négrières arabe et européenne, dans les temps les plus anciens. Toujours selon Obenga, Diop introduit une profondeur diachronique qu’il n’y avait pas ; à la différence radicale des travaux ethnologiques ou anthropologiques généralement anhistoriques31. « Le livre le plus audacieux qu’un nègre ait jamais écrit », en dira Aimé Césaire dans son Discours sur le colonialisme.
    L’ÉGYPTE COMME UNE CIVILISATION NÉGRO-AFRICAINE
    L’égyptologie « afrocentrée » est un domaine de recherche initié par Cheikh Anta Diop, où l’on étudie la civilisation de l’Égypte ancienne en partant du postulat qu’elle est une civilisation négro-africaine. En effet, selon Diop, la civilisation égyptienne serait une civilisation « nègre ».
    Par ses habitants
    Auteurs anciens
    Diop rapporte que selon Hérodote, Aristote, Strabon et Diodore de Sicile les Égyptiens avaient la peau « noire »32. Il signale également l’opinion du comte de Volney33, pour qui les Égyptiens seraient les descendant de « nègres ». D’autres auteurs, comme Mubabinge Bilolo, reprendront et développeront cet argument. La plupart des égyptologues contestent cette thèse en se basant sur les milliers de représentations humaines figurant dans les tombes ou les temples d’époque pharaonique : lorsque les Égyptiens y font figurer d’autres peuples, comme les Syriens, les Libyens, ils leur donnent d’autres traits et d’autres vêtements (les Syriens portent la barbe et une robe, par exemple). Or ils ont maintes fois représenté les Noirs du Soudan, le pays de Kouch, avec des traits africains et une peau noire, alors qu’ils se représentaient eux-mêmes avec une peau claire et des traits proches de ceux des Égyptiens modernes.
    Kemet
    Article détaillé : Kemet.
    Selon Cheikh Anta Diop, par l’expression Kemet, les Égyptiens se seraient désignés dans leur propre langue comme un peuple de « Nègres »34.
    À l’appui de sa thèse, il invoque une graphie « insolite35 » de km.t montrant un homme et une femme assis, graphie traduite par « les Égyptiens », mais que l’égyptologue afrocentrique Alain Anselin traduit comme « une collectivité d’hommes et de femmes noirs36 ». On n’en connaît qu’une seule occurrence37, dans un texte littéraire du Moyen Empire.
    En égyptien ancien, Kemet s’écrit avec comme racine le mot km, « noir », dont Diop pense qu’il est à l’origine étymologique de « la racine bibliquekam ». Pour lui, les traditions juive et arabe classent généralement l’Égypte comme un des pays de Noirs38. En outre, selon Diop, le morphème km a proliféré dans de nombreuses langues négro-africaines où il a conservé le même sens de « noir, être noir » ; notamment dans sa langue maternelle, le wolof, où khem signifie « noir, charbonner par excès de cuisson », ou en pulaar, où kembu signifie « charbon ». Selon la plupart des égyptologues, si l’Égypte était appelée le "pays noir" à l’époque pharaonique, c’était par référence à la couleur de la terre, fertile car irriguée par le Nil, qui se différenciait du désert environnant, de couleur sable ou jaune.
    Tests de mélanine
    Selon Cheikh Anta Diop, les procédés égyptiens de momification ne détruisent pas l’épiderme au point de rendre impraticables les différents tests de la mélanine permettant de connaître leur pigmentation. Au contraire, eu égard à la fiabilité de tels tests, il s’étonne qu’ils n’aient pas été généralisés sur les momies disponibles. Sur des échantillons de peau de momie égyptienne « prélevés au laboratoire d’anthropologie physique du musée de l’Homme à Paris », Cheikh Anta Diop a réalisé des coupes minces, dont l’observation microscopique à la lumière ultraviolette lui fait « classer indubitablement les anciens Égyptiens parmi les Noirs »39.
    Par sa langue
    L’argument linguistique de Diop comporte deux volets40. D’une part, l’auteur essaie de prouver que l’égyptien ancien n’appartient pas à la famille afroasiatique41. D’autre part, il tente d’établir positivement la parenté génétique de l’égyptien ancien avec les langues négro-africaines contemporaines42.
    Ainsi, d’après Diop et Obenga, les langues négro-africaines contemporaines et l’égyptien ancien ont un ancêtre linguistique commun, dont la matrice théorique (ou « ancêtre commun prédialectal ») aurait été reconstituée par Obenga, qui l’a baptisée « négro-égyptien ».
    La langue maternelle de Cheikh Anta Diop est le wolof, et il apprend l’égyptien ancien lors de ses études d’égyptologie, ce qui, selon Diop, lui aurait permis de voir concrètement qu’il y avait des similitudes entre les deux langues43. Il a donc tenté de vérifier si ces similitudes étaient fortuites, empruntées ou filiales.
    Diop observe une « loi de correspondance » entre n en égyptien et l en wolof. Il observe également que, en présence d’un morphème ayant une structure nd en égyptien, on rencontre généralement un morphème équivalent en wolof de structure ld. Le spécialiste de la linguistique historique Ferdinand de Saussure a établi que ce type de correspondances régulières n’est presque jamais fortuit en linguistique, et que cela a force de « loi » phonologique, dite sound law44.
    Pour Diop, la structure consonantique du mot égyptien (nd) est la même que celle du mot wolof (ld), sachant que souvent les voyelles ne sont pas graphiées en égyptien, même si elles sont prononcées. Cela veut dire, selon lui, que, là où l’on note a pour l’égyptien, il est possible de rencontrer une toute autre voyelle dans le morphème wolof équivalent. Dans ce cas la correspondance ne serait approximative qu’en apparence, car c’est la phonétisation (la prononciation) de l’égyptien selon les règles de prononciation sémitiques qui serait erronée. Bien entendu une telle loi ne se déduit pas de deux ou trois exemples, elle suppose l’établissement de séries lexicales exhaustives, comme on en trouve dans les ouvrages dédiés de Diop45. La méthodologie de comparaison de Diop est rejetée par des linguistes modernes, comme Russell Schuh46.
    Par la culture spirituelle
    Cosmogonie
    Selon Cheikh Anta Diop47, la comparaison des cosmogonies égyptiennes avec les cosmogonies africaines contemporaines (Dogon, Ashanti, Agni,Yoruba48, etc.) montre une similitude radicale qui témoigne selon lui d’une commune parenté culturelle. Il avance une similitude du Dieu-Serpent dogon et du Dieu-Serpent égyptien, ou encore celle du Dieu-Chacal dogon incestueux et du Dieu-Chacal égyptien incestueux. L’auteur invoque également les isomorphies Noun/Nommo, Amon/Ama ; de même que la similitude des fêtes des semailles et autres pratiques cultuelles agraire ou cycliques.
    Totémisme
    Le totem est généralement un animal considéré comme une incarnation de l’ancêtre primordial d’un clan. À ce titre, ledit animal (ou parfois un végétal) fait l’objet de tabous qui déterminent des attitudes cultuelles spécifiques au clan, qu’on désigne par le terme de totémisme. Selon Diop49, cette institution et les pratiques cultuelles afférentes sont attestées en Égypte tout comme dans les autres cultures « négro-africaines ».
    Circoncision et excision
    Selon Diop50, les Égyptiens pratiquaient la circoncision dès la période prédynastique. Se fondant sur un témoignage d’Hérodote dans Euterpe, il pense que cette institution se serait diffusée aux populations sémitiques depuis l’Égypte. Elle est attestée dans d’autres cultures « négro-africaines », notamment chez les Dogons où elle est le pendant de l’excision. Ainsi, pour Diop, circoncision et excision sont des institutions duelles de sexuation sociale ; celles-ci résulteraient des mythes cosmogoniques de l’androgynie originelle de la vie, en particulier de l’humanité (il cite l’exemple de l’androgynie d’Amon-Râ). L`excision demeure pratiquée en Egypte moderne (elle fut même combattue récemment par Suzanne Moubarak)
    Par sa sociologie
    Royauté sacrée
    Selon Josep Cervello Autuori, la royauté égyptienne emporte une dimension sacerdotale comme ailleurs en Afrique noire51. Mais, selon Diop52, un trait encore plus singulier commun aux souverains traditionnels africains consiste en « la mise à mort rituelle du roi »53. Cette pratique serait attestée, notamment chez les Yorouba, Haoussa, Dagomba, Tchambas, Djoukons, Igara, Songhoy, Shillouks. Selon Diop, les Égyptiens auraient également pratiqué le régicide rituel, qui serait devenu progressivement symbolique, à travers la fête du Sed, un rite de revitalisation de la royauté54.
    Matriarcat
    Pour Diop55, le matriarcat est au fondement de l’organisation sociale « négro-africaine ». Aussi serait-il attesté comme tel en Égypte ancienne : aussi bien à travers le matronymat que par la distribution matrilinéaire des pouvoirs publics.
    Stratification sociale
    Selon Diop56, la société égyptienne ancienne était structurée hiérarchiquement de la même façon que les autres sociétés « négro-africaines » anciennes. Du bas de l’échelle socioprofessionnelle en montant, la stratification sociale se composerait de :
    paysans,
    ouvriers spécialisés, appelés « castes » ailleurs en Afrique noire,
    guerriers, prêtres, fonctionnaires,
    Roi sacré, appelé « Pharaon » en égyptologie.
    Par sa culture matérielle
    Les plus vieux ustensiles et techniques de chasse, pêche, agriculture attestés en Égypte sont similaires à ceux connus dans les autres régions de l’Afrique. De même que les différentes coiffures et leurs significations, les cannes et sceptres royaux.[réf. nécessaire] Les travaux d’Aboubacry Moussa Lam sont particulièrement décisifs pour ce champ de la recherche ouvert par Diop.
    L’ensemble des différents types d’arguments que les afrocentristes invoquent mobilise diverses disciplines scientifiques, et constitue d’après eux un « faisceau de preuves », c’est-à-dire un système argumentaire global, ayant sa propre cohérence interne qui l’établit comme un paradigme épistémologique autonome.
    Toutefois, la préoccupation de Diop consiste moins à innover en matière d’historiographie de l’Afrique, qu’à connaître profondément l’histoire de l’Afrique en vue d’en tirer les enseignements utiles pour agir efficacement sur son avenir. Il ne s’agit pas davantage de s’enorgueillir puérilement de quelque passé glorieux, mais de bien connaître d’où l’on vient pour mieux comprendre où l’on va. D’où sa remarquable prospective politique dans Les fondements culturels, techniques et industriels d’un futur État fédéral d’Afrique noire (Présence africaine, 1960) ; et son implication concrète dans la compétition politique au Sénégal, son pays natal.
    POSTÉRITÉ DE SES TRAVAUX
    Nombre d’auteurs, tout en reconnaissant que Diop a eu le mérite de libérer la vision de l’Égypte ancienne de son biais européocentriste, restent partagés sur certaines de ses conclusions. Certains chercheurs africanistes contestent l’insistance de Diop sur l’unité culturelle de l’Afrique noire. D’autres estiment que son approche pluridisciplinaire l’amène à des rapprochements sommaires dans certains domaines comme la linguistique, ou que ses thèses entrent en contradiction avec les enseignements académiques de l’archéologie et de l’histoire de l’Afrique et en particulier de l’Égypte. Ses travaux ne sont pas considérés comme une source fiable par une partie des historiens actuels qui affirment qu’ils ne suscitent l’intérêt que sur le plan de l’historiographie de l’Afrique et non sur celui de la connaissance de son passé.
    Diop lui-même, dans l’avant-propos de Nations nègres et culture, ne faisait pas mystère de la difficulté qu’il avait rencontrée pour faire preuve de rigueur face à l’immensité de la tâche à laquelle il s’était attelé. La remise en contexte de son œuvre incite à rappeler l’isolement de ce chercheur qui remet en cause, avec très peu d’aide extérieure, plusieurs siècles d’études égyptologiques, menées par des égyptologues de renom (Jacques-Joseph Champollion et son frère, ou encore Gaston Maspero) :
    « L’ensemble du travail [sa thèse et le livre qui en découle] n’est qu’une esquisse ou manquent toutes les perfections de détail. Il était humainement impossible à un seul individu de les y apporter : ce ne pourra être que le travail de plusieurs générations africaines. Nous en sommes conscients et notre besoin de rigueur en souffre [...]57. »
    Pour Mubabinge Bilolo, les rapprochements sommaires ne constituent pas un point négatif, car pour lui Diop est un pionnier qui a ouvert des perspectives, tracé des pistes de recherche et laissé une série de tâches pour les futures générations58.
    L’ÉGYPTE, UNE ÉTHIOPIE
    L’idée d’une Égypte ancienne noire avait déjà été avancée par d’autres auteurs anterieurement, mais l’œuvre de Cheikh Anta Diop est fondatrice dans la mesure où elle a considérablement approfondi l’étude du rôle de l’Afrique noire dans les origines de la civilisation. Elle a donné naissance à une école d’égyptologie africaine en inspirant par exemple Théophile Obenga, Mubabinge Bilolo et Molefi Kete Asante. Diop a participé à l’élaboration d’une conscience africaine libérée de tout complexe face à la vision européenne du monde. Les travaux de Cheikh Anta Diop, entre autres, ont donné naissance à un courant historiographique ditafrocentriste. Sur le plan linguistique, il a initié l’étude diachronique des langues africaines et a défriché l’histoire africaine précoloniale (hors période pré-égyptienne largement commentée). Désormais, le fait que l’Égypte soit une civilisation africaine n’est pas remis en cause par les égyptologues et les preuves archéologiques s’accumulent même depuis quelques années59
    LINGUISTIQUE HISTORIQUE AFRICAINE
    Selon Cheikh Anta Diop60, il existe des correspondances syntaxiques, morphologiques, phonologiques et grammaticales régulières entre les langues négro-africaines, notamment le wolof, et l’égyptien ancien61. Il considère que les lois de correspondances observées entre égyptien ancien et wolof n’existent pas entre égyptien ancien et hébreu, arabe, ou berbère.
    Sa démarche dite de « linguistique historique africaine » sera généralisée par Théophile Obenga à de nombreuses autres langues négro-africaines, notamment le mbochi, sa langue maternelle. Oum Ndigi62 a réalisé des études similaires sur le basa63. Aboubacry Moussa Lam a travaillé dans ce sens pour le peul64. Alain Anselin a relevé de nombreuses similitudes régulières en ce qui concerne la « grammaire du verbe, du geste et du corps en égyptien ancien et dans les langues négro-africaines modernes »65. Ainsi, toute une école de linguistique historique africaine est née de ces recherches, dont les auteurs et la publication sont désormais conséquents66. Obenga a renommé « négro-égyptien » la théorie générale de cette linguistique historique africaine67.
    ARCHÉOLOGIE
    Sur le site de Blombos ont été exhumées les plus anciennes œuvres d’art jamais trouvées68. Elles datent de plus de 70 000 ans. Sur le site deKerma, les travaux du Suisse Charles Bonnet ont prouvé l’originalité et la richesse de la civilisation de Kerma (–3000/–1500) 69 par rapport à l’Égypte pharaonique.
    ÉPIGRAPHIE
    L’égyptologue Alain Anselin a cherché à démontrer l’africanité de l’écriturehiéroglyphique. Pour lui, « si l’absence répétée des paires d’homophones nécessaires à l’établissement du code hiéroglyphique dans une famille de langues donnée rend difficile d’affirmer que cet univers linguistique puisse rendre compte de l’élaboration de l’écriture hiéroglyphique », il considère que le « paradigme africain » serait doté d’un « pouvoir explicatif » plus grand, que le « paradigme sémitique » qu’il considère comme biaisé70. Anselin estime également que les hiéroglyphes photographient les milieux écologique et sociétal qui les ont vu naître. Or, la faune et la flore des signes scripturaux égyptiens sont, selon lui, africaines, notamment de la région des Grands Lacs, au cœur de l’Afrique et l’ichthyonomie égyptienne présenterait des similitudes avec les noms de poissons dans diverses langues négro-africaines contemporaines.[réf. nécessaire]
    Babacar Sall relève que dans la sign list de la grammaire égyptienne d’Alan H. Gardiner71 les symboles relatifs aux instruments de la pêche et de la chasse sont particulièrement nombreux, et estime qu’ils correspondent à des pratiques et techniques attestées dans toute l’Afrique noire, encore de nos jours72.
    ANTHROPOLOGIE POLITIQUE
    Les comparaisons de Diop entre l’institution de Pharaon et, entre autres, celle du Damel de Cayor ou du Mogho Naba du Mossi ont suscité d’autres recherches, notamment par Alain Anselin, mais également Cervello Autuori. Selon ce dernier auteur, l’institution politique dite de « la royauté sacrée » (E. E. Evans-Pritchard, Luc de Heusch, Michel Izard) serait attestée en Égypte comme ailleurs en Afrique ; de même que la pratique ancestrale du régicide rituel. Le Pharaon, le Mansah, le Mwene ou le Mogho Naba sont des institutions structuralement analogues : sacerdotales et en même temps politiques. Elles se distinguent radicalement du « Roi »73 :
    « La monarchie pharaonique fut-elle une royauté divine africaine ? Tout d’abord, il convient de remarquer qu’en Égypte le dieu-qui-meurt est Osiris et que, comme dans le cas des rois divins africains mais à la différence des autres dieux-qui-meurent d’Europe et du Proche-Orient anciens, Osiris est aussi roi (…). Comme les rois africains, Osiris est la personnification du principal aliment de la communauté, la céréale, l’orge (cf., par ex., Mystère de la succession, scène 9, 29-32 ; Textes des sarcophages, 269, 330 ; Luttes d’Horus et Seth, 14, 10 ; Textes du sarcophage d’Ankhnesneferibre, 256-302 ; Plutarque, Isis et Osiris, 36, 41, 65, 70 ; cf. aussi les “Osiris végétants”, représentations du dieu en argile dans lesquelles sont enfoncées des graines de céréale qui finissent par germer), et lui-même ou bien les humeurs qui émanent de son cadavre s’identifient avec le Nil ou avec les eaux fécondantes de la crue (cf. Textes des Pyramides, 39, 117, 788, 848, 1360 ; Hymne de Ramsès IVà Osiris). La capitale de l’Égypte, Memphis, est un centre qui diffuse l’abondance parce que le cadavre d’Osiris flotta dans les eaux du Nil à sa hauteur et qu’il y fut enterré (Théologie memphite, 61-62, 64). C’est qu’Osiris, roi-dieu mort, dispense l’abondance précisément dans sa condition de mort, d’être sacrifié (Frankfort, 1948, chap. 2). En plus d’être le dieu-qui-meurt, Osiris est aussi le premier ancêtre de la royauté (être individuel) et, en tant que roi mort, celui auquel s’identifient tous les rois en mourant (être collectif). Osiris se ressemble donc en tous aspects au roi-dieu africain. (…) Pour conclure, nous pourrions nous demander comment s’explique cette parenté et, en général, comment s’expliquent les nombreux parallélismes qui existent entre l’Égypte et l’Afrique. Certains auteurs ont parlé de diffusion, d’autres de convergence. Nous préférons, quant à nous, la notion de “substrat culturel pan-africain”, compris comme un patrimoine culturel commun qui aurait eu son origine à l’époque néolithique et dont auraient émergé, ici et là dans l’espace et dans le temps, les diverses civilisations africaines historiques et actuelles. »
    Les travaux de Diop dans ce domaine ont notamment inspiré l’ouvrage intitulé Conception bantu de l’autorité, suivie de Baluba : Bumfumu ne BuLongolodi (Publications universitaires africaines, Munich/Kinshasa, 1994) des auteurs Kabongu Kanundowi et Bilolo Mubabinge.
    CRITIQUE DE SES TRAVAUX
    Bien que démonstration ait été faite avant les travaux de Diop que l’égyptien n’appartient pas au groupe sémitique des langues afroasiatiques, il n’en résulte pas nécessairement qu’elle n’appartient pas au phylum afroasiatique74. Ainsi, le linguiste comparatiste A. Loprieno75 notamment76relève les caractéristiques communes à l’égyptien et aux autres langues afroasiatiques : entre autres la présence de racines bi- et trilitères, constantes dans les thèmes verbaux et nominaux qui en dérivent ; la fréquence de consonnes glottales et laryngales, la plus caractéristique étant l’occlusive laryngale ˁayn ; le suffixe féminin *-at ; le préfixe nominalm- ; le suffixe adjectival –i (le nisba arabe). À la Conférence internationale de Toulouse (septembre 2005), Alain Anselin, quant à lui, « a délivré une communication portant sur les noms de nombres en égyptien ancien où il considère deux courants d’influence, l’un tchado-égyptien, l’autre égypto-sémitique »77. La parenté génétique de l’égyptien ancien avec les langues négro-africaines contemporaines est pareillement contestée par certains philologues et lexicologues. Ainsi, Henry Tourneux, spécialiste des langues africaines (mbara, fulfulde, munjuk, kotoko…) et membre de l’unité mixte de recherche Langage, Langues et Cultures d’Afrique noire (CNRS)78, observe que « la coïncidence de trois langues non contiguës » ne garantit pas « le caractère commun, “négro-égyptien”, d’un mot » : en effet, il ne suffit pas qu’un fait linguistique soit attesté dans deux langues non contiguës du « négro-africain » contemporain (la troisième langue étant l’égyptien ancien ou le copte) ni que les champs sémantiques soient identiques pour que l’on ait la preuve que le fait linguistique en question relève d’une hypothétique matrice « négro-égyptienne »79.
    Les critiques d’Henry Tourneux ont fait l’objet d’une réponse circonstanciée de Théophile Obenga dans Le sens de la lutte contre l’africanisme eurocentriste80, où il estime que son contradicteur n’est pas compétent en matière de linguistique historique comparative, ni même spécialiste de la langue égyptienne. En effet, Henry Tourneux est « spécialiste des langues tchadiques et de la lexicographie peule81 ». Par ailleurs, d’après Obenga, aucun linguiste spécialiste de linguistique historique n’a encore contesté ses travaux ni ceux de Diop, particulièrement en ce qui concerne la régularité des propriétés communes aux langues négro-africaines, au copte et à l’égyptien ancien. Or, toujours selon Théophile Obenga, c’est très précisément cette régularité, faisant force de loi linguistique, qui fonde sa théorie générale du « négro-égyptien » : des similitudes éparses, irrégulières entre les langues ou groupes de langues comparées pouvant relever ou bien de coïncidences ou — plus sûrement en l’espèce du paradigme afroasiatique — d’emprunts réciproques de langues dont les locuteurs sont géographiquement mitoyens depuis des millénaires. Pour Obenga, le fait même que les langues africaines modernes ne soient pas contemporaines de l’égyptien ancien, et que beaucoup de ces langues soient attestées à des milliers de kilomètres de l’Égypte, serait un argument favorable à sa théorie linguistique du « négro-égyptien »82. Toutefois les théories linguistiques d’Obenga ne sont pas reconnues par les enquêtes linguistiques actuellement en cours83, on leur a reproché leur manque de sérieux84, et leur instrumentalisation politique85.
    Sont également critiqués les tests menés par Cheik Anta Diop relatifs à la pigmentation de l’épiderme des pharaons, qui selon lui prouverait qu’ils étaient « Noirs ». En effet, une étude menée sur la momie de Ramsès II, par le musée de l’Homme à Paris en 1976, a conclu que le pharaon était un « leucoderme, de type méditerranéen proche de celui des Amazighesafricains86 ».
    Lors d’un colloque international organisé à Dakar du 26 février au 2 mars 1996 à l’occasion du dixième anniversaire de la mort de Cheikh Anta Diop87, l’anthropologue Alain Froment fit une communication ouvertement critique dans la continuité de ses précédents travaux88. En 1996 toujours, Xavier Fauvelle a publié un livre sur Cheikh Anta Diop conçu comme un bilan critique89. Pour l’égyptologue Jean Yoyotte, « Cheik Anta Diop était un imposteur. Un égyptologue incapable de lire le moindre hiéroglyphe »90.
    ŒUVRES
    Nations nègres et culture : de l’antiquité nègre égyptienne aux problèmes culturels de l’Afrique noire d’aujourd’hui, 1954(ISBN 2708706888).
    L’unité culturelle de l’Afrique noire, 1959 (ISBN 2708704060)
    L’antiquité africaine par l’image (ISBN 2708706594).
    L’Afrique noire précoloniale. Étude comparée des systèmes politiques et sociaux de l’Europe et de l’Afrique noire de l’Antiquité à la formation des États modernes (ISBN 2708704796).
    Les fondements culturels, techniques et industriels d’un futur État fédéral d’Afrique noire, 1960 ; réédité par Présence africaine sous le titre Les fondements économiques et culturels d’un État fédéral d’Afrique Noire, 2000 (ISBN 2708705350).
    Antériorité des civilisations nègres : mythe ou vérité historique ?,1967 (ISBN 2708705628).
    Parenté génétique de l’égyptien pharaonique et des langues négro-africaines, 1977.
    Civilisation ou barbarie, 1981 (ISBN 2708703943).
    Nouvelles recherches sur l’égyptien ancien et les langues africaines modernes, Présence africaine, Paris, 1988. Ouvrage posthume.
    Un tres grand historien et anthropologue senegalais. Cheikh Anta Diop (1923-1986)
    1 | 14 | 0
    Commenter
    PARTAGER:
    Twitter Facebook
    SUR LE MÊME THÈME
    Il faut un néomarxisme et un postmarxisme à l'Afrique. brèves remarques à propos du livre "l'Afrique refuse le développement" (1991) d'Axelle Kabou
    Dans "Non classé"
    Néomarxisme et postmarxisme, lutte des classes et lutte des strates (un petit résumé)
    Dans "Non classé"
    Yanick Toutain, la meilleure agence matrimoniale du Togo
    Dans "Non classé"
    Cette entrée, publiée dans Non classé par brevactu, est taguée Afrique, Alafia,épistémologie, Cheikh Anta Diop, formoisie, innovoisie, Kodjo Elom A, lutte des classes, philosophie, Sénégal, sciences humaines, Yanick Toutain. Bookmarquez cepermalien.
    COMPLEMENTS
    Le texte gnoséologique cité en exergue de Cheikh Anta Diop provient de
    (CHEIKH ANTA DIOP 1983
    http://www.cheikhantadiop.net/cheikh_anta_diop_philo_scienc…
    PHILOSOPHIE, SCIENCE ET RELIGION LES CRISES MAJEURES DE LA PHILOSOPHIE CONTEMPORAINE
    C’est la communication par laquelle Cheikh Anta DIOP a conclu le colloque
    Philosophie et Religion organisé par la Revue sénégalaise de Philosophie, à
    l’Université de Dakar du 7 au 8 juin 1983. Elle a été publiée dans les Actes
    de ce Colloque, Revue sénégalaise de Philosophie, n°5-6, janvier-décembre
    1984, pp. 179-199.
    PUBLIÉ PAR YANICK TOUTAIN À 4/17/2014 02:32:00 AM
    LIBELLÉS : ADAM ET EVE, AFRIQUE, CHEIKH ANTA DIOP, FOMROISIE, FORMOISIE, GNOSÉOLOGIE, KODJO ELOM A, MATÉRIOLOGIE, PHILOSOPHIE, POSTMARXISME, SOCIOLOGIE, STRATE DES INNOVANTS, SÉNÉGAL, YANICK TOUTAIN
  • Yanick Toutain Diarrassouba Youssouf
    Le 5 AVRIL 2014 JE LANCAIS LE DEBAT AVEC LES VRAIS CROYANTS MUSULMANS
    ...Voir plus
    "Elles sont déjà là" ! Après l'accord d'un activiste des Témoins de Jéhovah et de beaucoup de musulmans du Havre, c'est un autre croyant - juif - qui affirme son accord avec le socle gnoséologique du matérialisme
    "Elles sont déjà là"
    Il est "biochimiste de formation"
    Et je lui dis "Eh bien voilà, nous sommes d'accord tous les trois. Le témoin de Jéhovah, vous et moi"
    Les lois scientifiques ne sont pas une invention.
    Contrairement à la thèse de Einstein, de Mach et de Poincaré.
    Trois imbéciles (je ne l'ai pas dit comme ça à mon interlocuteur de ce soir, sur le trottoir, que j'ai rattrapé en courant) qui s'imaginaient INVENTER la science....
    "Elles sont déjà là" ! Après l'accord d'un activiste des Témoins de Jéhovah c'est maintenant un autre croyant - juif - qui affirme son accord avec le socle gnoséologique du matérialisme
    Je l'ai rattrapé tout à l'heure sur le trottoir, dans la rue....
    Pour lui parler de la riba musulmane, du crédit (je reviendrai dans un autre article sur ses propos et sur les autres thèmes dont "Nous sommes tous des juifs normands")
    Je lui demandai de me trouver un vrai juif mais en désaccord avec Einstein.....
    Et c'est LUI-MEME qui me donna son accord avec le socle du matérialisme !
    "ELLE SONT DEJA LA"
    Comme les musulmans que j'ai croisé, il refuse d'imaginer que des hommes inventeraient la science !
    LE MOMENT APPROCHE où les imposteurs de la secte relativiste de Syllepse seront DEMASQUES !
    JE DEMASQUERAI LES FAUX MATERIALISTES EN ALLIANCE AVEC LES VRAIS CROYANTS !
    LIRE AUSSI
    MARDI 18 FÉVRIER 2014
    Gnoséologie, matériologie, philosophie : appel aux chercheurs matérialistes à la construction d'une synthèse globale des lois philosophiques et scientifiques
    UN PREMIER BROUILLON EN COURS DE REDACTION
    présentation du "brouillon"
    Un chercheur sceptique anti-relativiste me pose la question aujourd'hui.
    "Ce que j'aimerai comprendre, ce sont les présupposés philosophiques qui sont les siens..." dans un débat collectif à quatre participants."
    Il se trouve, que sur le site de Olivier Hartmanshenn , j'ai le même débat..... depuis quelques jours...
    Lire par exemple :
    MERCREDI 12 FÉVRIER 2014
    La gnoséologie matérialiste clarifie les relations entre les sciences, entre les étages conceptuels scientifiques : Une première réponse à Olivier Hartmanshenn
    Former tous les chercheurs au débat gnoséologique ! Une urgence..... révolutionnaire ! (réponse N°2 à Olivier Hartmanshenn)
    Bonjour cousin
    Merci d'avoir posé cette amorce de débat.
    La question de la gnoséologie est précisément ce qui bloque la science depuis UN SIECLE..... 1905 et 1927
    Comment faire de la science en croyant INVENTER des concepts.
    La seule science sérieuse est une DECOUVERTE de lois de causalité présentes depuis des MILLIARDS D'ANNEES.
    De la même façon que l'alizarine était dans le SOUS-SOL bien avant qu'on ne la découvre (l'argument de Engels et de Lénine contre les empiristes), de la même façon, les LOIS SCIENTIFIQUES de la BIOLOGIE étaient inscrites dans le REEL bien avant l'apparition du premier organisme vivant...
    Et surtout, que la nuit dernière j'ai commencé la rédaction d'un texte.Aussi important pour l'épistémologie que mon texte de 1996 sur l'existence d'une EQUATION DIALECTIQUE, qui serait la DERIVEE de la FONCTION LOGISTIQUE et la primitive d'une EQUATION MUSCULAIRE..... Un texte perdu dans la benne à ordure des stalino-fascistes.
    Un texte aussi important que mon Manifeste Matérialiste de 2006.
    MANIFESTE MATERIALISTE un texte du 2 janvier 2006 par Yanick Toutain. En défense de Puthagoras, Democritos, Epicuros, Titus Lucretius, Isaac Newton, Marx, Engels et de la gnoséologie de VI. Léniné
    MERCREDI 12 FÉVRIER 2014
    La gnoséologie matérialiste clarifie les relations entre les sciences, entre les étages conceptuels scientifiques : Une première réponse à Olivier Hartmanshenn
    LIRE AUSSI:
    MERCREDI 13 JUIN 2012

    Un texte de juin 2009 par Yanick Toutain: "Cours urgent de philosophie : une aide brève pour les victimes des charlatans. Baccalauréat 2009 "
    PUBLIÉ PAR YANICK TOUTAIN À 4/04/2014 01:03:00 PM
    LIBELLÉS : "MATÉRIALISME ET EMPIRIOCRITICISME", GNOSÉOLOGIE, PHILOSOPHIE, PHILOSOPHIE SCIENTIFIQUE, VI LÉNINE
    http://revolisationactu.blogspot.fr/…/elles-sont-deja-la-ap…
  • Yanick Toutain Le 25 février 2014 JE LANCAIS LE DEBAT SUR UNE CONFERENCE DE CHEIKH ANTA DIOP 

    LIRE CHEIKH ANTA DIOP ! Le devoir de tout résistant contre l'esclavage venu du Nord est de SE FORMER THEORIQUEMENT.

    Son devoir est de comprendre ce que les plus grands ont compris avant eux, de trouver les erreurs et d'améliorer la grille théorique. Dans ce texte, on voit que le grand Cheikh Anta Diop n'avait pas vraiment compris l'imposture relativiste ni le fait qu'il fallait retourner résolument vers Lénine et Newton. En balayant les crétins d'un revers de la main !
    CHEIKH...
    Lire la suite 
    https://www.facebook.com/groups/philosophiescientifiquematerialisme/permalink/1396934923903965/
    LIRE CHEIKH ANTA DIOP ! Le devoir de tout résistant contre l'esclavage venu du Nord est de SE FORMER THEORIQUEMENT.
    Son devoir est de comprendre ce que les plus grands ont compris avant eux, de trouver les erreurs et d'améliorer la grille théorique. Dans ce texte, on voit que le grand Cheikh Anta Diop n'avait pas vraiment compris l'imposture relativiste ni le fait qu'il fallait retourner résolument vers Lénine et Newton. En balayant les crétins d'un revers de la main !
    CHEIKH ANTA DIOP 1983
    A - CRISE DE LA RAISON ET PERSPECTIVES D'UNE NOUVELLE ÉPISTÉMOLOGIE DES SCIENCES EXACTES
    "On peut dire qu'il existe en science deux écoles de pensée correspondant aux deux grands courants philosophiques matérialiste et idéaliste, même si l'appartenance des scientifiques à ces écoles n'est pas toujours explicitement avouée.
    De NEWTON, LAPLACE, LAGRANGE, HAMILTON à EINSTEIN, SCHRÖDINGER et Louis de BROGLIE, en passant par MARX, ENGELS, LÉNINE, on peut ranger dans une même catégorie tous ceux qui admettent l'existence du monde extérieur, indépendamment de la conscience du sujet qui l'observe, la connaissabilité de la matière, l'objectivité des lois physiques qui gouvernent son comportement, la validité du principe de causalité. Définition, certes assez large pour englober des penseurs qui, par ailleurs, seraient considérés comme des idéalistes (EINSTEIN, Louis de BROGLIE...), mais suffisante pour caractériser une attitude minimale commune devant la science, et pour se démarquer aussi du positivisme, et du néo-positivisme contemporain.
    De BERKELEY, David HUME, MACH, AVENARIUS, CARNAP, WITTGENSTEIN à POINCARÉ, RUSSELL, HEISENBERG, Niels BOHR, etc., tous ceux qui nient la réalité du monde extérieur, l'objectivité des lois de la nature qui ne seraient alors que le résultat de l'activité de constitution de l'esprit humain, relèvent de l'idéalisme subjectif.
    Pour tous ceux-ci et bien d'autres, en faisant abstraction des nuances de pensée qui les différencient (qu'on nous en excuse), le monde extérieur, les divers objets ne sont que des complexes de sensations, des représentations de la conscience ; nous ne pouvons rien connaître de la « réalité » qui excite nos sens. Les matérialistes qui postulent le
    primat de la matière et sa connaissabilité font de la métaphysique.
    L'idéalisme subjectif aboutit souvent au solipsisme ou à l'agnosticisme. Ce sont ces problèmes ontologiques et gnoséologiques des rapports de l'esprit et de l'être, ou de la pensée et de la matière qui revêtent une forme nouvelle à chaque étape du développement scientifique, à chaque révolution dans les sciences exactes. "
    (CHEIKH ANTA DIOP 1983
    http://www.cheikhantadiop.net/cheikh_anta_diop_philo_scienc…
    PHILOSOPHIE, SCIENCE ET RELIGION
    LES CRISES MAJEURES DE LA PHILOSOPHIE CONTEMPORAINE
    C’est la communication par laquelle Cheikh Anta DIOP a conclu le colloque
    Philosophie et Religion organisé par la Revue sénégalaise de Philosophie, à
    l’Université de Dakar du 7 au 8 juin 1983. Elle a été publiée dans les Actes
    de ce Colloque, Revue sénégalaise de Philosophie, n°5-6, janvier-décembre
    1984, pp. 179-199.
  • Yanick Toutain DE LA MEME FACON QUE LES LOIS SCIENTIFIQUES SONT UNIVERSELLES, il est ABSURDE ET ANTI-SCIENTIFIQUE D'ECRIRE
    +++++++++++++++++++++++
    @Soma Konate chaque peuple en tant tel sa propre pilosophie
  • Yanick Toutain Le 18 février 2014 j'avais lancé le DEBAT SCIENTIFIQUE 
    https://www.facebook.com/groups/philosophiescientifiquematerialisme/permalink/1394325847498206/
    ...Voir plus
    Gnoséologie, matériologie, philosophie : appel aux chercheurs matérialistes à la construction d'une synthèse globales des lois philosophiques et scientifiques
    http://revolisationactu.blogspot.fr/…/gnoseologie-materiolo…
    UN PREMIER BROUILLON EN COURS DE REDACTION
    présentation du "brouillon"
    Un chercheur sceptique anti-relativiste me pose la question aujourd'hui.
    "Ce que j'aimerai comprendre, ce sont les présupposés philosophiques qui sont les siens..." dans un débat collectif à quatre participants."
    Il se trouve, que sur le site de Olivier Hartmanshenn , j'ai le même débat..... depuis quelques jours...
    Lire par exemple :
    MERCREDI 12 FÉVRIER 2014
    La gnoséologie matérialiste clarifie les relations entre les sciences, entre les étages conceptuels scientifiques : Une première réponse à Olivier Hartmanshenn
    Former tous les chercheurs au débat gnoséologique ! Une urgence..... révolutionnaire ! (réponse N°2 à Olivier Hartmanshenn)
    Bonjour cousin
    Merci d'avoir posé cette amorce de débat.
    La question de la gnoséologie est précisément ce qui bloque la science depuis UN SIECLE..... 1905 et 1927
    Comment faire de la science en croyant INVENTER des concepts.
    La seule science sérieuse est une DECOUVERTE de lois de causalité présentes depuis des MILLIARDS D'ANNEE.
    De la même façon que l'alizarine était dans le SOUS-SOL bien avant qu'on ne la découvre (l'argument de Engels et de Lénine contre les empiristes), de la même façon, les LOIS SCIENTIFIQUES de la BIOLOGIE étaient inscrites dans le REEL bien avant l'apparition du premier organisme vivant...
    Et surtout, que la nuit dernière j'ai commencé la rédaction d'un texte. Aussi important pour l'épistémologie que mon texte de 1996 sur l'existence d'une EQUATION DIALECTIQUE, qui serait la DERIVEE de la FONCTION LOGISTIQUE et la primitive d'une EQUATION MUSCULAIRE..... Un texte perdu dans la benne à ordure des stalino-fascistes.
    Un texte aussi important que mon Manifeste Matérialiste de 2006.
    MANIFESTE MATERIALISTE un texte du 2 janvier 2006 par Yanick Toutain. En défense de Puthagoras, Democritos, Epicuros, Titus Lucretius, Isaac Newton, Marx, Engels et de la gnoséologie de VI. Léniné
    Ce texte, je propose à mes interlocuteurs de le TRAVAILLER à PLUSIEURS...
    Soit conserver une VERSION COMMUNE.... soit disposer d'une VERSION AVEC VARIANTES dont les signataires pourraient expliquer leurs désaccords dans des liens ou des fenêtres internes.
    Je tente ici la publication en COLONNE.....
    CE QUI SUIT EST UN BROUILLON
    (dont la rédaction a été interrompue par de nouvelles RElecture du Matérialisme et empiriocriticisme de Lénine, par des extraits de Engels, par l'étude de la partie non stalinienne du texte de Politzer etc...)
    Et par les nécessaires réactions aux complots des JUGES VOYOUS d'Angoulême de Bordeaux et maintenant du Havre et aux fascistes du réseau Bourry..... qui persistent dans la MANIPULATIONS DE FAUX EN ECRITURES, en revendication de STATUT IMAGINAIRE etc..)
    17/02/14
    Gnoséologie
    Matériologie
    Physique
    Biologie
    Humanologie
    01°
    Les lois de base sont communes

    L'univers est formé uniquement d'atomos et de vide

    Les lois régissant les mouvements des atomos forment la Mécanique de base et sont le socle de la totalité des lois des 2 domaines philosophique et des 3 domaines scientifiques

    Aucune loi ne peut être contradictoire avec la Mécanique de base

    C'est le processus de transformation quantité-qualité qui fait apparaître le phénomène de la grumélation et des nouveaux types de groupements d'atomos.

    Les lois sont groupées en deux domaines conceptuels : la philosophie et les sciences.

    La philosophie est le domaine conceptuel qui étudie les lois communes aux trois sciences.
    Elle comporte la gnoséologie et la matériologie.
    L'auto-programmation algorithmique que beaucoup de charlatans rhéteurs placent dans le domaine de la philosophie relève en réalité d'un sous-domaine de la psychologie.
    A l'exception du strict débat sur le déterminisme (qu'ils appellent débat sur la liberté des humains) et qui relève d'un point de vue gnoséologique quant à la question de l’enchaînement des causalités.
    Les 3 domaines scientifiques portent sur trois niveaux de grumélation. Chaque niveau est évidemment l'étude de la grumélation des entités des niveaux inférieurs. Il ne peut être contradictoire avec les lois des niveaux inférieurs de grumélation.

    La gnoséologie a pour domaine l'étude de ce qui peut être connu.
    A l'exception des lois générales régissant du domaine de la matériologie.
    La matériologie a pour objet la découverte des lois régissant aussi bien la physique, la biologie que l'humanologie.
    A l'exception de l'étude des règles régissant ces règles
    La physique a pour objet la découverte des lois régissant les entités de base et des grumélations les plus simples : atomos, photons, électrons, atomes, planètes, étoiles, galaxies, amis etc.
    A l'exception des grumélations vivantes.
    La biologie a pour objet la découverte des lois régissant les entités vivantes : ADN, cellules, animaux.
    A l'exception des humains en tant qu'être conscients et groupés en société.
    L'humanologie a pour objet la découverte des lois régissant les groupes d'humains.
    C'est la grumélation d'êtres humains en société qui rend possible la découverte de lois génériques donnant les clés du fonctionnement de ces sociétés.

    Naturellement, les lois de base de toutes les sciences et de la matériologie – telles qu'énoncées ici - relèvent de la gnoséologie.
    Si les lois de la matériologie sont à la fois les lois de la Mécanique de base et à la fois les lois des niveaux supérieurs de grumélation, c'est à cause de phénomènes de grumélation eux-mêmes..
    Les concepts de base de la physique ont été donnés par le jeune Isaac Newton à l'âge de 23 ans dans son De Gravitatione
    liste
    10°
    Les lois fondamentales de la gnoséologie sont données par VI Lénine dans son « Matérialisme et empiriocriti-cisme » et reprennent les découvertes conceptuelles de Friedrich Engels et de Karl Marx énoncées principalement dans l' »anti Feuerbach » et dans « La Dialectique de la Nature »
    Les lois fondamentales de la matériologie sont les 3 lois de la dialectique décrites par Friedrich Engels à la suite de Hegel et avec l'aide de Karl Marx.
    Elles sont données dans son ouvrage « Dialectique de la nature ».
    Elles ont été complétées dans les Scholies de son Principia
    11°°
    L'univers existe indépendamment de l'existence et de l'activité de toutes sortes de conscience.
    12°
    Tout se résume à l'existence d'événements, de signaux et de récepteurs de ces signaux.
    13°
    Le fait que l'univers se résume à des atomos, à des grumélations d'atomos et à du vide implique que, conformément aux thèses de Democritos et de Titus Lucretius la science consiste en définitive à l'étude de ces grumélations..
    14°
    La thèse précédente implique donc la véracité de la thèse de Puthagoras et de son école : toute construction conceptuelle scientifique ne peut se faire qu'en utilisant des nombres entiers.
    15°
    Les quatre révolutions scientifiques historiques que furent celles initiées par Puthagoras, par Leukippos et Democritos (suivis par Epicuros et Titus Lucretius) , par Isaac Newton puis par Planck qui occulta son réel fondateur Boltzmann on pour caractéristique principale le rappel de cette énumération entière des grumélations physiques.
    16°
    Ce que Cheikh Anta Diop décrit sous le nom de « les trois principes fondamentaux de la macrophysique : le déterminisme des lois, la causalité, l'objectivité des phénomènes et de la réalité physique. « s'appliquent non seulement à ce qu'il appelle la « macrophysique » mais à la totalité du champ de la connaissance. Rien n'échappe à ces trois principes fondamentaux. Prétendre les quitter relève de l'escroquerie obscurantiste anti-scientifique et anti-matérialiste qui est le versant idéelle du combat de la strate des Parasites.
    17°
    Aucun expérience ou prétendue expérience relevant d'une ou plusieurs des trois domaines scientifiques ne peut remettre en cause les fondements de la gnoséologie. La prétendue expérience d'Alain Aspect n'est, du point de vue gnoséologique qu'une attraction de foire pour gogos hypnotisés.
    Ni l'objectivité du monde, ni l'existence de lois causales et le déterminisme ne peuvent être récusées par des lois locales ou de pseudo-expérience.
    18°
    A contrario, le désaccord entre les conclusions d'une prétendue expérience, ou d'une prétendue grille conceptuelle scientifique avec les lois de la gnoséologie ou celles de la matériologie est toujours la preuve de ce que cette prétendue expérience ou cette prétendue grille théorique sont manifestement fausses.
    19°
    La fausseté du protocole expérimentale ou des grilles théoriques contradictoires avec les lois de la gnoséologie ou celles de la matériologie n'a pas besoin d'être explicité par une description précise du lieu du trucage.
    20°
    Le fait que le trucage ait eu lieu quant aux prétendues données expérimentales (fausse pertinence) ou qu'il ait eu lieu dans une faille logique de la démonstration (fausse cohérence) est superfétatoire à la récusation de ces assertions obscurantistes.
    21°
    A titre d'exemple, la relativité, ses prétendues preuves, la mécanique quantique, ses prétendues preuves sont comme les 5 éléments d'Aristotélès en contradiction avec les lois de la gnoséologie. Cela suffit à en récuser les prétentions et à classer ces fariboles parmi les tentatives d'escroquerie dont l'humanité est victime depuis 5000 ans.
    22
    Prendre en considérations les prétendues preuves des ignares hostiles à la gnoséologie matérialiste est une faiblesse inacceptable. Telle par exemple cet absurde « témoignage » du matérialiste Cheikh Anta Diop :
    « On ne peut pas mieux montrer que c'est seulement à l'arrivée, au contact des polariseurs, que les photons prennent leur polarisation, et que ce fait est accompagné d'une information supra-luminale de sorte que, s'il s'agissait de dés jetés sur la table, quand l'un montre le (4), l'autre dé aussi montrerait le (4), après information par voie supra-luminale, venant du premier. »
  • Yanick Toutain Diarrassouba Youssouf 
    Pensez-vous sérieusement qu'il puisse exister une CHIMIE SENEGALAISE, une PHYSIQUE GABONAISE, une SOCIOLOGIE CONGOLAISE ?
  • Yanick Toutain Le 12 février 2014 je lançais le débat

    Est-ce que la physique peut remplacer la chimie ?

    Est-ce que la biologie moléculaire peut remplacer la biologie ?
    Est-ce que la chimie peut remplacer la psychologie ?
    C'est un DEBAT GNOSEOLOGIQUE
    http://revolisationactu.blogspot.fr/…/la-gnoseologie-materi…
    Révolisation Actu (#RevActu): La gnoséologie matérialiste clarifie les relations entre les...REVOLISATIONACTU.BLOGSPOT.COM

    https://www.facebook.com/groups/philosophiescientifiquematerialisme/permalink/1391748201089304/
    REVOLISATIONACTU.BLOGSPOT.COM
  • Serigne Modou Dia Diop Yanick Toutain votre histoire de la philosophie est partisane partielle et incomplète décrivant uniquement le matérialisme donc seulement une seule partie de la philosophie
  • Yanick Toutain Serigne Modou Dia Diop 
    Vous êtes un ignorant ! La PHILOSOPHIE es MATERIALISTE
    Les escroquerie RHETORICIENNES, ANTI-ATOMISTES, POSITIVISTES, IDEALISTES ne sont que des ESCROQUERIES

    Vous êtes vous même un MALHONNETE IGNORANT.... mais dont la GNOSEOLOGIE ABSURDE et PATHOLOGIQUE doit le FAIRE DOUTER de mon EXISTENCE !!
    Suis-je un INDIVIDU EN SOI vivant dans les imbes de la METAPHYSIQUE que les IMBECILES reprochaient à ENGELS et LENINE de prêcher ?
  • Yanick Toutain Serigne Modou Dia Diop votre cerveau a été MARABOUTE par les IGNARES IMPOSTEURS venus du Nord pour mettre l'Afrique en esclavage !
    Pas étonnant que les CRIMINELS NIENT l'EXISTENCE en SOI de leurs VICTIMES
    Pas étonnant que les GENOCIDAIRES aillent prétendre que la COULEUR du SANG de leurs VICTIMES ne soit qu'un PHENOMENE dont l'existence EN SOI ne peut pas être prouvé !


    VOUS FAITES HONTE A CHEIKH ANTA DIOP !!!
  • Serigne Modou Dia Diop Loool doucement je suis moi même trés proche de la conceptiob matérialiste mais la philosophie de Marx ne serait rien sans l'apport de Hegel qui pourtant est idéaliste et donc fait parti de ceux que vous traitez d'escrocs .Le dogmatisme avec lequel vous le dites est lui encore moins philosophique que tout
  • Yanick Toutain Serigne Modou Dia Diop JE VAIS VOUS TRADUIRE CHEIKH ANTA DIOP :
    Il traite ces gens de FOUS 
    +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


    A - CRISE DE LA RAISON ET PERSPECTIVES D'UNE NOUVELLE ÉPISTÉMOLOGIE DES SCIENCES EXACTES
    "On peut dire qu'il existe en science deux écoles de pensée correspondant aux deux grands courants philosophiques matérialiste et idéaliste, même si l'appartenance des scientifiques à ces écoles n'est pas toujours explicitement avouée.
    De NEWTON, LAPLACE, LAGRANGE, HAMILTON à EINSTEIN, SCHRÖDINGER et Louis de BROGLIE, en passant par MARX, ENGELS, LÉNINE, on peut ranger dans une même catégorie tous ceux qui admettent l'existence du monde extérieur, indépendamment de la conscience du sujet qui l'observe, la connaissabilité de la matière, l'objectivité des lois physiques qui gouvernent son comportement, la validité du principe de causalité. Définition, certes assez large pour englober des penseurs qui, par ailleurs, seraient considérés comme des idéalistes (EINSTEIN, Louis de BROGLIE...), mais suffisante pour caractériser une attitude minimale commune devant la science, et pour se démarquer aussi du positivisme, et du néo-positivisme contemporain.
    De BERKELEY, David HUME, MACH, AVENARIUS, CARNAP, WITTGENSTEIN à POINCARÉ, RUSSELL, HEISENBERG, Niels BOHR, etc., tous ceux qui nient la réalité du monde extérieur, l'objectivité des lois de la nature qui ne seraient alors que le résultat de l'activité de constitution de l'esprit humain, relèvent de l'idéalisme subjectif.
    Pour tous ceux-ci et bien d'autres, en faisant abstraction des nuances de pensée qui les différencient (qu'on nous en excuse), le monde extérieur, les divers objets ne sont que des complexes de sensations, des représentations de la conscience ; nous ne pouvons rien connaître de la « réalité » qui excite nos sens. Les matérialistes qui postulent le
    primat de la matière et sa connaissabilité font de la métaphysique. 
    L'idéalisme subjectif aboutit souvent au solipsisme ou à l'agnosticisme. Ce sont ces problèmes ontologiques et gnoséologiques des rapports de l'esprit et de l'être, ou de la pensée et de la matière qui revêtent une forme nouvelle à chaque étape du développement scientifique, à chaque révolution dans les sciences exactes. "
    +++++++++++++++++++++++++++++

    UN SOLIPSISTE EST UN FOU !!!!
    Telles sont les paroles de Cheikh Anta Diop 
    "L'idéalisme subjectif aboutit souvent au solipsisme"
  • Serigne Modou Dia Diop Looool je m'en fous de faire honte à Cheikh anta il n est ni mon maitre a penser ni Dieu ni mon directeur de conscience .
  • Yanick Toutain Serigne Modou Dia Diop " Loool doucement je suis moi même trés proche de la conceptiob matérialiste mais la philosophie de Marx ne serait rien sans l'apport de Hegel qui pourtant est idéaliste et donc fait parti de ceux que vous traitez d'escrocs "
    I
    ...Voir plus
  • Yanick Toutain Serigne Modou Dia Diop
    .Le dogmatisme avec lequel vous le dites est lui encore moins philosophique que tout 
    +++++++++++
    ...Voir plus
  • Serigne Modou Dia Diop C est encore la une pensée subjective et quand voit votre agressivité on se dit que le fou c'est bien toi .Je ne pense que la matière puisse tout expliquer .Elle devrait elle même s'expliquer ce qu'elle ne fait pas s'est elle généré toute seule ?spontannément ? voila qui me parait bien absurde
  • Yanick Toutain Pour votre gouverne, les FOUS POSITIVISTES et les FOUS IDEALISTES sont des FOUS qui NIENT l'EXISTENCE en SOI du Soleil et de tous les OBJETS de l'UNIVERS
  • Serigne Modou Dia Diop Looool il faudrait pour ça que lui montrer le soleil .la vous ne prouvez rien vous ne faites qu'affirmer des choses gratuitement
  • Yanick Toutain @ Serigne Modou Dia Diop A ECRIT
    +++++++++++++++
    Looool je m'en fous de faire honte à Cheikh anta il n est ni mon maitre a penser ni Dieu ni mon directeur de conscience . 
    ...Voir plus
  • Serigne Modou Dia Diop Et justement rien ne prouve que le Soleil existe en soi
  • Serigne Modou Dia Diop Quand nous révons il y'a un monde semblant tout aussi réel que celui qui nous appelons réalité partant de la rien ne prouve que la vie n est pas qu'un long sommeil ou la conscience projète sous forme matérielle des idées et des images comme dans le rêve
  • Yanick Toutain Serigne Modou Dia Diop 
    A ECRIT 
    +++++++++++

    C est encore la une pensée subjective et quand voit votre agressivité on se dit que le fou c'est bien toi .Je ne pense que la matière puisse tout expliquer .Elle devrait elle même s'expliquer ce qu'elle ne fait pas s'est elle généré toute seule ?spontannément ? voila qui me parait bien absurde 
    ++++++++++++++
    VOTRE IGNORANCE et vos INSULTES ne font que REVELER davantage le POIDS DES TROUPES D'OCCUPATION sur la PENSEE SCIENTIFIQUE AFRICAINE et surtout sur la PROTO-FORMOISIE COMPRADORE SENEGALAISE
    Le fait que la MATIERE PUISSE ou NON tout expliquer est un AUTRE DEBAT que le débat sur la GNOSEOLOGIE.
    Vous semblez vous GARGARISER de GRANDS MOTS truffés d'insultes NON ARGUMENTS.... Ce que vos professeurs ONCLE TOM ont du vous apprendre à DAKAR !
    Mais la SCIENCE c'est TOUT AUTRE CHOSE QUE CELA !!!
    Tentez donc, avec votre bagage de petit Oncle Tom de la Franceàfric IDEOLOGIQUE de METTRE EN CAUSE ne serait -ce qu'une SEULE THESE de cette page :
    http://revolisationactu.blogspot.fr/.../gnoseologie...
    https://www.google.fr/search...
  • Rick McPharland Putain mais virez-moi ce troll assénant d'un ton docte toutes ses affirmations dogmatiques ! Un peu de philosophie, bordel, c'est trop demandé ? Nom de Dieu, y a de l'élagage à faire dans ce groupe. Il manque un bonne grosse modération des sceptiques. Allô les administrateurs ?
    SerigneHarry, on a du boulot ! 
  • Yanick Toutain
    Écrire un commentaire...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire