Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 29 novembre 2010

"Les restaurants sans coeur". Un texte du 28 avril 2006 par Yanick Toutain

En ce début de climat hivernal, une femme vient de mourir à Marseille. Les hypocrites oublient que c'est une femme, un humain. Elle n'est qu'un "SDF".

MARSEILLE

Une SDF probablement morte de froid à Marseille

Une femme sans domicile fixe a été découverte morte samedi à Marseille dans le hall d'un immeuble où elle s'était réfugiée. Il s'agit sans doute du premier décès de l'année dû au froid qui touche actuellement la France.
La Rédaction avec REUTERS |  RMC.fr  |  27/11/2010

Pendant ce temps, l'innovoisie des amis enfoirés de Jean-Jacques Goldman, protégés par leur "parapluie" fasciste HADOPI mis en place par la classe capitaliste et son Etat proto-fasciste, ouvre les portes de son oeuvre humanniaire.

Les Restos du cœur ouvrent aujourd'hui

L’affluence aux Restos, qui ouvrent aujourd’hui pour quatre mois, s’annonce record. Et pourtant, des milliers de bénéficiaires s’en sortent chaque année grâce au soutien de l’association. Témoignages.

Vincent Mongaillard | 29.11.2010, 07h00
Ce matin, à l’occasion de l’ouverture de la 26e campagne des Restos du cœur, des centaines de milliers de démunis, de travailleurs pauvres, de mères seules, de retraités isolés ou de jeunes chômeurs vont se ruer sur les colis alimentaires. L’association caritative, créée par Coluche il y a tout juste un quart de siècle, s’attend à une nouvelle hausse des inscriptions après déjà une explosion record ces deux dernières années (+ 20%). 
 mais aussi

Les Restos du coeur s'attendent à un afflux record de démunis

Pour leur 25 e opération hivernale, lancée aujourd'hui, les Restos du coeur s'attendent à un afflux record de démunis. Notamment en milieu rural où la crise frappe de plein fouet.

 
30.11.2009
Au cœur de la capitale comme dans le hameau le plus reculé des Cévennes, on a parfois besoin d'eux pour survivre, pour manger à sa faim. A partir d'aujourd'hui, les 2 000 antennes des Restos du cœur vont rouvrir leurs portes et leurs étagères remplies de denrées alimentaires à plus de 800 0000 précaires des villes comme des champs. L'association créée par Coluche en 1985 entame ainsi sa 25 e campagne hivernale, plus attendue que jamais dans... nos campagnes. Car c'est dans les zones rurales ou semi-rurales que l'augmentation du nombre de repas distribués a été la plus forte l'an dernier. A l'échelle nationale, la hausse du nombre de bénéficiaires en raison des effets de la crise et de la hausse du chômage a été de 14 %. Et selon les prévisions, très pessimistes, elle le sera encore au moins d'autant cette saison.

J'avais écrit ce texte il y a plus de trois ans. Je n'en retrouve plus aucune trace.
Je le republie donc.
Trois ans et demi plus tard, la classe innovoise est encore plus fasciste, encore plus inhumaine.








LES RESTAURANTS SANS CŒUR

Il était plus de quatre heures du matin, je faisais du stop. Il pleuvait, par intermittence, mais une pluie très forte, qui transperçait les vêtements. J'avais cinq kilomètres à faire encore. Les arrêts de bus proches me donnaient un abri provisoire lorsque la densité humide devenait insupportable : les cinq kilomètres sur la voie rapide ne donnaient aucun abri. C'était le trajet à pied ou l'attente. Très peu de voitures passaient; les rares qui étaient, momentanément bloquées au feu rouge n'allaient jamais dans la bonne direction, tournaient cinq cent mètres plus loin. Tout à coup, après un quart d'heure sans passage, un camion ! Le texte sur la carrosserie me donna plein de - naïf - espoir. Le conducteur m'expliqua qu'il ne prenait jamais de stoppeurs. Le sigle "Banque alimentaire" sur son véhicule devait être marqué là par erreur. Ce n'est qu'après six heures du matin que le premier bus me permit d'échapper à cette pluie.
Les gens qui travaillent dans la charité sont pour la majorité d'entre eux des hypocrites qui, tels Saint Vincent de Paul tentent, tant bien que mal, de colmater les brèches inhumaines du système, mais cela, dans le but de préserver le système lui-même.
Le capitalisme a besoin de ces sortes de valets serviles pour préserver ses 31% de profits annuels.
Il a besoin de ces sortes de samaritains qui, depuis vingt ans, donnent l'illusion que tout ne va pas pour le pire.
Mais, quand l'espérance de vie d'un SDF occidental tourne autour de cinquante ans, qu'espérer de plus du système?
On vient maintenant nous bassiner avec Coluche et les prétendus "restaurants du cœur"
Mais n'est-ce pas le renégat qui vient nous pleurer sur ses droits d'auteur qui en est devenu le principal héraut : Il est cocasse de voir que celui qui se compromet maintenant avec la droite proto - fasciste, le demi-frère du Pierre Goldman assassiné par les fascistes est à la fois le défenseur des privilégiés de la SACEM et à la fois mère Térésa.
Les restaurants du cœur sont un des piliers indispensables du CAC40 : Il faut que ces hypocrites contre-révolutionnaires (allez organiser un club anti-capitaliste dans un restaurant du cœur … pour voir !) laissent croire que la société n'est pas devenue pire qu'une jungle.
Le SDF a le choix entre perdre sa dignité ou perdre la vie. Le grand nombre qui "choisit" la déchéance alcoolique le fait pour ne pas conscientiser cette alternative : perdre sa dignité ou la vie.
Car, aller se réchauffer dans des taudis où les plus déglingués par cette société capitaliste entament le moral de tout le monde, aller voir les bonnes âmes charitables de la chrétienté triomphante : des préfets expulsent en argumentant que l'Armée du Salut a prévu l'hébergement du domicile débutant, tout cela est une forme de suicide moral.
Et qui organise cela, qui sont les organisateurs en chef de cette mascarade tragique : la nouvelle bourgeoisie ! Les successeurs des boursiers, ceux qui, par leurs droits d'auteurs sont en train de devenir les maîtres de la planète - pour peu que les capitalistes les laissent faire.
Cette innovoisie, bourgeoisie de l'innovation, est la reine de la charité : à coup de chansons, de disques solidaires, de USA for Africa, de pleurnicheries pour l'Ethiopie (chantons pour l'Ethiopie, mes frères pendant que le délinquant Chirac organise le sauvetage du dictateur Tchadien), de SIDACTION (le principal facteur de diffusion du SIDA en Afrique, c'est la présence de l'armée française qui empêche tout développement économique et donc sanitaire).
Cette bande de salopards chantants, cette bande de vampires (ça ne leur suffit pas de TAXER toutes nos cassettes vierges - même celles sur lesquelles nous enregistrons NOS chansons, NOS COMPOSITIONS, il va leur falloir un accès direct dans tous nos ordinateurs, pour espionner), non content de nous vampiriser, ils veulent, en plus, nous faire crier des hosanna ! hosanna! en leur faveur.
L'année 17 à Leidenstadt, J. J. Goldman est mort, la lâcheté qui a été la trame de sa vie a pris le dessus; son "amitié" pour le chanteur commercial n°1, pour la chanteuse commercial n°1 a pris le dessus. La couleur rouge dont il se paraît en compagnie des chœurs ex soviétiques a pris la couleur des maîtres de l'URSS stalinienne : Gorki que dénonçait Victor Serge touchait de Staline des centaines de salaires d'ouvriers !
Cette nouvelle bourgeoisie viendra revendiquer le pouvoir, quand la bourgeoisie des actions s'écroulera sur elle-même (pronostic !) de la même façon que les actionnaires de la Ferme sont venus réclamer le pouvoir après 1789 (Il faudrait aller vérifier combien de complices des fermiers généraux sont devenus, après Thermidor, les bourgeois tripatouilleurs de marchés publics que dénonçait l'intéressant film TV "Fabien de la Drôme [édité en poche, avec note de documentation sur l'époque])
Cette innovoisie puante, avec la tartufferie mielleuse des Pagny - seigneur féodal de Patagonie - vient nous donner des leçons de solidarité : qu'ils commencent par limiter leurs revenus à … allez … deux fois le SMIC !
Cette bourgeoisie de l'innovation se comporte avec ses restaurants du cœur de la même façon que Mitterrand avec le racisme : pendant qu'il manipulait la marionnette Julien Dray (ex LCR) qui lui même manipulait Harlem Désir, il organisait, en sous-main, l'apparition médiatique du Front National et de son leader invité à envahir la télévision publique : deux fers au feu !
Ainsi, pendant que ces tartuffes organisent leur charité, à coup de disques d'"enfoirés", de solidarité par ci, par là, pièces jaunes etc. ., ils structurent leur lobbying pour s'assurer des fortunes de millions d'euros, des villas de richissimes. Ils n'ont pas encore fait comme Oliver Stone et d'autres, leur visite au sous commandant Marcos, mais leur hypocrisie est la même.
Leur concert des "enfoirés" devient de plus en plus, chaque année qui passe, la tribune médiatique du club des partisans du rackets droits d'auteur : Plus ils apparaissent comme gentils, sympathiques, et plus des crapules comme la grande Zazie peuvent venir nous pleurer ses millions de droits d'auteur non perçus qui vont l'appauvrir comme son boulanger à qui de méchants voleurs viennent prendre ses baguettes.
Ces crapules, dignes des premiers marchands escrocs de la fin du Néolithique, qui parcouraient le nombre de kilomètres nécessaires pour trouver des clients ignorants du véritable temps de travail nécessaires à la production de tel ou tel objet, viennent nous pleurer leurs millions pour des chansons écrites en une heure ( et piratées pour un bon nombre d'entre elles : suivez Serge Llado, digne successeur du Francis Blanche des années 60 : le poste ? celui acheté sur le fric de la vente d'armes )

Ils viennent nous pleurer leurs droits d'auteur jusqu'au moment où leur nouveau leader politique, après avoir débarrassé la France de ceux qui ne l'aiment pas (quand il parle de la France, traduisez : il parle de l'Armée Française, impérialiste et capitaliste), donc quand ceux qui n'aiment pas l'Armée Française auront été expulsés en charter ( à destination de Madagascar sans doute : nous serons pour Sarkozy les nouveaux Juifs que Hitler avait prévu d'expulser sur cette île africaine), quand auront été expulsés tous les fauteurs de troubles (reconnaissables à la couleur de leur peau et de leurs idées) alors seulement, Le Forestier, l'ami de Sarkozy, JJ Goldman et tous les autres auront satisfaction :
Leur leader préféré (heil !) mettra en place le flicage généralisé : chaque CD ROM vierge, chaque DVD vierge aura la faculté de se déclencher pour se connecter tout seul sur Internet et pourra dénoncer son propriétaire.
Alors seulement, celui qui chantait Entre 14 et 40 ans ( avant de mourir rebelle et de ressusciter vieux con en PILLANT de façon éhontée l'écrivain américain Howard Fast, véritable auteur de son Spartacus) aura gain de cause
Alors seulement, celui qui chantait "Je te donne mes notes, je te donne mes mots" aura gain de cause.

Alors seulement, tous ces cadavres ressuscités auront gain de cause : leurs droits seront reconnus dans le Meilleur des Mondes qu'ils auront provoqué…


….. à moins que nous ne réussissions trois révolutions (contre les actionnaires, contre les diplômés et contre les tenants des droits d'auteur et de brevets)





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire