Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 13 octobre 2010

Tout le pouvoir aux soviets ..... en janvier 1917 (retour sur une stratégie mettant la délégation révocable au premier plan) (un bref commentaire sur RUE89)

==
Dans un débat très intéressant sur l'origine la Révolution Française, j'ai eu l'occasion de faire plusieurs mises au oint (entre autre concernant la Journée des Tuiles de mai 1788)
Ici, en réponse à pseudo-Dissonance, je revenais, hier soir, sur la notion de classes exploiteuses. Avec un rappel de mon texte sur "L'erreur de Marx" et sur les thèses de Parvus-Trotsky quant à la Révolution Permanente.
Tout en précisant une donnée stratégique fondamental. Actuellement il s'agit de prendre en considération au premier chef le texte "Les thèses d'Avril" de VI Lénine......
=
Thèses dont la conclusion était : TOUT LE POUVOIR AUX SOVIETS
Un but que nous actualisons par le "révoquons Sarkozy , délégation générale révocable"
http://www.google.fr/#sclient=psy&hl=fr&newwindow=1&safe=off&q=r%C3%A9vo...
Le clip ci-dessous
... correspond, en réalité à un "TOUT LE POUVOIR AUX SOVIETS" qui aurait été agité en JANVIER 1917 .... soit donc AVANT LE RENVERSEMENT DU TSAR et la fin du tsarisme et de l'Etat féodal....



==
Ce débat eu lieu sous l'article consacré aux grèves et manifestations du 12 octobre 2010.
==

Manifs + grèves + jeunes : la mobilisation prend de l'ampleur

Par Rue89 | 12/10/2010 | 20H15
==

Portrait de Dissonance
demandeur d'emploi ou pas | 17H03 | 13/10/2010 | Permalien
Ok. Donc si je vous suis, les États Généraux, auxquels ne pouvaient siéger QUE les bourgeois, n'est pas à considérer comme "origine de la révolution française". C'est très instructif, merci.
Étant bloqué dans un carcan idéologique, et de surcroit tout à fait binaire, je vous soumets alors le problème suivant:
- Soit la révolution française a pleinement atteint ses objectifs, auquel cas les jérémiades actuelles ne sont que le fruit d'une illusion: Les privilèges ont été abolis définitivement et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
- Soit comme je le pense la révolution française était viciée dès ses prémisses et ses conséquences néfastes aujourd'hui patentes expliquent le sentiment qu'éprouvent certains de devoir reconduire une nouvelle révolution.
0 vote
Portrait de MamaPacha
Ya basta ! | 20H34 | 12/10/2010 | Permalien
"En 1789, 98% de la population comprenait les travailleurs journaliers des campagnes, "
sondage IFOP - pour le roy
;-)))
5 votes
Portrait de Lemmy_Nothor
Drug store cowboy | 22H01 | 12/10/2010 | Permalien
"En 1789, 98% de la population comprenait les travailleurs journaliers des campagnes, les paysans propriétaires fermiers, les artisans, les sans-culottes et les bourgeois des villes."
Le meilleur ouvrage que j'ai lu sur ce thème.....
# The Crowd in History: A Study of Popular Disturbances in France and England, 1730-1848 ISBN 1897959478
George Rude
Excellente enquête justement sur la composition précise des nombreuses manifestations populaire qui provoquèrent la revolution....
4 votes
Portrait de @ristophane
"libertin" | 15H50 | 13/10/2010 | Permalien
Merci pour cette référence.
1 vote
Portrait de LE_DENTISTE
le_dentiste | 15H51 | 12/10/2010 | Permalien
"Pour autant, il ne faut pas s'attendre à ce que la pauvreté disparaisse ou quoi que ce soit de ce genre. Ce n'est pas le propos de la révolution que d'obtenir cela."
Pas exactement, je dirais quand même que les grands changement révolutionnaire ont quand mêmes contribués a rendre la pauvreté un peu plus "acceptable". Oseriez vous comparez un pauvre d'aujourd'hui à un pauvre du 18 eme siecle?
3 votes
Portrait de Dissonance
demandeur d'emploi ou pas | 16H35 | 12/10/2010 | Permalien
C'est toute la problématique du clivage entre progrès et conservation que vous résumez là: Il y a ceux qui veulent l'abolition de la pauvreté, et ceux qui veulent juste rendre celle-ci acceptable.
"Oseriez vous comparez un pauvre d'aujourd'hui à un pauvre du 18 eme siecle?"
Non bien sur. Ceci dit il ne me viendrait pas d'avantage à l'idée de comparer un riche du 18ème siècle avec un riche de maintenant.
Je constate en revanche que ces deux catégories de population perdurent au cours de l'histoire, et ce tout à fait indépendamment de toute tentative, qu'elle soit révolutionnaire ou pas. Et comble de la radicalité, je déplore la constance de cette situation.
5 votes
Portrait de Yanick Toutain
Humain sur Terre | 19H24 | 12/10/2010 | Permalien
Bonjour
Votre analyse intéressante semble quasiment semblable à celle que je fais depuis 1993.
La FORM-OISIE, la bourgeoisie des diplômes, (FORMation-bourgeOISIE) détient un CAPITAL HUMAIN (répétant).
Elle s'accapare les fruit de ce capital.

Dieudonné Mbida et Vincent Bolloré, le laquais et l'esclavagiste, les deux faces d'une même monnaie tachée de la sueur et du sang de nos cousins d'Afrique
extrait (à propos d'une note de Karl Marx dans le Capital)
==

Cette note bâclée montre à quel point la construction scientifique ne peut pas se permettre de laisser dans l'ombre le moindre fragment du jaune de l'œuf qui grossit : ce que Marx néglige en l'évacuant, de la plus parfaite mauvaise fois, c'est ce qui va permettre la dégradation de la deuxième internationale, le ralliement cocardier des partis socialistes à leurs bourgeoisies respectives en 14 18, le sabotage de la révolution de Février 17, de mars jusqu'à octobre, les grèves formoise de 1918, l'échec des processus révolutionnaires en Allemagne, de 1918 à 1923, le sabotage des spetz jusqu'en 1921, puis leur montée en puissance à partir de janvier 1922, la victoire de Staline en 1927, le sabotage de la montée révolutionnaire de 1927 en Chine, l'alliance bourgeoisie-formoisie aux USA sous l'égide de Roosevelt, l'incapacité de Trotsky, en 1938 de comprendre que l'URSS est dirigée par une classe sociale exploiteuse, la volonté de l'URSS de maintenir les États formois de l'Est sous dictature russe en empêchant la construction de la "démocratie prolétarienne", les sabotages des révolutions anticolonialistes des années 50 et 60 par les formoisies compradores, la coexistence pacifique à partir de Khrouchtchev, le sabotage de la montée révolutionnaire 1963-1979, la destruction de l'URSS et la contre-révolution capitaliste, la dégénérescence mondiale actuelle dans laquelle le capitalisme détruit la Terre tandis que la formoisie et la nouvelle classe innovoise refuse de prendre en charge leur destin historique.
C'est cette mauvaise foi de Marx qui l'empêche de voir la racine de tous ces phénomènes historiques : le fait que les producteurs du travail complexe vont vouloir s'accaparer ce qu'ils vont prétendre être le fruit de leur travail, le fruit de leur accumulation de capital formation.
On va d'abord examiner le corps du texte qui va introduire la fatale note 19. On est là dans le chapitre VII, consacré à l'étude de la "production de la valeur d'usage et production de la plus-value"
On laissera, ici, de côté l'étude d'une autre erreur de Marx : l'absence d'étude quantitative de la valeur d'usage, l'étude de la valeur d'usage en tant que gain de temps par le consommateur qui utilise le bien ou le service, donc de l'évaluation de la quantité de valeur de l'objet ou du service en intégrant la quantité de temps gagné.
La deuxième partie de ce chapitre porte sur la question de la plus-value. C'est donc en conclusion de ce chapitre que Karl Marx écrit ceci :
"On le voit, la différence entre le travail utile et le travail source de valeur que nous constations au commencement de nos recherches par l'analyse de la marchandise, vient de se manifester comme différence entre les deux faces de la production marchande.
===
En reprenant le noyau central de la thèse de Trotsky-Parvus de 1905, il en découle la nécessité de 3 révolutions enchevêtrées : contre la bourgeoisie des actions, contre la bourgeoisie des diplômes et contre la bourgeoisie des droits d'auteur.....
C'est l'application 2010 de la thèse centrale du concept de "révolution permanente"....
http://www.google.fr/#sclient=psy&hl=fr&newwindow=1&safe=off&q=r%C3%A9vo...

Les deux révolutions (anti-féodale et anti-bourgeoise) qu'il a prévu (avec Helphand Parvus) en 1905, je les prévois au nombre de 3 dans les années qui viennent...
Ce sont les bulles dans la glace qui empêchent la FORMOISIE de vouloir renverser Sarkozy....
C'est à reculons qu'elle avance vers la révolution..... "Ne me forcez pas où "

C'est pourquoi je caractérise Olivier Besancenot (et la ligne du NPA) de "stalino-menchévique"
Ils défendaient le programme de Staline en mars 1917 (avant que Lénine ne remette les pendules à l'heure avec ses thèses d'avril)
http://www.marxists.org/francais/lenin/works/1917/04/vil19170407.htm

Thèses dont la concluson était : TOUT LE POUVOIR AUX SOVIETS
Un but que nous actualisons par le "révoquons Sarkozy , délégation générale révocable"
http://www.google.fr/#sclient=psy&hl=fr&newwindow=1&safe=off&q=r%C3%A9vo...

Le clip ci-dessous
... correspond, en réalité à un "TOUT LE POUVOIR AUX SOVIETS" qui aurait été agité en JANVIER 1917 .... soit donc AVANT LE RENVERSEMENT DU TSAR et la fin du tsarisme et de l'Etat féodal....
3 votes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire