Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 7 janvier 2011

Algérie, Tunisie et ... Maroc : la proto-formoisie à la croisée des quatre chemins : larbins compradores, barbus assassins, égalitaristes ou néo-staliniens impuissants. Tel est l'avenir de la classe des diplômés

Je réponds, sur RUE89

Jeunesse en colère : après la Tunisie, l'Algérie se révolte

à un intellectuel pro-gouvernemental. Ses remarques ne sont pas dépourvues de raison ni de pertinence.

Portrait de Sémmy
Tunisien | 20H25 | 07/01/2011 | Permalien
Le problème de la Tunisie, ...c'est que la société civile ne joue pas son rôle..
Quand dans un pays quelque chose ne va pas bien, il ne faut pas responsabiliser et incriminer uniquement l'état. Il faut aussi voir si le peuple n'a pas lui aussi une grande part de responsabilité, et qu'il cherche toujours à jeter la charge sur l'autre pour se disculper...
La Tunisie a d'excellent hommes et femmes d'etat (formés a science-po, ena, polytechnique...) et une gouvernorat courageuse.
...Malgré les quelques agitations... Ben Ali a décidé - avec beaucoup de patriotisme et courage- de continuer la construction des universités et des centres de recherche. La Tunisie préfère avoir des chômeurs diplômés que des chômeurs incultes. Les autres pays (plus riches en ressources naturelles) préfèrent eux fermer les universités et réduire les taux de réussite au bac...


mon commentaire

Portrait de Yanick Toutain
Humain sur Terre | 22H05 | 07/01/2011 | Permalien
Sémmy vous avez tort et raison à la fois.
Vous ne comprenez pas que la classe des détenteurs du capital humain aspire égoïstement à s'accaparer davantage des fruits de la productivité ancestrale que leurs voisins moins formés.
C'est cet égoïsme qui permet à ce semi-Etat compradore de devenir un "El Dorado-Figaro" dont les bienfaits ont été vantés dans les pages saumon tout au long de l'année 2010 à l'intention des capitalistes français.
Investir sans aller jusqu'en Chine pour des salaires à peine plus élevés que les salaires chinois.
Mais, Ben Ali n'a pas réussi à faire fonctionner la machine aussi vite que l'aurait souhaité la formoisie, la classe des diplômés.
Ceux-ci sont donc - face au chômage -confrontés aux choix habituels donné à leur classe.
Vont-ils avoir plus peur des pauvres que peur des fascistes compradores protecteurs des riches.
Un facteur supplémentaire s'est greffé : la lutte des strates dans laquelle les innovants EXIGENT leurs droits.
Droits d'innover, droit de communiquer, droit de Twitter.
Si les innovants parviennent à construire une pyramide de délégués révocables, le spectre des barbus s'éloignera.
Sinon la classe de Besancenot suivra le chemin de ses émules en Iran, le chemin des Abassi Madani et leur aigreur de diplômés arrivstes frustrée les incitera à envoyer au Paradis leurs marionnettes non diplômées...
La question stratégique actuelle est : QUI des Algériens, des Tunisiens ou des Ivoiriens commencera à mettre en oeuvre la DELEGATION GENERALE REVOCABLE. L'héritage de la Commune de Paris et de la double révolution de 1917.
Je viens d'écrire
vendredi 7 janvier 2011

Slim Amamou ! Nous voulons mettre en lumière le nom des fascistes harki compradores qui l'ont arrêté !
Voici le mur Twitter de ce blogueur en butte à la police fasciste de cet Etat compradore au service des capitalistes esclavagistes.

Les harkis de Ben Ali ont frappé comme la Gestapo frappait.



UNE GESTAPO TUNISIENNE, UNE GESTAPO COMPRADORE
et aussi hier
jeudi 6 janvier 2011

Hamadi Kaloutcha : Tout blogueur persécuté par les impérialistes et leurs valets compradores est mon ami (un article de Nawaat)
De sources concordantes en relation directe avec la famille, le blogueur et activiste Hamadi Kaloutcha (pseudo) a été arrêté ce matin à son domicile par la police tunisienne.
jeudi 6 janvier 2011

Tunisie : Voie de l'Islam ou voie des bigots ! La proximité de la chute de la dictature compradore fait accourir les meilleurs amis de la banque capitaliste mondiale : les bigots islamo-fascistes
Sur le site rue89, sous l'article

La Tunisie gronde toujours, mais qui pour remplacer Ben Ali ? Par Marie Kostrz | Rue89 | 06/01/2011 | 17H12
Pendant que l'impérialisme agresse la Côte d'Ivoire, la jeunesse d'Algérie rejoint la jeunesse de Tunise dans la lutte contre les régimes compradores pourris
Pendant que le truqueur Ouattara multiplie ses appels criminels auprès de ses maitres pour obtenir une attaque armée contre la Côte d'Ivoire (Ouattara veut une expédition commando Le Figaro 6/01 16:27), la jeunesse de Tunisie et d'Algérie se lance à l'offensive contre les pantins de l'impérialisme que sont les régimes quasi fascistes de ces deux pays.

Les mobilisations de la jeunesse kabyle de l'été 2001 avait été interrompue par la manipulation du 11 septembre.

Mais la vague mondiale qui RENVERSERA LE CAPITALISME REPART DE PLUS BELLE à Alger-même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire