Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 26 janvier 2015

Quand l' inspecteur d'académie Philippe Carrière protège les enseignants agresseurs d'enfants voici sa page Google





Quand l' inspecteur d'académie Philippe Carrière protège des enseignants agresseurs d'enfants voici sa page Google Il faut donc que Hollande fasse un coup d'Etat avec ses pantins terroristes ribafascistes pour contrôler la réputation des voyous

VOICI LES ARTICLES QUE LE PUBLIC IRA CONSULTER POUR CONNAITRE SAVOIR CELUI QUI EST UN DANGER POUR LES ENFANTS (L'Havrais Vérité)

jeudi 19 juin 2014


IA voyou Philippe Carrière chef de OMERTA76 la convoque ! Julie Amadis contrainte d'aller à Rouen ce matin à 10h pour consulter son dossier et payer les photocopies

A cause de l''inspecteur du Havre nord" Julie Amadis a dépensé 30 euros ce matin pour prendre le train. Elle n'est pas en classe.
Elle est convoquée à Rouen !
Ces brontosaures de l'Education Nationale ne sont pas capables de lui transmettre son dossier par courriel !
Ils lui ont posté l'acte d'accusation mais ne savent pas poster le dossier qui l'accompagne

"Monsieur l'Inspecteur de l'Éducation Nationale de la circonscription du Havre Nord m'a informé de la distribution de tracts vous concernant et à laquelle vous avez participé. Il m'a remis copie de ce document. La distribution et le contenu du tract qui mettent en cause nominativement plusieurs fonctionnaires de l'Education Nationale ainsi que le fonctionnement de l'Académie portent atteinte au service public de l'Education Nationale. Ils conduisent également à troubler la communauté éducative des écoles Valmy I et Valmy II du Havre. "

L''EDUCATION NATIONALE UN MONSTRE PREHISTORIQUE
 GERE PAR DES VOYOUS ET
PROTECTEUR DES ENSEIGNANTS AGRESSEURS
 TERRORISE LES TEMOINS DE VIOLENCES à ENFANTS


Pour prendre connaisance de son dossier, Julie Amadis - à ses frais - est contrainte de déférer à une convocation ce matin !
Et elle va devoir PAYER - le prix fort - POUR CHAQUE PHOTOCOPIE de CHAQUE ELEMENT DE SON DOSSIER
Depuis 3 mois - depuis le 28 mars - Julie Amadis est suspendue par un voyou !
Un voyou protecteur des enseignants agreseurs d 'enfants - l'Inspecteur d'Académie faussaire Philippe Carrière
Pendant qu'une ministre se vante impunément de taper ses propres enfants de 5 ans, le DASEN Inspecteur d'Académie de Seine-Maritime fait règner la terreur.... parmi les témoins de violences!

Philippe Carrière est un voyou dans un Etat voyou ! Rien de surprenant !
Le président de la République verse 20 millions d'euros au chef des coupeurs de mains du Mali et ses sbires terrorisent les témoins de violences dans les écoles !
Rien d'étonnant !

APRES L'AVOIR PRESQUE ACCUSÉE D'AVOIR DISTRIBUE
 LE TRACT DES PARENTS,
LE DIRECTEUR CLABAUT AVAIT ÉTÉ CONTRAINT DE DÉMENTIR

Les accusations contre Julie Amadis avaient commencé dès les premières distributions de tracts des parents d'élèves.
Le directeur Patrick Clabaut avait été obligé de reculer à l'époque et de concéder qu'elle n'avait effectivement pas participé à ces distributions de tracts devant l'école.

"J'AI DIT A TILLMANN {l'inspecteur d'académie du Havre}
QUE TU N'AVAIS PAS DISTRIBUE LE TRACT
"
DECLARATION DU DIRECTEUR DE L'ECOLE
 VALMY PATRICK CLABAUT

Il semblerait qu'il y ait d'autres versions mensongères qui circuleraient. A moins que le voyou faussaire ne les ait inventées de toutes pièces.
Rappelons que ce receleur de faux en écritures par fonctionnaire ayant autorité (le rapport truffé de faux de l'IEN Olivier Basely) était précisément celui qui avait missionné le faussaire de Saint Valéry en Caux pour visiter Julie Amadis. Ce dernier - Basely - avait écrit dans son rapport plusieurs phrases qui étaient l'exact contraire de ce qu'il avait dit oralement à celle dont il avait inspecté le travail !
Mais qui est le DENONCIATEUR OFFICIEL ?
Selon le courrier que Julie Amadis a reçu plus de 2 mois après sa suspension, c'est un inspecteur du Havre nord.
QUEL EST SON NOM ?
QU'A T -T-IL DIT ?
LIRE L'ARTICLE SUIVANT de L'Havrais Vérité !
OMERTA76: Le secrétariat de l'inspectrice Christine de Petra ne dément pas qu'elle puisse être l'auteur de la dénonciation calomnieuse prétexte de la convocation par l'IA voyou Carrière de Julie Amadis en conseil de discipline

JULIE AMADIS N'A PAS
 DISTRIBU
É

 CE TRACT !




Le prétendu "témoin" invoqué par le complice des FAUX DE BASELY - Philippe Carrière - va devoir s'expliquer devant des JUGES HONNÊTES !
FAUX EN ÉCRITURES PUBLIQUES PAR FONCTIONNAIRE AYANT AUTORITÉ !
La sanction est très sévère !!!

QUI EST CE FAUX TÉMOIN ? QUEL EST SON NOM ?

Eh bien ! Le témoin par lequel Julie Amadis a été suspendue (sans motif énoncé) pendant deux mois..... ce témoin..... IL N'A PAS DE NOM !
VOICI L'EXTRAIT ACCUSATOIRE
"Monsieur l'Inspecteur de l'Éducation Nationale de la circonscription du Havre Nord m'a informé de la distribution de tracts vous concernant et à laquelle vous avez participé. Il m'a remis copie de ce document. La distribution et le contenu du tract qui mettent en cause nominativement plusieurs fonctionnaires de l'Education Nationale ainsi que le fonctionnement de l'Académie portent atteinte au service public de l'Education Nationale. Ils conduisent également à troubler la communauté éducative des écoles Valmy I et Valmy II du Havre. "

QUI EST "MONSIEUR L'INSPECTEUR DE L'EDUCATION NATIONALE DE LA CIRCONSCRIPTION DU HAVRE NORD"?
QUELS SONT SES NOM ET PRÉNOM ?

Pourquoi avoir suspendu une enseignante n'ayant eu - les années précédentes - que des rapports pédagogiques très favorables ?
Pourquoi mentir ?
Pourquoi NE PAS DONNER LE NOM de SON - apparemment - SEUL ACCUSATEUR ?

 Que les journalistes curieux n'hésitent pas à enquêter !
SURTOUT QU'ILS ENREGISTRENT LES TÉMOINS (surtout les responsables dans la hiérarchie de l'Education Nationale déjà signalés comme ayant menti auparavant: Patrick Deplanque, Olivier Basely, Serge Tillmann et Philippe Carrière) ! 
Si des journalistes curieux trouvent quel est ce "monsieur l'inspecteur de l'Education Nationale du Havre Nord" qui aurait été en MESURE DE TÉMOIGNER CONTRE JULIE AMADIS..... qu'ils le fassent parler !

QUI A INVENTÉ AVOIR VU JULIE AMADIS 

"AVOIR PARTICIPÉ A UNE DISTRIBUTION DE TRACT"

PRÈS DE L'ÉCOLE VALMY ?

Quel est le nom de cette personne (de ces personnes ?)

Nous sommes curieux de connaître DES PRÉTENDUES "PREUVES" !

DES "PREUVES " ayant privé des enfants de leur maîtresse pendant deux mois !
Des enfants déstabilisés par des campagnes de mensonges tous azimuts !

25/08/2014


Benoît Hamon a exclu 2 ans une témoin de violences. Il n'est plus ministre de l'Education ! Tant mieux !

par Yanick Toutain
25/8/14 

Une bonne nouvelle pour Julie Amadis ! Le ministre qui a fait exclure cette institutrice (témoin de violences en 2008) pour deux ans de la Fonction Publique n'est plus ministre depuis ce matin.

" je vous signale que cette sanction
 de l'exclusion temporaire
 a été proposée à l'unanimité
 des membres du conseil
."
extrait du texte signé Philippe Carrière
Preuve que les syndicats participent
 à la répression contre les témoins
 de violences à enfants
 pour protéger leurs adhérents délinquants.

"Considérant que l'enquête administrative réalisée le 17 avril 2014 a établi que Madame Julie AMADIS a distribué des tracts de soutien dont le contenu met en cause nominativement plusieurs fonctionnaires de l'Etat ainsi que le fonctionnement de l'Académie. "
Un faux en écritures publiques
 par fonctionnaire ayant autorité
 commis par Philippe Carrière.
 Il sera condamné pour cela
"ARRETE
ARTICLE 1 : La sanction disciplinaire de l'exclusion temporaire de fonctions pour une durée de deux ans est prononcée à l'encontre de Madame Julie Amadis à compte de la date de notification du présent arrêt."

L'enseignante persécutée depuis septembre 2013 par le gang Valmy (C'est le nom qu'ils se sont donné pour "pourrir la vie" des opposants aux violences) et les amis des agresseurs d'enfants a reçu pendant les vacances l'annonce officielles : sans traitement pendant deux ans,
Cette institutrice professeur des écoles titulaire a été exclue lors d'un conseil de discipline le 3 juillet dernier pour avoir témoigné de violences à enfants quand elle était assistante pédagogique, pour avoir refusé, en tant que professeur des écoles, en septembre 2013 d'aller s'excuser auprès de l'inspecteur qui l'avait traitée de menteuse, et sous le prétexte (faux en écritures) qu'elle aurait distribué elle-même le tract des parents d'élèves les 21 et 24 mars 2014.....un mensonge flagrant
 "Considérant que Madame Julie AMIDIS. 
dûment convoquée,
ne s'est pas présentée lors de la réunion
 de la commission administrative paritaire
départementale siégeant
 en formation disciplinaire.
Une "bourde" parmi les documents.
 Une exclusion gravissime et ces gens-là
 ne sont même pas capable d'orthographier
correctement le nom de famille de leur victime !

Edwige Antier, ex-députée UMP ne pourrait pas faire pire que ce Benoit Hamon si elle était nommée ministre de l'Education Nationale.

"ASSEMBLÉE NATIONALE
CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958
TREIZIÈME LÉGISLATURE
Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 18 novembre 2010.

PROPOSITION DE LOI

visant à abolir toutes formes de violences physiques et psychologiques
infligées aux
 enfants,

(Renvoyée à la commission des affaires culturelles et de l’éducation, à défaut de constitution
d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)
présentée par Mesdames et Messieurs
Edwige ANTIER, Élie ABOUD, Jean BARDET, Marc BERNIER, Loïc BOUVARD, Joëlle CECCALDI-RAYNAUD, Jean-François CHOSSY, Dino CINIERI, Jean-Yves COUSIN, Gilles D’ETTORE, Jean-Pierre DOOR, Dominique DORD, David DOUILLET, Jean-Pierre DUPONT, Philippe HOUILLON, Alain MARC, Hervé MARITON, Muriel MARLAND-MILITELLO, Henriette MARTINEZ, Étienne MOURRUT, Yanick PATERNOTTE, Franck REYNIER, Arnaud RICHARD, Jean ROATTA, Daniel SPAGNOU et Marie-Jo ZIMMERMANN,"
Bien au contraire : les agresseurs d'enfants dans les écoles primaires et maternelles comprendraient que l'article 222-13 punissant de trois ans de prison les violences légères contre les mineurs de moins de 15 ans risqueraient de les conduire en garde à vue.
A commencer par l'agresseur de l'école Valmy au Havre – il cogne depuis plus de 20 ans protégé par son directeur Clabaut, son inspecteur Deplanque et ses supérieurs Carrière, Tillman, Béaur et..... Benoit Hamon !
Mais pour ce dernier..... la protection est terminée !

 BENOIT HAMON SERA CELEBRE EN 2050 COMME LE MINISTRE AYANT EXCLU UNE INSTITUTRICE "COUPABLE" D'AVOIR TEMOIGNE D'UNE AGRESSION D'ENFANT DE 3 ANS EN MATERNELLE

Dans 50 ans, Benoit Hamon sera mondialement célèbre pour UNE chose : Son soutien ahurissant aux enseignants agresseurs d'enfants.
Benoit Hamon n'a pas été vu, devant les caméras en train de gifler un enfant - comme son prédécesseur au même poste, l'ignoble François Bayrou.
Benoit Hamon ne s'est pas vanté devant le micro d'une antenne radio BFM TV de taper régulièrement ses deux enfants de 5 ans - comme sa collègue Najat Vallaud Belkacem.
Il a fait pire encore.
Dans le but ignoble de terroriser tous les témoins de violences à enfants - en particulier pour terroriser tous les professeurs des écoles qui auraient le courage de faire passer le respect de la loi (article 222-13) avant leurs intérêts corporatistes, il fallait frapper un grand coup :

Une enseignante témoin de violences en 2008 est persécutée (sous le ministère de Vincent Peillon) par un groupe OMERTA76 de protecteurs des agresseurs : Selon les propres déclaration de son directeur d'école - Patrick Clabaut,- il lui était intimé d'aller s'EXCUSER auprès de l'inspecteur de 2008 - un certain Patrick Deplanque.
LA TEMOIN ETAIT CONTRAINTE D'ALLER S'EXCUSER D'AVOIR ... TEMOIGNE 

Il fallait qu'elle aille s'excuser pour avoir refusé de revenir sur son témoignage.

Le SYNDICAT SNUIPP, BENOIT HAMON
et les ENSEIGNANTS AGRESSEURS LA MAIN DANS LA MAIN

C'est donc l'inspecteur d'académie sarkosyte Philippe Carrière qui a mis un point final à la carrière de l'enseignante témoin des violences commises en 2008.
Fier de lui, il proclama son soutien par la totalité des élus enseignants. Avec un SNUIPP majoritaire et indigne des valeurs qu'il proclamait historiquement.

"je vous signale que cette sanction de l'exclusion temporaire a été proposée à l'unanimité des membres du conseil."
extrait du texte signé Philippe Carrière 
Ce syndicat vient de signer son arrêt de mort : S'il est possible hypocritement de soutenir des agresseurs d'enfants , le fait de participer à une campagne visant à terroriser les témoins passés ou futurs d'agressions d'enfants est un acte barbare.
Les délégués du Havre, de Rouen et de Haute-Normandie qui ont commis cette infamie et les responsables nationaux du SNUIPP qui les soutiennent par leur silence indigne connaîtront une médiatisation de leur comportement à la hauteur de la barbarie de leur geste.

MERCREDI 19 MARS 2014


L'Havrais Vérité; Philippe Carrière Directeur du Réseau OMERTA76 de protection des agresseuses d'enfants dans les écoles fait régner la terreur parmi les témoins

un article L'Havrais Vérité par Yanick Toutain

Philippe Carrière et Monique Béaur organisent le harcèlement et la terreur parmi les témoins d'agressions d'enfants commises par des enseignantes dans les écoles : Julie Amadis sanctionnée AVERTISSEMENT + INSPECTION MENSONGERE = 3/20
Sa "faute" selon le directeur d'OMERTA76 ?
Philippe Carrière reproche à Julie Amadis d'avoir écrit directement à la rectrice Claude Schmidt-Lainé..... pour se plaindre du harcelement qui recommence par Patrick Deplanque, celui qui avait étouffé le scandale de 2008.

un article par Yanick Toutain

Pour Philippe Carrière directeur OMERTA76,
TEMOIN QUI PARLE = COUPABLE

En Seinte-Maritime (mais comment est-ce dans les autres départements française ? ) il ne fait pas bon se trouver par hasard au moment où une enseignante cogne un enfant : vous allez prendre le risque de vous retrouver au chomage.
Si vous parlez.
C'est ce qui est arrivé à Julie Amadis en 2008. Elle a dénoncé deux cas de violences.
Et donc direction les ASSEDIC !

SE TAIRE = PLAIRE AUX INSPECTEURS
SE TAIRE = RESPECTER LE "REGLEMENT"
SE TAIRE = CONSERVER SON EMPLOI
SE TAIRE = OMERTA76 VOUS LAISSE TRANQUILLE

Car votre silence vous permettra de rester fonctionnaire tranquille. Ou employée municipale de Antoine Rufenacht et Agnès Canayer.
Ces deux-là ont laissé en poste celle qui avait tapé le petit Kévin 3 ans en janvier 2008.
Le directeur du réseau OMERTA 76, Philippe Carrière a un sentiment d'impunité absolument ahurissant !

INSPECTEURJEKYLLET M. DEPLANQUE : MENTEUR ET HARCELEUR AU SERVICE DU RESEAU OMERTA 76

Il nomme dans le secteur Havre Ouest un certain Patrick Deplanque ; un docteur Jekyll et M. Hyde de l'éducation Nationale : fabriquant de marionnettes la nuit et protecteur des enseignantes agresseuses d'enfants le jour. C'est ce menteur harceleur qui avait organisé l'OMERTA76 à l'école Varlin en 2008. Il avait été envoyé se faire oublier en Russie après son exploit. LEs deux agresseuses de Kévin et Luciano (3 ans et 4 ans) sont restées en poste, ensemble, pendant 6 ans !)
On a beau tenter de leur faire comprendre que leur seule solution est la contrition et d'avouer leurs mensonges, ils persistent dans le déni.

Ils veulent pas qu'on dise leur nom Patrick Deplanque, Deplanque Patrick Fessée à trois ans, comme des coups de trique Inspecteur aveugle, aveugle cynique ! Ils veulent pas qu'on dise leur nom Académie et rectorat Quand ça arrivera, ça arrivera On dira enfin : "Ca ira ! ça ira !" (La Brute Soutient La Brute une chanson 2008 par Yanick Toutain)
C'est cet inspecteur OMERTA76 qui est revenu harceler Julie Amadis 6 ans plus tard :

UNE INSTITUTRICE RÉPRIMÉE PARCE QU'ELLE A TÉMOIGNÉ DE VIOLENCES A ENFANTS COMMISES PAR DES ENSEIGNANTES (tract à imprimer et à distribuer)


LES TECHNIQUES DE PHILIPPE CARRIÈRE
 OMERTA76  POUR FAIRE TAIRE LES 
TÉMOINS

Mais ce n'est pas fini. Carrière, le directeur OMERTA 76 a d'autres cordes à son arc. Pour terroriser les témoins.
Il envoit donc un menteur inspecter Julie Amadis.
Celle-ci refuse cette inspection en présence de ses élèves. (c'est légal depuis 1983) . Elle va donc subir une inspection administrative (c'est légal aussi)
L'inspecteur Basély (c'est TOTALEMENT ILLEGAL) va rédiger un rapport TRUFFE DE MENSONGES. Il va écrire le contraire des propos du directeur de l'école Valmy - qui "ne disait que du bien de toi".
jeudi 13 mars 2014

En mission commandée au Havre pour protéger les enseignants agresseurs d'enfants, l'IEN Olivier Basely de Saint Valéry-en-Caux commet des faux en écritures, ment, truque les déclarations. Une inspection mensongère contre Julie Amadis. En service commandé pour le réseau OMERTA.

par Yanick Toutain
L'IEN Olivier Basely a rédigé un rapport truffé de mensonges et de faux contre Julie Amadis.


En oubliant que ses empreintes digitales se trouvent sur les fiches de préparation qu'il prétend ne pas avoir vues !
En oubliant que des témoins ont vu travaux artistiques des élèves qu'il prétend ne pas avoir vus.
En oubliant que le directeur de l'école Valmy allait dire « Je n'ai jamais dit ça » à la lecture des mensonges de l'IEN Olivier Basely qui prétendait rapporter ses propos.
En oubliant que tous ses mensonges seraient contredits par la vérification de ses dires par des témoins honnêtes.
En oubliant que sa victime, Julie Amadis, n'allait pas laisser son honneur être bafoué par un menteur totalement dépourvu d'honneur.
Le but des ces mensonges et faux en écritures commis par l'inspecteur de Saint Valéry en Caux venu à l'école Valmy inspecter Julie Amadis ?
Faire taire et écraser professionnellement celle qui avait dénoncé l'agression contre le petit Kévin 3 ans en 2008, Faire taire et écraser professionnellement celle qui avait dénoncé la vantardise de la directrice Véronique Combret de, elle aussi, taper un autre enfant – Luciano 4 ans..... une directrice qui avait précisé qu'elle faisait cela sans éprouver de sentiment de culpabilité.
Le but ?
Protéger le harceleur Patrick Deplanque, I.E.N Havre Ouest, protecteur des deux agresseuses d'enfants en 2008. (La directrice Combret et son ATSEM)
Le but ?
Laisser ce harceleur poursuivre, en 2014, son travail d'omerta et de menaces contre Julie Amadis.


LIRE AUSSI







LUNDI 17 MARS 2014


L'ex-maire du Havre Antoine Rufenacht a protégé 2 agresseuses d'enfants pendant 6 ans ! Son complice Patrick Deplanque (inspecteur Education Nationale) lance de nouvelles menaces soutenu par le réseau OMERTA Monique Béaur de Rouen


"Monsieur le maire {Antoine Rufenacht},
 pouvons nous faire front commun sur 
UNE chose :
 
on ne tape pas sur les petits de trois ans."
Il fut aimable, à l'écoute, attentif.


(..)

Il écouta.

Certes, il finit par donner raison à José Laboureur : 
ce ne fut pas surprenant, le ministre Darcos en a fait tout autant.

Mais tout en lui affirmant, que pour ma part j'avais soutenu
 le fils du gendarme et son père, pour éviter une polémique inutile,
 je lui ai rappelé qu'il s'agissait dans ce cas de petits de trois et quatre ans.

C'est pour protéger les délinquants faussaires comme le policier barbouze ONUCI Jean-Marie Bourry, les juges voyous du réseau de faussaires Michael Janas, Robert Miori, Bernard Ors, etc etc , pour protéger la ministre délinquante pro-GPA pro-esclavage Bolloré en Afrique Taubira que Hollande a financé les terroristes Al Qaeda (45 millions), Ansar Eddine (+de 20 millions d'euros)
LES JUGES VOYOUS ET TOUS CES DELINQUANTS NE POURRONT JAMAIS NOUS BÂILLONNER !!!

#GOOGLEISOURRADIOLONDON








mercredi 14 janvier 2015


Etat voyou complice ! La police n'avait même pas interpellé le discret élève infirmier Farid Benyettou qui a recruté recruté les assassins de Charlie, de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi ! Le "gourou" de


par Yanick Toutain
Revactu
12/1/15



"Entendu par les enquêteurs dès 2005 sur sa relation avec Farid Benyettou, Chérif Kouachi déclarait devant les enquêteurs à propos des cours coraniques dispensés par son mentor : « J'avais vraiment l'impression que la vérité était là, devant moi, quand il parlait. »" (Adrien Cadorel  Le Parisien 11/1/15)


18 Décembre 2014

C'est une vidéo exclusive de Tunisie-Secret qui a révélé dès 2013 et plusieurs fois réitéré depuis que Boubaker Al-Hakim est l’assassin de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi. Maintenant qu’il est à l’abri en Irak, ce psychopathe vient de le revendiquer dans un message vidéo. TS a aussi révélé le 7 décembre dernier qu’Abou Iyadh et Boubaker Al-Hakim s’apprêtaient à déserter la Libye pour l’Irak, en bateau et via la Crète.


LIRE AUSSI

VENDREDI 23 MAI 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire