Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 2 novembre 2010

L'impudeur colonialiste du corrompu : Il ose téléphoner publiquement aux trois pantins Pétain-Laval

Lorsque j'écrivais, hier lundi, les deux couplets de ma nouvelle chanson "Le Corrompu", il était 18h passées.....

Trois candidats en Ivoire
Pour maintenir le système
Élections sans histoires
Un dimanche comme je les aime
Troupes françaises en Afrique Seront perpétuées
Mandela tient la trique
Staliniens pour aider



.... j'ignorais que peu avant midi, le même jour, six heures auparavant, le Corrompu avait fait étalage de son soutien alternatif et concomitant aux trois marionnettes de la France à Fric.
C'est sur le site Abidjan/net que je découvre l'information.

=Après la présidentielle du 31 octobre 2010 - Sarkozy félicite Gbagbo, Bédié et Ado
Coups de fil au sommet. Le président français a téléphoné, lundi 1er octobre 2010, aux environs de 11h 30, aux trois principaux candidats à la présidentielle qui s’est tenue le 31 octobre 2010 en Côte d’Ivoire. Nicolas Sarkozy a appelé Gbagbo, Bédié et Ado pour les féliciter du « bon déroulement » du scrutin présidentiel sur l’ensemble du territoire ivoirien, informe un communiqué de l’Elysée. Le numéro 1 français a encouragé les trois leaders ivoiriens à « continuer d'agir avec le même sens des responsabilités jusqu'au terme du processus électoral », indique le texte. Qui précise que M. Sarkorzy a réitéré le soutien de la France aux efforts internationaux visant à aider la Côte d'Ivoire à retrouver durablement la paix, l'unité et la prospérité. Cela illustre de l’attachement du peuple ivoirien à la démocratie et son inspiration à la paix, a-t-il soutenu.

=
Trop drôle !

Entre le Pétain désobéissant et rétif Laurent Gbagbo, le Laval-FMI Alassane Ouattara et la roue de secours Henri Konan Bédié, le fusil à répétition de la France à fric possède plusieurs balles dans son viseur.
Trois balles pour assassiner les Africains qui oseraient réclamer "1000 euros pour tous les Terriens"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire