Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 10 novembre 2010

Une réponse à Alex Lantier (et aux CCI) : C'est PRATIQUEMENT que la question du pouvoir est posée. Et non pas dans un sigle "AG non syndicales" VS "AG syndicales"


Au milieu du NAUFRAGE généralisé de l'extrême-gauche on entend quelques fois des voix qui tentent de surnager.
Des voix qui rompent avec le réformiste droitier et les magouilles néo-staliniennes qui accompagnent un discours toujours aussi hypocrite des NPA, LO et autres sectes ARS (secte en voie de pourrissement tellement rapide que leur Stéphane Brochot finit par devenir insulteur stalino-fasciste et traiter de "racistes" les défenseurs d'une ligne léniniste en faveur des Soviets et de résistance face à tous les fascistes bigots.....
Alex Lantier et les CCI tentent ( chacun de leur côté)  d'affirmer justement que c'est la question du pouvoir qui est posée...
Mais de façon éthérée, sans vision pratique et concrète correspondant à la réalité du terrain.
Mais avec de grandes naïvetés dont on tentera de comprendre si les racines en sont politiques ou simplement déterminées par l'ignorance des pratiques (néo-staliniennes aventuristes-réformistes) déjà actuelles du Front Populaire Colonialiste que forment déjà concrètement NPA-PCF et mélenchonistes. Ou si elles sont sociales et determinées par un consumérisme lié à une appartenance à la classe formoise.
Naïveté quant à un Front Populaire Colonialiste où ils sont tous unis dans le refus du DEHORS SAKOZY, du "formons une pyramide de délégués révocables", du 5 millions d'embauches et de la prise en compte des besoins des vrais pauvres. A commencer par les populations des Territoires Occupés du Sud.

=

Actualité nationale

France: Des critiques, soi-disant de gauche, des syndicats sèment la démoralisation au sujet des grèves



Alex Lantier
Mercredi 10 Novembre 2010

France: Des critiques, soi-disant de gauche, des syndicats sèment la démoralisation au sujet des grèves


La grève du mois dernier dans le secteur pétrolier en France contre les coupes dans les retraites opérées par le président Nicolas Sarkozy offre un regard critique sur les relations de classes en Europe.
YT : Encore faut-il clarifier ce que sont les classes sociales en 2010 ? et ne pas rester figé sur un schéma archaïque pseudo-marxiste. Un schéma refusant de voir les transferts massifs de plus-value provenant de Terre du Sud en faveur de la classe formoise, en faveur des salariés exploiteurs.
A.L. :"Outre un soutien populaire écrasant en faveur d’un mouvement de grève contre les coupes sociales, il révèle la décrépitude des syndicats et des partis politiques « d’extrême gauche. »
YT : Il confirme notre pronostic de ce que de la crise pré-pré révolutionnaire ouverte en 1995 on est passé, en 2005 à une crise pré-révolutionnaire. Discrédit électoral des "élites formoises" corrompues par la bourgeoisie, ces partis formois-bourgeois colonialistes dont ne veulent plus la moyenne et la haute formoisie. Et qui ne sont plus qu'un dernier pis-aller. Quant à la situation actuelle, depuis le printemps, son caractère pré-révolutionnaire qui subsiste sans passer à un caractère révolutionnaire tout court est directement déterminé par le sabotage actif de tous les néo-staliiniens. Sabotage sur lequel on revient en dessous.
A peine des formes d'auto-organisation commenceront-elles à apparaitre au niveau national que la crise deviendra - immédiatement - révolutionnaire.
A.L. :"En dépit des opérations ouvertes de la police agissant en briseurs de grève dans les dépôts pétroliers, ni la Confédération générale du travail (CGT) ni le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) n’ont cherché à organiser un mouvement de grève pour défendre les travailleurs pétroliers et lutter contre les coupes impopulaires de Sarkozy.
YT : chipotage sur une "répression" de la bourgeoisie venant réprimer des actions (aventuristes néo-staliniennes) qui en elles-mêmes avaient pour fonction de saboter le mouvement. Ces délires aventuristes sur les "blocages" ont été créés pour deux motifs.
DEUX MOTIFS POUR DES BLOCAGES MINORITAIRES AVENTURISTES

Le premier motif consistant à SABOTER l'élargissement à toute la population de la mobilisation. Il suffit de reprendre le calendrier.
Quand, le 23 septembre, l'équipe néo-stalinienne des CGT-PCF et du NPA et de leurs acolytes abandonnent sur place une MANIFESTATION de 40 000 personnes en la laissant SE DISLOQUER et qu'ils se donnent RENDEZ-VOUS A 40 CRÉTINS aventuristes à la gare SNCF du Havre pour aller BLOQUER les voies de chemin de fer, on a un résumé !
Le 23 septembre les saboteurs de l'équipe LEBAS and Co nous montre quelle va ETRE LEUR TECHNIQUE DE SABOTAGE.

jeudi 23 septembre 2010


La très réformiste CGT-Le Havre envoie un groupe ultra-minoritaire faire les clowns sur les voies ferrées pour pouvoir hurler à la "provocation policière". Ou comment masquer le refus de préparer le renversement de Sarkozy !


Elle consiste à
1° ne pas construire de système de délégué en partant de la base (UN pour 25)
2° saboter toute tentative de le faire (y compris par la calomnie (diffamation), par la menace et par le harcèlement des vrais révolutionnaires.
3° de substituer à un soviet de délégués révocable, une STUPIDE ET IMBÉCILE AG INTERPRO. Une Assemblée Générale où n'importe qui peut venir prétendre se représenter .... lui-même !... tant qu'il reste dans la ligne stalinienne....
Ce sont donc 120 magouilleurs qui s'érigent en DIRECTION POLITICO-SYNDICALE de la ville. Avec le consentement de larges secteurs de la FORMOISIE PRIVILÉGIÉE.
4° de multiplier les ACTIONS de cow-boys aventuristes et minoritaires pour AVOIR UN VERNI de combativité !
Les stupides et destructeurs "blocages de l'économie" s'inscrivent donc dans ce projet. Ils sont la poursuite de l'occupation des 40 crétins du 23 septembre.
A.L. :"Le porte-parole du NPA, Olivier Besancenot, est resté silencieux tout au long de la grève tandis qu’un responsable du NPA préconisait des protestations du type « le chat et la souris » contre la police.
YT : Ceci n'est pas tout à fait vrai. Je notais, le 23 septembre : "La peur de la révolution qui est à nos portes pousse le NPA dans les jupes du Parti Socialiste. Un comportement identique à celui du PCF de 1935 qui allait chercher le Parti Radical comme digue contre la révolution" en relevant sa remarque faite à Montreuil (au meeting du Front Populaires Colonialiste en germe) "C'est dommage" que Martine Aubry ne soit pas venue...
Il faut relever, par ailleurs tous les ZIG-ZAGS hallucinants que le NPA fit sur la question du débouché politique.  Le 18 octobre, je publiais un catalogue (incomplet) de la succession des pseudo-"dehors Sarkozy" que les néo-front populistes affichaient sur leurs pages et sur les murs, parfois, à défaut d'en faire un combat véritable. Un nonosse à l'intention d'une aile gauche NPA totalement absente. "Dehors Sarkozy et Fillon" les clowns stalino-menchéviks du NPA ont accepté d'apprendre la politique par la bouche des jeunes des quartiers pauvres !
Quant à la multiplication des actions aventuristes.... ce fut, pendant deux mois, l'équivalent - en miniature et en grotesque - de la 3° période de l'Internationale Communiste  : l'aventurisme venant tenter de masquer la droitisation accélérée.
Staline acheva le processus .... par les Front Populaire.
AVENTURISME NEO-STALINIEN
ET
FRONT POPULAIRE COLONIALISTE EN GESTATION
Besancenot-Grond-Sabado-Krivine, depuis mars 2010 alternent les deux en même temps. L'application de la "LIGNE FILOCHE" tout en allant faire les clowns avec l'aile stalino-fasciste du PCF et les gogos dupes de la manœuvre... dans des blocages davantage inspirés des pratiques de la mafia du port de New-York que dans les traditions populaires (et démocratiques) de la lutte de classe ouvrière.

A.L. :"La grève a aussi révélé la faillite et le charlatanisme des différents groupes soi-disant socialistes ou anarchistes , qui ont été promus autour des partis de l’« extrême gauche », comme « critiques » plus constants de la bureaucratie syndicale. 
YT : La clé de tout cela, c'est le fait que la CLASSE FORMOISE qui est la base de ces organisations se retrouve, comme la bourgeoisie russe en 1905, au pied du MUR.
Elle trépigne, veut la chute  de la vieille classe exploiteuse. Qui l'opprime en la narguant.
Mais sa peur de la révolution et du Grand Partage Mondial est plus grande.
FAUX ANARCHISTES ET FAUX TROTSKYSTES
VRAIS DÉFENSEURS DES HIÉRARCHIES DES SALAIRES
Je savais depuis 1993 et des discussions avec des responsables du SO CNT parisien lors de l'église Saint-Bernard que ces GENS-LA préféraient LEURS GROS SALAIRES plutôt que la révolution.
Ce mouvement, 17 ans plus tard vient OUVRIR les yeux des camarades restés naïfs.
La question du pouvoir est posée, la QUESTION DU SALAIRE UNIQUE est posée, la question de la REVOLUTION ANTI-FORMOISE est posée !!!
Quant une petite crapule stalino-fasciste tel que le militant (responsables ?) de l'ARS Brochot vient me TRAITER - comme à la grande époque des étrons stalinistes - de "raciste", ce dont il s'agit, c'est de la HAINE de la classe formoise contre l'égalitarisme, la haine de ces possesseurs de leur misérable capital humain commercialisable contre ceux qui veulent METTRE A BAS LA SPOLIATION !

A.L. :" Mais au lieu de représenter une alternative socialiste pour les travailleurs qui poursuivent la lutte contre les coupes sociales, ils ont soit fui pour se mettre à l'abri soit ils ont prêché la capitulation à la vue de la première grève sérieuse.
YT : Mais non ! Ce n'est pas ce qui s'est passé. Les plus staliniens d'entre eux se sont acharnés - aux cris de "Grève Générale" à prétendre réussir à FAIRE CÉDER SARKOZY.
Faire céder Sarkozy .... sans que celui ne quitte le pouvoir !!!

Leur sabotage, ce n'était pas la CAPITULATION, c'était leur REFUS DE MOBILISER LES PAUVRES sur la question du CHÔMAGE. sur la question du "DEHORS SARKOZY" !
A.L. :"C’est notamment le cas de deux groupes au sein du NPA, Tendance Claire et Prométhée. Ces groupes avaient critiqué l’année dernière la CGT lorsque celle-ci avait isolé les grèves dans l’industrie automobile et tandis qu'elle préparait en décembre dernier son 49ème congrès. Ils réclamaient la formation de syndicats plus combatifs et davantage de grèves. (« France : le NPA tente de canaliser le mécontentement contre les syndicats »)
Tendance Claire, une tendance au sein du NPA et affiliée au Parti des Travailleurs socialistes argentin (PTS), promeut soi-disant un « syndicalisme de classe » et le besoin d’un « parti anticapitaliste révolutionnaire. »
saut
YT : Ces gens sont des FORMOIS RADICAUX. Leur ligne d'unité combative de la classe formoise en défense de ses privilèges (incluant les pilotes d'avion et aux gangsters consuméristes aggravés)..... est compatible avec l'actuelle ligne de la direction du NPA.
A.L. :" Elle a publié le 3 août un communiqué déclarant qu’en septembre elle n’avait « qu’un seul objectif : la grève générale pour obtenir le retrait de la réforme des retraites. » C’est toutefois le dernier communiqué qu’elle a publié.
YT : Précisément. La Ligne Claire est UN NAUFRAGE ABSOLU. Exciter de naïfs jeunes militants avait pu fonctionner dans la période précédente. L'approche de la révolution les a rendu muets. Comme sont muets les militants de la LTF depuis .... septembre....!!!
A.L. :"Une fois que les grèves ont commencé, en septembre et en octobre, Tendance Claire s'est prudemment tenue à l'écart. Tendance Claire n’avait rien à dire aux travailleurs en quête d’une perspective politique pour la lutte contre les coupes de Sarkozy, ni pour aider la lutte en organisant une grève générale contre Sarkozy.
YT : Mais non : "la grève générale" quand 5 millions (au moins) de travailleurs exploités sont .... au chômage est  .... logiquement un combat de PRIVILÉGIÉS...
La question c'était l'organisation PRIORITAIRE DES CHÔMEURS ! et des jeunes des quartiers pauvres.
A.L. :"Mais à côté du groupe Prométhée, Tendance Claire semble audacieuse. Après avoir déclaré que son objectif était d’« affirmer et [de] défendre, en toutes circonstances, l’indépendance du prolétariat vis-à-vis de la bourgeoisie, » le site internet de Prométhée a cessé au mois de mai la publication de déclarations politiques.
YT : Même réflexion. Ils sont aux abonnés absents. Comme tous les clowns bavards des périodes 'tranquilles" de la lutte des classes.
A.L. :"Il est impossible de dire si c'est le manque de sérieux politique ou la lâcheté politique qui a joué le plus grand rôle dans le fait que ces groupes incroyablement « révolutionnaires » n’ont pas fait le moindre commentaire sur la grève la plus effective des travailleurs à l’encontre de la présidence de Sarkozy.
YT : Ici, ce sera vous Alex Lantier qui devrez, un jour, relire ces lignes pour remarquer - a posteriori - que votre "naïveté" sur ces gens était proportionnelle à votre croyance archaïque, à l'automne 2010, en une "classe ouvrière". Croyance aussi archaïque que la croyance en un "Tiers Etat" ... à l'automne 1793
A.L. :" Mais il existe une logique politique objective à leur capitulation.
Leur perspective consistant à exercer une pression sur les syndicats ou à revitaliser une activité de type syndical a fait faillite. Sarkozy a clairement fait savoir qu’il ne donnera son accord à rien d'autre qu'à des coupes sociales massives.
YT : pas une logique "politique" mais une logique SOCIALE : Elle consistait à obtenir le maximum de MIETTES coloniales de la part de la bourgeoisie. Et celle-ci NE VEUT PLUS ! Elle fait travailler les mingongs chinois pour 20 centimes de l'heure, les travailleurs de Kienké pour 50 euros par mois, payés par leur patront esclavagiste Bolloré... Pourquoi engraisser les Français ?
A.L. :" comme l’expliquait le World Socialist Web Site la tâche à laquelle sont confrontés les travailleurs est de défendre les travailleurs engagés dans les grèves en cours et de lutter pour l’organisation de grèves politiques pour renverser le gouvernement Sarkozy.
YT : "renverser Sarkozy" ? Oui, Alex Lantier, mais à la condition que votre groupe comprenne quelles sont les forces politiques et sociales à l'oeuvre. QUI en France a intérêt à faire UNE REVOLUTION qui donnera 1000 euros par mois aux plus de 14 ans et 500 euros aux plus jeunes ? QUI ?
A.L. :"Ceci préparera le terrain pour une lutte visant à mettre en place un gouvernement ouvrier appliquant une politique socialiste.
YT : Non ! C'est FINI ! Il n'y aura PLUS de "politiques socialistes". L'heure est au PARTAGE EGALITARISTE : déchirons les DIPLÔMES !
A.L. :"L’orientation de ces « critiques » anarchistes des syndicats est cependant tout à fait différente. Ceux qui disaient qu’il fallait avoir le courage de continuer, ont publié cyniquement des leçons à donner aux travailleurs sur la manière de tenir des réunions, alors même qu'ils décourageaient toute lutte qui conduirait à une confrontation avec Sarkozy.
YT : Ce n'est même pas VRAI. Je serais TRES CURIEUX de connaitre UN SEUL EXEMPLE en France d'une TENTATIVE faite par des anarchistes (minoritaires) qui auraient tenté de CONSTRUIRE LA DELEGATION REVOCABLE (Un délégué pour 25 délégateurs, responsable à chaque seconde devant ses délégateurs) !!!
A.L. :" Le Courant communiste international (CCI) a publié un numéro de sa publication Révolution Internationale consacrée à la question « Comment prendre nos luttes en main » L’éditorial a souligné : « Tout le monde sent bien qu’il manque à ce mouvement ‘quelque chose’. Ce ‘quelque chose’, c’est la prise en main des luttes par les travailleurs eux-mêmes. »
YT : Un constat lucide !
A.L. :"Pour un marxiste, cela implique une lutte politique sans merci pour que les travailleurs rompent avec les syndicats et leurs partis petits bourgeois de « gauche » corrompus en vue de renverser le gouvernement Sarkozy.
saut deligne
YT : Mais non ! Vous êtes resté sur le premier livres de Trorsky sur la Révolution de 1917. Ce sont des FORMOIS. La moyenne et la haute formoisie !!!
A.L. :"Pour le CCI – un groupe hostile à la théorie léniniste du parti révolutionnaire en tant que direction politique du prolétariat – la question était de « tenter de s’auto-organiser en assemblées générales souveraines et non syndicales. »
Pour aider ses lecteurs à comprendre cette différence, le CCI a reproduit un texte de la Confédération nationale du travail (CNT) intitulé « Comment lutter ? Par une résistance populaire autonome. » Le CCI a publié cette déclaration le 20 octobre alors que la grève dans le secteur pétrolier était en cours et cinq jours après que la police a pour la première fois cassé un blocage des travailleurs au dépôt pétrolier de Fos.

YT : Il ne s'agit pas de tracer un TRAIT entre les AG qui seraient syndicales et celles qui ne le seraient pas. Il s'agit d'en finir avec les AG de magouilleurs. Ce sont des SOVIETS qu'il faut construire. et donc réunir des groupes de 25 personnes qui - par un accord minimum - désignent UN DELEGUE REVOCABLE. Et les AG de magouilleurs doivent devenir des REUNIONS DE DELEGUES DE BASE.
Puis des REUNIONS DE DELEGUES DE CONSEILS. (Chaque délégué réprésentant 25 fois 25 personnes).
A.L. :"Critiquant d’autres syndicats pour ne vouloir que « le maintien de la paix sociale, » la CNT a ajouté, « La raison en est simple : ils sont inféodés au Pouvoir, leurs staffs en sont même un rouage : comités d’entreprise, conseils d’administration, co-gestion de l’assurance maladie, des caisses de retraites, des prud’hommes, de diverses mutuelles, fortes subventions directes reçues aux titres les plus divers (formation syndicale, congrès…) sans oublier l’argent de la corruption (celui des caisses noires de l’UIMM par exemple) etc. »
Néanmoins, elle a continué en proposant les mêmes activités que les syndicats traditionnels dont elle vient tout juste de décrire le rôle de rouage de l’appareil d’Etat.
saut deligne
YT : Quand la CNT défendra les pauvres, le salaire unique et la délégation révocable.... il pleuvra des briques !!!
A.L. :"Elle a appelé à l’organisation d’assemblées « où nous devons nous laisser le temps de débattre pour arriver à prendre des décisions, décisions qui doivent être l’expression propre et consciente des personnes en lutte. » Elle a suggéré des « cortèges tintamarres un peu partout, » et le déploiement de « banderoles sur des lieux visibles. »

YT : Les "tintamarres, pour les gens cultivés, ce sont les manifestations de bourgeoises chiliennes de 1973. Les moins cultivés des anarchistes n'ont qu'à regarder le film "Mon Ami Machuca" et cesser d'imiter les clowns du NPA qui nous bassinent depuis des années avec leurs grotesques "tintamarres" (DANS LES QUARTIERS BOURGEOIS) quand ils s'opposent à la délégation révocable , à la priorité à la lutte anti-chômage et aux manifestations dans les quartiers pauvres !
A.L. :"De tels projets font preuve non seulement d’un remarquable manque de solidarité – ne se préoccupant aucunement de la défense des travailleurs pétroliers contre les assauts des briseurs de grève – mais d’un mépris profond pour une lutte politique contre Sarkozy.
saut deligne
YT : Le manque de "solidarité" ce n'est pas envers les PRIVILEGIES du pétrole qui travaillent pour l'entreprise GANGSTER Total-Elf sans qu'on n'ait beaucoup d'écho de leur soutien aux victimes africaines de leur entreprise.... ce n'est pas envers ceux qui se sont ENGRAISSSE sur les miettes coloniales....
Le manque de solidarité c'est l'absence d'un MOT D'ORDRE UNIQUE "1000 EUROS POUR TOUS" !
A.L. :"En fait, le CCI a décidé de montrer clairement qu’il pensait que la grève dans le secteur pétrolier était de fait une très mauvaise idée.

YT : Ça, c'est parfaitement vrai. Et ceux qui disent - comme vous Alex Lantier - le contraire sont des démagogues ou des idiots en politique.
Le mouvement grandissait de jour en jour AVANT les blocages et les prétendues grèves "stratégiques". Celui qui ne voit toujours pas ça est un MYOPE qui ne comprend RIEN à la LUTTE DES CLASSES !

dimanche 17 octobre 2010


Essence : Béatrice n'est pas contente ! (Jules Durand revient, Franklin sauve la bourgeoisie capitaliste)

A.L. :"Sous le titre: « Bloquer les raffineries: une arme à double tranchant ,» le CCI reprend les arguments du gouvernement Sarkozy contre la grève dans le secteur pétrolier, en expliquant que : « les travailleurs subissent au quotidien les difficultés pour trouver de l’essence et se rendre au boulot. »
YT : Ca c'est culotté !!! L'argument opposé aux CCI est misérable et scandaleux. Il est EVIDENT que les premiers travailleurs à subir la lutte aventuriste des néo-staliniens furent les secteurs les plus fragiles. Argumenter par un prétendu "accord" avec Sarkozy est minable.
A.L. :"Le CCI ajoute qu’en conséquence « la paralysie des transports…risque de diviser, de rompre cette dynamique, d’aller à l’encontre de la nécessaire extension massive des luttes. »
YT : C'est exactement ce qui s'est passé. Et, sur ce point, ce sont les CCI qui ont raison contre vous, Alex Lantier. La chute du stalinisme s'est produite en RDA avec des MANIFESTATIONS HEBDOMADAIRES. Allez vous les accuser d'être des sarkozystes !!???!
A.L. :"En se faisant l’écho docile du gouvernement Sarkozy, le CCI n’oublie qu’un détail : les grèves étaient extrêmement populaires et la tâche était de gagner le soutien de vastes sections de la classe ouvrière pour le mouvement de grève – et pas de les décourager.
YT : C'est FAUX. Les travailleurs SUBISSAIENT cet aspect du mouvement et MENTAIENT aux journalistes pour ne pas être des JAUNES. Mais ils auraient préféré UNE AUTRE FORME DE LUTTE (transports gratuits, essence gratuite non bloquée etc...)
A.L. :"S'il avait fait preuve d'une plus grande honnêteté à reconnaître la logique de ses arguments, le CCI aurait argumenté contre n’importe quelle grève.
YT : Nouvel argument misérable et scandaleux. De plus, vous confondez (volontairement) les grèves qui dérangent le patron et les grèves qui dérangent le public. Quand LIP produisait et vendait, il dérangeaient les patrons en PRENANT DES RISQUES; Quand les privilégiés de la SNCF BLOQUENT les TRAINS au lieu de METTRE LES TRANSPORTS GRATUITS, ils sont des PLEUTRES qui exigent des miettes en s'en prenant au PUBLIC !!! Et vous les défendez ! Réflexe FORMOIS !
A.L. :"Etant donné que les grévistes gênent toujours les usagers des entreprises contre lesquelles ils débrayent, ils courent le risque d’être critiqués par les médias et de rencontrer une certaine opposition.

YT : Faux ! Les producteurs de nouilles ne dérangent AUCUN public !!!
A.L. :" Alors que le gouvernement Sarkozy paniquait à la vue de la propagation de la pénurie de carburants, le CCI a de façon optimiste informé ses lecteurs que les « ouvriers ne pouvaient plus bloquer leur usine et faire plier leur patron. »

YT : Si c'est le cas, la réalité aura prouvé une fois de plus leur bêtise.... mais .... ce n'était pas le cas. Dès que les néo-stals bloquèrent, Sarkozy SUT QU'IL ETAIT SAUVE !
SAUVER SARKOZY EN BLOQUANT L'ESSENCE !
A.L. :" Le CCI a précisé qu’aujourd’hui, « le contexte [était] totalement différent. »
YT : Alex Lantier vous êtes de mauvaise foi.


A.L. :"Les travailleurs « n’affrontent pas ‘leur’ patron mais LE capital et, surtout, toute la puissance de son Etat. »
La conclusion en est que les travailleurs devraient organiser davantage de réunions pour promouvoir la « dynamique d’extension qui seule fait vraiment peur à la bourgeoisie. »
Ces affirmations mettent au grand jour le charlatanisme droitier des partis de « gauche » et de leurs divers satellites. Leurs obscures différences terminologiques dissimulent la nécessité d’une lutte politique pour le renversement du gouvernement tandis qu'ils découragent la lutte et dispersent l’énergie des travailleurs dans des protestations bruyantes et infructueuses qui ne sont pas fondamentalement différentes de celles organisées par la CGT. Ces partis sont tout simplement le flanc de gauche de l’Etat et de sa politique d’austérité.

Mercredi 10 Novembre 2010

YT : Alex Lantier vous êtes de mauvaise foi et votre phrase"Les travailleurs « n’affrontent pas ‘leur’ patron mais LE capital et, surtout, toute la puissance de son Etat. »
La conclusion en est que les travailleurs devraient organiser davantage de réunions pour promouvoir la « dynamique d’extension qui seule fait vraiment peur à la bourgeoisie. »
Ces affirmations mettent au grand jour le charlatanisme droitier des partis de « gauche » et de leurs divers satellites." :prouve qu'il existe encore une composante corporatiste formoisie dans votre prise de position politique. Même Lénine qui ne voyait que l' "aristocratie ouvrière" et ne voyait pas la FORMOISIE combattrait votre position.
V.I. Lénine VOUS APPELERAIT UN ÉCONOMISTE. (confer le livre "Que Faire")
C'est une vision d'"économiste" qui vous fait croire en l'utilité de bloquer l'économie.
En l'occurence, c'est la QUESTION DU POUVOIR QUI EST POSEE.
En conséquence de quoi, il ne s'agit PLUS de FAIRE CEDER SARKOZY et donc il s'agit de CONSTRUIRE UNE PYRAMIDE DE DELEGUES REVOCABLES POUR CHASSER SARKOZY !
Et cela, vous ne l'avez pas vu.




=

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire