Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 23 septembre 2010

La très réformiste CGT-Le Havre envoie un groupe ultra-minoritaire faire les clowns sur les voies ferrées pour pouvoir hurler à la "provocation policière". Ou comment masquer le refus de préparer le renversement de Sarkozy !



  • Denis  On 23 septembre 2010 at 19 h 56 min
    http://www.lepost.fr/article/2010/09/23/2233975_reforme-des-retraites-provocations-policieres-au-havre.html
    c’était au Havre cette après-midi ….des suites de la belle (très) manif’ de ce matin…la suite demain.Et chez vous?

    (allez voir les photos : on y voit de paisibles robocop (au service d'une bourgeoisie heureuse de participer aux clowneries des cow-boys de la CGT locale) pousser sans brutalités excessives un groupe utra-minoritaires (après que les 40 000 manifestants soient rentrés dans leurs pénates sans proposition de construction de délégués révocables !!!)




    • Yanick Toutain  On 23 septembre 2010 at 21 h 59 min
      J’ai débattu, ce midi, sur la place de l’Hôtel de Ville du Havre, avec le responsable CGT qu’on voit sur les photos (avec une barbe blanche)
      Il est CONTRE la délégation révocable, CONTRE les coordinations, CONTRE le combat pour soutenir la revendication du SMIC pour nos cousins africains travaillant pour Bolloré ( il ose prétendre que l’important c’est le SMIC en France à 1500 euros)
      Il est CONTRE le fait que les syndicats français réclament « Troupes Françaises Hors d’Afrique ».
      Argument : « C’est politique et les syndicats ne peuvent pas réclamer ça ».
      Et …. il est parti à ce moment là.
      Rien à en tirer…
      Pas étonnant qu’il aille faire le « cow-boy » l’après-midi sur les rails de la gare avec les anciens militants LCR que j’identifie sur la photo.
      On y voit par ailleurs les militants SUD-étudiant et quelques-uns des étudiants qui se réunissaient à la (tragiquement maigrelette) Assemblée générale étudiante l’après-midi. (TRENTE participants (30 !!!)
      Lors de cette AG, ils s’y opposèrent à la proposition de Julie Amadis de prioriser l’intervention en direction des quartiers pauvres de la ville.
      Ils ENVISAGENT, – ils acceptent enfin après des années de refus – dans plusieurs semaines un PETIT quelque chose … mais ne VOIENT pas quoi faire.
      Julie Amadis a proposé d’organiser RAPIDEMENT un débat dans l’ »Atrium » à Caucriauville. (Sorte de « foyer municipal pour jeunes »)
      Refus.
      Et ils se sont prononcés CONTRE la mise en place immédiate de la DÉLÉGATION RÉVOCABLE.
      Jouer aux cow-boys avec la (très réformiste) direction CGT locale en faisant les clowns sur les voies ferrées est parfaitement compatible avec un réformisme vain. C’en est même le complément indispensable.



POST SCRIPTUM 0924 19:53 (J'ajoute un commentaire sur Plume de Presse)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire