Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 4 février 2011

Corrompus, criminels, et ... menteurs.... ils viendront vous dire qu'ils ont chassé Moubarak de leur gang criminel international le 31 janvier !!!! Luis Ayala, Martine Aubry, Ségolène Royal, Benoit Hamon, gangsters, socialo-fascistes, assassins du peuple égyptien....

Cliquez ici
A ce jour, nous faisons cesser l’adhésion du NDP, tout en restant déterminés toutefois de coopérer avec tous les démocrates en Egypte qui oeuvrent en faveur d’un Etat ouvert, démocratique, inclusif et laïque.

.. nous sommes vendredi 4 février 2011, il est 19:58... sur la place Tahrir, les courageux Egyptiens affluent encore pour exiger le dapart de l'ami de Martine Aubry, le départ du camarade de Benoit Hamon, le départ de l'assassin militant du parti dont est vice-pdésiente Ségolène Royal et ces gangters socialo-fascistes viendront vous raconter que Moubarak est chassé de leur Internationale Socialiste... ces criminels viendront - plu tard - prétendre que, à cette heure, cela ferait 4 jours qu'ils auraient chassé le tyran...
... seulement voilà ... nulle part Google ne voit cette déclaration (à part, maintenant sur notre blog Révolisation et sur les copies qui en découleront !!)...

Google ne voit pas une seule fois ce texte en français provenant du site de l'Internationale Socialiste... A quelle date ? à quelle heure ? a-t-il été posé par ces corrompus, escrocs et menteurs ?

Pour la version anglaise .... seules quelques 5 références apparaissent ...

We are, as of today, ceasing the membership of the NDP, however we remain determined to cooperate with all the democrats in Egypt striving to achieve an open, democratic, inclusive and secular state.

Mais les tricheurs font mieux encore.
En page de garde de leur site... ils présentent un lien indiqué 29 janvier
+++++++++

Egypte

Pour un nouveau chemin pour l'Egypte



29 JANvier 2011




L’Internationale Socialiste a espéré un message de président Hosni Mubarak au peuple égyptien qui aurait montré un clair chemin vers le changement- un changement politique, et un changement social et économique.



Un changement politique est nécessaire pour assurer un Etat ouvert, démocratique, inclusif et moderne basé sur le respect pour les libertés et droits du peuple... 
===




==
Seulement voilà ... lorsqu'on clique.. On trouve un texte du 29 janvier...
==

Egypte

Pour un nouveau chemin pour l'Egypte

29 janvier 2011

L’Internationale Socialiste a espéré un message de président Hosni Mubarak au peuple égyptien qui aurait montré un clair chemin vers le changement- un changement politique, et un changement social et économique.

Un changement politique est nécessaire pour assurer un Etat ouvert, démocratique, inclusif et moderne basé sur le respect pour les libertés et droits du peuple. Avec des élections devant avoir lieu cette année en septembre, changement politique veut dire lever toutes les restrictions concernant la tenue d’élections libres et justes avec les mêmes opportunités pour tous les candidats, garantir leurs droits de se faire enregistrer et de faire campagne, la liberté d’association, la liberté des médias, des observateurs nationaux et internationaux ainsi que tous les mécanismes nécessaires pour assurer un vote libre comme dans tout Etat démocratique. Ceci était absent dans le discours de président Mubarak, ainsi que cela a été absent de la vie politique de l’Egypte.    
Le changement social est nécessaire pour éradiquer la corruption, le favoritisme, le clientélisme et une marginalisation croissante et aliénation de larges secteurs de la société, en particulier les nouvelles générations qui, sans opportunité ou espoir, descendent aujourd’hui dans les rues. Le changement économique est urgent pour fournir des emplois et perspectives pour ceux qui en ont désespérément besoin et pour réduire la pauvreté chronique qui touche des millions et qui méritent un meilleur avenir.
Ces changements sont au cœur des revendications du peuple: libertés, droits, emplois et opportunités. Le rôle de la politique est de les fournir. C’est pourquoi la social démocratie, qui cherche à atteindre ces objectifs dans chaque nation, reconnaît ces revendications et aspirations comme siennes.

Il y a un fil commun, une attente commune à travers toute la région qui peut être trouvée dans la lutte d’aujourd’hui pour la démocratisation. Nous revivons les mêmes luttes que nous avons menées dans d’autres parties du monde pour la démocratie, les droits civils et l’égalité des chances.
Cette lutte porte tous les signes de notre propre mouvement et nous avons un intérêt dans son succès. Pour l’Internationale Socialiste, succès veut dire un changement qui respecte les vies humaines, qui est pacifique, qui reconnaît toutes les parties et qui mène vers une gouvernance démocratique responsable.

Dans le cas de l’Egypte, avec son rôle clé comme partenaire pour la communauté internationale -y inclus notre propre Internationale- dans la recherche de la paix et de la stabilité dans la région, nous sommes confiants que des gains en démocratie et liberté apporteront une plus grande stabilité. Le NDP n’a pas tenu sa promesse envers le peuple et les changements exigés aujourd’hui se reflèteront également dans plus de paix et de sécurité dans cette partie du monde.

L’Internationale Socialiste se tient au côté des forces démocratiques et du peuple en Egypte dans la poursuite d’une vision commune d’un monde plus libre et juste, et où des sociétés humaines, inclusives et démocratiques peuvent fleurir. Comme dans tellement d’autres moments historiques importants, la solidarité joue un rôle crucial dans les évènements d’aujourd’hui dans cette partie du monde. La communauté internationale entière doit s’unir en ce moment et jouer son rôle aux côtés du peuple égyptien et au-delà.  


... et c'est tout en bas de ce texte du 29 qu'un lien mène vers un courrier POSTERIEUR... en pdf

________

Lettre envoyée au Parti national démocratique d’Egypte concernant la situation dans ce pays et son adhésion à l’Internationale Socialiste.
SOCIALIST INTERNATIONAL, MARITIME HOUSE, OLD TOWN, CLAPHAM, LONDON SW4 OJW UNITED KINGDOM
T: (44 20) 7627 4449 | F: (44 20) 7720 4448/7498 1293 | E: secretariat@socialistinternational.org
www.socialistinternational.org
31 January 2011
To the General Secretary of the
National Democratic Party, NDP
Egypt
Dear General Secretary,
The National Democratic Party of Egypt became a member of the Socialist International in June 1989, at the XVIII Congress held in Stockholm.
This decision was based upon the desire of the Socialist International to build a partnership with your organisation in the search for peace and security in that region of the world, so crucial to global stability. The International, as a movement for peace, recognised in this decision the will of the NDP and its leadership to sincerely engage in this quest, as has indeed been evident over the last thirty years.
Along with this, the Socialist International wanted to encourage the development of multi-party democracy in Egypt by expanding relationships in that part of the world, as democracy is for our movement a fundamental pillar upon which to secure the rights and freedoms of our citizens and to achieve social and economic progress.
Our International certainly recognises that what we managed to do together in our common work to contribute to peace, particularly between Israelis and Palestinians, and to foster a new climate in the region conducive to the recognition of a two-state solution has had a positive and lasting impact.
On the other hand, the lack of developments in relation to democracy in Egypt has left us deeply troubled, notwithstanding the hopeful moments which had arisen during the 80s and led to membership of the NDP in the SI and then again in the mid- 2000s when a measure of important internal changes had taken place within the NDP.
The current massive calls being made today by the citizens of Egypt for freedoms and rights point to the dramatic failure of the Egyptian government to deliver to its people and to the failings of the NDP to live up to its promises. The use of violence, with scores dead and injured, is totally incompatible with the policies and principles of any social democratic party anywhere in the world.
. / .
2
Consequently, we consider that a party in government that does not listen, that does not move and that does not immediately initiate a process of meaningful change in these circumstances, cannot be a member of the Socialist International.
We are, as of today, ceasing the membership of the NDP, however we remain determined to cooperate with all the democrats in Egypt striving to achieve an open, democratic, inclusive and secular state.
Yours sincerely,
Luis Ayala
Secretary General

et le deuxième lien donne la traduction

31 janvier 2011
Traduction de la lettre originale (anglais)
Au Secrétaire général du
Parti National Démocratique, NDP
Egypte
Cher Secrétaire général,
Le Parti national démocratique d’Egypte est devenu membre de l’Internationale Socialiste en juin 1989, lors du XVIIIe Congrès tenu à Stockholm.
Cette décision était basée sur le désir de l’Internationale Socialiste de construire un partenariat avec votre organisation dans la recherche de la paix et de la sécurité dans cette région du monde, si cruciale pour la stabilité mondiale. L’Internationale, en tant que mouvement pour la paix, a reconnu dans cette décision la volonté du NDP et de son leadership de s’engager sincèrement dans cette quête, tel qu’on a pu le voir en effet pendant ces trente dernières années.
De même, l’Internationale Socialiste voulait encourager le développement d’une démocratie multipartite en Egypte en élargissant ses relations dans cette partie du monde, puisque la démocratie est un pilier fondamental pour notre organisation par lequel nous assurons les droits et libertés de nos citoyens et parvenons au progrès social et économique.
Certes, notre Internationale reconnaît que ce que nous avons réussi à faire ensemble dans notre travail commun pour contribuer à la paix, en particulier entre Israéliens et Palestiniens, et pour encourager un nouveau climat dans la région favorable à la reconnaissance d’une solution de deux Etats, a eu un effet positif et durable.
De l’autre côté, le manque de développements concernant la démocratie en Egypte nous a laissé profondément inquiets, malgré les moments d’espoir qui étaient nés pendant les années 80 et qui avaient menés à l’adhésion du NDP à l’IS, et encore une fois dans le milieu des années 2000 lorsque quelques importants changements internes avaient eu lieu au sein du NDP.
Les appels massifs lancés aujourd‘hui par les citoyens de l’Egypte pour les libertés et droits font preuve de l’échec dramatique du gouvernement égyptien de remplir ses devoirs et des manquements du NDP de tenir ses promesses. L’usage de la violence, faisant de nombreux morts et blessés, est totalement incompatible avec les politiques et principes de tout parti social-démocratique partout au monde.
Par conséquent, nous considérons qu’un parti au pouvoir qui n’écoute pas, qui ne bouge pas et qui n’initie pas immédiatement un processus de changement pourvu de sens dans ces circonstances, ne peut pas être membre de l’Internationale Socialiste.
A ce jour, nous faisons cesser l’adhésion du NDP, tout en restant déterminés toutefois de coopérer avec tous les démocrates en Egypte qui oeuvrent en faveur d’un Etat ouvert, démocratique, inclusif et laïque.
Je vous prie d'agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.
Luis Ayala
Secrétaire général


LES HISTORIENS DE L'AVENIR NOUS DIRONT A QUELLE DATE ET QUELLE HEURE ONT ETE TRANSMIS CES COURRIERS....
ILS NOUS DIRONT COMBIEN D'EGYPTIENS ETAIENT DEJA MORTS... TUES PAR LES HERITIERS DE NOSKE ET DE SCHEIDEMANN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire