Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 1 octobre 2010

Sarkozy nous joue le pipeau de la partition chantée par Luc Ferry : détruire l'éducation pour le confort des Bolloré-Bettencourt

Juan de Sarkofrance détaille l'imposture sarkozyste du budget 2011...

vendredi 1 octobre 2010

Fiscalité : le story-telling « historique » de Nicolas Sarkozy



Je pose un commentaire
La "racaille du bas" dont parle - péjorativement - Mousse, sont (et a minima) ont été (d'abord) les victimes d'un système scolaire obsolète dont la fonction est devenue principalement de fabriquer des "bourricots sarkozystes".
Je vois de près l'évolution des programmes et des critères de recrutement.
Et donc la "qualité" (in)humaine des fonctionnaires recrutés.
Avec un pourcentage de racistes avérés avant même d'entrer dans une classe en responsabilité (ils on fait deux fois une semaine en stage d'observation l'an passé et ont réussi à plaire aux jurés)
Je suis bien placé pour savoir que "la racaille" si elle a été brutalisée par des enseignants qui n'en ont que le titre, elle n'aura pas pu se plaindre... Je suis bien placé pour connaître de près la hiérarchie sarkozyste de l'Education Nationale (La brute soutient la brute sur Youtube).
Pour avoir tenté de protester aux violences subies par les petits Kevin et Luciano, je fus convoqué dans un commissariat.
Les plaignantes (une des brutes et sa protectrice) ayant tenté d'ester en justice "diffamation" .... se retrouvèrent dépitées quand la "justice".... n'alla pas plus loin .... de crainte que le Conseil de l'Europe (anti-fessées) n'aillent mettre son nez dans l'école de Sarkozy.

La violence scolaire qu'ont subi vos "racailles" ce sont les viols, les meurtres et les scènes de cannibalisme contenus dans les "traditionnels" contes barbares dont se délectaient les bénéficiaires du Code Noir de la cour de Louis 14...
Cette violence est AU PROGRAMME de toutes les classes de maternelle....
Petit Chaperon Rouge, Hans et Gretel et autres contes gores sont devenus banalisés pour ces inhumains qui "pédagogisent"....
Ils ont laissé les "assistants pédagogiques" remplacer les postes statutaires...
Des SOUS-INSTITS officient maintenant.
Un peu plus de 500 euros pour des horaires de profs (ils sont "à mi-temps") et donc ils n'auraient "pas de préparation"...

mais il fallait bien cela - des sous-enseignants, sous payés -pour "lutter contre la dette"
Dans un texte de 2008...
Quand Luc Ferry traitait Xavier Darcos de joueur de PIPEAU (par anticipation) (Un texte de Monsyte) que ce commentaire m'incite à rééditer, je rapportais les propos de Luc Ferry tenus en 2006.
Propso qui éclairent singulièrement le point 7 de la liste de Juan
7. Le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, l'un des rares totems sarkozyens ayant survécu à l'épreuve de la réalité, concernera essentiellement l'Education nationale (16 000 postes supprimés), la Défense (8000 postes), le fisc (3000 postes) et ... le ministère de l'Intérieur (1600 postes).
==
Des propos "prémonitoires" de Luc Ferry :
"Pour la faire baisser [la dette de la France] , il y a trois priorités auxquelles il faut s'attaquer : les 35 heures, la retraite à soixante ans et le nombre de fonctionnaires. A l'école, par exemple, on nous dit qu'il faut mettre devant les élèves tous les enseignants sans classe. C'est du pipeau ! En vérité, ils sont à peine 800 dans ce cas-là. On pourrait alors ne pas remplacer tous les profs qui partiront à la retraite dans les années qui viennent. Mais la conséquence, ce sera plus d'élèves par classe. Et cela, aucun Français ne l'accepterait. Il n'y a qu'une solution : réduire l'horaire élèves en supprimant des options et augmenter l'horaire profs ! Je souhaite bonne chance à celui qui pourra prendre une telle mesure... (Luc Ferry 3 avril 2006)
Le sort des petits enfants des classes, ces barbares s'en contrefichent.
La richesse de leurs corrupteurs principaux provient de la mort (INED 2005) de 3 millions de bébés africains (1 pour 10 naissances) chaque année... Le sort de la jeunesse, qu'elle soit terrienne, de France ou d'Afrique, est un milliard de fois moins important que le poids de la valise de billet que leur versera la prochaine Bettencourt ou le luxe du yacht que le prochain Vincent Bolloré leur "prêtera" en remerciement de la perpétuation définitive de l'occupation militaire de l'Afrique - seul moyen de maintenir au pouvoir les Biya, les Bongo pères et fils, les Sassou N Guesso, les "exécuteur Déby"*, les Gbagbo ... tous Pétain, tous les Laval qui perpétuent les SALAIRES à 50 euros par mois.
La campagne (réformiste) que je proposais ce matin sur le site du Figaro (commentaire "refusé censuré) qui consistait à instaurer une "une loi contre l'esclavage international" (Esclavage en Afrique : Un commentaire "refusé" par le Figaro (ou les fascistes criminels sont aidés depuis la France)) ne risque pas d'être soutenue par la gauche. C'est un gauche colonialiste qui touche au bassinet. La petite épicerie Jospin que dénonçait Vershave ne fait que complèter les supermarchés de la corruption des éléphants PS et les hypermarchés de la droite.
Juan fait oeuvre utile en démasquant chaque détail de la pourriture sarkozyste qui déborde de la bassine étatique bourgeoise...

... mais l'heure est au grand ménage.
Un grand ménage qui doit associer les démocrates de France aux spoliés de l'Afrique (victimes de Bolloré-Bouygues) aux spoliés de Chine (victime de Bernard Arnault, et autres Extruflex [là-bas si j'y suis]

Il sera, alors, temps de procéder à la réparation psychologique de nos "racailles" qui ne sont que les victimes principale de la dégénérescence sarkozyste...
==
"exécuteur" Déby : titre d'un chapitre de FX Vershave Noir Silence 2000. Avec un procès perdu par le plaignant. (Noir Procès)
Ed. Les Arènes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire