Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 21 janvier 2011

Une rapide réponse (de forme) à Jean-Louis Roche quant à la formoisie, aux révolutions, aux méthodes de débat (ses réflexions sur la Révolution Tunisienne seront analysées ensuite)

Après les crachats lancés par Jean-Louis Roche dans son article de l'année 2011....

vendredi 21 janvier 2011


Quand Jean-Louis Roche s'oppose au programme révolisationnaire qu'il qualifie de "les pauvres mystifications des réactionnaires gauchistes" 

je poste, en commentaire ce qui suit

===

samedi 1 novembre 2008


Rouillan, le prolétariat, la bourgeoisie, la révolution,les provocateurs : une réponse constructive à l'aimable réponse de Jean Louis Roche

Je viens de découvrir une réaction favorable à mon article

Jean Marc Rouillan, Action directe, les imbéciles marionnettes de la bourgeoisie.


"Bravo, excellent article, et vous rejoignez mes analyses et mes vieilles dénonciations du pitre Rouillan dans mon journal Le prolétariat universel (proletariatuniversel.blogspot.com).
Avec les bouleversements sociaux qui ne vont pas tarder à marquer la réaction de classe du prolétariat, il faut s'attendre à ce que les classes dominantes préparent de nouveaux attentats terroristes contre la lutte politique ouverte des exploités; ce sera une des dernières roues de secours avec la répression, car ni syndicats ni partis ne sont plus des barrages fiables.
Jean-Louis Roche"

==paru sur

Blogger
Yanick Toutain a dit...
Bravo, excellent article, et vous rejoignez mes analyses et mes vieilles dénonciations du pitre Rouillan dans mon journal Le prolétariat universel (proletariatuniversel.blogspot.com).
Avec les bouleversements sociaux qui ne vont pas tarder à marquer la réaction de classe du prolétariat, il faut s'attendre à ce que les classes dominantes préparent de nouveaux attentats terroristes contre la lutte politique ouverte des exploités; ce sera une des dernières roues de secours avec la répression, car ni syndicats ni partis ne sont plus des barrages fiables.
Jean-Louis Roche

Bonjour
La réponse à ce qui précède a donné lieu à un article consultable au lien suivant :
http://monsyte.blogspot.com/2008/11/rouillan-le-proltariat-la-bourgeoisie.html
Merci
(J'ai placé le lien sous forme cliquable ci-dessus)
19 janvier 2011 20:25

== Blogger  
Yanick Toutain a dit...
Naturellement, le contenu de ce qui précède n'est pas de moi .... Ce fut un commentaire que j'avais validé, signé de Jean-Louis Roche.
A une époque où il n'éprouvais pas cet étrange besoin de me cracher dessus.
Nous avions eu quelques échanges ensuite. J'avais publié un article entier pour lui répondre.

samedi 1 novembre 2008
Rouillan, le prolétariat, la bourgeoisie, la révolution,les provocateurs : une réponse constructive à l'aimable réponse de Jean Louis Roche

(le lecteur peut cliquer pour le lire.)
Mon texte se terminait (absolument sans aucune ironie par
===
Quiconque consommant PLUS que ces 820 euros par mois devrait donc être considéré comme un exploiteur.

C'est ce que font les égalitaristes en rangeant cette classe aspiratrice de plus-value dans les limites de la classe formoise.

J'espère que ce débat vous paraîtra être le débat crucial pour la construction des 6 révolutions qui viennent (au moins pour les 3 révolutions sociales, au sens du schéma de la révolution permanente de Léon Trotsky)

Salutations égalitaristes révolutionnaires.
===
A la suite de quoi, 40 jours plus tard, une nouvelle réponse de Jean-Louis Roche apparut en commentaire :
1 commentaires:

JEAN-LOUIS ROCHE a dit…

Salut Yanick,

je viens de lire avec un grand retard votre réponse, désolé.
Trois remarques simplement:
- sur la notion de prolétariat, très classique et restrictive chez moi vous pouvez lire mon dernier article 'crépuscule'... et la défense par Marx de la notion specifique de prolétariat,
- je ne suis pas 'égalitariste' cette notion rousseauiste stupide n'existe même pas dans la nature (et l'égalité n'est pas un concept marxiste); je pense que vous le savez sinon vous ne vous seriez pas moqué avec vos salutations finales,
- ce n'est pas le salaire ou son niveau qui permettent de juger de l'appartenance d'un indiidu à une classe, ou à des concepts révolutionnaires.

Enfin une quatrième réflexion concernant le terrorisme, après notre pertinence commune en 2008, les givrés de la Bande à Coupat ont bien servi de punching-ball (je les ai dénoncé dans mon livre The end) et en Grèce en ce moment, la bourgeoisie utilise sciemment une bande de petits cons marginaux adeptes de la "gâchette" dite subversive pour contrôler totalement la situation.
Bien cordialement

jean-louis Roche
mardi 8 décembre 2009 09:10:00 HNEC

==
J'avais laissé à ce commentateur le temps de s'informer un peu plus avant sur ce qu'était le marxisme et la plus-value dans les textes classiques (le niveau de salaire comme le niveau des profits a bien évidemment , un lien direct avec la quantité de "plus-value classique" transférée").
Je jugeais stérile la façon qu'avait Jean-Louis Roche de traiter de "égalitariste stupide" celui qu'il avait complimenté 40 jours plus tôt.
Quant au néo-marxisme et au post-marxisme dont les concepts sont nos boussoles, il est évident que la volonté que semble être celle de Jean-Louis Roche de PROTEGER les salaires de privilégiés de ceux qui consomment plus que le PIB mondial moyen... l'empêche non seulement de pouvoir le comprendre, mais même de faire l'effort de s'informer.
On peut comprendre sa volonté de salir le peuple tunisien quand celui-ci commence à envisager de pouvoir consommer (de façon égalitariste) 500 dinars par mois...
Cela ne peut que choquer le club des "ennemis du rousseauisme" dont il revendique l'appartenance..
Je ne me sens pas concerné par Rousseau. Il m'a toujours énervé : les hypocrites faisant le contraire de leurs prétendus solutions sociales m'exaspèrent...
Et j'ai toujours adoré .... lire Voltaire !!!
21 janvier 2011 16:03

==
Blogger Yanick Toutain a dit...
Si un autre égalitariste ne s'en charge pas .... je tenterai de trouver le temps de rappeler à Jean-Louis Roche quelles sont les leçons de l'histoire et quelles sont les tragiques issues pour les peuples qui ont commis l'erreur d'écouter de tels conseils dénigrant - sans aucune proposition applicable - émis par tous les "Jean-Louis Roche" de l'histoire.
C'est dommage.... Un savoir tel que le sien restructuré dans une perspective et un projet libéral égalitariste aurait été le bienvenu dans le combat actuel.
Mais s'il préfère cracher sur ceux qui tentent de faire admettre l'urgence de nouvelles et urgente "THESES D'AVRIL" pour le peuple tunisien... en particulier pour tout ce qui concerne la question de la "délégation générale révocable" - y inclus celle d'un GOUVERNEMENT PROVISOIRE formé de délégués nationaux révocables à tout moment..., la question de l'auto-défense populaire, de la fraternisation et de la dissolution des corps répressifs; et des mesures égalitaristes urgentes pour ce qui concerne à la fois l'approvisionnement et le redémarrage de l'économie...
S'il préfère continuer à produire de l'ironie sans jamais proposer quoi que ce soit d'applicable à Tunis... qu'il continue néanmoins dans la seule activité contrète positive qui a été la sienne dans le texte ci-dessus : le fait de faire HONNETEMENT des citations.
Il est trop rare de rencontrer des adversaires citant sans tronquer, ni triturer les propos de l'autre pour que nous ne manquions pas de le signaler. Le lecteur de Jean-Louis Roche aura - au moins - la possibilité de se faire un avis en connaissance de cause.
Cela aussi, est une pratique du libéral égalitarisme.

Les textes en rapport avec les analyses ci-dessus sont trop nombreux pour être mentionnés ici.
On donnera celui contenant le sommaire des 25 textes de la campagne contre l'Internationale Socialiste.

jeudi 20 janvier 2011


Les 25 textes de la campagne dénonçant l'appartenance du socialo-fasciste Ben Ali à l'Internationale Socialiste (textes du 12 janvier au 20 janvier 2011) A BAS L'INTERNATIONALE SOCIALO-FASCISTE ! VIREZ CETTE ORGANISATON DE L'AFRIQUE !
ainsi que l'autre texte publié hier. Un texte expliquant les raisons pour lesquelles il avait été politiquement juste de prendre une position DEFENDRE LAURENT GBAGBO (sans soutien politique) du 16 décembre 2010 au 13 janvier 2011....et pourquoi il était maintenant nécessaire de revenir à une position similaire (non identique) à celle précédant la tentative de putsch de Ouattara ONUCI.
On retrouve ces mêmes débats sur la délégation générale révocable qui semblent ne pas être accessibles à Jean-Louis Roche.

jeudi 20 janvier 2011
Ni Gbagbo, ni Ouattara, Le Peuple ! délégation générale révocable ! Il faut 2,5 millions de délégués pour un gouvernement provisoire ! En soutenant le tyran Ben Ali et en poignardant le peuple tunisien, Laurent Gbagbo et Alain Toussaint se sont suicidés politiquement ! Il faut chasser l'Internationale Socialiste Hors d'Afrique !
21 janvier 2011 16:07
===



J'aurais sans doute été mieux traité par Jean-Louis Michel si j'avais été anarcho-monarchiste  !!!
On comprend qu'il puisse ne pas aimer l'auteur de "Leur morale et la notre". En ma personne, il crache sur le meilleur défenseur de ce que voulaient les Chliapnikov, les Kollontai etc...
Quant à Bruno Rizzi, le concept de formoisie est précisément ce autour de quoi il a tourné toute sa vie ( comme du reste aussi le quasi égalitariste girouette Castoriadis - dont je découvris bien trop tard à quel point il était sur le point 43 ans avant moi de produire le concept !)

Cher Hyarion,

Je suis évidemment très touché par votre amicale et spontanée publicité (dites bien que vous n'avez pas reçu d'argent...). Quel beau travail de mise en page et quel luxe de précautions pour citer vos sources photographiques (avez-vous eu beaucoup de procès?).
Une telle hagiographie console de longs mois de soliloque, de regrets d'avoir tant bourré ses poumons de tabac pour trouver la phrase juste (alors qu'on peut faire de belles phrases sans tabac). Un coup de chapeau comme vous venez de le faire comble le sentiment de solitude qui m'envahit souvent. Merci. Je porte néanmoins plainte contre vous pour béatifiation, tendance incurable à favoriser le culte de la personnalité.
Oui je suis seul, mais je n'ai rien inventé. Tout le mouvement radical du XXe siècle est sorti des cuisses de la "Gauche communiste" de Pannekoek à Bordiga. Et  surtout, toute innovation politique en politique ou sociologie n'a pu sortir que du fond politique des "Gauches" allemande et italienne (Bruno Rizzi qui a permis à un con de trotskien US de faire un best-seller, était bordiguiste, la radicalité situ provient indirectement de cette filiation, etc.)
Je n'ai que des correspondants épisodiques et cyclothymiques  - ils écrivent quand les corbeaux passent. Le CCI (ex Révolution INternationale cercle référentiel de l'après-68) a été une de mes écoles, mais aussi Daniel Guérin, S ou B, etc. Je ne renie pas mes années de militantisme (25 ans). Je ne me sens pourtant pas plus seul que vous-même (j'espère) et des millions de prolétaires dans une économie en crise qui va vous convaincre (ce que je suis impuissant à faire et c'est bien normal) à déchirer votre carte d'un parti girouette et à abandonner ce curieux qualificatif de grand seigneur (élitaire?) d' "anarcho-monarchiste", et cette curieuse fascination pour le roi Sarkozy. Mais rassurez-vous, j'aime bien les originaux et les hors-classe, tous ceux qui se laissent enfermer dans leur classe m'ont toujours diablement fait chier.
Amicalement,
Jean-Louis Roche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire