Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 19 novembre 2010

Quelques questions à Stanislas Jourdan qui se revendique d'un vrai libéralisme.

Je découvre son blog, ses analyses et son existence.

Révolution numérique : débats, enjeux, et perspectives

La planification capitaliste contre le libéralisme

2010 octobre 19
by Stan
Je partage le début de son article à un détail près


liberalism is not dead (yet)
CC RonnieHall

Définition du libéralisme

Tout d’abord, il faut bien comprendre que le terme capitalisme est utilisé à tord et à travers. Revenons donc aux bases de la définition :
  • Le libéralisme, c’est avant tout la liberté des individus de penser, de s’exprimer et d’agir (ce qui permet aux syndicats d’exister aujourd’hui, soit dit en passant).
  • En matière économique, le libéralisme se décline par la possibilité de créer son entreprise, le libre échange, le choix de son travail, de sa consommation, de gérer son épargne etc.
  • Enfin, au niveau politique, cela se décline naturellement par un interventionnisme limité de l’Etat. Celui-ci étant théoriquement limité aux fonctions régaliennes de l’Etat (auxquelles on peut facilement ajouter l’éducation par exemple).



...le "son" entreprise mérite des guillemets. Uniquement pour indiquer la FIN de l'appropriation individuelle des gains de productivité.

et tout autant vrai et réaliste est le paragraphe
A plusieurs égards, le pseudo libéralisme est faussé par une situation de concurrence non parfaite, un étatisme trop fort et trop centralisé, une trop faible transparence. De ce fait, là où la gauche voit du libéralisme, je ne vois que du corporatisme, de la démagogie, de la bureaucratie, de l’ingérence, et des rentes de situation.


=
Il manque à la liste
- la publicité qui agresse le consommateur et empêche le choix éclairé
- le colonialisme qui met en esclavage à 50 euros par mois les travailleurs d'Afrique
- la collusion avec les stalino-capitaliste de Chine, qui pratique le stalino-fascisme pour contraindre les mingong à travailler pour 20 centimes de l'heure
- les frontières qui empêchent la LIBRE circulation de la main d'oeuvre...
et bien d'autres taches sur le drapeau barbare du capitalisme triomphant....

Je poste trois successifs commentaires...
  1. novembre 19, 2010
    Bonjour
    Vous vous revendiquez d’un VRAI libéralisme.
    Pour gagnez du temps, plutôt que de critiquer de l’intérieur vos analyses, je vous propose de réagir à DEUX propositions.
    1° Donner 1000 euros par mois à TOUS les Terriens (de plus de 14 ans et 500 pour les moins de 14 ans). 1000 euros pour la CONSOMMATION
    … en rendant le TRAVAIL LIBRE.
    2° Donner 300 euros par mois à TOUS les Terriens (en commençant par UN euro par jour à 7 ans quand l’enfant a appris à lire)
    … pour INVESTIR (l’  » INVESTISSEMENT DÉMOCRATIQUE »)
    Un investissement SANS DIVIDENDE, SANS PROFIT, SANS RETOUR MATÉRIEL (abus de biens sociaux)
    - capital fixe
    - capital circulant (vous pouvez vous « abonner » pour financer le courant électrique nécessaire à produire dans une usine de tracteurs)
    Ceux qui veulent créer des entreprises posent leurs projets sur Internet et les financent ceux qui veulent.
    La totalité du chiffre d’affaire sera reversé dans le POT COMMUN
    Qu’en pensez-vous ?
  2. novembre 19, 2010
    Je précise deux ou trois points supplémentaires
    Un tel projet implique l’ABOLITION du crédit (crédit à la consommation et à l’investissement)
    DONC la fermeture des Bourses et des Banques.
    (Les faux libéraux que vous – Stan – dénoncez – ne sont que des PRO-capitalisme. Le vrai libéralisme ne pourra être que POST capitaliste)
    Ce projet implique la GRATUITÉ de l’IMMATÉRIEL. (Pas de structures de RACKETS telle la SACEM)
    Et le CIMENT qui fera fonctionner l’ensemble, c’est le fait que la RÉPUTATION deviendra la VALEUR NUMÉRO du 21° siècle.
    Les enfants apprendront à FAIRE DES PROJETS, à FINANCER les projets des autres et à SE CONSTRUIRE UNE RÉPUTATION…
    C’est la RÉPUTATION qui permettra à ceux qui le souhaitent d’OBTENIR les financements de projets de plus en plus coûteux.
    Je veux une société ÉGALITARISTE sans BOURRICOTS motivés par une PATHOLOGIE CONSUMÉRISTE… dans laquelle il y aura
    des Bill Gates
    des Google
    des Walt Disney
    et même
    des Louis Renault dictateurs d’entreprise….. s’ils trouvent des gens pour travailler « pour » eux.
    Pathologie consumériste, principale folie.
    Naturellement ce projet nécessitera 3 révolutions
    1° contre les actionnaires
    2° contre les bourricots diplômés qui exigent une hiérarchie des salaires
    3° contre les racketteurs corrompus (cette couche réactionnaire de la STRATE des INNOVANTS), cette bourgeOISIE de l’INNOVation, cette INNOV-OISIE qui pousse les capitalistes à fabriquer des LOIS FASCISTES liberticides comme HADOPI.
  3. novembre 19, 2010
    Je suis libéral égalitariste
    http://www.google.fr/search?hl=fr&source=hp&q=%22lib%C3%A9ral+%C3%A9galitariste%22&btnG=Recherche+Google&aq=f&aqi=g10&aql=&oq=&gs_rfai=
    et … je soupçonne que vous pourriez l’être aussi, …. ou le devenir.




=La photo accompagnairt l'article et provient de Flickr
"Photos of peaceful demonstrators at today's demonstration against the WTO's 7th Ministerial Conference" Geneva "30 November - 2 December 2009"
Par RonnieHall
Cette photo a été prise le 28 novembre 2009 avec un Nikon D70.

Il semble - une supposition - que la demoiselle SERAIT une militante ANTI-LIBERALE qui aurait un panneau IRONIQUE....
Le jour où elle se reconnaitra, elle est priée de DONNER SON OPINION....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire