Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 25 octobre 2010

Qu'est devenue l'assemblée populaire de Ponzan ? (Préparer une révolution ou gesticuler en attendant 2012 ? 1)

En période pré-révolutionnaire, les classes opprimées mais exploiteuses ont tendance à multiplier les actes de gesticulation, les mimiques de rébellion, les comportements de cow-boys, les simagrées à la Julien Coupat....
En septembre s'était réunie une "assemblée populaire" à Ponzan. Un "communiqué s'en était ensuivi.
Il fut publié et j'y répondis.
Voici donc la copie de ce communiqué et ma réponse.....
L'assemblée populaire - selon Google et cette recherche - aura donc disparu corps et bien.....

mardi 14 septembre 2010


COMMUNIQUÉ DE L'ASSEMBLÉE POPULAIRE PONZAN (TOULOUSE) :

Nous étions une trentaine ce dimanche après-midi à nous réunir pour affirmer au grand jour notre détermination : Nous ne voulons plus de ce pouvoir corrompu et de ses lois scélérates !

Nous appelons à ce que partout en France s’ouvrent des lieux publics pour accueillir la colère qui gronde dans ce pays : Assemblées populaires, Assemblées générales, Collectifs Interluttes, etc ...............

Nous appelons à une nouvelle Assemblée Dimanche prochain, 19 septembre à 16 heures à l’allée Francisco Ponzan Vidal (jardin Compans-Cafarelli) pour discuter des modalités d’action de la journée du 23 septembre .

Assemblée Populaire Ponzan (Toulouse, 12 septembre 2010)
---

Que dire de plus ? Venez ! Venez nombreux ! Et si vous êtes trop loin, recherchez un peu s'il n'y en a pas une plus près de chez vous !
==
.... et voici mon "commentaire" qui fut validé .... mais sans que je n'obtienne aucune réponse en retour..
==

1 commentaires:



Yanick Toutain a dit…
Bonjour Vous étiez "une trentaine"... ... votre initiative serait plus constructive encore si 25 d'entre vous avait pris la décision de choisir un délégué (de base) révocable à tout moment. Si les 5 qui n'auraient pas été représentés par ce délégué avaient trouvé 20 autres volontaires pour devenir délégateurs d'un second délégué. 25 délégués de base deviendraient les représentants RÉVOCABLES de 625 délégateurs et pourraient désigner un délégué de conseil (idem aux soviets du Petrograd de 1917) Je viens de republier un texte de Trotsky (1935) FRONT POPULAIRE ET COMITÉS D'ACTION : Novembre 1935 et septembre 2010. Où va la France capitaliste ? (1/2) et (2/2) Dans ce texte, Léon Trotsky préconisait == LT : «Chaque groupe de deux cents, cinq cents ou mille citoyens qui adhèrent au Front populaire dans la ville, le quartier, l'usine, la caserne, la campagne doit, pendant les actions de combat, élire son représentant dans les comités d'action locaux. Tous ceux qui participent à la lutte s'engagent à reconnaître leur discipline.» == ... sur le modèle des délégués des soviets de la Révolution russe. Nous proposons d'ajouter un étage intermédiaire pour échapper aux manipulations d'AG dont son friands mes anciens camarades ex-trotskystes : Au lieu qu'un délégué de conseil soit désigné par 600 personnes dans une AG pagaille, ce sont 25 délégués qui représentent chacun 25 personnes et auprès de qui ils doivent rendre des compte en permanence. Une pyramide de délégués révocables serait le socle d'un GOUVERNEMENT RÉVOLUTIONNAIRE anti-capitaliste. Cette proposition s'appelle la "délégation générale révocable". J'en défendais - sans résultat - le principe au cours de la campagne en faveur de José Bové (avant qu'il ne revienne au "bercail colonialiste" de Ségolène Royal.
==
On voit, sur le site de la CNT s'égréner des dates successives de réunion en septembre puis en octobre.... mais rien qui puisse ressembler à l'émergence d'un débat sur le RÉVOQUONS SARKOZY ou sur la DÉLÉGATION ¨PAR 25 ...

Appel à une Assemblée Populaire

jeudi 7 octobre 2010 par cnt ait

Cette rentrée est marquée par les manifestations massives attisées par la réforme des retraites. C’est par centaines de milliers que nous participons à ces rassemblements organisés par les syndicats. Combien y vont sans fatalisme ? Combien ne rentrent pas chez eux frustrés ? Les expériences passées ont amplement montré que ces journées d’action à répétition ne sont rien d’autre que de stériles promenades. Si nous ne réagissons pas, si nous ne prenons pas la parole pour décider ensemble de comment faire pour mener et développer notre lutte, l’ensemble des attaques contre nos conditions de vie - dont celle sur les retraites - nous seront imposées, et d’autres suivront.
C’est pour cela que nous invitons à venir débattre pour briser l’atomisation à laquelle nous sommes contraints. Que se passe t-il lorsque ceux, forcés au silence et à l’isolement, s’assemblent et se mettent à parler ? Faut-il encore attendre le « bon contexte » ou une permission pour cela ?
Retrouvons-nous le lundi 11 octobre à 13h sur les marches extérieures de l’Arche pour débattre, ensemble et maintenant, des façons de mener et de développer une réponse.

=
Hier dimanche se serait tenue une "assemblée populaire".... c'est en tout cas ce que relaye le site Toulouse Indymédia

L’Assemblée Populaire Ponzan

L’Assemblée Populaire Ponzan se tiendra ce dimanche à 16 heures, s’il fait beau au jardin Compans Cafarelli (allée Ponzan), sinon au lieu "la chapelle" situé 36 rue Danièle Casanova.

publié le 24 octobre 2010 

Mais cet appel n'est accompagné d'aucun QUOTA, d'aucune précision quant au nombre de délégateurs pour construire cette "assemblée populaire"....
Et quelle arrogance que de s'intituler "assemblée populaire" quand 30 "rebelles" ou pseudo-rebelles se réunissent le 21 septembre.....
Quand on regarde le nombre des électeurs de Nicolas Sarkozy aux élections présidentielles de 2007, il est nécessaire, pour oser s'intituler "assemblée populaire" de se fixer comme objectif d'être PLUS NOMBREUX que ces électeurs...
Ils étaient 80659 électeurs à voter pour le candidat de droite le 6 mai 2007. Si nous voulons le révoquer, nous devrons donc être plus nombreux que ces électeurs. Nous devrons être 19 millions de délégateurs dans toute la France.

Il faut 80660 délégateurs toulousains
pour révoquer Sark
ozy !!!

Si une véritable assemblée populaire se réunissait, elle devrait être légitime. Et donc être appuyée sur 80660 délégateurs. Ces délégateurs auraient désigné 3227 délégués de base. A raison de 25 pur un. Et ces 3227 délégués de base auraient désigné 130 délégués de conseil....
Tout le reste n'est que farce ! Et agitation de minoritaires bloqueurs présomptueux...
Enfin ces 130 délégués de conseil auraient désigné 5 délégués députés...
De plus, pour toute la Haute Garonne, ce sont presque 300 000 délégateurs qu'il faudra réunir ... pour 19 délégués députés...
Quant aux étudiants en considérant qu'ils sont toulousains et horsains,les 94 000 délégateurs qu'ils sont auront à désigner 3760 délégués de base qui désigneront 150 délégués de conseil.... qui désigneront 6 délégués-députés...

Tout le reste n'est que gesticulation vaine de 30 comiques qui ont osé accaparé - à la mode néo-stalinienne le concept d' "assemblée populaire" quand ils n'étaient que le pré-comité préparatoire à un comité de mobilisation en vue de pratiquer de l'agitation pour la construction de la délégation générale révocable !!!

Farce !!!

Comme fut farce cette pseudo-coordination nationale étudiante.... n-ième magouille des sbires de la proto-formoisie...

NOTES
Résultats 2007
Votes Nicolas Sarkozy Toulouse 80659
Haute-Garonne M.  Nicolas  SARKOZY 299 062
=================

Etudiants à Toulouse (Wikipédia)
Enseignants 7 100 (2009)
Étudiants 94 000 (2009)


===
lA DEPËCHE Publié le 02/10/2008 09:45 | Jean-Jacques Rouch

Toulouse a perdu 5000 étudiants en trois ans

Ainsi, le total des 3 universités (UT1-Centre, Mirail et Paul-Sabatier) ne devrait plus représenter cette année que 65 000 étudiants contre 70 775 à la rentrée 2006. Une chute vertigineuse qui, selon les comptables du ministère menacerait même le pôle Toulousain (malgré son effectif global de près de 110 000 étudiants tous établissements confondus), de perdre son titre séculaire de 1ère université de France après Paris (Toulouse abandonnerait ce classement à Lyon). 

====
Population universitaire par établissement et académie en 2006-2007 (France entière)


Universités Premières Poids du cursus Effectifs Évol./
et académies inscriptions licence (%) totaux 2005-2006





Albi 918 97 2599 3,7
Toulouse I 2470 53,3 16590 0
Toulouse II 3940 74,8 23332 -5,7
Toulouse III 6142 61,9 28254 0,7
Toulouse 13470 65,4 70775 -1,6

=


=


=


=


=

=


=

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire