Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 19 janvier 2015

Complot Franceàfric-Qatar : le 20 janvier 2012 ATT président du Mali téléphonait à ses complices terroristes Ansar Eddine MNLAsur le téléphone satellite Thuraya

Sékou Traoré dit BAD, le SANKARA DU MALI
 "LA PATRIE OU LA MORT"

présentation du témoignage de Adama Sissoko
par Yanick Toutain
Revactu
19/1/15

Sékou Traoré dit BAD, le SANKARA DU MALI
 "LA PATRIE OU LA MORT"


"Bad disait qu’il ne va pas bouger d’un iota;  la patrie ou la mort, et qu’il va honorer sont serment d’officier de  défendre l’intégrité territoriale et l’unité nationale."


"Neuf mois après le massacre d’Aguel-Hoc, un enseignant rescapé,  Adama Sissoko, ami inséparable et confident du capitaine Sékou Traoré dit Bad, commandant de l’unité méhariste d’Aguel-Hoc, parle et revient sur les dernières heures du capitaine Traoré qui a défendu sa patrie au prix de son sang. Lisez plutôt le récit de ce rescapé."

C'était le 20 janvier que cet appel étrange se produisit : le capitaine Sékou Traoré et ses hommes venaient de subir deux jours d'attaques à Ménaka et Aguel Hoc, dans le Nord Mali.Les 17 et 17 janvier 2012.
Ce fut le début de la "crise malienne". Ou plutôt le début de 4° guerre contre l'Afrique dont les prolégomènes avaient été les attaques répétées contre la Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo à partir de 2002.

L'attaque contre le Mali était le fait de deux groupes de terroristes qui allèrent assassiner 82 militaires - l'un notoirement protégé par la DGSE française, les dealers touaregs du MNLA et l'autre financé par le Qatar - Claude Angeli nous le revèlera en anticipant un rapport officiel de l'armée française.
Entre les crimes du 24 janvier et le début de l'attaque s'était produit cet ahurissant événement : un président contactant les agresseurs de son propre pays et raccrochant au nez de son subordonné - militaire - le capitaine Sékou Traoré - en découvrant que ses complices s'étaient fait voler leur outil de communication.
Leur téléphone satellitaire communément appelé Thuraya  est resté dans le bureau du capitaine. C’est dans la journée du 20 janvier au matin que le téléphone satellitaire extorqué  aux chefs rebelles a sonné, au bout du fil c’était le Président ATT qui appelait, mais tombe sur le capitaine Traoré. C’est ce coup de fil gênant qui est à la base du massacre d’Aguel-Hoc du 24 janvier.Ce coup de fil dont mon ami, le capitaine, m’a fait écouter dans la cour PC ou toutes communications sont enregistrées sur une unité centrale. Dans cette conversation on entendait le président ATT se présenter et dire : « Allô !  Il ya quoi chez-vous ? Il ya quoi chez-vous ?». Subitement le capitaine, pris de  panique ou habité par la colère ou l’effet de surprise, se présente en ces termes : «vous vous trompez mon général. C’est le capitaine Sekou Traoré, commandant de l’unité méhariste d’Aguel-Hoc ». Bien entendu ATT a racroché brusquement et brutalement. C’est cette connivence du chef suprême des armées avec l’ennemi que le capitaine n’a pas du tout compris.Il informa  en premier lieu son collègue, commandant de l’unité méhariste de Tessalit basé à Inkalhid, de ce qui s’était passé. Ce dernier sera relevé de son poste le même jour, appelé à Bamako en catastrophe, pour être envoyé au Congo dans le cadre de Monusco, avec une promotion exceptionnelle à l’appui. La preuve ATT même a affirmé à la télé qu’il a promu le capitaine Traoré  au grade du commandant avant qu’il ne porte le grade de capitaine.() . Bad disait qu’il ne va pas bouger d’un iota;  la patrie ou la mort, et qu’il va honorer sont serment d’officier de  défendre l’intégrité territoriale et l’unité nationale. Quand je lui ai dit que je vais rester avec eux parce que nous sommes tous des hommes, il a eu des larmes aux yeux. Et il m’a répondu « que nous ne sommes pas pareils ».  Parce que lui, il a fait la formation « devant certains événements, tu ne peux pas tenir parce que ce n’est pas ta vocation; mais si tu persistes on est là ». Le jour fatidique, soit le mardi 24 janvier 2012, en plein combat, il m’a raconté, trois heures avant sa mort, soit vers 16 heures quand ils s’étaient repliés juste derrière le campement de notre école où il avait son cache d’armes personnel.«() Après plusieurs minutes de combat,  les tirs devenaient sporadiques et on l’avait informé que le renfort devrait quitter Tessalit pour Aguel-Hoc, chose à laquelle il ne croyait pas après le «fameux coup de fil». Apres quelques moments, il nous a dit qu’il n’y aura pas d’équipes pour les secourir et a décidé d’utiliser son cache d’armes. Les éléments qui voulaient venir le chercher derrière notre école, il en a tué plus de sept parmi ceux qui voulaient rentrer dans la cour de l’école. Un obus a même été tiré sur l’école par les  mêmes assaillants; les traces sont toujours visibles.Le plus étonnant est que l’unité méhariste qui devrait quitter Kidal et Annéfis  avait pour mission d’arrêter le capitaine Traoré, le liquider et ramener l’unité centrale sur laquelle la conversation du président ATT avec les rebelles a été enregistrée. Cette équipe, une fois sur place, les tirs ont cessé. Cette unité est rentrée dans le camp et s’est mise à fouiller les bureaux, à la recherche de l’unité centrale et du capitaine Sékou Traoré qui s’était caché hors du camp. Cette unité s’est repliée après, sans faire de combat et d’aucuns  disent qu’elle s’est rajoutée aux rebelles. Mais ce que les membres de l’unité ne savaient pas,  l’unité centrale en question, Bad l’avait confié à un élève de la troisième année qui l’avait caché dans un bureau de l’IFM; ce dernier sera tué à cause de l’unité centrale quand les bandits sont rentrés dans la cour de l’école, parce que lui voulait sortir avec l’outil en question pour chercher à se cacher.Quand les bandits ont aperçu l’unité tant recherchée, posée à coté du cadavre de l’élève, un d’entre-eux disant en langue Tamasheq  « Tihdid tihdid » (c’est vrai c’est ça ce qu’on cherchait). Ils ont laissé les autres et sont partis avec l’unité centrale du directeur de l’IFM et celle trouvée dans la cour. En partant ils sont venus nous faire sortir un à un sous les bancs et c’est un garde déserteur Tamasheq qui a dit aux autres que nous, nous sommes des militaires et qu’il nous connaît; que  nous étions cachés pour notre sécurité.Ils avaient pratiquement tué tous les militaires, à part huit qui étaient «protégés» contre les balles, dont le capitaine Traoré. Jusqu’à sa dernière cartouche, le capitaine ne s’est pas rendu; il a été pourchassé en voiture et bousculé. Il s’est relevé et ils l’ont arrêté, le touareg qui a reconnu que Sékou est un brave militaire et que c’est lui qui a tué leurs éléments. Il a été ramené dans le camp avec les sept autres de ses compagnons,  ils les ont mis à plat ventre et faisaient rouler les véhicules BJ 4×4 sur eux. C’est cette scène qui m’a beaucoup fait mal, surtout quand je voyais le sang couler de sa bouche avant de mourir. Il me regardait, mais ne pouvait plus parler; c’est moi qui ai fermé ses yeux quand il a rendu l’âme, ainsi que les yeux de l’adjudant Sangaré et le caporal Koba. Je retiens du capitaine Sékou,  l’exemplarité d’un vrai officier qui respecte son serment. Souvent il me disait « Sissoko, nous, nous sommes là pour vous; que c’est nous qui devons mourir d’abord, avant vous ».Il m’a dit « ce pays va fonctionner comme ça mais si nous voulons c’est à nous de changer l’ordre des choses. Restez ici je viendrai vous chercher » moi j’ai toujours en tête que je vais le voir. Il a vu la mort venir mais il est resté pour la défense de sa patrie. (...)  Dans la journée, ont faisait la corvée d’eau en plein soleil avec deux bidons de 20 litres remplis par personne, sur une distance de 2 Kms.Tous ceux qui [n'] ont pu  supporter les deux bidons ont été exécutés. Nous sommes 19 rescapés sur 43 otages, tous les autres ont été exécutés. Le quatrième jour, nous avons été attachés et amenés vers la frontière nigérienne et les autorités nigériennes nous ont amenés à Niamey, puis à Bamako. Ça fait mal de mourir pour ce pays

Naturellement il n'y eu jamais d'enquête pour déterminer qui étaient les assaillants et quels étaient les traitres autour du président ATT.
Même après le 22 mars  et la révolution malienne de mars 2012.
Il semble que certains ne souhaitent toujours pas connaître la vérité
Rien d'étonnant :Iyad Ag Ghali, l'égorgeur est un protégé de Hollande, de Compaoré. Il vient même de recevoir 20 millions d'euros en récompense de ses exploits.
Et le président français a même tordu le bras de IBK le président des troupes d'occupation pour lui faire accepter d'accorder l'impunité à l'assassin.

SAMEDI 17 JANVIER 2015


Iyad Ag Ghali, leader de Ansar Eddine, l'égorgeur de Aguel Hoc le 24 janvier 2012 protégé et financé par François Hollande multiplie ses attaques depuis un mois au Nord Mali


par Yanick Toutain
#RevActu
17/1/15
lire l'article de MaliActu


Iyad Ag Ghali, l'égorgeur du capitaine Sékou Traoré et de 82 militaires maliens le 24 janvier 2012 protégé et hébergé par Blaise Compaoré à Ouagadougou au Burkina Faso - au 10° étage de l'hôtel Laïco jusque fin janvier 2013 puis dans une villa de luxe

MARDI 13 JANVIER 2015

MERCREDI 7 JANVIER 2015


Les pantins islamofascistes tuent ! Après les 82 morts de Aguel Hoc au Mali, c'est Charlie Hebdo qui est victime ! 12 morts dont Charb et Cabu

Cabu l'auteur de ce dessin vient d'être assassiné
par des miliciens islamofascistes en compagnie de Charb
 et de 10 autres personnes au siège du journal Charlie Hebdo

par Yanick Toutain
RevActu
7/1/15


LIRE AUSSI
Quand Farid Benyettou recrutait les assassins de Charlie, 
de Chokri Belaid et de Mohamed Brahmi 
les ribafascistes Chérif Kouachi, Said Kouachi 
et Boubaker Al Hakim.image atheisme.org

LUNDI 12 JANVIER 2015

LE TEXTE INTEGRAL DU TEMOIGNAGE

2 NOVEMBRE 2012

Massacre d’Aguelol-hoc : Un rescapé mouille ATT

MALI : Massacre d’Aguelol-hoc - haut trahison de Président Amadou Toumani Touré

Versión para impresiónSend by email
Massacre d’Aguelol-hoc - Un rescapé mouille ATT
Aliou Badara Diarra,
  
La ville d’Aguelhok est contrôlée par le groupe armé islamiste Ansar Dine

La ville d’Aguelhok est contrôlée par le groupe armé islamiste Ansar DineL’ami d’un capitaine se souvient. Il y a beaucoup de non-dits dans le massacre d’Aguel-Hoc qui a vu l’assassinat froid de 118 soldats de l’armée malienne sur place par les éléments du MNLA, en a fait partie le commandant de l’unité méhariste de la localité, le capitaine Sékou Traoré dit Bad, ancien leader estudiantin.
Lui avait vu la mort venir, mais a préféré la défense de la patrie. Ce snipper hors pair victime d’un complot d’Etat de la part d’ATT, a confié ceci à sont ami  avant de mourir : « ce pays va fonctionner comme ça, mais si nous voulons, c’est à nous de changer l’ordre des choses. Restez ici,  je viendrai vous chercher » et fait référence avec sa conversation avec le général ATT sur le téléphone satellitaire des rebelles. 
Neuf mois après le massacre d’Aguel-Hoc, un enseignant rescapé,  Adama Sissoko, ami inséparable et confident du capitaine Sékou Traoré dit Bad, commandant de l’unité méhariste d’Aguel-Hoc, parle et revient sur les dernières heures du capitaine Traoré qui a défendu sa patrie au prix de son sang. Lisez plutôt le récit de ce rescapé.
Sur cette histoire très récente, les gens laissent circuler beaucoup de rumeurs. Il ya eu deux attaques à Aguel-Hoc, celle du 18 janvier et celle du 24 janvier 2012. Ces attaques ont été commanditées par les éléments déserteurs de l’armée avec le soutien des éléments d’Aqmi avec d’autres complicités non identifiées qui donnaient la position de l’armée aux bandits armés. La preuve, un élément de la garde nationale promotion 2007, avait tenté de saboter en mettant des bâtons dans  les obus du 12-7 qui se trouvait au portail du camp, le jour même de l’attaque du 18 janvier 2012.
Ce mercredi la ville a été attaquée très tôt le matin, les tirs sporadiques retentissaient, c’était à 10 heures que les choses ont pris une tournure inquiétante ; les éléments du capitaine ont mis en déroute les assaillants. Dans la nuit du 18 au 19 janvier, moi-même, j’ai personnellement dénombré plus de sept cent corps, je le dit officiellement. Ce que les gens ne savent pas et que le capitaine m’a confié est que ce jour là, vers 22 heures, la position des deux principaux cerveaux de l’attaque, à savoir un certain Abdallah Gamal et Assadeg Ag, un ancien élu à l’assemblée régionale de Kidal,  a été donnée au commandant du camp Sékou Traoré  par un agent de renseignements basé à Sévaré qui était un intime à Sekou.  Leur véhiculé fut pourchassé par un hélicoptère  de l’armée malienne avec à son bord le capitaine lui-même, les deux fugitifs seront appréhendés vers Taoudenni et ramenés au camp d’Aguel-Hoc. Après leurs  auditions et les informations extorquées, ils ont été ramenés derrière le camp et les éléments sont retournés bredouille. En terme clair ils ont été exécutés.

COUP DE FIL DE ATT

Leur téléphone satellitaire communément appelé Thuraya  est resté dans le bureau du capitaine. C’est dans la journée du 20 janvier au matin que le téléphone satellitaire extorqué  aux chefs rebelles a sonné, au bout du fil c’était  le Président ATT qui appelait, mais tombe sur le capitaine Traoré. C’est ce coup de fil gênant qui est à la base du massacre d’Aguel-Hoc du 24 janvier.
Ce coup de fil dont mon ami, le capitaine, m’a fait écouter dans la cour PC ou toutes communications sont enregistrées sur une unité centrale. Dans cette conversation on entendait le président ATT se présenter et dire : « Allô !  Il ya quoi chez-vous ? Il ya quoi chez-vous ?». Subitement le capitaine, pris de  panique ou habité par la colère ou l’effet de surprise, se présente en ces termes : «vous vous trompez mon général. C’est le capitaine Sekou Traoré, commandant de l’unité méhariste d’Aguel-Hoc ». Bien entendu ATT a racroché brusquement et brutalement. C’est cette connivence du chef suprême des armées avec l’ennemi que le capitaine n’a pas du tout compris.
Il informa  en premier lieu son collègue, commandant de l’unité méhariste de Tessalit basé à Inkalhid, de ce qui s’était passé. Ce dernier sera relevé de son poste le même jour, appelé à Bamako en catastrophe, pour être envoyé au Congo dans le cadre de Monusco, avec une promotion exceptionnelle à l’appui. La preuve ATT même a affirmé à la télé qu’il a promu le capitaine Traoré  au grade du commandant avant qu’il ne porte le grade de capitaine.

Après, appel fut fait à tous ces éléments, même ceux qui sont au niveau des check- point. Au cours de cette réunion, il leur a  expliqué la gravité et la complexité de la situation que vit le pays. Et faisant part de son inquiétude sur la tournure que vont prendre  les choses, il a demandé aux soldats qui ne peuvent pas tenir, qu’il va leur donner une permission à durée indéterminée, à condition de quitter la ville  d’Aguel-Hoc et de rester discret et c’est lui qui les autorise, en tant que commandant de l’unité.

Les permissionnaires sont partis devant nous, nous étions deux enseignants noirs  restés avec les militaires, en ayant en tête que les bandits-là ne vont plus revenir. Bad disait qu’il ne va pas bouger d’un iota;  la patrie ou la mort, et qu’il va honorer sont serment d’officier de  défendre l’intégrité territoriale et l’unité nationale. Quand je lui ai dit que je vais rester avec eux parce que nous sommes tous des hommes, il a eu des larmes aux yeux. Et il m’a répondu « que nous ne sommes pas pareils ».  Parce que lui, il a fait la formation « devant certains événements, tu ne peux pas tenir parce que ce n’est pas ta vocation; mais si tu persistes on est là ». Le jour fatidique, soit le mardi 24 janvier 2012, en plein combat, il m’a raconté, trois heures avant sa mort, soit vers 16 heures quand ils s’étaient repliés juste derrière le campement de notre école où il avait son cache d’armes personnel.

« Voila ce que je t’avais dit, tu vois maintenant, néanmoins vous êtes à l’abri,  restez sous les tables bancs,  ne bougez pas surtout si tout va bien, rien ne vous arrivera, je suis avec ces gens là d’abord ». Après plusieurs minutes de combat,  les tirs devenaient sporadiques et on l’avait informé que le renfort devrait quitter Tessalit pour Aguel-Hoc, chose à laquelle il ne croyait pas après le «fameux coup de fil». Apres quelques moments, il nous a dit qu’il n’y aura pas d’équipes pour les secourir et a décidé d’utiliser son cache d’armes. Les éléments qui voulaient venir le chercher derrière notre école, il en a tué plus de sept parmi ceux qui voulaient rentrer dans la cour de l’école. Un obus a même été tiré sur l’école par les  mêmes assaillants; les traces sont toujours visibles.

Le plus étonnant est que l’unité méhariste qui devrait quitter Kidal et Annéfis  avait pour mission d’arrêter le capitaine Traoré, le liquider et ramener l’unité centrale sur laquelle la conversation du président ATT avec les rebelles a été enregistrée. Cette équipe, une fois sur place, les tirs ont cessé. Cette unité est rentrée dans le camp et s’est mise à fouiller les bureaux, à la recherche de l’unité centrale et du capitaine Sékou Traoré qui s’était caché hors du camp. Cette unité s’est repliée après, sans faire de combat et d’aucuns  disent qu’elle s’est rajoutée aux rebelles. Mais ce que les membres de l’unité ne savaient pas,  l’unité centrale en question, Bad l’avait confié à un élève de la troisième année qui l’avait caché dans un bureau de l’IFM; ce dernier sera tué à cause de l’unité centrale quand les bandits sont rentrés dans la cour de l’école, parce que lui voulait sortir avec l’outil en question pour chercher à se cacher.
Quand les bandits ont aperçu l’unité tant recherchée, posée à coté du cadavre de l’élève, un d’entre-eux disant en langue Tamasheq  « Tihdid tihdid » (c’est vrai c’est ça ce qu’on cherchait). Ils ont laissé les autres et sont partis avec l’unité centrale du directeur de l’IFM et celle trouvée dans la cour. En partant ils sont venus nous faire sortir un à un sous les bancs et c’est un garde déserteur Tamasheq qui a dit aux autres que nous, nous sommes des militaires et qu’il nous connaît; que  nous étions cachés pour notre sécurité.

Ils avaient pratiquement tué tous les militaires, à part huit qui étaient «protégés» contre les balles, dont le capitaine Traoré. Jusqu’à sa dernière cartouche, le capitaine ne s’est pas rendu; il a été pourchassé en voiture et bousculé. Il s’est relevé et ils l’ont arrêté, le touareg qui a reconnu que Sékou est un brave militaire et que c’est lui qui a tué leurs éléments. Il a été ramené dans le camp avec les sept autres de ses compagnons,  ils les ont mis à plat ventre et faisaient rouler les véhicules BJ 4×4 sur eux. C’est cette scène qui m’a beaucoup fait mal, surtout quand je voyais le sang couler de sa bouche avant de mourir. Il me regardait, mais ne pouvait plus parler; c’est moi qui ai fermé ses yeux quand il a rendu l’âme, ainsi que les yeux de l’adjudant Sangaré et le caporal Koba. Je retiens du capitaine Sékou,  l’exemplarité d’un vrai officier qui respecte son serment. Souvent il me disait « Sissoko, nous, nous sommes là pour vous; que c’est nous qui devons mourir d’abord, avant vous ».

Il m’a dit « ce pays va fonctionner comme ça mais si nous voulons c’est à nous de changer l’ordre des choses. Restez ici je viendrai vous chercher » moi j’ai toujours en tête que je vais le voir. Il a vu la mort venir mais il est resté pour la défense de sa patrie. Quand on a fini de les inhumer dans une fosse commune  qui sera bourrée de sable avec l’aide d’un camion benne. J’ai enlevé les bracelets  et les bagues des militaires qui m’étaient familiers; arrivés à Bamako je les ai remis à leurs parents. Après l’inhumation, on a été pris comme des otages par les bandits et on dormait dans les fûts d’essence enfouis dans le sable sous forme de tunnel, soudés les uns aux autres sur de longues distances. Dans la journée, ont faisait la corvée d’eau en plein soleil avec deux bidons de 20 litres remplis par personne, sur une distance de 2 Kms.
Tous ceux qui [n'] ont pu  supporter les deux bidons ont été exécutés. Nous sommes 19 rescapés sur 43 otages, tous les autres ont été exécutés. Le quatrième jour, nous avons été attachés et amenés vers la frontière nigérienne et les autorités nigériennes nous ont amenés à Niamey, puis à Bamako. Ça fait mal de mourir pour ce pays
xxxx

EN HOMMAGE AU CAPITAINE SEKOU TRAORE VOICI LA LISTE COMPLETE DES COMMENTAIRES LEUR FAVEUR SUR LE SITE DE MALIJET

Réactions (127 postées)           Je veux réagir à cet article

Les commentaires sont desormais classés par ordre de plébiscite. Autrement dit, plus vous recevez de votes positifs sur votre commentaire, plus celui-ci sera placé en tête des autres commentaires. Un conseil donc: soyez convainquants dans vos réactions !


avatar
oussou diallo 02 Novembre 2012
Monsieur le Ministre de la justice ; je crois en vous et á votresincéréte´cette information peut etre simplement verifiée pour deux raisons ; un coup de fil sur telephone satelitaire si on connait le jour est un jeu d'enfant pour toute investigation serieuse en plus á en croire l'enseignement ami du CAPITAINE vit s'il pense defendre la memoire de son ami SEKOU TRAORE qu'il vienne parler á visage decouvert et s'il saverait vrai on demande l'extradiction d'ATT aux SENEGALAIS on le juge et comme c'est un General et on le fusie sur la place publique.

avatar
BAROU 13 Novembre 2012
L affaire est grave et très simple si c est vrais que lhistoire est passé comme ça jamais de la vie ATT ne sera pardonné je compte sur les autorités de transition et même quand les nouvelles autorité seront élu après la libération du nord car dans l armée c est une haute trahision du peuple et les militaires ne vont pas laissé passé ça surtout il y a des témoins. QUE DIEU PUNISSENT ATT

avatar
attention 02 Novembre 2012
j'avais toujours dit que ses militaires mort a aguelhoc sont a felicité a les decore et a entretenir leurs familles pour toujours car ils sont les seuls qui ont merité leurs gallons pourquoi que les sanogo ont laisser ATT partir sachant qu'il a bien ete complices des rebelles ils doit etre jugé que pour sa donc vous avez sauvez ATT EN LE LAISSANT PARTIR NOUS AVONS PERDUE MOMENTANEMENT LE NORD HUMILIE ET ATT A ECHAPPER A LA JUSTICE CET DESCRIPTIONS T4ELLE QUE NOUS AVONS LUE S4ILS SONT EXACTE IL NE FALLAIS JAMAIS LAISSER ATT PARTIR AVANT DE REPONDRE DEVANT LA JUSTICE AVANT OU APRES SON MANDAT PUISQUE DES PREUVES MATERIELLES EXISTE ,?

avatar
DISAL 03 Novembre 2012
On a vraiment pas besoin d’aller chercher une écoute de conversation d’ATT avec les rebelles pour statuer sur sa responsabilité dans le massacre d’Aguelhoc. Il y a d’autres critères très objectifs.
Par exemple, la chose qu’on peut retenir unanimement contre ATT dans le massacre d’Aguel’hoc c’est de n’avoir pas répondu à la demande de renfort et de ne pas s’être expliqué devant le peuple malien dans une adresse à la nation au lendemain de cet évènement.

Il a fait comme si rien ne s’était passé, comme si la vie de ces vaillants soldats n’était pas meilleure que celle des moutons qu’on égorge à la fête de l’Aïd El Kebir.

Cela montre suffisamment sa complicité dans ce massacre.
Cela parce qu’il aimait dire qu’il a été à l’école de guerre. Et à l’école de guerre on apprend que pour desserrer l’étau de l’ennemi on le prend à revers en parachutant des hommes derrière ses lignes. On apprend aussi qu’il faut proceder à des frappes aériennes directement sur les lignes ennemies afin de permettre aux assiégés de s’organiser pour une contre attaque ou un repli. En tant que général d’arméecommandant en chef et professeur de parachutisme ATT n’a rien fait de tout cela.

Donc il savait très bien ce qu’il faisait quand il a laissé le capitaine Sekou Traoré et ses hommes se faire massacrer.

Pour être gentil disons que militairement parlant ATT a manqué d’intelligence stratégique dans tous les domaines. Sa responsabilité est d’autant plus flagrante qu’il était le commandant en chef des armées et que fort de son grade de général d’armée (de salon) il se croyait capable de tout décider seul en matière de défense et sécurité. Les ministres de la défense, de la securité intérieure, les chefs d’état-majors et les autres généraux généralement de salon n’étaient là que pour faire de la figuration.
C’est la raison pour laquelle les 2/3 du pays sont occupés par des bandes armées

avatar
07 Novembre 2012
il faut avoir honte: un militaire c'est pour mourir

avatar
Gilbert 08 Novembre 2012
La complicité d'ATT est aussi avérée par le fait que c'est un touareg qu'il a mis devant les opérations sur le terrain . Il faut être un débile pour croire que Gamou tuera ses frères touaregs . Du moins il n'est pas débile ; c'est un complot munitieusement préparé contre e peuple malien. Il faut nécessairement une extradition d'ATT pour le juger.

avatar
halime 03 Novembre 2012
moi je dis oui que seul Aguelhok c'est défendu jusqu’à mort de son grand capitaine, ça c'est vraie. mais Mr. l'enseignant était l'intime ami du capitaine.et civile, pour moi la seul aide qu'il pouvait donné à son grand ami c'est de ramené la preuve qui, est cet enregistrement qui implique ATT. et pour temps l'enseignant à laissé cette pièce maitresse dans les mains d'un petit élève POURQUOI. et pourquoi attendre tout ce temps pour parlé. POURQUOI Mr. Sissoko avez vous laisser partir ATT. la seule chose que je vous demande c'est de laissé ce grand Mr. d'honneur se reposé en paix et que la terre lui soit légère amin. car lui il c'est défendue jusqu'à mourir pour ce pauvre pays tandis que d'autre ce contentaient d'un replie tac tic...................................?

avatar
03 Novembre 2012
Ce n'est pas la première fois qu'il témoigne dans la presse. C'est la deuxième; ce garçon est traumatisé par ce qu'il a vu et à mon avis il faut accorder du crédit à ses propos. Si nous avions de vrais journalistes, ils auraient fait une enquête pour corroborer les dires de ce monsieur. Est ce que le gourvernement de transition même a fait une telle enquête?
La vérité finit toujours par triompher surtout quand il ya mort d'hommes!!

avatar
03 Novembre 2012
Il est facile de faire des montages maintenant pour dire qu'on était à AGUELHOC. ce qui est surprenant c'est que notre cher ne dit pas que les élèves et les maitres de l'IFM sont partis à Kita et Gao par des camion affretés par la croix rouge.Il explique le deroulement des combat comme si c'était à la télé

avatar
03 Novembre 2012
Ils continuent de nous prendre pour des idiots...Que c'est facile de refaire l'HISTOIRE. Il est entrain de narrer comme s'il était au front ou comme Et il a dénombré plus de 700 corps...Messieurs nos populations souffrent et ce n'est pas le moment de faire du cinéma. Ceux qui ont vécu cette horreur ou qui ont perdu leurs proches n'osent même pas en parler. A force de tirer sur ATT en voulant le démolir vous finirez par faire de lui un héros. Déjà on commence à comprendre qu'on avait des munitions et les bérets vert et rouge se sont entretués à Bamako avec des munitions qui pouvaient servir au Nord. Arrêtez la démolition et laissons l'histoire faire son travail

avatar
04 Novembre 2012
Mon frère peut être que je ne suis pas d'accord avec toi mais là où il y a des tires (c'est à dire des coup de feu) je vois mal un homme dénombrer des cadavres, Là où on massacre des individus en leur faisant monter un véhicule je vois mal un homme aller fermer les yeux des cadavres devant les gens qui l'ont assassiné. C'est peut être pas un film hollywoodien mais dites à cet enseignant de revoir son recit

avatar
07 Novembre 2012
cet enseignant est plus qu un menteur il est traumatise pourtant le capitaine la prevenu.700 cadavres c est des hallucinations

avatar
Kalime 03 Novembre 2012
Que l'âme de ces Illustres Disparus, dont certains étaient des amis personnels et des collaborateurs de longues dates, repose en Paix. Amen. Ils étaient braves et patriotes. Mais je regrette que l'article soit rédigé en ce moment pour divertir tout un Peuple Meurtri. Le Mali avait des problèmes sous ATT, c'est réel mais je ne pense pas qu'en faire allusion résolve nos maux qui s'amplifient malheureusement. La justice se chargera de la gestion d'ATT et des autres après la transition comme cela a été le cas avec GMT. Le Malien généralement manipulé a tendance à s'occuper de faux problèmes au détriment de la priorité. Aujourd'hui, on doit encourager l'Armée à partir au front car on a besoin d'un Nord libéré. On a besoin de préparer des élections apaisées et on a besoin de cohésion sociale pour un Mali véritablement débout. Cet article, au lieu de nuire à l'image d'ATT, étale au grand jour notre incrédulité, notre immaturité, notre apatridie et notre inconscience. Aussi, il encourage la haine et le mépris alors que le Mali a besoin de stabilité et de cohésion après la mise en place du Gouvernement actuel. La récrétaion est terminée Monsieur. L'histoire nous jugera tous et les écrits dans les journaux au 21 ème siècle sont des archives inaltérables. Bye

avatar
Digne Fils Ifoghas 04 Novembre 2012
Je suis d'accord avec Zakiatou dans ces propos ci dessous,

je vous invite a le lire pour en savoir plus.


<< l’Etat n’a jamais dit aux gens la vérité: lorsque l’armée allait au nord affronter les rebelles, elle était composée essentiellement de Touaregs. Et les gens qui mouraient dans les combats étaient à 90% Touaregs.

Au sud, on donne l’impression aux gens que les soldats qui mouraient n’étaient que des noirs et que les blancs Touaregs les tuaient. C’est ce qui a causé le fait que des Touaregs aient été pillés à Bamako.

Des choses très graves se sont passées, et si on amène des gens à une telle haine et que personne ne réagit, c’est encore plus grave.

L’Etat peut aller se faire voir, excusez-moi du terme, mais il ne va pas me retourner contre mes parents, et mes amis. Car il se trouve qu’il y a des liens de mariages, il y a toute sorte de choses entre le sud et le nord.>> Fin

avatar
Abdoullah 06 Novembre 2012
je vous invite à visionner cette vidéo et a donner votre point de vue "mon émigration de France a Tombouctou http://www.youtube.com/watch?v=jTFmJNDkLh4

avatar
Kassin 02 Novembre 2012
ATT mérite la pendaison ainsi que ceux qui ont fait un coup d'état pour le faire échapper à la justice malienne.

Tous les combattants d'Aguelhoc méritent le grade de général même à titre posthume pour ceux qui sont morts sur le champs d'honneur pour le Mali.

Qu'ils reposent en paix et nous ne les oublierons jamais!

avatar
Kidalois 02 Novembre 2012
Kassin, soit logique STP. Tu pense que s'il n'yavait pas de coup d'Etat ATT ne se serait pas sorti comme un héros? Au moins mainténant, il est inquiét, il sait qu'il serait poursuivit.

avatar
koumare 03 Novembre 2012
En lisant cet article,j m sen humilié d'être un malien,cmt un president peux trahir sn peuple. Ça fait mal d mourir pr c pays wly

avatar
jabbar 04 Novembre 2012
salut mon frere
essuie tes larmes car cette histoire est fausse mais retiens qu'ATT à beaucoup négliger ageulhoc

avatar
Africain 02 Novembre 2012
Tu es trop sérieux pour te laisser prendre à son jeu. Je pense que tu n'es pas le Kassin, analyste que nous connaissons dans ce forum. Ce monsieur a du voler le pseudo de Kassin; c'est sûr; pour nous embrouiller seulement et pour donner plus de sel au discours de ce putschiste mais çà ne marche pas; les forums, les journaux ne sont pas un lieu où on bavarde après avoir une rasade.

avatar
solari 04 Novembre 2012
Quelques soient vos position sachez que votre client ATT a trahi le pays et soignez un peu vos langages.

avatar
BEN 03 Novembre 2012
kassim tu ma deçu avec tes analyse passer tu ma surpri mais la tu est passer a cote
des narration . cet enseignant na jamais ete a aguelhok .et il y'a meme pas un enseignant tu parle mais ce le journaliste ki est entrain de reve
vive le mali

avatar
odeus 02 Novembre 2012
Arretez de raconter des betises, de grace n'utiliser pas le nom de nos braves martyrs pour vos fin politiciennes. Reglez vos problemes avec ATT mais honte a vous d'utiliser le nom du capitaine traore ou des autres heros d'aghel hoc, leur cadavres vaut milles fois mieux que les poltrons de kati vivant qui essaye de les exploites. Reposez en paix heros, vous avez fait l'honneur de tout un peuple. Nous n'oublierons jamais, le mali n'oubliera jamais.

avatar
MrWeb 03 Novembre 2012
Oui des betises....de Vraies betises...! Connaissent-t il le telephone satelitaire? Savent-ils comment il fonctionne? Comment la communication d'un telephone satelitaire se retrouve enregistré sur une unité centrale?
Nos saluons la mémoire de nos braves soldats tombés a Aguelok.......!

avatar
Ismael 03 Novembre 2012
Il faut vite rattraper ce général en carton et l'excécuter . Voila les preuves de haute trahison, d'ordonnateur de massacres collectifs de militaires, de sévices au peuple. Il faut que ATT soit exécuter rapidement. il n'a plus droit à la vie. IOl faut d'abord lmui couper les avantages qu(il gagne en temps que faux ex-président et l'exécuter vite, vite , vite.
il ne mérite plus de vivre sur terre. le tuer memem ne suffit pas au pays vu l'affront causé. mais, il ne mérite plus la vie sur cette terre. Exécuter le, exécuter le, exécuter le rapidement. Il ne doit pas vivre et mourir naturellement. il ne mérite plus l'oxygène/

avatar
Tahirou 03 Novembre 2012
Tu as raison Ismael. ce ATT ne doit plus vivre. Il faut le rattraper par interpool et l'exécuter. Le juger est trop tard. il a été pris la main dans le sac. Exéuter le vite, sinoin il va fuire. Lancer le un mandat d'arrte et l'exécuter sans jugement; s'il est invulnérable, le tuer par des produits, le lancer dans le fleuv, ou le feu, ou rouler des véhicules ou des berdeme sutr lui. En tout cas, il faut l'arrteter et l'exécuter;

avatar
Tahirou 03 Novembre 2012
Tu as raison Ismael. ce ATT ne doit plus vivre. Il faut le rattraper par interpool et l'exécuter. Le juger est trop tard. il a été pris la main dans le sac. Exéuter le vite, sinoin il va fuire. Lancer le un mandat d'arrte et l'exécuter sans jugement; s'il est invulnérable, le tuer par des produits, le lancer dans le fleuv, ou le feu, ou rouler des véhicules ou des berdeme sutr lui. En tout cas, il faut l'arrteter et l'exécuter;

avatar
Barou 03 Novembre 2012
tu as raison tahirou. ce ex faux préseident doit etrtre arrteter. Mais, il faut d'abord le juger devant le peuple avant le condamner à mort et l'exécuter. il mérite au moins la prison à vie sans remise de peine (minimum) ou la condannation à mort avec exécution de la sentince pour une fois au mali. il a trahit, vendu et massacré son pays en tans que faux présiudent.

avatar
Lahaou TOURE (Caire) 02 Novembre 2012
que leurs âmes reposent en apix.

avatar
Mama 02 Novembre 2012
C'est grave ce qui s'est passe. Mais nous sommes oblige de defendre ce pays le MALI.

avatar
deblo 02 Novembre 2012
Paix à leurs ame, ça fait pitié

avatar
Lahaou TOURE (Caire) 02 Novembre 2012
oui,ça fait mal de mourir pour ce pays (LARME COULE)...................

avatar
jabbar 04 Novembre 2012
cette histoire ne tiens pas débout je dirais qu'elle totalement fausse M. Sissoko vous êtes enseignants dans quel école? vous pouvez me dire où se trouve la femme du capitaine Sékou peut tu me dire si il a des enfants ou pas? quel est la couleur de sa peau.Impliqué ou pas le sort de ATT est dans la main de la justice et c'est à nous de le juger.
Ecoute moi bien l'armée Malienne ne dispose pas de disposition de traçage ni d'enregistrement d'appel telephonique en cas de besoin l'armée fait apel une société specialisé. Le Capitaine SEKOU TRAORE est un brave soldat et que l'Armée Malienne doit pleurer à jamais, ce pendant sa memoire merite notre respect, en racontant ces hiostoires sur ******** [masqué car insultes interdites sur Malijet !] tu fais mal à sa famille et à nous ses amis. Pour ton information je suis civil comme toi et j'ai partagé la même chambre avec SEKOU depuis 2005, nous étions tous deux celibataires et avant qu'il ne soit CAPITAINE. je suis un de ses confidents et parmis les gens qui l'on enterré à Sévaré donc ne me parle pas de fosse commune à AGUELHOC. SVP. si tu n'a rien à faire prie Dieu pour que la paix revienne au Mali et si tu sais pas comment le prié écris moi à ben.touareg@gmail.com

avatar
mbamaal 06 Novembre 2012
Mon cher JABAR ce soit disant rescapé ment,il n'a rient vu du tout,sauf qu'il a ramener les chaines et les bagues de nos braves soldats ,apres leur avoir fait les poches peut etre.Ils avaient certainement de l'argent dans leurs poches.Est ce que leurs parents ont verifier?

avatar
BEN 04 Novembre 2012
je savias que l'histoire de cet enseignant ne tienstpas débout. Merci de nous éclairer

avatar
assy 04 Novembre 2012
merci mon frere j'ai confiance

avatar
BOUYEZY 03 Novembre 2012
Dans cette conversation on entendait le président ATT se présenter et dire : « Allô ! Il ya quoi chez-vous ? Il ya quoi chez-vous ?». le capitaine se présente en ces termes : «vous vous trompez mon général. C’est le capitaine Sekou Traoré, commandant de l’unité méhariste d’Aguel-Hoc ». Bien entendu ATT a racroché brusquement et brutalement.

Dites-moi depuis quand un tel propos peut être interpréter comme une complicité, une trahison?!!!?
Il me semble que les gens qui prête un crédit à ce récit ne se donnent pas la peine de faire une analyse complète de la chose.

Aguel hoc a été un choc pour nous tous mais, de grâce, foutez la paix à ATT et à toutes ces personnalités chargées de la gestion et de la défense. Ils ont fait ce qui était en leur pouvoir en son temps!!!!!

Par ailleurs, j'aimerais que les internautes se donnent la peine d'analyser le comportement des autorités algériennes, ils comprendront beaucoup de choses. (cf le commentaire de Mohamed Ould Attayer)

avatar
moze 05 Novembre 2012
Vous qui defendez ATT, vous etes tous des IDIIOTS. On parle de l''assassinat de plus de 118 militaires maliens à Aguel Hoc. Et tout ce que vous avez a dire est de laisser ATT. Bande d'idiots. C'est seulement au Mali ou on tue 118 militaires et rien ne se passe. Meme pas de deuil national.

avatar
AMERICAIN 05 Novembre 2012
Si vous admettez que Agelhoc a été un grand choc pour le peuple, vous devrez aussi admettre que le peuple veut connaître la vérité sur ce qui s'est passé.

Certes les propos de M.Sissoko sont à vérifier, mais à vous aussi de démontrer que ATT et son gouvernement ont fait tout ce qu'il fallait pour éviter la situation actuelle.

Agelhoc était bien une trahision dont il faut identifier la source.

avatar
Anselmo 03 Novembre 2012
chers compatriotes la verité est que ces gens n'ont plus de pierre a geter ils finiront par dire qu'ils ont vue ATT tirer sur nos soldats auprès des groupes armés comme le MNLA Mujao ou je ne sais qoui.S V P respecter l'inteligence du peuple malien.

avatar
Modibo Coulibaly 03 Novembre 2012
Bon soyons sérieux car le pays a plus que jamais besoin de cela maintenant « Allô ! Il y a quoi chez-vous ? Il y a quoi chez-vous ?». Ne permet à personne d'authentifier avec certitude la voie de qui que ce soit. Est ce que le nom d'ATT était au préalable enregistré dans le Thuraya? Sinon, comment le capitaine à t-il fait pour décoder la voie d'ATT? Est ce qu'ATT s'était t-il présenté à lui (capitaine Traoré) lorsqu'il avait décroché le phone?
L'authentification d'une voie se fait avec le recours à de la haute technologie, le cas Bin Laden en est une parfaite illustration.
Au total, je ne dirais pas qu'ATT en tant que premier chef des armées au moment des faits n'a pas de responsabilité dans cette offensive des rebelles contre notre vaillante armée. Seulement l'argumentaire utilisé ici souffre de preuves convaincantes pour justifier son implication dans ce crime de guerre combien crapuleux d'Aguel-Hoc.
Saluons la mémoire de tous les soldats tombés sur le champs de l'honneur.
Vive le Mali, vive l'armée malienne. Ensemble nous triompherons!

avatar
03 Novembre 2012
Analyse cartésienne!

avatar
justicequity 04 Novembre 2012
c'est honteux de croire au récit loufoque de ce Mr il parle d'ATT comme si s'était un vulgaire mécano à force d'accuser ATT de tous les maux vous allez finir par faire de lui un héros. Je vous signale qu' ATT n'est plus au pouvoir depuis 8 mois et les choses n'ont pas bouger d'un iota . Surement que c'est lui avec son fameux téléphone satellitaire qui continue de renseigner l'ennemi. Aujourd'hui quand un homme n'arrive pas mettre sa femme enceinte il peut accuser ATT et il y a des milliers de maliens qui sont prêts à le croire.Même si ATT était de mèche avec ces bandits avec les milliers de sbires charognards qu'il avait autour de lui il n'avait pas besoin de faire lui même en personne l'appel de ce bandit. Bad paix à son âme je le connais en personne et les amis qui l'ont eu dans les dernières heures avant sa mort ne leur a jamais fait état de ce que raconte ce Mr.

avatar
03 Novembre 2012
Je ne jure au nom d'Allah que je n'ai jamais aimé ATT, surtout depuis qu'il a ordonné le messacre de nos frères arabes innoncents de Tombouctou, en 91/92. (Souvenez-vous, Operation kokadié). Mais connaissant la peur bleue que les rebelles ont toujours suscité chez nos militaires, ATT a toujours tout fait pour eviter la guerre, et eviter ainsi à notre armée la honte nationale ! Il est alllé de negociation en negociation ! Jusqu'a vendre son ame au diable ! Helas ! Aprs ATT on connait tous ce qui est arrivé à notre grande armée Republicaine Nationale !
Ce que beaucoup ignorent encore c'est que l'armée n'a jamais vraiment affronté les rebelles ! C'est toujours des represailles sur de pauvres populations dans leurs campements qui payent la fureur de nos "vaillants" militaires !!!
Nos militaires ont une panique paralysante devants ces maudits bandits-rebelles !!!
Et ca, tous nos grands officiers le savent ! Et c'est pour celà qu'ils ont toujours accepté meme l'inacceptable pour eviter la guerre !!!
Mon intervention ne plaira pas à beaucoup je le sais, mais helas ! C'est la triste réalité !

avatar
mangaly 03 Novembre 2012
Un artiste a meme chanter la defaites,debandade et al fuite de l'armee malienne....Donc vraiment ne revenos pas sur cette histoire....c'est un fait reelle qui s'inscrit desormais dans l'histoire du manding.

avatar
oussou 03 Novembre 2012
tot ou tard les maliens sauront que le massacre d'aguelhoc etait un coup monté par ceux qui ont fait renversé ATT. sans oublier les ressortissant de segou et de kati....

avatar
ben sidi 03 Novembre 2012
bonsoir
a mon avis les maliens ont la même compréhension de faits a savoir dès qu'il ya un article sur le nord automatiquement leur point de vus est le même sans comprendre et analyser
j'aimerais juste vous posez une question a savoir qu'est ce qu'un enseignant vient faire dans un camp militaire ou déjà des tirs on étés entendu alors cet enseignant je suis sur dès le premier tir il a cherché a se mettre en securitié et chercher a quitter
je vous prie de bien anlyser bien les choses et ce monsieur att ou je ne sois quoi ne va jamais apeler un rebel pour attaquer un camp juste pour tuer ses propres citoyens c'est comme si vous me dites que que se sont les USA qui ont detruit les tours jumelles pour attaquer l'irak c'est faux

avatar
03 Novembre 2012
bravo et paix à son ame. maintenant au lieu d'aller defendre comme le capitaine sekou et ses hommes ses ilitaies de bamako ont profité cet evenement pour voler piller l'economie du pays en plus de tout ça chaque des officiers qui doivent alller au front pour defendre le pays sont nommés par vaintane à chaque conseil de munistre cela me fait honte des fuillard qui se auto proclame des heros sinon des voleurs de l'etat et des criminels en témoigne l'affaire des beret rouges assassinés sans traces et enterrer dans une fausse commune.Mais je suis sure et certains ces militaires seront rattraper par la justce meme 20 ans apres .

avatar
Oumou Dilli 03 Novembre 2012
Journée de larme pour nous les mères des enfants d'Agueloc !
Nous en appelons à la vengeance contre MNLA , contre ATT et contre tous les ennemis du Mali!
MNLA des soldats maliens qui ont retourné leur arme contre les collègue!
MNLA trahison!
Que chacun sache que le touareg est fourbe!

avatar
Zié 05 Novembre 2012
Je ne pense pas si la Grande Oumou Dilli a pleuré, si tel a été le cas elle doit demander pardon aux militaires qu'elle a toujours insulter.

Moi personnellement j'ai pleuré après la lecture de cette information.

LA ROUE DE NOTRE HISTOIRE CONTINUE

avatar
alybakoneta 03 Novembre 2012
vraiment,il fallait avoir le coup d'etat le plus idiot du monde pour se rendre compte que le mali est remplis d'idiot,cet article n'est que des mensonges,toute personne normale avec un petit sens de raisonnement ne peut croire a cet article...c'est de la merde,vous essayez de detruire le nom d'un grand homme malien comme att qui avec ses hommes en 91 ont servis le peuple malien...

avatar
05 Novembre 2012
pauvre con

avatar
pia!! 03 Novembre 2012
att au poteau!

avatar
Kelemori 04 Novembre 2012
Sanogo au poteau

avatar
ibrahim 03 Novembre 2012
Alybakoneta I ******** [masqué car insultes interdites sur Malijet !],I KILIDJAN,FOUGARIDEN n insultes pas les Maliens.Tu es libres de donner ton avis sur l article mais pas d injure aux Maliens.

avatar
DembaA 03 Novembre 2012
FAUX et ARCHIFAUX
voilà pourquoi je dis sans cesse que le malien a perdu son honneteté et meme sa dignité car avant le malien ne mentait pas autant!
Je me demande si certains redacteurs sont pas payer pour mentir sur ATT

avatar
MALI VERITE 03 Novembre 2012
Depuis accord d,Alger le Mali a eté trahit, ATT a liberé notre pays au bandit , c.est pouquoi il ont amenagé des piste daterissage pour les avion de drogue au nord. ATT doit etre juger si le Mali veut avancer.

avatar
Moussa 03 Novembre 2012
Vraiment cette histoire fait pitier.
Que la terre lui soit legere.
Dieu puni tous les ces bandits et leurs allies

avatar
diakite 02 Novembre 2012
Que vous âmes reposent en pas

avatar
Maliba 02 Novembre 2012
svp soyons honnete nos soldats ont ete trahis malgre k ils etaient desarme j ai mal coeur mes condoleance a leur familles personne n echappera a la justice d Dieu abas les gens qui ont mis ce pays en genoux.

avatar
Lahaou TOURE (Caire) 02 Novembre 2012
Kassin on veut lire votre analyse;ce pseudo Kassin n'est le vrai Kassin;on sait qui est qui sur ce forum.

avatar
06 Novembre 2012
Je ne suis pas Malien ! et je ne crois pas un seul mot de ce qui est ecrit.
ATT est connu pour etre un président modere hors du mali en tout cas.
Je concoie mal ,qu' il fasse massacrer 118 militaires maliens rien que pour rester au pouvoir.
Généralement, les présidents qui cherchent à s' eterniser au pouvoir, propose d' abord la modification de la constitution qui les empechent de se representer.
CROIRE A CETTE HISTOIRE, C EST FAIRE PREUVE DE NAIVETE.

avatar
coulibaly 04 Novembre 2012
que dieu acceuille tous ceux qui ont donné leur vie pour le mali

avatar
aldjouma 04 Novembre 2012
J'ai connu BAD avant qu'il ne rentre à l'EMIA. Je ne sais pas si tout ce que ce t'Enseignant dit est vrai mais ce récit ressemble à son caractère. Lui même disait avant d'être militaire qu'il ne comprenait pas comment un officier de l'armée malienne pouvait fuir face aux rebelles. Il ne reculait jamais et ça je peux le témoigner.

avatar
song 04 Novembre 2012
ST A TOUTES ET A TOUS .CETTE TERRE QUE NOS ANCETRES NOUS A LAISSER NOUS AVONS L OBLIGATION ET LE DEVOIR AU MEME PRIX DE SANG DE NOS ANCETRES A LA DEFENDRE VAILLE QUE VAILLE.JE L AIM TOUJOURS DIS ET JE CONTINUERAIS A LE DIRE LES JEUNES D AUJOURDHUI DOIVENT CHANGER DE COMPORTEMENT ET TRAVAILLER DIGNEMENT.

avatar
BOUYEZY 03 Novembre 2012
Ce coup de fil dont mon ami, le capitaine, m’a fait écouter dans la cour PC ou toutes communications sont enregistrées sur une unité centrale. Dans cette conversation on entendait le président ATT se présenter et dire : « Allô ! Il ya quoi chez-vous ? Il ya quoi chez-vous ?». Subitement le capitaine, pris de panique ou habité par la colère ou l’effet de surprise, se présente en ces termes : «vous vous trompez mon général. C’est le capitaine Sekou Traoré, commandant de l’unité méhariste d’Aguel-Hoc ». Bien entendu ATT a racroché brusquement et brutalement. C’est cette connivence du chef suprême des armées avec l’ennemi que le capitaine n’a pas du tout compris.

Dites-moi depuis quand un tel propos peut être interpréter comme une complicité, une trahison?!!!?
Il me semble que les gens qui prête un crédit à ce récit ne se donnent pas la peine de faire une analyse complète de la chose.

Aguel hoc a été un choc pour nous tous mais, de grâce, foutez la paix à ATT et à toutes ces personnalités chargées de la gestion et de la défense. Ils ont fait ce qui était en leur pouvoir en son temps!!!!!

Par ailleurs, j'aimerais que les internautes se donnent la peine d'analyser le comportement des autorités algériennes, ils comprendront beaucoup de choses. (cf le commentaire de Mohamed Ould Attayer)

avatar
nasas 03 Novembre 2012
ke leur ames repose en paix ils ont fait leur devoir militaire qu'entendons les autres.

avatar
doux 03 Novembre 2012
En lisant ce message, j'ai vraiment eu les larmes.C'est vraiment abominal, pitoyable.Je crois que tout humain, malien en particulier, doit avoir les memes sentiments meme emotions....

Le capitaire Sekou a ete tre courageux, il doit servi de modele.L'enseignant Sissoko a ete aussi brave:avoir vecu de telles choses..et revenir a BKO avec les bagues et bracelets pour les familles, pour cela , il faut etre courageux, brave...

Pour ATT, en fait ,quand j'etait au Mali en Janvier nous avons debattu ce probleme de trahison du president.J'avais dit au grin que s'etait impossible que ATT trahit de la sorte.En fait j'ai jamais aime ATT.

Les emotions et sentiments passes apres avoir lu l'article de l'enseignant, il faut voir du cote de la logique, sans pour autant met en doute le temoignage de Mr Sissoko.Car je vois tres mal, comment un malien, de surcroit enseignant peut mentir sur les braves soldats qui ne sont plus dans se monde.

Mais la logique est que ATT n'est pas un homme de terrain militaire, c'etai le president.Je vois tres mal comment il peut etre en contact avec des hommes de rang de MNLA, qui sont sur le terrain.Je dirai que les contact de ATT pouvaient comme les chefs de mnla, an sardin, aqmi ou des deserteurs grades,ou un elu de l'assemblee regionale de kidal.Mais des simples hommes de rang....cela ne semple pas tres logique.

Si nos militaires a Aguel'hoc aavait le celulaire de aghali, bibi ou autres ce serait une preuve irrefutable.

avatar
Ag AFOTA 03 Novembre 2012
La narration de notre élève a le mérite d'etre lue quoique tardive.Mais on y tire deux lecons
-1 Elle incite à la haine et à la violence à un moment ou l'on a besoin de serennité dans notre timultueuse existence
-2 Elle est pleine d'incogruités
Pour le reste je le renvoie à sa conscience.

avatar
verite 03 Novembre 2012
vraiment le ricule ne tue pas
cmt dire des sotises le amliens nest pas dupe les militaires on fuit ils veulent se cacher derrieres des mensonges nous navons darmes on a faim ils on oublier eurs serment a bko les vrais malhonnets st les ******** [masqué car insultes interdites sur Malijet !] de kati des soldats qui refusent dallez au combat Att est un patroite convaincu qui aime st pays malheurs a sanogo et sa clic des voleurs soulards la cours penale viendras cest une question de temps vive att vive le mali

avatar
Ardo 03 Novembre 2012
c'est du n'importe quoi comment un president de la rep peut etre chef rebelle dans quel interet
cet homme a eu tout: nom argent, consideration à travers le monde. Vous n(avez rien à dire bouclez la bouche

avatar
Pater 03 Novembre 2012
No comment! ATT et Sanogo meritent la pendaison, le premier pour haute trahison et le second pour complicite de meurtre et non denonciation de crime.

avatar
mohamed ould attayer 03 Novembre 2012
zoom | © AFP






ImprimerPDFEnvoyer à un amiFlux RSSPartager


Désintérêt pour les investissements, erreurs tactiques sur certains dossiers politiques, abandon de la coopération… En cinquante ans, l’Algérie s’est détournée de l’Afrique et a dilapidé le capital prestige qui l’auréolait après la Révolution. A tel point qu’aujourd’hui, il faudrait voir un lien entre cette absence de politique africaine et le chaos qui règne au Sahel.


-Abdelkader El Mali. Lourde responsabilité pour un chef d’Etat que de porter un tel surnom en ce moment. Sauf peut-être pour Abdelaziz Bouteflika, considéré à Gao comme un héros. Héritier d’une révolution flamboyante, d’une vision africaine volontariste, d’une prestigieuse diplomatie, le président algérien a su transcender la réalité en mythe. Qu’importe qu’il n’ait jamais mis les pieds en Afrique subsaharienne dans le cadre d’une visite bilatérale. Que son passé de moudjahid ne soit pas aussi clair que la légende(1). Que ses plus coriaces détracteurs attribuent le chaos dans lequel s’enfonce le Mali à la politique qu’il mène depuis treize ans. «Le parcours du président Bouteflika est jalonné d’actions et de positions d’avant-garde au service de l’Afrique», le défend Noureddine Djoudi, ex-ambassadeur d’Algérie en Afrique du Sud.

«Au plan international, il a construit l’image d’un homme pour lequel l’Afrique constituait la priorité des priorités. J’ai le sentiment qu’il a toujours considéré que notre propre lutte armée pour l’indépendance nationale était indissociable de la lutte de tous les Africains pour la liberté et la dignité. Il est lié en quelque sorte par une espèce de cordon ombilical à l’Afrique.» Pourtant, pendant les années où l’Algérie siégeait au comité directeur des Conférences des peuples africains, elle imposait à l’Organisation de l’unité africaine (OUA) l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation comme gage de stabilité et chassait la délégation sud-africaine de l’Assemblée générale des Nations unies, ces années-là semblent bien lointaines.

Vanité des hommes

«Il fut un temps où pas une mouche ne volait en Afrique sans volonté algérienne, se souvient mi-nostalgique, mi-agacé Ahmed Adimi, ancien officier et enseignant en sciences politiques. Aujourd’hui, l’Algérie est complètement absente du continent, et nos frontières sont de véritables passoires.» Mourad Goumiri, président de l’Association des universitaires algériens pour la promotion des études de sécurité nationale, estime : «L’Algérie a très mal vendu sa politique étrangère en Afrique d’une manière générale et au Mali en particulier. Le romantisme politique et diplomatique, dont elle s’est nourrie, n’a pas tenu la route face au réalisme doublé du pragmatisme des autres nations qui ont été plus incisives.» Comment le capital de cette toute jeune mais déjà incontournable Algérie indépendante, modèle pour tant de pays du continent, a-t-il été dilapidé ?

«C’est le prestige de la guerre de Libération qui a porté la voix de l’Algérie. Et non l’inverse, comme ce que la vanité des hommes a pu faire croire, souligne Abdelaziz Rahabi, porte-parole des Affaires étrangères en 1989, est conseiller aux Affaires africaines de Sid Ahmed Ghozali en 1990. Nous n’avons pas su nous reproduire sur un certain nombre de dossiers. Nous sommes restés attachés au discours anticolonialiste et nous avons manqué d’ambition.» Toute l’Afrique était pourtant aux côtés de l’Algérie, comme en témoignent tous les soutiens qu’elle a reçus sur la question sahraouie. Ou le rôle de porte-parole des revendications communes que tout un continent lui a attribué. Pour le général-major à la retraite Abdelaziz Medjahed, le déclin de la politique africaine de l’Algérie s’est accentué après la disparition de Houari Boumediène.

Transsaharienne

«Ce dernier avait une vision, une stratégie : le projet de la transsaharienne, l’impulsion des foires régionales comme le Mouggar à Tindouf pour la région Sud-Ouest, l’Assihar à Tamanrasset pour tous les pays subsahéliens, pensés comme véritables carrefours économiques et d’échange.» L’effondrement de l’économie à partir de 1985 puis la décennie noire, qui ont plongé l’Algérie dans une période de repli de plus de vingt ans, n’ont rien arrangé. «Notre stratégie africaine étant construite sur une politique distributive d’une partie de la rente, elle s’est effondrée en même temps que cette dernière s’épuisait», rappelle Mourad Goumiri. Mais pour Ahmed Adimi, l’Algérie a raté le virage des années 2000, avec le retour de la stabilité et des ressources financières. «Nous aurions pu jouer un rôle en aidant la Libye, la Mauritanie, le Mali, pays peu peuplés, dans leur développement, regrette-t-il. Et asseoir ainsi notre position.»

Présente en situation de crise – en mobilisant les Nations unies et ses propres moyens pour venir en aide à la population malienne victime des grandes sécheresses des années 1980, par exemple – l’Algérie aurait pu faire fructifier ses réseaux africains en investissant quand elle en avait les moyens. «Mais elle ne l’a pas fait, se désole Abdelaziz Rahabi. Au lieu de donner des licences de téléphonie mobile à des opérateurs de seconde zone, il fallait s’associer à un grand groupe mondial et investir en Afrique, comme l’a fait le Maroc avec Vivendi et le Crédit Agricole. A l’exception de Sonatrach, nous n’avons aucune entreprise aux ambitions africaines.» La coopération, autrefois foisonnante, s’est délitée au fil des ans.

«Les milliers de cadres civils et militaires formés en Algérie se sont évaporés dans la nature, et avec eux d’incroyables réseaux sur tout le continent», regrette Abdelaziz Medjahed. Aujourd’hui, la jeunesse africaine préfère le Maroc où, à Casablanca, un hub a été créé en partenariat avec une école de management française. «La coopération économique constitue un axe essentiel de la politique africaine de notre pays», assure de son côté Noureddine Djoudi, en rappelant les accords bilatéraux et l’initiative du Nepad.

Courants d'affaires

«L’Union africaine a reconnu que l’Algérie a beaucoup fait pour que ce mur de la maison commune soit reconstruit. Quand bien même la diversité des systèmes économiques, la faiblesse de la communication entre Etats de langues différentes et la persistance de la volonté de certaines grandes puissances de maintenir leur mainmise sur les ressources du continent constituent des obstacles de taille, l’Algérie continue à penser qu’avec le temps, la volonté — et une bonne dose de patience — la coopération économique ne peut que s’imposer comme passage obligé pour le développement économique.» Mourad Goumiri ne nie pas qu’à un certain moment, «tous les chefs d’Etat africains quittaient l’Algérie avec un chèque plus ou moins substantiel en poche en fonction des relations qui existaient entre les deux pays», mais il s’interroge sur ce que sont devenus ces courants d’affaires.

«Aujourd’hui, il n’existe aucun fonds de commerce algérien à Bamako (ni ailleurs en Afrique), mais on trouve tous les produits algériens, y compris ceux importés et subventionnés par notre pays, sur tous les étals». Le bilan politique n’est pas meilleur. «L’engagement africain du nationalisme algérien est bien antérieur à notre accession à l’indépendance, assure au contraire Noureddine Djoudi. Ce n’est pas un hasard si la reine Ranavalo de Madagascar et le roi Béanzin du Bénin ont été exilés à Alger et Blida, et que des nationalistes algériens sont morts exilés à Tamatave !»

Parution du Soudan

Dans les faits, du réseau tissé par le FLN en Afrique, œuvre de l’intense activité du parti et du GPRA sur le continent avant 1960, il reste surtout de bons souvenirs, comme celui du jeune Mandela encore inconnu, formé par l’ALN aux frontières marocaines. «Bouteflika n’a jamais mis les pieds chez nos voisins du Sud, sauf pour quelques sommets de l’OUA, note un proche de la présidence (Chadli Bendjedid a fait plus de trente visites, ndlr). Dès qu’il est arrivé au pouvoir, il a préféré développer ses relations avec les pays du nord de la Méditerranée. L’Afrique ne l’a jamais intéressé.» Le plus cuisant échec ? Difficile de choisir entre le Nepad (Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique) et la partition du Soudan, ironisent les anciens du circuit.

«Nous sommes partis nous embourber dans ce Nepad, une sorte de Club Med pour la diplomatie africaine qui, certes, a garanti un strapontin pour l’Algérie au G8, mais qui a tué nos relations bilatérales. Or, une diplomatie se mesure à la densité de ses relations bilatérales. Dès la première crise au Mali, on s’est bien rendu compte que le Nepad n’avait servi à rien», souligne Abdelaziz Rahabi. Quant au Soudan, ceux qui ont travaillé sur les dossiers africains ne comprennent pas pourquoi l’Algérie a tant voulu s’impliquer dans une cause perdue d’avance, «la partition étant inévitable».

Israéliens

Ahmed Adimi poursuit : «Notre absence, préoccupés que nous étions à vendre l’image d’un pays stable au Nord, a permis à d’autres d’être présents : les Israéliens, les Marocains, les Américains et les Français. Et nous avons oublié que nous étions en danger du côté de nos frontières sud, qui demandent aujourd’hui des milliers de soldats et de gendarmes pour essayer, a minima, de maîtriser la situation.» Dans ce contexte, il est difficile de parler de «politique africaine». «En mars dernier, le Président a annulé pour presque 1,5 milliard de dollars de dettes à plusieurs pays africains dont le Mali, la Mauritanie, Madagascar..., rappelle Abdelaziz Rahabi. Sans contrepartie ! Sans discuter d’une forme de conversion de cette dette ! On ne mène pas une politique africaine comme ça !» Une stratégie que Mourad Goumiri surnomme «la politique de la carotte». «Elle consiste à acheter les positions des uns et des autres en distribuant à tour de bras de l’argent dont on est même pas sûr de la destination finale.»

Le constat est encore plus cruel quand on regarde du côté marocain. «Le Maroc, qui n’avait aucun réseau en Afrique, qui a quitté l’OUA en 1984 et qui est loin de posséder autant de ressources que nous, est aujourd’hui plus présent en Afrique !, constate un proche de la Présidence. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à regarder le réseau de la Royal Air Maroc : il couvre tout le continent ! Ou encore le réseau d’influence tissé en Afrique de l’Ouest grâce à la Tidjania qui demeure pourtant une confrérie enracinée en Algérie.»

Sahélistan

Mourad Goumiri confirme : «Le Maroc a su très vite, compte tenu de la faiblesse de ses moyens, se mettre à la disposition d’un dispositif plus large et sous l’autorité des puissances qui comptent dans la région (la France), dans le monde (les Etats-Unis) et dans l’aire géopolitique arabo-musulmane (les pays du Golfe, à leur tête l’Arabie Saoudite). Notre pays a choisi, quant à lui, de rester ‘‘neutre et autonome’’ dans un monde bipolaire et de rejoindre les rangs des ‘‘pays non alignés’’, ce qui est une vue de l’esprit en termes de géopolitique. Le résultat concret, constaté aujourd’hui, c’est la présence effective du Maroc, en particulier en Afrique de l’Ouest.» Autre conséquence dramatique de cette absence de stratégie : la création d’un Sahélistan accoudé à plus de 2000 km de nos frontières sud, sous le regard presque impuissant d’Alger. Désillusionné, un expert militaire résume : «Une Algérie puissante en Afrique n’aurait jamais eu de diplomates kidnappés au Mali.»



Note :

(1) La version officielle raconte qu’en 1960, Abdelaziz Bouteflika, alors commandant, fut affecté aux frontières méridionales du pays pour commander le «front du Mali» dont la création entrait dans le cadre des mesures visant à faire échec aux entreprises de division du pays de la part de la puissance coloniale. Mais d’après des témoins de l’époque, il aurait été envoyé par Boumediène surveiller les dissidents impliqués dans le procès des cadres de la Wilaya I.


Leçon de géopolitique


-Abdelaziz MedjaheD. Général-major à la retraite : nous avons laissé le Sud vide

Que faire contre les groupes armés du Nord-Mali ? D’abord renforcer la cohésion nationale. Car aujourd’hui, où est notre esprit de défense ? Notre sens civique ? C’est un problème institutionnel : l’école et les partis politiques doivent insuffler cet esprit civique et patriotique. Il faut ensuite développer les projets d’intégration. En treize ans, nous avons construit deux millions de logements… au Nord ! Nous avons laissé le Sud vide. Pas de projet urbain, économique, agricole. Cela a créé un gros déséquilibre. La défense ne se résume pas à construire des casernes.

-Benomar Bendjana. Colonel à la retraite : pour les Touareg, cette armée est une force d’occupation étrangère

Une intervention militaire serait vouée à l’échec. Jeter quelque 3000 hommes dans un théâtre d’opérations de plus de 8000 kilomètres carrés serait insignifiant. L’ennemi, invisible et insaisissable, mènera une guerre d’usure qu’il est sûr de remporter. Les hommes de la Cédéao ne connaissent pas non plus le terrain. Enfin, les groupes armés s’appuieront sur la population locale, les Touareg, pour qui une armée équivaut à une force d’occupation étrangère.

-Ahmed Adimi. Colonel à la retraite : l’Algérie aurait dû montrer sa puissance

La spécificité des chefs d’Etat arabes, c’est qu’ils ne se réfèrent jamais aux spécialistes. Regardez sur combien de centres de recherche s’appuient les Affaires étrangères françaises. On mélange Etat et système politique en voulant toujours sauver le système politique sans réfléchir aux intérêts de l’Etat. L’Algérie aurait dû s’orienter vers ses voisins du sud et leur montrer sa puissance. Car en diplomatie, il n’y a pas de bons sentiments ni de morale.

Nous avons sollicité la direction Afrique du ministère des Affaires étrangères. Nous attendons toujours une réponse

avatar
Parrain 03 Novembre 2012
Une chose est certaine, nos soldats ont été tués avec leur commandant (écrasés, tirés a bout portant ou égorgés... tous désarmés les mains liées dans le dos....) Besoin de preuves de cela ?? Par déduction donc, le récit de ce monsieur ME SEMBLE est plus proche, en toute logique, de la vérité que du montage (et dès la 1ere min on a parlé de cet enregistrement....de l'aide qui n'est pas venue, de la mutation du commandant de Tessalit.....) Ni pro-ATT ni ant-ATT, mais farouchement PRO-Mali et PRO-democratie (sans condamner ce "coup d’état" car....) ! Pour une fois, je suis d'accord avec ce Kassim, il a tout vrai si la complicité de ATT est avéré même à 10% (c'est à dire si seulement 10% de ce récit s’avérait vrai, c'est dramatique pour le Mali, un ....président, le 1ere malien.... c'est terrible, un père de famille qui fait égorger ses enfants pour par une ******** [masqué car insultes interdites sur Malijet !], garder sa ******** [masqué car insultes interdites sur Malijet !] de maîtresse....)

avatar
moribayasa 03 Novembre 2012
ON comprend maintenant son depart en trompe. LE GENERAL YAYOROBA

avatar
dignité pour ce pays 02 Novembre 2012
Merde kel histoire!!!!!!!!!!!!!
Arrêté svp des histoires osi pareil ki peut encor destabiliser ce pays
Reveillez vous et voyons les fait com ils sont
Personnellement je croi kil n'ya pa deux hero ke ATT soyon reconaissan enver lui
Arreton les ridicule, ce pays en a bcp souffer
VIVE LE MALI

avatar
vert jaune rouge 02 Novembre 2012
merci mon pot pr cette analyse,ce ridicule cette histoire.

avatar
mangaly 02 Novembre 2012
Un autre mensonge....
Des mensonges ca ne fini jamais dans pays ...j'ai vraiment honte de ce pays ou les gens n'ont pas honte de mentir....Toujours en train de monter des calomnies et mensonges contre quelqu'un...Toutes ces mensonges sont munitieusement prepares et diffuses a un moment donne bien calcule....ce mesonge, je suis sur est anonciateur de quelque chose...un evenement ou une situation que ces gens sentent arrivee face a laquelle ils n'ont pas d'arguments et donc il faut monter cette scene de piece pour contre carre le probleme....que faire on est dans un pays de rumeur d'analphabete..ou la majorite se fie a << il parait que>>...c'est ca la realite....Oui il parait que Gamou a trahi le Mali...Oui il parait L'algrie est contre l'interet du Mali....Oui il parait que Blaise compose avec les rebelles...oui il parait la Guinee a bloquer les armes du Mali...oui il parait que c'est ATT qui ordonnee au Militaire de se retirer du Nord, non c'est faut il parait que c'est Sanogo qui l'ai a ordonnee de revenir parceque l'armee a ete trahi par la population elle meme....Oui il parait Gamou ne voulait jamais attaquer Tessalit parceque c'est un Touareg comment il va lutter contre ses freres....
Mai une chose a retenue mon attention est que les premiers actes massacre fut posees par l'armee malienne c'est a dire des rebelles que l'armee a capturer et executer sommairement....Bizarement apres ces executions personne n'as parlee de massacre mais quant les rebelle on rendu la monnais on parle de massacre. C'est ce qui est bizare...parceque on dirait que la notion de massacre est prononce selon des cas ou c'est l'armee qui est executee..

avatar
Waraba 03 Novembre 2012
Continuer à penser que c'est des histoires.
Tôt ou tard vous comprendrez rien de cela est faux. Une chose est claire cependant, sans le coup d'Etat, les quelques traces qui restent allaient disparaitre. Souvenez vous du rapport du VGAL Sidi Sosso. Au lieu de vérifier les informations fournies, on trouve le moyen de l'humilier pour un simple problème de personnel. Faites attention les maliens.

avatar
02 Novembre 2012
Mangaly,

On verra bien...comment cette histoire finira...Parles seulement. Mais saches, je cite "QUI SEME LE VENT RECOLTE LA TEMPETE" Analyse toi meme...a ta place je m'inquiterais pour moi meme et mes siens.

avatar
mogo 02 Novembre 2012
je ne sais pas qui se cache derniere cet article mais ne nous prend pas comme des idiots.on ne peut plus croire a vos histoire de merde.

avatar
blanc 13 Novembre 2012
ATT premier A comme aqmi T comme terroriste T touareg esclaves
hypocrite international

avatar
Abdoullah 06 Novembre 2012
je vous invite à visionner cette vidéo et a donner votre point de vue "mon émigration de France a Tombouctou http://www.youtube.com/watch?v=jTFmJNDkLh4

avatar
DIALLO 06 Novembre 2012
ATT doit être juger avec tout son gouvernement , cela doit être fait avant les élections.

avatar
mohamed l malien 05 Novembre 2012
mangali est un ba bie fils d pu te idio imbesile enemi d l afrique l enfant ******** [masqué car insultes interdites sur Malijet !]bilakoro att a fuit on doit chercher mangali pour l tuer a sa place excuser moi les aurtre pour insulte chaque fois c mangali qui nous fatigue avec son histoire ta mere meme n conne pa ton papa merci malijet je suis en angola je salue tout l malien vive le mali abas mangali azawadien je te deteste

avatar
05 Novembre 2012
Emouvant mais reste à prouver toutes ces incohérences : Pourquoi lui n'a pas été tué ?
Il retient trop de detail c'est pas normal c'est préparé.

avatar
Keita 05 Novembre 2012
kel desarois...........

avatar
Keita 05 Novembre 2012
kel desarois...........

avatar
S. LE HIBOU 03 Novembre 2012
Puisse cette version des faits en être l'unique et la vraie VERSION! Après moi S.LE HIBOU je dirai à quoi
sert cette armée malienne. Je suis très patient.Très cher rescapé hommage à toi mais attention aux sensationnellles! ATT on en parlera à une de ces 24 heures INCH ALLAH. MERCI d'avance.

avatar
J'aihontepour toi 03 Novembre 2012
Cette revelation est nouvelle pour vous mais pour quelqu'un qui s'informe, elle n'est pas du tout nouvelle. Pendant que votre President etait encore au pouvoir, cette revelation a ete faite par la radio RFI, le journaliste n'a meme pas prit la peine de mettre cette information au conditionnelle. Cette radio est internationnelle et ils ont le sens de la responsabilite et de surcroit ils sont attaquables en justice. Vous avez entendu de reactions de la part de Bamako apres la diffusion de cette information, non. Je dispose de cet enregistrement qui dit clairement que ATT a communique avec son capitaine. Lors de sa rencontre avec les femmes de militaire, lui meme reconnait qu'il y a eu communication telephonique, mais que c'etait son aide de camp. Soyons serieux et respectons la memmoire de tes illustres disparus. Ces informations sont verifiables, le commandant de Tessalit vit encore. Comment vous expliquerez le fait qu'un commandant d'une zone de guerre soit releve et envoyer en dehors du pays avec promotion avant la fin de la guerre?? Meditons la dessus, Que Dieu protege le Mali, Amen!!

avatar
Nigerien 04 Novembre 2012
RFI a le sens de la responsabilite les informatons diffusee arrange les Maliens. Mais une fois que cette chaine parle d'une verite sur le fond du probleme entre touaregs et Gouvernement Malien ils perdent ce sens de la responsabilite sous les yeux des pauvres maliens....Cela prouve donc combien vous les maliens vous vous contredisez dans cette histoire....

Apres une longue reflexion j'ai compris que la crise malienne tire reelement sa souce, ses racines de la negligence du nord de ce pays par le pouvoir centrale> En effet le pouvoir de bamako a toujours penser que les regions nord de ce pays n'est pas zone importante et qu'ils n'yas qu'une minorite ethnique qu'ils faut maintenir dans la pauvrete au risque les voir reclamer leur autonomie sanchant qu'ils reclamer vers l'indepence. Donc de promesse a promesse et d'accord en accord aucun n'engagement n'est respecter.

Sachez que nos soldat du Niger ne vont pas s'impliquer dans vos mensonges..et d'aeuilleurs pour la petite info nous sommes plus proche du nord du Mali que le Sud.....Nous allons les aider a ce debarraser des narco trafiquants mais nous allons jamais faire la guerre contre eux.
Nous avons compris que vous les maliens du sud vous etes depasser par la haine.
A cause de la haine que vous nourrisez a l'endroit des Touaregs et Songhoi et votre folie de maintenir votre supprematie sur ces peuples du nord Mali c'est toutes la zone du sahel qui est dans l'instabilite...
Il temps que ca seche....
Au Niger nous avons acceptes toutes les ethnies sans exception aucune, tout le monde est bien integre et c'est tout le monde qui est a l'aise....nous ne connaissons pas les problemes que vous vivez maintenant parceque nous avons cherchez a comprendre et nous avons tenu a nos promesses...Je vous conseilles les petits Maliens a tenir vos promesses c'est a dire les accords que vous avez fait avec les Touaregs par le passes sinon ils vont vous botter les fes ses. Ca je sais qu'ils sont cappables et votre armee le sait bien.

pourqoui toujours dire que la terre vous appartient et les touaregs sont venu de nulle part...ces discours ne vous amene nulle part...parceque de toutes les facons ce sont les touregs et les autres nordistes qui resident majoruitairement au nord et vous ne pouvez empecher a aucune de ces ethnies d'y resider...faut meme pas rever....Mieux vaut donc negocier avec eux et faire la paix en prenant en compte leurs aspiration. C'est ca la democratie....

Les Nations unis ne vont jamais vous aider a exterminer un peuple...tout peuples sur cette planette a droit a la vie comme vous...L'exemple de l'israel doit vous servir de lesson....Si on se refere a l'histoire par rapport a un temps donne vous etes aussi venu d'aeuilleurs pour vous installees la ou vous etes maintenant...

Le nord mali ca veut dire quoi? ca ne veut rien dire....ce sont des zone issue du decoupage colonial...il pouvait y avoir un etat touaregs en son temps...mais comme c'est pas arrivee et que ceux-ci continuent toujours a reclamer continuer a leur tendre la mains jusqu'a ce que les haines disparaisent au lieux de le renfocer....je ne comprend votre refus d'honorer a vos engagement...il faut que vous comprenez que si vous investissez au Nord de votre pays vous ne le faites pas pour les touaregs c'est fait pour tous les fils de pays...tant que vous n'effacer pas les rencoeurs, cette discrimation de votre comportement vous n'allez pas avancer...

avatar
04 Novembre 2012
Tu n'es pas Nigérien, Moi je connais bien les Nigériens, Ba - bié - den le Niger est entrain de vivre le même problème que nous. les enlèvements ensuite les autres. Le Mali est le Niger sont pays frere et tu n'y peux tien

avatar
mangaly 04 Novembre 2012
Mon respect mon frere nigerien...c'est bien dis

avatar
03 Novembre 2012
vriament ses militaires ont la fieretee d etre malien.
mias. y faut que tout les crimes commis dans cette conflit ne soit pas impunis,
et j ecsorte les auterites judisiere a lancer imediatement des poursuite jidiciere contre ATT et ses tous ses consellere militaire. de venir a la barre pour les actes qu l on fait.

avatar
Bill 03 Novembre 2012
RIEN NE NOUS ETONNE DANS LE LACHE COMPORTEMENT DE ATT. TOUS LES MALIENS SAVENT LA GRANDE LEGERETE AVEC LAQUELLE IL A TOUJOURS GERE LA CRISE DU NORD. IL A VENDU SON PAYS. CELA EST CLAIR. DES GENS DISENT MEME QU'IL AVAIT SA PART D'ARGENT DANS LES RANCONS QUI SERVAIENT A LIBERER LES OTAGES. LE DIRECTEUR DU CENTRE INTERNATIONAL DE LUTTE CONTRE LE TERRORISME L'A DIT SUR RFI LORS D'UN DEBAT FACE A L'AVOCAT MAITRE MAMADOU KONATE. EN PLUS, LE JUGE ANTITERRORISTE FRANCAIS BRUGUIERE AVAIT AFFIRME EN 2009 QUE TOT OU TARD LES AUTORITES MALIENNES PAYERONT POUR LEUR GESTION LARXISTE DU TERRORISME. ATT EST LE PLUS GRAND LACHE QUE LA TERRE AIT JAMAIS PORTE. LES MALIENS SONT DANS CETTE HUMILIATION AUJOURD'HUI. SI DES INDIVIDUS MALHONNETES VIENNENT DANS CE FORUM POUR DIRE DES CONTRES VERITES. NOUS NOUS AVONS DEJA NOTRE OPINION BIEN ECLAIRE SUR LA QUESTION.
ATT MERITE BEL ET BIEN D'ETRE JUGE? SEULS LES GENS IRRESPONSABLES PEUVENT SOUTENIR LE CONTRAIRE. QUAND ON GERE UN PAYS, ON DOIT ACCEPTER DE RENDRE DES COMPTES. SOIT IL YA UN ETAT AU MALI OU ON DOIT JUGER ATT ET LES AUTRES OU BIEN ILNYA POINT D'ETAT, ET LE MALI SERA TOUJOURS MAL GERE. IL FAUT CHOISIR

avatar
04 Novembre 2012
ATT aime le Mali plus vous tous il faut pas nous poupoune au Mali ici ce la médiocrité total

avatar
03 Novembre 2012
Amadou Aya sanogo

avatar
03 Novembre 2012
pauvre con

avatar
03 Novembre 2012
Amadou Aya sanogo

avatar
ange 03 Novembre 2012
vraiment verite sis daccord moi meme suis militaire mais jetais a aguel tous ca cest faux les eleves savent les enseignat aussi ce coup de fil est une fausse imagination nous avons ts attaquer nous avons fait cq nous pouvons le coup fil de att est faux chez nous les soldat on e dement pas lla rearchie la grande muette vioc mon psdo ben laden on se connait a aguelhoc netromper pas les maliens un jour on va laisser la tenue et revenir ds la vie civle

avatar
Malibah 03 Novembre 2012
ATT a vendu le pays, le pur est qu'ils l'ont laisser fuir de pays...

avatar
BANAKA 03 Novembre 2012
Cette histoire là était connue de tous ,Dans tous sphère nefralgique de l'état Malien ATT a enlever tous les hommes VALABLES pousser par ces conseillers touaregs .D'ailleurs tous les problèmes de notre armée venait de là. Parmi ces militaires qu'ils soient touareg ou arabes des oficiers aux hommes de rang n'obeissaient à leur superieur hiérachique noirs ou venant du sud et cela avec la complicité du président CES TOUAREG ULITISAIENT LE PALAIS DE LA REPUBLIQUE COMME LEUR PROPRIETES ET INFORMAIENT LES MOYENS DE COMMUNICATIONS DE NOTRE PALAIS POUR AIDER LES REBELLES CONTRE NOTRE ARMEE ET CELA SOUS LES YEUX DE ATT

avatar
Big Joe 03 Novembre 2012
ATT A JOUE SA PARTITION, MEME SI C ETAIT HORRIBLE. IL S AGIT MAINTENANT POUR NOUS D ALLER DE L AVANT ET D OUBLIER CE MONSIEUR. NOUS DEVONS PROUVER QUE MEME SANS ATT, QUE SES PARTISANS FAISAIENT PASSER POUR UN DIEU, NOUS POUVONS AVANCER, NOUS POUVONS REUSSIR DANS UN MALI UNI, PROSPERE ET DEBOUT POUR SON DEVELOPPEMENT. RIEN D AUTRE QUE CELA NE POURRA NOUS PERMETTRE DE REPARER LE TORT CAUSE A CE GRAND PAYS QUI NE MERITE PAS
D ETRE AINSI HUMILIE.
MALIBA ETERNEL - ONE MALI -ONE PEOPLE- MALI FOR EVER

avatar
diaby 02 Novembre 2012
please ne nous prend pas comme des enfants laisser ces martyrs ne menter pas pour des fins politics ou personels please

avatar
Kassin 02 Novembre 2012
ATT mérite la pendaison ainsi que ceux qui ont fait un coup d'état pour le faire échapper à la justice malienne.

Tous les combattants d'Aguelhoc méritent le grade de général même à titre posthume pour ceux qui sont morts sur le champs d'honneur pour le Mali.

Qu'ils reposent en paix et nous ne les oublierons jamais!

avatar
Caporal Sangaré 02 Novembre 2012
c'est un menteur. En Afrique, il faut mourir pour avoir une renommée. A beau mentir qui vient de loin !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Chacun va raconter sa vie en disant n'importe quoi !!!! IL EST TEMPS D'OUVRIR LES YEUX. ATT a dit aussi à la télé que s'il était avec les rebelles, ils n'ont pas besoin de combattre. C'est peut être ATT qui a dit à l'armée de fuire, de faire le massacre des prédicateurs à Diabaly !!!! il est temps de se désolidariser des causeries dignes des apprentis bouchers.

avatar
Waraba 03 Novembre 2012
Tu me fais pitié monb pauvre. Tout ce est dit ici n'est pas nouveau. Peut être c'est toi qui vient de l'apprendre. Donc c'est à toi d'ouvrir les yeux mon pauvre

avatar
Africain 02 Novembre 2012
Encore une histoire mal montée. Un enseignant parmi les militaires. Quel que soit l'amitié qui vous lit un militaire, capitaine de surcroît ne peut en aucune situation prendre pour conseiller de guerre un enseignant.
ATTENTION,
Pour les besoins de la cause, ce monsieur qui veut bouffer et bouffer beaucoup, peut encore vilipender ATT par des histoires à dormir debout, mais PROFITER de la mort des braves militaires pour faire une narration mal cousue à son profit, il doit être interpellé et entendu afin de démonter aux yeux du peuple malien ses mensonges.
ATTENTION,
Les maliens ne doivent pas laisser raconter du n'importe quoi dans les journaux. CE MONSIEUR DOIT ETRE ECOUTE et des sanctions à la hauteur du forfait doit lui être appliquée.

avatar
kolon 02 Novembre 2012
même si le monsieur ment il adit des choses vérifiables

avatar
Kidalois 02 Novembre 2012
Tu te trompe, a AGUELHOC le camp et l'école des élèves-maitre sont a jeu de pièrre. Dans des coins comme ça les ensignant sont les meuilleurs conseillers. Et après l'ecole il n'ya rien a faire, Enseignant, militaire, veterrinaire, gendarme, garde, agent des autres service, tout le monde se trouvent dans les rares grin, il est très facile de faire amitié là bas. Si tu ne connais pas tu te tais, faut pas ridiculiser les gens.

avatar
Joseph 02 Novembre 2012
Une histoire trop triste mais je me demande pourquoi ATT se permettrait de jouer à ce jeux avec les rebelles. Pour quelle raison en tant que Chef suprême des armées et Président de la République. Cette voie peut ressembler à tte autre. Une faut une expertise en laboratoire pour émettre de telle conclusion. Moi je n’y crois pas personnellement.
Dans tous les cas le mnla a perdu toute légitimité politique –elle est une organisation criminelle et doit répondre de ces actes devant la JUSTICE Malienne. Chaque individu ayant pris part à ce massacre sera individuellement poursuivi et exécuté partout où il se cachera. (Combien de temps cela prendra méthode Putin en Russie). Il y’a pas de dialogue possible avec des gens qui ont du sang sur leurs mains.
Les militaires morts au front doivent forcement avoir leur place dans histoire du Pays. Leurs noms seront gravés sur du marbre pour l’éternité. Il y’a beaucoup de rues à Bamako sans connotation réelle et sans nom. Il faut donner les noms de ces héros à ces rues.

avatar
05 Novembre 2012
ATT ET COMPAGNONS DES TRAITRES, LES VRAIS ENEMIS DE L HUMANITE,DES MENTEURS A LEUR PEUPLE ET AU MONDE , DES RESPONSABLES DE LA HONTE ,FASSO DJOUGOU , VOLEURS DES BIENS DU PEUPLE ,VOLEURS DES AIDES DE CEUX QUI ONT BIEN FAIT ET PENSER AU PEUPLE MALIENS LA HONTE

avatar
Parrain 03 Novembre 2012
Une chose est certaine, nos soldats ont été tués avec leur commandant (écrasés, tirés a bout portant ou égorgés... tous désarmés les mains liées dans le dos....) Besoin de preuves de cela ?? Par déduction donc, le récit de ce monsieur, IL ME SEMBLE, est plus proche, en toute logique, de la vérité que du montage (et dès la 1ere min on a parlé de cet enregistrement....de l'aide qui n'est pas venue, de la mutation du commandant de Tessalit.....) Ni pro-ATT ni ant-ATT, mais farouchement PRO-Mali et PRO-democratie (sans condamner ce "coup d’état" car....) ! Pour une fois, je suis d'accord avec ce Kassim, il a tout vrai si la complicité de ATT est avérée même à 10% (c'est à dire si seulement 10% de ce récit s’avérait vrai, c'est dramatique pour le Mali, un ....président, le 1ere malien.... c'est terrible, un père de famille qui fait égorger ses enfants par une péripatéticienne (le pouvoir qui appartient à tous les maliens...) pour ses beaux yeux....

avatar
simple Nodiste 03 Novembre 2012
ATT n'était que l'image de toute la République à l'époque . C'est à dire la corruption; l'affairisme; le laxisme; l'inconscience; et l'irresponsabilité caracterisaient le Malien.

Et après AAT est-ce que les choses ont évolué ?

Où sont les Amis d''ATT? Ceux qui ont amassé des millions de francs CFA et quin espéraient continuer à sucer vle sangs des autres notamment les pauvres

avatar
zouke 03 Novembre 2012
Il faut etre vraiment stupide ou mal intentionné pour avaler de tels sornettes.Il n'ya qu'au Mali qu'on trouve de tels spécimens.C'est honteux de cracher sur la mémoire de nos seuls braves de l'armé mort pour la patrie.Les Maliens feront mieux de rechercher tous les laches du mnla afin de leur faire payer au centuple ces odieux crimes indigne de l'espèce humaine dont ils se sont exclu par ces faits.

avatar
CASA 08 Novembre 2012
ACCABLANT !!! LA RUMEUR SE CONFIRME. ATT DOIT RENDRE COMPTE AU NOM DE LA JUSTICE POUR QUE LES AMES DES SUPPLICIES PUISSENT REPOSER EN PAIX.

avatar
Big Joe 03 Novembre 2012
NOUS SOMMES VICTIMES DE LA FAUSSE ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2002 QUI A VU LE CHEF DE L ETAT SORTANT, AOK, TRUQUER LES RESULTATS POUR POUVOIR AINSI REMETTRE LE POUVOIR SUR UN PLATEAU D ARGENT A ATT QUI NOUS A CONDUITS A CE QUE NOUS CONNAISSONS AUJOURD HUI. VIVE LE MALI ET VIVE LE CAPITAINE SANOGO, LE LIBERATEUR DU PEUPLE MALIEN. DEAR CAPTAIN SANOGO, WE ARE PROUD OF YOU. GOD BLESS YOU.
MALIBA ETERNEL - ONE MALI-ONE PEOPLE - MALI FOR EVER

avatar
vilipin 03 Novembre 2012
Les maliens ont eu la chance qu'il ya eu un coup d'etat si non ATT allait negocier le Nord avec les touareg.

avatar
07 Novembre 2012
C'est après ATT que le nord a été pris et il ya de celà dejà 8 mois et ATT est absent.

avatar
konaté 04 Novembre 2012
je suis Guinéen mais je jûre au nom de dieu et mes ancêtres que ces mecs ne mérites ni pitié ni dialogue ni pardon; ATT nous a tous trompé , mais on peu tromper un homme tout le temps mais pas un peuple tout le temps ; peuple du Mali mon peuple l'heure est grave ; certains de tes enfants ta humilié en voulant te vendre pour une bouchée de pain, mais grâce a la bénédiction de certains digne de tes enfants et l'aide de dieu le vent a tourné autrement . VIVE LE MALI INDIVISIBLE , en avant pour la sauvegarde de l'honneur et la dignité

avatar
dara 18 Janvier 2013
je ne suis pas convaicu de ces affirmations pour les raisons suivantes:
- aucun chef militaire n'aurai fait ecouter des infos professionnelles à un civil ;
- 700 corps dénombrés par cet enseignant ?????
- un brave garcon qui s'accroche a l'unité centrale malgré l'arrivée de la mort;
- si de marbre qu'il a le courage de lui fermer les yeux et de leurs enlever les bagues pdt l'hunimation devant ces sauvages sans aucune réaction de leur part ????
Bref c'est cousu de fils blancs pour être vrai.
Nous rendons hommage malgré tout à la mémoire de tous ceux qui sont tombés sur le champ de l'honneur.
arretons de créer de fausses histoires pour nous detourner de l'essentiel.

avatar
B DIARRA 03 Novembre 2012
ATT est un ******** [masqué car insultes interdites sur Malijet !] ainsi que ces complices ils sont tous des ennemis du Mali.
Ils meritent d'être égorger sur la place publique.

avatar
Demba Sow 03 Novembre 2012
Ce survivant est un messager celeste pour ceux qui continuent a defendre att je pense c est une naiviete caracterisee rien que le visage de att et de ce qui sort de sa bouche pour ceux qui l ont cotoyes il ne pouvait que finir de cette facon et cette malediction ne fait que commencee

avatar
03 Novembre 2012
Il faut vraiment être i d i o t pour avaler cette histoire mon cher ami

avatar
03 Novembre 2012
il ya des maliennes qui aime pas la verité, cette histoire est vrais au lieu de faire quel que chose mais nom on entent toujour les paroles de cedeao, vraiment quel pays on nais

avatar
B DIARRA 03 Novembre 2012
ATT est un ******** [masqué car insultes interdites sur Malijet !] ainsi que ces complices ils sont tous des ennemis du Mali.
Ils meritent d'être égorger sur la place publique.

avatar
blanc 13 Novembre 2012
oui c vrai

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire