Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 16 novembre 2010

Choléra : 1110 MORTS EN HAITI. "Troupes de l'ONU Dehors de Haïti ! Impérialistes, nettoyez votre pourriture, soignez l'épidémie importée, payez les droits ancestraux et .... déguerpissez !!!"

Sur le mur de Claude Ribbe, je découvre l'information :
Choléra : des Haïtiens réclament le départ des casques bleus népalais


PORT-AU-PRINCE, Haïti - Des manifestants qui blâment les casques bleus népalais pour l'épidémie de choléra en Haïti ont marché, vendredi, vers leur base pour demander que les soldats quittent le pays.
Des manifestants portant des branches d'arbre et des pancartes anti-ONU ont marché de la ville de Mirebalais, dans le plateau central, jusqu'aux barrières de la base des casques bleus située à plusieurs kilomètres de là, en amont de la rivière Artibonite, un cours d'eau identifié par les autorités comme un vecteur de l'infection.
Les protestataires ont scandé des slogans réclamant le départ des casques bleus népalais. Les soldats népalais et les autres casques bleus de la base sont restés à l'intérieur.
Vendredi matin, l'épidémie de choléra avait fait au moins 330 morts et conduit à l'hospitalisation de plus de 4700 personnes, selon Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA).
Les experts ne sont pas encore parvenus à identifier l'origine de l'épidémie, mais plusieurs estiment que la maladie est probablement venue d'ailleurs. Jusqu'à ce mois-ci, aucun cas de choléra n'avait été diagnostiqué en Haïti depuis le milieu du 20e siècle, a indiqué Claire-Lise Chaignant, chef du groupe de travail chargé du contrôle du choléra à l'Organisation mondiale de la santé. (...)
Je m'associe au cri de colère en publiant un commentaire sur le mur de Claude Ribbe

Yanick Toutain
‎"La MINUSTAH avait initialement répondu aux rumeurs dans un communiqué diffusé mardi, affirmant que les mesures sanitaires autour de la base étaient conformes aux normes établies par l'Agence américaine de protection environnementale et le...s Nations unies.

Mais quand des journalistes de l'Associated Press se sont rendus à la base mercredi, ils ont vu des tuyaux ouverts et fendus à l'arrière du bâtiment, où des enquêteurs de l'ONU récoltaient des échantillons. Les journalistes ont senti une forte odeur d'excréments et ont vu qu'un tuyau sortant d'une fosse septique déversait un liquide noir malodorant en direction de la rivière."

La bourgeoisie mondiale pourrit tout ce qu'elle touche !
Dehors !

TROUPES IMPÉRIALISTES DE L'ONU DEHORS !!!!
NI "L'EUFOR CONTRE LE FAIBLE"
ni troupes d'occupation en Haïti !!!

PAYONS AUX HAITIENS LES DROITS D'AUTEUR ANCESTRAUX !
1000 EUROS PAR MOIS POUR TOUS LES HAITIENS (à partir de 14 ans, 500 euros avant)

La source de la productivité ce n'est pas le travail, ni le capital, ni l'organisation, ni l'innovation actuelle, c'est l'accumulation de la PRODUCTIVITÉ HISTORIQUE
-langage
-chiffres
-chasse pêche cueillette
-agriculture
etc...
chaque Terrien doit recevoir 1000 euros par mois en paiement des innovations de ses ancêtres
.
Il y a 6 minutes ·


Plus récement, Claude Ribbe ajoutait
Claude Ribbe J'étais en Haïti au moment du déclenchement de l'épidémie. J'ai vu, par hasard, des dizaines de blindés de la Minustah cachés dans une base à Jérémie, bourgade pacifique s'il en est. Le choléra n'est pas venu en Haïti tout seul. La Minustah n'a rien à faire dans ce pays qui n'a pas à subir une occupation étrangère uniquement destinée à réprimer les opposants au coup d'Etat de 2004 et à rendre respectable une élection d'où les principaux candidats ont été exclus.

En complément, quant au Népal, je viens de déposer sur le mur de Claude Ribbe un deuxième commentaire.
Yanick Toutain
Si une Internationale égalitariste existait (qui réclamerait 1000 euros pour tous les Terriens, pour tous les Népalais, pour tous les Haïtiens) elle irait demander des comptes aux pseudo-communistes du Népal associés à la mascarade de la C...onstituante.

En particulier au Premier Ministre

====

Madhav Kumar Nepal, en népalais माधवकुमार नेपाल, né le 12 mars 1953, est un homme politique népalais, Premier ministre depuis le 23 mai 2009. Il a été secrétaire général du Parti communiste du Népal (marxiste-léniniste unifié) pendant quinze ans.


===

Voir de tels gens "de gauche" jouer, en Haïti, leur rôle de pistoleros des gangsters impérialistes n'a rien de surprenant.

J'écrivais, (30 janvier 2010) au sujet du Népal


===



Il me semble que les maoïstes de gauches étaient les alliés honnêtes des forces égalitaristes. Des forces petites-formoises comme étaient petites-bourgeoises les forces qui soutenaient Robespierre, en alliance avec les proto-babouvistes de 1793.

Les maoistes de droite n’étaient que des gangsters formois tentant de mater la moyenne et la haute formoisie pour empêcher que leurs excès ne sonne le glas de la « reconnaissance des qualifications acquises ».

On retrouve de ces sortes de maoistes de droite au Népal actuellement.

Ils sont prêts à tous les compromis pour empêcher l’émergence d’une véritable volonté populaire.

A ce propos : la révocabilité permanente des délégués et la formation de véritables soviets est un critère fondamental de distinction des uns et des autres.

Idem quant à la possibilité de quelconque compromis cyniques avec les forces impérialistes.

===

Il faudrait organiser à Katmandou un rassemblement de soutien aux Haïtiens victimes.

Un rassemblement "ONU- NEPAL TROOPS ! GO HOME !

STOP THE CRIMINAL PLAGUE !

STOP THE CRIMINAL INVASION !

Et en commençant par trouver le contact avec des blogueurs népalais.

Anglophones, à vos claviers






POST SCRIPTUM 17/11/2010 J'ai actualisé le "330" de hier 16/11 en fonction des nouvelles données disponibles. Il faut ajouter 2 morts par balles assassinés par l'ONU ainsi que un mort du choléra de l'autre côté de la frontière à St Domingue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire