Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 29 janvier 2011

Libéral égalitarisme VS faux libéralisme VS capitalisme libéral : Echanges avec pseudo-Clément et Stanislas Jourdan sur le blog Tête de Quenelle.(novembre 2010)

ils défendent ce qu'ils pensent être le vrai libéralisme. Nous débattions en novembre dernier. Le débat s'est interrompu. J'en avais publié un extrait.(dimanche 21 novembre 2010 Au sujet du vrai libéralisme : une première réponse de pseudo-Clément à laquelle j'ai répondu.)

Après la victoire du 14 janvier 2011 en Tunisie et le commencement de la Grande Révolution Africaine - le peuple tente aujourd'hui de démettre le socialiste compradore Hosni Moubarak -, la résurgence du débat quant à l'avenir économique de l'Afrique libérée me suggère de rééditer ces échanges.
Sous le texte de Stanislas Jourdan

La planification capitaliste contre le libéralisme

2010 octobre 19

  1. novembre 19, 2010
    Bonjour
    Vous vous revendiquez d’un VRAI libéralisme.
    Pour gagnez du temps, plutôt que de critiquer de l’intérieur vos analyses, je vous propose de réagir à DEUX propositions.
    1° Donner 1000 euros par mois à TOUS les Terriens (de plus de 14 ans et 500 pour les moins de 14 ans). 1000 euros pour la CONSOMMATION
    … en rendant le TRAVAIL LIBRE.
    2° Donner 300 euros par mois à TOUS les Terriens (en commençant par UN euro par jour à 7 ans quand l’enfant a appris à lire)
    … pour INVESTIR (l’  » INVESTISSEMENT DÉMOCRATIQUE »)
    Un investissement SANS DIVIDENDE, SANS PROFIT, SANS RETOUR MATÉRIEL (abus de biens sociaux)
    - capital fixe
    - capital circulant (vous pouvez vous « abonner » pour financer le courant électrique nécessaire à produire dans une usine de tracteurs)
    Ceux qui veulent créer des entreprises posent leurs projets sur Internet et les financent ceux qui veulent.
    La totalité du chiffre d’affaire sera reversé dans le POT COMMUN
    Qu’en pensez-vous ?
  2. novembre 19, 2010
    Je précise deux ou trois points supplémentaires
    Un tel projet implique l’ABOLITION du crédit (crédit à la consommation et à l’investissement)
    DONC la fermeture des Bourses et des Banques.
    (Les faux libéraux que vous – Stan – dénoncez – ne sont que des PRO-capitalisme. Le vrai libéralisme ne pourra être que POST capitaliste)
    Ce projet implique la GRATUITÉ de l’IMMATÉRIEL. (Pas de structures de RACKETS telle la SACEM)
    Et le CIMENT qui fera fonctionner l’ensemble, c’est le fait que la RÉPUTATION deviendra la VALEUR NUMÉRO du 21° siècle.
    Les enfants apprendront à FAIRE DES PROJETS, à FINANCER les projets des autres et à SE CONSTRUIRE UNE RÉPUTATION…
    C’est la RÉPUTATION qui permettra à ceux qui le souhaitent d’OBTENIR les financements de projets de plus en plus coûteux.
    Je veux une société ÉGALITARISTE sans BOURRICOTS motivés par une PATHOLOGIE CONSUMÉRISTE… dans laquelle il y aura
    des Bill Gates
    des Google
    des Walt Disney
    et même
    des Louis Renault dictateurs d’entreprise….. s’ils trouvent des gens pour travailler « pour » eux.
    Pathologie consumériste, principale folie.
    Naturellement ce projet nécessitera 3 révolutions
    1° contre les actionnaires
    2° contre les bourricots diplômés qui exigent une hiérarchie des salaires
    3° contre les racketteurs corrompus (cette couche réactionnaire de la STRATE des INNOVANTS), cette bourgeOISIE de l’INNOVation, cette INNOV-OISIE qui pousse les capitalistes à fabriquer des LOIS FASCISTES liberticides comme HADOPI.
  3. novembre 19, 2010
    Je suis libéral égalitariste
    http://www.google.fr/search?hl=fr&source=hp&q=%22lib%C3%A9ral+%C3%A9galitariste%22&btnG=Recherche+Google&aq=f&aqi=g10&aql=&oq=&gs_rfai=
    et … je soupçonne que vous pourriez l’être aussi, …. ou le devenir.
  4. novembre 19, 2010
    J’ai republié mes trois commentaires sur mon blog Revolisation Actu avec quelques extraits de votre texte
    vendredi 19 novembre 2010
    Quelques questions à Stanislas Jourdan qui se revendique d’un vrai libéralisme.
  5. clement permalink
    novembre 19, 2010
    Mon cher Yannick,
    merci pour tes commentaires engagés.
    Cependant je doute que je puisse (je ne m’engage pas pour Stan, ce garçon étant surprenant ;) adhérer à tes opinions!
    Libéral égalitariste? N’est-ce pas un peu contradictoire? Je pense que Stanislas est libéral mais pas égalitariste: cela veut dire qu’il souhaite vivre dans une société qui peut tolérer certaines inégalités si tous les individus ont leur chance, et c’est à mon avis en cela que le dividende universel/revenu de base est utile.
    Avant de penser à créer le paradis sur terre, ce qui ne sera jamais possible, essayons d’abord de penser à des idées concrètes, applicables! La réflexion de Stanislas se dirige à mon avis dans cette direction, la preuve, le SPD allemand vient d’inscrire dans son programme un revenu de base!
    - Sauf ton respect ta première proposition montre à quel point tu es à coté de la plaque: Comment peux tu proposer de donner 1000 euros alors que ce montant n’a rien à voir d’un bout à l’autre du globe! A madagascar, avec ça tu vis comme un Pacha, alors qu’à Paris, tu vis… dans la rue.
    - Donner 1000 euros comme ça? Ca viendrait d’ou? Tu sembles oublier que la moitié de la population mondiale ne doit pas vivre avec plus de 3 ou 4 dollars par jours…!
    - Même si c’était possible, elle ne serait pas souhaitable: on voit bien que l’aide internationale n’améliore pas forcément le sort des pays pauvre, car elle peut provoquer de l’inflation: alors 1000 euros par personne? Ca ne fera qu’augmenter le prix de la baguette kenyane de 1 ct d’euros à 500€ pièce!
    - Pour la deuxième proposition, oui pourquoi ne pas favoriser l’investissement, mais l’investissement, c’est quoi? L’investissement c’est le renoncement à consommer: c’est un placement incertain dont la rémunération compense le risque pris: si tu n’es pas sûr à 100% de revoir ton argent (et un investissement n’est jamais sûr à 100%, même dans les bons du trésor américain), sans qu’on ne te rémunère pour ton risque…alors laisse moi te dire, que moi, je garde le fric!
    - Je conçois ta rancoeur face à la SACEM par exemple. Mais je suis quelque peu sceptique face à ta diatribe sur les « bourricots diplomés » (sans doute parce que j’en fait partie, et qu’avec moi une part de plus en plus importante des français et des « terriens »). Tu semble oublier que ce sont les plus diplomés qui créent le plus de richesses…
    - Sur les banques et le crédit c’est discutable, seulement, prôner l’abandon du capitalisme appelle à un peu plus qu’à un remplacement par des jeux de mots douteux mis en majuscule pour être sur que le destinataire les voie bien. Ton emploi du mot « fascisme » qui est évidemment incorrect m’incite à penser qu’on ne peut être crédible quand on parle de changement radical sans être modéré dans son langage.
  6. novembre 19, 2010
    Bonjour Clément.
    Nous pourrons avoir un dialogue CONSTRUCTIF si nos propos constructifs peuvent être soulignés pour le lecteur par des caractères gras.
    Je n’ai de rancoeur pour personne.
    Ni pour la SACEM, ni pour qui que ce soit.
    Juste de la colère, une saine colère contre un organisme que nos descendants compareront aux vendeurs de sel racketteur de la Ferme Générale du 18° siècle.
    Pour être encore plus clair, je n’y ai jamais inscrit aucune des environ 200 chansons que j’ai du écrire depuis 1969…
    Quant au principal RACKETTEUR SACEM de la ville où je me trouve…. il est un des plus charmant client de restaurants que j’ai rencontré pendant mes plus de 17 ans de manche… j’avais non seulement droit à un billet de 50 balles… mais en plus .. il faisait les choeurs sur les chansons de Crosby Stills Nash and Young dont il était lui-même fan et avait appartenu à un groupe qui jouait leurs morceaux.
    Les « bourricots » sont ceux qui ont besoin d’une CAROTTE pour avancer.
    Si demain – et bien entendu à l’encontre de vos voeux les plus chers…. – le salaire est mondial, unique et limité DEFINITIVEMENT à 1000 euros… par mois…
    …. qu’allez-vous faire ?
    Je suis quasiment convaincu que votre activité sociale correspondra aux critères qui ont été les vôtres au moment de …. me répondre !!!
    Personne ne va vous payer …. pour m’avoir répondu…
    Et …. pourtant…
    … vous l’avez fait…
    Depuis 1991, la société – à part le maigre produit de ma « manche » – ne m’a jamais payé quoi que ce soit……
    Et pourtant, j’ai poursuivi mes recherches
    -pédagogiques
    - en maths en finissant par revendiquer l’héritage de Pythagore (Puthagoras)
    - en physique…. en finissant par revendiquer l’EXCLUSIVITE de l’héritage de Isaac Newton… en écrivant un texte comportant la véritable équation de la gravitation hélio-planétaire
    - en philosophie, en sciences humaines, en économie (l’erreur économique historique de Marx), en sociologie et donc en histoire… (je résume)
    … tout cela ne m’a RIEN rapporté sur la plan d’une MODIFICATION de ma consommation personnelle…
    … et pourtant, je travaille..
    j’ai environ 80 lecteurs sur un blog, 60 sur un autre (ancien) 80 lecteurs sur un youtube de chansons, 40 sur un autre, 40 sur un site de vidéos scientifiques (materialisteYT)
    On dira 300 lecteurs par jour directement. (qui sont venus volontairement)
    Un total de près de 10 000 lecteurs par mois.
    Sans compter tous les lecteurs de RUE89 et autres commentaires….
    J’ai plus de lecteurs que ce que Marx avait de son vivant (à l’exception de quelques périodes particulières – comme pendant la Guerre de Sécession par exemple)
    Mais je suis – et ai toujours été – un MUTANT SOCIAL : je n’attends AUCUN retour personnel sur mon travail.
    j’avais passé 7000 sur le prototype d’un langage informatique (jeu vidéo) à vocation pédagogique…. primé en 1987 par 1° l’industrie en février 2° l’Education Nationale agréé en octobre…
    Les enfants de CP pourrait apprendre à lire avec des jeux vidéos et comprendre les logarithmes avec la couleur ROUGE du kangourou RANG qui tenait 9 petits cubes (log de 9 en base TROIS égale la forme carré, la forme numéro deux….)
    Ce qui me NAVRE, ce ne sont pas les VACANCES que j’aurais pu me payer ….. avec les droits d’auteur …. ou les dividendes … si la CAMIF n’avait pas accepté de se laisser passivement escroquer par Thomson (« Pompe à fric » dit mon principal témoin …. le président du Conseil de Surveillance d’une entreprise …. en liquidation judiciaire….)
    … ce ne sont pas les DEPENSES de malade atteint de PATHOLOGIE CONSUMERISTE… ce qui me NAVRE… c’est le fait que nous sommes 23 ans plus tard et que les ENFANTS ONT LA HAINE DE L’ECOLE…
    Ils somatisent pour ne pas s’en rendre compte…
    Les peercings et autres destructions de soi-même sont les reflets de ces enfants cassés qui joueraient à APPRENDRE la totalité du programme actuel (plus ….. on va dire 30 % de ce qu’apprennent leurs ainés de 4 ans de plus…. les dérivées …. en CE2 etc…)
    … ce qui me navre c’est le fait que nous devrions DEJA avoir commencé à « FABRIQUER » 100% d’enfants INNOVANTS, d’ENFANTS INVESTISSEURS…. d’ENFANTS CREATEURS DE PROJETS…. CREATEURS D’ENTREPRISES…
    Mais PAS des entreprises de BOURRICOTS … des entreprises où le bénéfice est le PLAISIR de la REALISATION… le plaisir d’être utile…
    Relire les Manuscrits de 1844 de Karl Marx sur le sentiment de sa propre existence dans le reflet qu’est l’OEUVRE CREE…
    Avoir programmé (7000 heures sur un projet 6502 6809 plus en basic sur d’autres) et écrire des chansons me donne cette double casquette. Ajoutons les découvertes et j’ai les trois caractéritiques des trois couches de la strate des innovants
    - INNOVANT en découvertes
    - INNOVANT en inventions
    - INNNOVANT en créations artistiques…
    Les humains de l’avenir AURONT LES TROIS CARACTERISTIQUES…
    Je vis au milieu de barbares (dont certains frappent même les enfants….. en restant impunis et protégés) qui n’ont pas encore compris que nous avons les outils technologiques pour faire le paradis sur Terre….
    J’ai le sentiment du livre de Strougatski – explorateur historien dans un Moyen Age du futur dans le roman « Il est difficile d’être un Dieu » dont je ne peux pas expliciter le titre sans gâcher le plus beau chapitre du roman…. mais qui peut s’entrevoir…
    Ceux qui ont lu la nouvelle « Les pouvoirs de Xanadu » de TH. Sturgeon peuvent comprendre pourquoi je prétends savoir depuis quinze ans VERS OU ON VA ….
    Il suffit de la lire…
    Mon projet libéral égalitariste se réalisera : il n’existe aucun autre projet possible.
    Il semble que vous n’ayons pas compris son coeur
    ====
    - Pour la deuxième proposition, oui pourquoi ne pas favoriser l’investissement, mais l’investissement, c’est quoi? L’investissement c’est le renoncement à consommer: c’est un placement incertain dont la rémunération compense le risque pris: si tu n’es pas sûr à 100% de revoir ton argent (et un investissement n’est jamais sûr à 100%, même dans les bons du trésor américain), sans qu’on ne te rémunère pour ton risque…alors laisse moi te dire, que moi, je garde le fric!
    =====
    Ca ne marche pas comme ça : la société vous VERSE 300 EUROS PAR MOIS…
    et vous dit : « placez-les »
    investissez dans un projet…
    VOUS N’AUREZ RIEN EN RETOUR….
    Tant pis pour le chômeur alcoolisé détruit par 20 ans de galère qui restera avec ses 1000 euros par mois sans allumer son ordinateur…..
    Ou plutôt ce ne sera pas possible ….. quelqu’un viendra lui dire … investit ici …. ou …là….
    La société deviendra un GIGANTESQUE CLUB d’investisseur….
    Il me revient en mémoire un aspect IMPORTANT que j’avais oublié de préciser : LES POLITIQUES n’ont PLUS LA CLE DU COFFRE….
    Seuls les citoyens SONT INVESTISSEURS….
    Il se fait tard… mon spot wifi gratuite va bientôt fermer….
    Bonsoir à vous…
    Je répondrai aux autres arguments…
    (pas au PIB « ajusté » PPA de la Banque Mondial : c’est une stupide argument de touristes bornés qui oublient que si les PLANTEURS des champs d’huile de palme qui gagnent actuellement 50 euros par mois par Vincent Bolloré et son esclavagiste SOCAPALM …. se mettent à gagner – loi SMIC française – …. les épiciers dans les magasins de Kienké vont – eux aussi – estimer que leur travail vaut 1000 euros par mois aussi ….. et de proche en proche ….. tous les gens autour effectueront une PÉRÉQUATION….
    L’argument ne tient que pour le visiteur du Club Méditerranée….)
    Meilleures salutations libérales égalitaristes
    Yanick Toutain
    J’espère que vous prendrez davantage de précautions neuroniques pour nos débats futurs…
    merci néanmoins de votre (bénévole) contribution à la construction de NOTRE avenir….
  7. novembre 20, 2010
    Bonjour Yannick, bonjour Clément,
    @Yannick : Beaucoup de choses intéressantes, difficile de revenir sur tout…
    je pense que l’on partage un certain nombre de constats en commun, néanmoins je vous trouve parfois bien hâtif dans vos jugements.
    Bon, commençons par les points d’accord :
    - la surconsommation : c’est effectivement un mal de cette société qui est bien sûr outrageusement encouragée par les médias de masse et la communication
    - la gratuité de l’immatériel : elle est effectivement amenée à être quasi-généralisée. Mais je dis bien quasi, car je pense que certains contenus resteront payants sur internet (exemple d’arrêt sur image, dont j’imagine difficilement un autre modèle économique). Mais je suis par exemple totalement favorable à la gratuité des transports en commun (faudra que je poste là dessus un jour…)
    - Ce que vous appelez la réputation (je parlerais davantage de « l’attention » mais c’est la même idée) sera effectivement la richesse qui sera le plus rare dans l’avenir… bien plus que les richesses monétaires
    - je suis comme vous favorable à un « revenu de base » (cf d’autres posts précédents) pour la plupart des raisons que vous citez (il y en a d’autres). J’envisage celui-ci à environ 700-1000 euros, à débattre !
    Voilà déjà un certain nombre de points communs, mais je ne suis pas comme vous un « libéral égalitariste ».
    Ce terme n’a aucun sens pour moi : on ne peut vouloir la liberté des gens et leur égalité parfaite entre eux ! Comme Clément le dit : les inégalités ne sont pas mauvaises en soi, cela dépend de leurs origines. Mon avis est que les égalités sont insupportables si :
    - elles proviennent d’une inégalité des chances au départ ;
    - si elles sont instituées par un état central (cf régimes spéciaux et autres privilège que notre « démocratie » a su malicieusement déployer ;
    - ou encore si ces inégalités son anti-méritocratiques c’est à dire si elles sont le fruit de rentes de situations.
    Le revenu de base instaure une certaine égalité de départ, mais ne doit pas empêcher les individus de s’enrichir à la
    C’est tout l’objet d’un dernier post que je vous invite à lire pour y voir plus clair.
    (NB : peut etre que c’est aussi votre point de vue, je suis pas sur d’avoir bien compris votre libéralisme égalitariste)
    Par ailleurs, je ne crois pas que l’on puisse interdire les crédit / fermer les banques etc.
    C’est la manière dont ce système fonctionne qui est foireuse et mérite d’être profondément repensée (notamment l’aspect monétaire que l’on a tendance à oublier!). Et plutot que de vouloir tout supprimer, je préfère encourager les alternatives : le crédit en P2P par exemple est une voie d’avenir qui permet aux gens d’avoir accès au crédit tout en se passant du système bancaire.
    Par la force des choses, le crédit diminuera (notamment avec un revenu de base + dividende universel), les gens ont davantage se tourner les uns vers les autres pour créer des projet etc. La bulle bancaire va se dégonfler d’elle même. Le capitalisme également puisque le pouvoir du capital sera de plus en plus contre-balancé par d’autres formes de pouvoir (l’attention)…
    Donc, d’une manière générale, je suis peu friand des approches de luttes frontales comme vos propos le suggèrent parfois. Je suis davantage favorable à une transition en douceur par les initiatives citoyennes. Il faudra être patients!
    Merci d’avoir prolongé la réflexion en tout cas. bonne soirée.
  8. novembre 21, 2010
    Bonjour Stanislas
    Commençons par les « points d’accord »
    La « surconsommation ».
    Je n’utilise jamais ce terme.
    En effet, depuis plus de dix ans je raisonne avec des concepts particuliers que je ne nomme jamais dans les textes que j’écris ordinairement (ceux que j’utilise perturbent déjà suffisamment d’opposants …. pour ne pas alourdir la barque).
    En l’occurrence, concernant la « consommation », celle-ci n’est pour moi que du capital circulant indispensable pour la mise en valeur du capital humain.
    En effet, de la même façon qu’une entreprise a besoin de courant électrique, d’eau, de matières premières, de la même façon, un être humain, pour mettre en valeur son capital formation (capital formation répétant ou capital formation innovant) a besoin de courant électrique, d’eau, de matières premières – l’alimentation est la plus grosse part…. etc….
    Un moteur ( capital machine) pour fonctionner, a besoin d’huile.
    Un être humain innovant, pour fonctionner, a – lui-aussi- besoin d’huile. C’est le rôle des symphonies de Mozart, de « Yesterday » des Beatles etc…
    Sans huile, le moteur surchauffe
    Sans art, le moteur cérébral, lui-aussi, passe en surchauffe.
    On peut généraliser (pour le capital machine comme pour le capital humain) le fait que les « biens circulant » auront une efficacité différente.
    Telle alimentation, tel charbon, telle lecture, telle qualité de métal n’aura pas une efficacité identique.
    J’appelais cela le PPM et le PPH. Potentiel productif machine et potentiel productif humain.
    A l’époque de cette construction conceptuelle, Guerlain s’apprêtait à investir en Chine.
    Et j’expliquais que le PPH des cosmétiques était largement inférieur à celui des (je prenais un exemple) outils pédagogiques.
    Si un gouvernement bureaucratique chinois décide d’investir UN milliard en cosmétique ou UN milliard en outils pédagogiques, le PIB chinois pourrait croitre, l’année suivante d’une quantité égale.
    Mais sentir la bonne odeur de sa collègue n’allait pas stimuler la productivité chinoise de la même façon que l’USAGE des outils pédagogiques….
    En effet, l’accroissement de capital humain allait avoir un EFFET différé bien plus grand dans le cas d’un investissement dans des logiciels pédagogiques efficients.
    Le PPH des logiciels étant PLUS grand que les PPH des parfums.
    Ce que je reproche à l’économie planétaire, c’est principalement le fait que l’aspiration des revenus par les 3 classes exploiteuses (qui sont les classes SPOLIATRICES dans une grille POST-marxiste) , les capitalistes, les diplômés et les innovois (droits d’auteur) aboutit à une BAISSE tendancielle de la quantité de PPH de leur consommation.
    Chaque EURO SUPPLÉMENTAIRE consommé n’a – en terme d’accumulation de capital humain ou de production par l’usage de ce capital – qu’une EFFICACITÉ MARGINALE de PLUS EN PLUS FAIBLE…
    On peut poser le problème en raisonnant à partir du BUT FINAL (transitoire)…
    Le but que je fixe c’est 6 à 7 milliards d’êtres humains INNOVANTS.
    Innovants dans tous les domaines. Et donc dans les trois catégories : découvertes, inventions et créations artistiques.
    LA QUESTION EST :
    ++++
    « A quoi et à qui ATTRIBUER le volume consommable pour RÉDUIRE le délai en vue d’atteindre cet objectif ? »
    ++++
    Augmenter de 950 euros les employés de Vincent Bolloré dans les champs d’huile de palme de Kienké au Cameroun incitera ces employés à DEPENSER 950 euros supplémentaires en sus de leurs 50 euros mensuels.
    J’ose prétendre que ces 950 euros seront MIEUX employés, dans des dépenses économiquement plus utiles que si l’on accorde 950 euros de plus à un groupe de Terriens du Nord dont les salaires seraient de 5000 euros par mois.
    Le pph des objets de consommation qui seront achetés au Sud sera SUPERIEUR au pph des objets (et service) achetés au Nord.
    On remarquera que cette vision qui considère la consommation comme un INVESTISSEMENT en capital humain donne aussi des clés au RALENTISSEMENT de la croissance que l’on constate dans les « pays capitalistes développés »
    Un exemple réel :
    Quand Infogrames décide de bazarder sa division pédagogique en la « refilant » à Jacqueline Carraz pour le motif (tout à fait exact) que la solvabilité des consommateurs de cette division est devenue de plus en plus inquiétante, le PDG Bruno Bonnell a tout à fait raison – d’u point de vue micro-économque.
    C’était l’époque où Monory et son directeur de cabinet Thierry Breton saccageaient allégrement tout le potentiel de l’industrie pédagogique informatique en France pour plus de 20 ans ….. (le tout dans le cadre d’une escroquerie géante commise par Thomson et Answare…. avec la complicité « passive » de la CAMIF tenue par des socialistes….
    Mais, sur le plan macro-économique et surtout sur le plan de ce que je conceptualise comme la « PRODUCTIVITE HISTORIQUE » …. le résultat est un PARFAIT DESASTRE…
    20 ANS DE RETARD ont été LE RESULTAT de ce DESASTRE ECONOMICO-PEDAGOGIQUE.
    Si des Caesar III ou des Age of Empire 1 et 2 sont des outils ludiques contenant un fort PPH sous la forme d’un potentiel PEDAGOGIQUE important (accroissant les connaissances économiques, historiques, militaires et donc psychologiques de ceux qui les utilisent…)
    Si un Railroad Tycoon 2 et 3 permettent aux usagers sagaces de comprendre ce qu’est la VENTE A DECOUVERT et à comprendre le coeur de la crise appelée « crise des subprimes » …..
    …. les « je te rire dessus et pan t’es mort » (bang ! bang !) ne sont que la diffusion d’un crétinisme de masse …. et de perturbations psychologiques pour les plus fragiles…
    Là… les PPH ne sont même plus faibles (comme ils sont faibles dans les Adi, Adibou et autres stupidités par-scolaires à peine moins pénibles que des profs antipédagogiques….) pour ces logiciels de gangstérisme appliqué… le PPH est NEGATIF !
    Je ne jette pas la pierre à ces éditeurs…. ils sont victimes d’une société où la solvabilité de certains perturbe précisément l’ALLOCATION OPTIMALE des RESSOURCES à FORT POTENTIEL PRODUCTIF…
    Bonne soirée….

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire