Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

dimanche 23 janvier 2011

Le défaitisme contre-révolutionnaire du sceptique Jean-Louis Roche. Des pronostics tous faux les uns après les autres !

Le défaitisme contre-révolutionnaire du sceptique Jean-Louis Roche (ou, à force de nier le potentiel révolutionnaire des masses on finit par ne plus savoir de quel côté on se trouve)
Le blog Révolisation Actu est (intellectuellement – rhétoriquement et analytiquement) attaqué depuis plusieurs jours par le blogueur Jean-Louis Roche.
Deux textes lui ont déjà apporté quelques réparties.

L'ABSURDE COMBAT REACTIONNAIRE de Jean-Louis Roche CONTRE LA DELEGATION GENERALE REVOCABLE (un délégué de base pour 25 délégateurs)

Julie Amadis prépare un texte sur cet absurde combat que mène ce prétendu héritier de Marx contre la délégation générale révocable.

dimanche 23 janvier 2011


Jean-Louis Roche et sa haine des gens “moitié diplômés”.

par Julie Amadis
23/01 2011

André Franc Shi remettra en perspective ces âneries qui ne font que le jeu des forces réactionnaires.
Et je reviendra sur le fait que le refus de la délégation générale des nouvelles classes exploiteuses et de la partie corrompue de la strate des Innovants tunisiens.

Mais, sans attendre qu'on vienne lui répondre sur le fond, Jean-Louis Roche persiste et – utilisant les grands moyens du journal censeur « Le Post » - il diffuse à grande échelle des prétendues analyses de nos propos. Mais, cette fois-ci, il ne nous cite pas !

C'est bien trop facile !
Nous au contraire, nous le citerons-lui.
Et largement.
Voici donc ce qu'écrivait Jean-Louis Roche le dimanche 16 janvier. Il y a tout juste une semaine.


dimanche 16 janvier 2011

INSURRECTION DE LA MISERE PUIS REVOLUTION DE PALAIS?




- Sans grèves colonnes vertébrales de la lutte et sans force industrielle concentrée, la classe ouvrière tunisienne n’est pas à même de constituer des organes insurectionnels type Conseils ouvriers ni d’empêchement du chaos, type milices prolétariennes.
L'enthousiasme risque donc de s’éteindre en Tunisie après l'éviction de Ben Ali samedi.
(…)
Yanick Toutain : Vision archéo-marxiste absurde. Premièrement il n'y aura plus de « prolétariat industriel » ailleurs que dans les pays à 100 euros par mois. Le « prolétariat » n'existe plus. Entre l'ingénieur français à 5000 ou 10000 euros par mois et le mingong à 50 euros, il faut un Jean-Louis Roche ou un Gérard Filoche pour tenter de marier la chèvre et le chou.
La chèvre mange dans l'assiette …. du chou !
De toute façon, nos efforts en faveur du libéralisme égalitariste parviendront INELUCTABLEMENT à convaincre un pays en lutte à ETRE LE PREMIER A ADOPTER cet héritage de la Commune et de la double Révolution Russe.
Les délégués par 25 sont un point de passage obligé de l'histoire qui vient.
Les Parisiens de 1871 se groupaient par 15000 pour choisir leur délégué-député. Un délégué réputé révocable à tout moment.
Les Russes de Mars 1917 se groupaient par 500 ou par 1000 pour désigner leur délégué de conseil. Un délégué de conseil révocable à tout moment.

Notre groupe égalitariste préconise de DETRUIRE les magouilles de tous les faux trotskystes, de tous les faux anarchistes, de tous les néo-stals à la mode PCF française ou à la mode Mélenchon en FORMANT des GROUPES DE 25 délégateurs.
Ce ne seront donc plus les Assemblées Générales contrôlées par ces professionnels de la manipulation qui contrôleront les délégués de conseil. Mais des groupes de 25 délégués de bas.

Ajouter deux étages aux « 25 puissance trois » (égal 15000) délégateurs du Paris de 1871, ajouter un étage aux 625 (25 puissance deux) délégateurs qui désignaient un délégué au soviet de Petrograd est un acte inéluctable, inscrit dans les lignes de force des déterminismes historiques.
Dès que la Tunisie aura désigné ses premiers délégués de base, la ridicule assertion de Jean-Louis Roche «  L'enthousiasme risque donc de s’éteindre en Tunisie après l'éviction de Ben Ali samedi.» ….. fera sourire.
Jean-Louis Roche :« La petite bourgeoisie intellectuelle dans tous les pays a les moyens de fournir des élites gouvernementales, du côté du prolétariat c’est moins sûr ; et le prolétariat tunisien, sans parti et sans conseils ouvriers, n’a pas assez de force pour que la bourgeoisie invente un nouveau Kérensky, donc il est exclu comme force du jeu actuel.
(...)
Yanick Toutain : L'erreur du Trotsky de 1938 est une nouvelle fois réitérée. Cette « petite-bourgeoisie intellectuelle » n'est rien d'autre que la partie de la formoisie qui ne travaille pas en usine.
Les débats absurdes sur la femme de ménage de l'usine qui vient travailler au domicile du patron et qui – ce faisant – quitte la classe ouvrière sont aussi stupides que ceux des cours d'économie bourgeoise sur ce qui se produit quand cette même femme de ménage épouse son patron et fait..... chuter le PIB*.

Jean-Louis Roche est arque-bouté sur l'erreur économque et historique de Marx !
Xxx lien vers le titre
La révolution de 1789 a fait éclater le « Tiers Etat ». La guerre de 14-18 et la trahison des diplomés socialistes a fait éclater le « prolétariat ».
Les mangeurs de miettes impérialistes, les voleurs des droits d'auteur ancestraux ont été le socle social de tous ces partis socialistes allemands, français, anglais qui rallièrent – chacun de son côté – leur protecteur et pourvoyeur de miettes coloniales, leurs bourgeoisies respectives.

Ceux qui courent après ce prolétariat mythifié nous ont fait perdre un siècle. Même Lénine et Trotsky – dans l'analyse et dans la pratique – ont commis des erreurs à cause de cela. D'avril 17 à octobre, il fallait dénoncer la nature de classe (formoise) des menchéviks. Il fallait annoncer le SALAIRE EGAL dès cette époque.
Après la révolution d'Octobre et pendant toute l'année 1918, il fallait un intense combat idéologique contre les enseignants grèvistes, les cheminots grèvistes. Et toutes les couches de la classe formoise qui tentait de détruire la révolution égalitariste.
Il aurait fallu, dès le début soutenir le génial Chliapnikov ; cet extraordinaire militant de l'égalitarisme dès la période précédant la révolution de Février.
Il aurait fallu le soutenir, lui et Alexandra Kollotai dès qu'ils tentèrent de s'opposer à la montée du pouvoir économique et politique de la classe formoise. En particulier les cadres, ingénieurs et directeurs d'usine qui tentaient de transformer la révolisation égalitariste en REVOLUTION FORMOISE.

Les travailleurs tunisiens sans diplômes – qu'ils soient paysans ou non, dans des usines ou non – doivent imposer l'égalitarisme et un salaire égal de 500 dinars pour tous.
500 dinars pour chaque Tunisien et Tunisienne de plus de 14 ans. Avec, de surcroit 250 dinars par enfant.
C'est cela une action politique égalitariste !

A cent lieux des commentaires de salons virtuels qui pronostique que le groupe de ces travailleurs non diplômés soit « exclu comme force du jeu actuel.»
Un absurde pronostic qui prend des claques dans la figure en ce dimanche 23 janvier 2011 !



Jean-Louis Roche :L’éviction de Ben Ali a été plus probablement négociée sous l’égide de la bourgeoisie américaine et européenne (avec Sarko comme simple consultant), et généraux et sous-fifres mafieux ont dû dire amen. Il apparaît qu’à la suite de ces tractations avec les autorités de tutelle occidentale, contrairement à l’imbécilité de MAM, l’armée a eu consigne de limiter les exactions de la police et qu’une partie des policiers ont compris l’intérêt de poser pour de fausses scènes de fraternisation pour éloigner tout risque de dissolution de ce corps mercenaire.
(...)
Yanick Toutain : C'est bien plus simple que cela ! Le général Hammar a eu peur de se faire étriper par ses appelés s'il les lançait contre des foules révolutionnaires. Il a eu peur que la fraternisation ne détruise l'avant-dernière ligne de défense de l'occupation impérialiste compradore.
Une ligne pénultième qui ne pouvait même pas espérer que des Michèle « elle est dingue » Alliot-Marie folles furieuses ne daignent envoyer des snipers Licorne ou des putschistes ONUCI dans les rues de Tunis. L'état actuel des rapports de force mondiaux en faveur de la révolution anticapitaliste mondiale l'excluait ABSOLUMENT !
Cette avant-dernière tranchée devenait donc la dernière.

XX HAMMAR démissionna. Sans avoir le courage de demander à l'armée de TIRER SUR LA POLICE SOCIALO-FASCISTE en s'interposant.
C'est cela le fait fondamental.
Le reste, ce ne sont que propos de comptoirs d'un pseudo-café Wikileaks inexistant ! Nous attendrons les repentis pour connaître les détails. Ne les inventons pas !




Jean-Louis Roche :- le retour des dites "élections libres" (mensonge habituel de la démocratie financière en Europe) et surtout comme il n'y a pas une classe ouvrière capable de former Conseils ouvriers + milices prolétariennes pour faire cesser les pillages PREPARE un faux débat entre les successeurs "démocrates" de Ben Ali et les abrutis barbus en pyjama de retour de Londres. Tout ça parce que des manifestants croient qu'en s'enveloppant dans le drapeau national ils se protègeraient de la bourgeoisie. Une solution? L'extension de la lutte par delà les frontières. Le repli vers la farce électorale de type occidental c'est la mort d'une révolte sociale justifiée.
(..)
Yanick Toutain : La main dans le pot de confiture, Jean-Louis Roche prétendrait encore manger des pastilles pour la gorge !
Quel mépris pour le peuple tunisien !

Il crache sur nos cousins en les prétendant incapables de construire des « milices prolétariennes pour faire cesser les pillages » !!!
Il l'avait déjà écrit plus haut dans son texte. Les Tunisiens – selon les pronostics de madame Soleil allait donc laisser les pillages se dérouler sans rien faire !!!
"Sans grèves colonnes vertébrales de la lutte et sans force industrielle concentrée, la classe ouvrière tunisienne n’est pas à même de constituer des organes insurectionnels type Conseils ouvriers ni d’empêchement du chaos, type milices prolétariennes."
Si on reconnaît la validité d'une loi physique aux conclusions expérimentales, à l'aune de l'expérience historique, ce n'est pas le marxo-rochisme qui prévoit les évènements !
Le 12 janvier (2 jours avant la victoire, 4 jours avant ce texte de Jean-Louis Roche) j'écrivais – à propos de l'incendie à Sfax du siège du RCD
=

mercredi 12 janvier 2011

Tunisie, Sfax, le siège du parti socialo-fasciste compradore de Ben Ali est en feu ! Un symbole du régime pourri attaqué par la jeunesse en colère






Ce symbole qui brûle est la dernière étape avant l'arrestaion du dictateur et de ses laquais.
Mais il faut, pour cela, transformer l'EMEUTE EN REVOLUTION.
Et pour qu'ne émeute devienne révolution il faut une REPRÉSENTATION.
Qu'elle soit populaire ou qu'elle soit le fait de FORCES DE RÉCUPÉRATION.
Si les jeunes veulent vaincre? ILS DOIVENT D'URGENCE FORMER des groupes de 25 délégateurs.
Ce n'est que de cette façon que la victoire


=

Mais déjà la veille, je réclamais – comme en France à l'automene
2° un élargissement aux exclus en allant chercher les quartiers pauvres
3° la CONSTRUCTION d’une pyramide de délégués (UN DELEGUE REVOCABLE pour 25 délégateurs)

mardi 11 janvier 2011

Tunisie : Une réponse à Fabrice Epelboin (ReadWriteWeb France) . On n'écrit pas à Frédéric Mitterrand, on le chasse, on l'inculpe, on l'extrade vers Abidjan et le Nuremberg de l'Afrique !






Yanick Toutain 11 janvier 2011 à 13:28
Demander quoi que ce soit au neveu du général en chef du génocide en Côte d’Ivoire est faire preuve d’une naïveté …. ou pire….
samedi 8 janvier 2011
France : un Etat fasciste occulte. Mitterrand le génocidaire de 1994, général en chef du Hutu Power.
Attaquer électroniquement des sites gouvernementaux est stupide.
Notre but est la LIBERTE de l’INFORMATION.
Les fascistes compradores qui dirigent la Tunisie peuvent PUBLIER ce qu’ils veulent sur Internet.
LE BUT d’un programmeur intelligent est de PROTEGER l’INFORMATION.
Et donc de travailler à SECURISES NOS COMMUNCATIONS.
Ces ATTAQUES sont aussi stupides que les blocages des bloqueurs de fac en France (ils bloquaient les accès quand il fallait organiser
1° une occupation partielle
2° un élargissement aux exclus en allant chercher les quartiers pauvres
3° la CONSTRUCTION d’une pyramide de délégués (UN DELEGUE REVOCABLE pour 25 délégateurs)
Mais ces ATTAQUES, ces BLOCAGES sont comme les assassinats ciblés de Sociaux Révolutionnaires russes du début du 20° siècle.
PRATIQUE MINORITAIRE D’UNE AVANT GARDE.
Mais c’est une pseudo-avant-garde qui A PEUR DE PEUPLE, peur des pauvres, peur de l’auto-organisation des pauvres….
Car ce sont des DIPLOMES qui VEULENT CONSERVER LEURS PRIVILEGES…
NOUS VOULONS DES INFORMATIONS SUR Slim Amamou st Hamadi Kaloutcha
Vendredi 7 janvier 2011
Slim Amamou ! Nous voulons mettre en lumière le nom des fascistes harki compradores qui l’ont arrêté !
Jeudi 6 janvier 2011
Hamadi Kaloutcha : Tout blogueur persécuté par les impérialistes et leurs valets compradores est mon ami (un article de Nawaat)
Nous voulons que le peuple choisisse des délégués et DISLOQUE LES FORCES REPRESSIVES.
lundi 10 janvier 2011
Policiers tunisiens, militaires, snipers assassins : prenez modèle sur Sihem Souid et dénoncez vos chefs ! A BAS LA DICTATURE ! Faites vos délégués ! Rejoignez le peuple libre !
Il est l’heure pour les fonctionnaires de Tunisie de choisir leur camp : celui du peuple ou celui des fascistes compradores qui vendent leur peuple aux milliardaires étrangers, ces gangters mafieux de la bande Ben Ali protégée par tout ce que la France comporte de gangsters bourgeois et de politiciens corrompus.
Il est temps pour les policiers , les policières de Tunisie de REJOINDRE LE PEUPLE en dénonçant les fascistes.
De dénoncer les fascistes de la même façon que Sihem Souid a dénoncé les racistes français de la PAF
C’est un combat mondial pour la vérité !
=
En France la jeune Sihem Souid a pris des risques gigantesques pour dénoncer le racisme dont sont victimes les étrangers passant par Paris par l’avion.
Les fascistes allèrent même jusqu’à inciter un violeur à porter des accusations contre elles.
En Tunisie, l’heure est venue d’en finir avec les gangsters compradores amis des racistes de France.
L’heure est venue, pour tous les fonctionnaires de choisir leur camp.
On ne saurait trop conseiller à Jean-Louis Roche la lecture de notre blog Révolisation.
En effet, la veille du 16 janvier - jour où il montre son scepticisme absolu sur la capacité des Tunisiens à se défendre contre les fascistes.... il aurait pu lire – le samedi 15 janvier un article contenant une …. photo d'une de ces milices de quartiers anti-fasciste !

Jean-Louis Roche devrait cesser de me traiter de « pitre » !

samedi 15 janvier 2011

A Tunis, le peuple construit ses milices d'auto-défense contre les bandits socialo-fascistes du RCD (15 janvier 2011 16h30) une photo par Téméraire Mirage

Ferida Mahjoub en effet ,les milices de l'ancien président ont mis le pays à feu et à sang pour semer désordre et panique mais outre la présence de l'armée,des comités de quartier se sont constitués spontanément pour veiller et les contrer (sur le mur de Téméraire Mirage ce jour vers 20h30)

Dans un texte précédent j'écrivais que la question de l'auto-défense contre l'appareil socialo-fasciste du RCD était la question principale actuellement avec celle de la construction de la délégation générale révocable.

samedi 15 janvier 2011




Tunisie : Il faut des délégués révocables (1/25) des conseils de quartiers, des milices d'auto-défense, un travail psychologique vers les forces de répression


Mon nouvel ami de la révolution tunisienne - Téméraire Mirage,avec qui nous débattons de ces sujets depuis hier a bien voulu contribuer - en image - au débat. EN ALLANT SUR LE TERRAIN !
C'est  la RÉVOLUTION AFRICAINE QUI NOUS RÉUNIT !
NOUS VAINCRONS.

Je concluais - tout à l'heure - mon article par
La clé va être deux choses :
1° La vitesse à laquelle l'auto-organisation populaire va peser sur le futur gouvernement provisoire.
(la vitesse de la construction de la DELEGATION GENERALE REVOCABLE)
2° La vitesse à laquelle le peuple va DISLOQUER LES FORCES REPRESSIVES par un TRAVAIL PSYCHOLOGIQUE géant.
Ce travail va de pair avec le construction de milices de quartiers (contrôlées par les conseils de délégués révocables) des milices d'auto-défense CONTRE LES AGRESSIONS SOCIALO-FASCISTES DES MILICES BEN ALI, des milices RCD.
Il y a urgence à disloquer les forces de répression étatiques. Sinon, il va y avoir fusion de celles ci avec les forces fascistes du RCD.
Et l'on va sombrer dans un terrorisme para-étatique à l'Argentine.

L'élan pris par le peuple réduit ce risque et le freine, mais l'absence d'un PARTI REVOLISATIONNAIRE LIBERAL EGALITARISTE en Tunisie prive le peuple des outils conceptuels et programmatiques pour déjouer les manoeuvres de otus les vieux partis qui vont revenir vendre leur quincaillerie formoise et pseudo-libérale bourgeoise.
Publié par Yanick Toutain à l'adresse 10:21
Libellés : RCD tunisien, Tunisie, Téméraire Mirage, Yanick Toutain
==
Jean-Louis Roche :Dans la mesure où il apparait hypothétique que surgissent de véritables comités révolutionnaires,.... etc etc etc......


Si Jean-Louis Roche ne se ressaisit pas rapidement, si, en urgence il ne rejoint pas le camp de l'égalitarisme libéral, en se formant à ce que sont nos acquis.... il risque de passer les semaines qui suivent à courir après la Grande Révolution Africaine en étant contraint de publier démentis sur démentis.
Nous ne pourrions que nous réjouir d'un tel recrutement.
Le combat pour le salaire mondial à 1000 euros pour tous et pour l'investissement démocratique à 300 euros par mois a besoin de toutes les compétences.
Le néo-marxisme et le post-marxisme sont des édifices en construction et l'activité agitatoire a besoin de recruter le maximum de militants dans la strate des Innovants. Qu'ils soient découvreurs, inventeurs ou créateurs.

L'heure est à chasser les vautours capitalistes de toute l'Afrique.
L'heure est à renverser tous les gouvernements, tous les Etats capitalistes de la planète.
La révolution mondiale est commencée.

En Tunisie, c'est la première des 4 révolutions qui vient de commencer. Il reste encore à renverser la classe capitaliste dans son entier, la classe formoise et la classe innovoise.
500 euros pour tous les Tunisiens de plus de 14 ans et 250 euros pour les plus jeunes sera le mot d'ordre fondamental pour cette lutte de classe révolutionnaire.
L'exigence de 130 euros pour investir en sera le complément. (Sans bourses, sans banques, sans actionnaires, sans propriétaires immobiliers, sans bureaucrates)
Pour cet objectif, c'est la délégation par 25 qui est l'outil fondamental.










*L'anecdote du PIB est un poncif. Je viens de fabriquer – pour Jean-Louis Roche une « première partie » à cette histoire.
Dans les années 70, nos débats portaient sur les facteurs de la Poste nationalisée en France et leurs collègues des autres pays travaillant dans le privé.
Le cas de Renault nationalisée fit taire beaucoup de crétins. Les prolétaires formois restaient des prolétaires dans le privé ou dans le public.
Ils étaient de toute façon des moyens formois mangeurs de miettes et exploiteurs du Tiers Monde.

1 commentaire:

  1. VOUS ETES UNE SECTE A MOURIR
    Merci à vous de vous être penchés sur mon modeste blog à vocation prolétarienne et donc à contre courant des modes démocratoques. Vous êtes apparemment une cellule humaine qui se définit comme porteuse d’un « libéralisme égalitariste », héritière de La Commune et de la double révolution russe comme je suis héritier du baron de Munchausen. Vous abondez en comparaisons invraisemblables avec des révolutions que vous avez mal étudiées (89 et 17). (La suite sur mon blog parce que votre machin n'accepte pas plus de 4000 caractères)

    RépondreSupprimer