Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 3 novembre 2010

Réaliste ou idéaliste, matérialiste ou idéaliste : Les sens triviaux et scientifiques. Comment les réactionnaires embrouillent le langage (Un commentaire sur Rue89)

Sur le site Rue89, dans un débat sous l'article
A LA UNE

Etats-Unis : les démocrates sauvent les meubles au Sénat


+
deux riverains s'opposent sur les termes "idéaliste" et "réaliste". Je pose, en réponse, une mise au point. (avec plein de liens de référence)

+

Portrait de Nemed
à yalienx Portrait de yalienx De Nemed
. | 12H31 | 03/11/2010 | Permalien
Je suis réaliste, pas idéaliste.



Portrait de yalienx
à Nemed Portrait de Nemed De yalienx
12H39 | 03/11/2010 | Permalien
Sans doute, sans doute. Disons qu'il faudra que je me replonge dans la lecture de mon dictionnaire pour bien revoir les définitions des termes idéalistes et réalistes alors !

Portrait de Yanick Toutain
Humain sur Terre | 19H43 | 03/11/2010 | Permalien

Bonjour
En langage "trivial", l'idéaliste a un idéal. Il est fréquemment militant rebelle, révolutionnaire - s'il est scientifique et ne tombe pas dans la naïveté ignare de l'humanitarisme.
De même, le prétendu RÉALISTE n'est qu'un réactionnaire, partisan du monde tel qu'il est. Une victime de sa PATHOLOGIE CONSUMÉRISTE qui cherche à toujours plus accumuler, toujours plus consommer.
Il est partisan des 4x4, des frontières, de l'occupation coloniale de l'Afrique et de la publicité.
Il prétend être réaliste ET libéral.
Quand il est l'exact CONTRAIRE de ces définitions !
Il croit pouvoir DETRUIRE la TERRE impunément. Sans que le jeunesse ne vienne JAMAIS lui demander des comptes !!!!
Le "réaliste" ne voit PAS les 200 milliards de tonnes du COUVERCLE CARBONE au-dessus de nos têtes, il pense que Al Qaida n'a de rapport avec la CIA que chez les "complotistes", il pense que Nicolas Sarkozy est intelligent et que s'il est allé en vacances à Malte, c''est en vérifiant préalablement que Vincent Bolloré n' "avait pas de commandes publiques"....
le réaliste - s'il est de gauche - pense que les jeunes (les gamins) sont responsables de l'échec de la mobilisation.
S'il est de droite il pense que nous "ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde".
Et les deux réalistes s'accordent pour applaudir
- Manuel Valls
- Eric Besson
- Claude Allègre
- Frédéric Mitterrand
- Bernard Kouchner
Le réaliste, s'il est cynique et chroniqueur de journaux bourgeois avouera tranquillement que Besancenot et Mélenchon sont les idiots utiles de Sarkozy et que grâce à eux.... le "pire" a été évité.
Celui-là est RÉALISTE et lucide !
En philosophie, le réaliste est un matérialiste .
Il pense que Pythagore (qu'il appelle de son véritable nom Puthagoras) a raison en considérant que dans la nature, seuls les nombres entiers existent.
Il pense, après Democritos, Epicuros et Titus Lucretius (Democrite, Epicure et Lucrèce) que tout est CASSABLE sauf les particules ultimes, les atomos.
Le réaliste (matérialiste) fait la différence entre les atomOs des Grecs et les atomEs du 19° siècle.
Des "atomEs" dont le nom fut déterminé pas l'arrogance et la présomption de "savants" ayant prétendu avoir atteint la dernière particule.
Sans réfléchir au fait qu'elle devait se trouver A L'INTÉRIEUR des photons, en tant que briques des photons.
Le réaliste pense que la science se résume à :
1° Un évènement (explosion d'étoile, brûlure par une bougie, la bataille de Waterloo)
2° Un signal qui voyage en un certain temps sur une certaine distance (un TROUPEAU de photons voyageant de l'étoile jusqu'aux aux yeux de l'astronome, un signal chimique et bio-électrique qui va du doigt brulé jusqu'au cerveau du maladroit, un cavalier sur un cheval ou un signal visuel transmis avec le télégraphe Chappe.)
3° Un récepteur qui REÇOIT le signal.
Et qui ne connait - en terme perceptif - que cette RÉCEPTION d'un SIGNAL PASSE.
L'idéaliste est un crétin (un fou) qui prétend que 1° et 2° n'existent pas.
On lira avec profit les âneries de l'évêque Berkeley sur ce sujet.
On a une variété prétendument intermédiaire entre le réaliste-matérialiste et l'idéaliste en la personne du prétendu EMPIRISTE. (ou empirio-criticiste)
Cet hurluberlu (du type Mach, Poincaré ou de leur élève conjoint Albert Einstein) prétend que 1° n'existe pas .... mais que 2° ..... existe peut-être, sans doute, possiblement, réellement, éventuellement etc.......
La conséquence des fariboles de ce groupe est la CROYANCE dans le fait que la science serait une LIBRE INVENTION;
Alors que les réalistes-matérialistes considèrent sagement que la SCIENCE est une DÉCOUVERTE.


J'attends encore la présentation des excuses de la COMMERÇANTE-MENDIANTE de la secte étasunienne de l'ARMEE DU SALUT à qui j'avais expliqué que l'acharnement des réactionnaires à UTILISER le TERME "MATÉRIALISTE" pour les individus atteints de "pathologie consumériste".... était un TRUCAGE postérieur à la Commune de Paris et avait pour but de mener UN COMBAT PSYCHOLOGIQUE contre les ADVERSAIRES DE LA BIGOTERIE des CALOTINS...
+

+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire