Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 7 février 2011

Une réponse à pseudo-Mourad qui écrivit ""Nous avons été détruits par la pauvreté. Ce dont ont besoin les jeunes ici, c’est d’abord de travail." Sabotage formois, arrivisme de la formoisie, organisation du formariat. Il faut 500 dinars/mois, ZERO CHÔMEURS et un gouvernement de délégués révocables

Sous l'article de Robert Paris


===
.... j'avais déjà posté un commentaire. Mais Robert Paris, l'hôte de ce blog n'avait pas jugé utile de répondre ni à l'anonyme impoli ni à mon commentaire complémentaire. (cf infra)
Je réponds aujourd'hui à un commentater qui posait la véritable question : la question du formariat. C'est en effet le peuple pauvre de Tunisie qui effraye la formoisie compradore et la proto-formoisie compradore tunisienne...
BIS LE COMMENTAIRE

    • Bonjour Mourad
      Vous avez écrit
      “A Sidi Bouzid, malgré la révolution du jasmin, "on meurt de pauvreté" !

      Vous pointez le doigt sur la question sociale. En effet les forces politiques qui, venant de la Terre du Nord, se réveillent tout à coup influencent en négatif les éléments de la proto-formoisie au travail (gagnant entre 500 et 1200 dinars) et la proto-formoisie des chômeurs.....
      En effet, les détenteurs de capital humain, s’ils ne QUITTENT pas idéologiquement leur classe sociale, méprisent ceux qui se trouvent en dessous d’eux (en terme de "productivité" revendiquée).
      C’est la FORMARIAT, le prolétariat de la formation, ceux qui n’ont ni le capital machine, ni le capital humain qui furent la flamme de la révolution.
      Ils furent le moteur et l’énergie, il furent la flamme de la combustion.
      S’ils furent rejoints et dirigés par des éléments qualitffiées, ceux-ci eurent tôt fait de ranger au placard leurs VRAIS revendications.
      De la même façon qu’en France, les Krivine-Besancenot-Sabado-Grondt méprisent les chômeurs et ont tout fait pour empêcher leur mobilisaton révolutionnaire, de la même façon une fraction de la proto-formoisie tunisienne méprise - sans se l’avouer - les personnages du poème de Wala Kasmi.
      mercredi 26 janvier 2011



      "Qui a fait la révolution !" Un poème de Wala Kasmi en arabe dialectal traduit et adapté par Téméraire Mirage

      Qui a fait la Révolution ?

      Ce sont les Fréchich …
      Ce sont les les Hammama … et pas les riches,
      Ce sont les Portefaix,
      Les cireurs et les maçons des chantiers,

      Ce sont les chômeurs et les vagabonds,
      Les gueux et les mendiants,
      Ce sont les va-nu-pieds,
      Et les fils de la balafrée,

      Ce sont les marchands ambulants,
      Qui ont fait cette révolution !

      C’est sont les enfants de Tala,
      De Kasserine, Regueb, et Jelma
      De Bouzayen, Sidi Bouzid et Meknassy,
      Les enfants oubliés de l’arrière pays,

      C’est la Révolution des opprimés,
      Des ignorés et des maltraités,
      Dès l’après-midi de la victoire, avant la chute du tyran, j’écrivais (un commentaire svendredi 14 janvier 2011



      500 DINARS par mois pour tous les Tunisiens de plus de 14 ans ! Et 250 dinars par enfant ! Aujourd’hui !!! A bas Ben Ali, le socialo-fasciste ! 1000 euros demain pour tous les Terriens (2000 dinars pour tous les Tunisiens)


      Sur le site tunisien NAWAAT - des blogueurs en lutte pour la liberté d’expression - je publie un commentaire
      Yanick Toutain says :
      Sur l’avenue Bourguiba, c’est l’avenir de la révolution africaine qui se joue aujourd’hui.
      C’est l’avenir de l’Afrique et donc l’avenir de toutes les peuples en esclavage qui se joue, l’avenir de tous ces peuples dont les revenus et la capacité d’investir est inférieure aux 600 euros mensuels, inférieur au PIB moyen mondial qui est de 1152 dinars tunisiens.

      Les Tunisiens, comme tous les peuples de la Terre méritent de toucher une PART EGALE du PIB mondial.ur Nawaat)
      ==fin de citation
      C’est donc le mot d’ordre de ZERO CHÔMEURS qu’il vous faudra imposer..
      En France, pendant la mobilisation de décembre 1995, je parvins dans une AG de chômeurs à faire voter cette proposition..... Contre TOUTE l’extrême-gauche, LCR (futurs NPA) en particulier)
      La CGT chômeurs et le NPA dans AC CHômeurs ont multiplié les actions minoritaires de cow-boys pour masquer leur REFUS ACHARNE DE CE MOT D’ORDRE DE ZÉRO CHÔMEURS !
      En Tunisie, il faut exiger que TOUS les chômeurs soient embauchés immédiatement
      De la même façon, le mot d’ordre que nous (2) avons agité dans tous les mouvements exigeant "5 millions d’embauche de chômeurs.....
      Sur le mur du TUnisien Téméraire Mirage, j’écrivais hier (dans un fil consacré à "Ahmed Ounaïs « admire le courage et la solidarité » de MAM"
      #
      Téméraire Mirage il ne veut même pas l’appeler REVOLUTION !
      Hier, à 14:53
      #
      Yanick Toutain
      ‎@Téméraire Mirage il ne veut même pas l’appeler REVOLUTION !
      pourquoi le ferait-il ?
      Ils sont tous en train de DEMOLIR morceau par morceau tout ce qui a été fait les 12-14 janvier 2011.....
      Ils sont en train de faire des JOURNEES DE JUILLET (.1917) et AUCUNE STRUCTURE NATIONALE de délégués révocables ne permet d’exiger un TOUT LE POUVOIR AUX SOVIETS !!
      Il est vrai que les petits épargnants vont avoir leur NONOSSE !
      Tous les Thiers de la planète savent (provisoirement) rendre leur NONOSSE aux mangeurs de miettes juste avant de LANCER LA GRANDE REPRESSION qui remettra les pendules à l’heure...
      Si le délire continue encore (si vous ne donnez pas du boulot à 500 dinars/mois à tous les Pauvres de Tunisie, vous aurez le temps de méditer sur la bêtise des Républicains espagnols qui laissèrent le champ libre à Franco pour manipuler les Marocains...
      Si la FORMOISIE HONNETE n’est même pas foutue de SOULAGER un minimum la misère des héros de Wala Kasmi... vous pourrez toujours pleurer les larmes de vos corps que les fascistes RCD réussiront - moyennant finances - à faire ce qui Hitler fit parmi les chômeurs pauvres...
      IL Y A URGENCE !
      De la même façon, chez le même Téméraire Mirage, dans un autre filconsacré à une interviewdu ministre Elyès Jouini je posais en regard sa réponse à la question du chômage à la réponse égalitariste qui est la nôtre.....
      =
      Yanick Toutain
      QUESTION : Quelles réformes économiques et sociales envisagez-vous pour lutter contre le chômage des jeunes Tunisiens, un des éléments à l’origine du renversement de Ben Ali ?
      REPONSE DU CLOWNLa révolution est partie de l’intérieur du pays,... car de nombreuses régions (gouvernorats, NDLR) ont été les grandes oubliées des cinquante dernières années, et ce, malgré le miracle économique tunisien. Il faut donc les remettre au centre du dispositif pour qu’elles accèdent à un certain degré de développement économique. Cela passe par une décentralisation afin qu’elles soient capables de promouvoir leurs propres projets, d’adapter leur bassin d’emploi à leurs besoins industriels. La réponse ne peut d’ailleurs pas seulement être économique. Lors de la révolution, la population a exprimé un désir d’être reconnue dans son identité. Il faut que les différents gouvernorats reprennent leur destin en main.
      Nous avons aussi énormément de choses à faire pour développer l’employabilité des diplômés. Aujourd’hui, le système universitaire est certes très développé, mais il est resté trop académique. Nous n’avons pas assez de formations professionnelles. Il va falloir trouver du travail pour des gens qui sont au chômage parfois depuis plusieurs années. Cela passe par des formations en matière de "soft skills", c’est-à-dire de maîtrise de la communication, de la langue... Enfin, nous allons essayer d’identifier les grands projets industriels et d’infrastructures adaptés à différents bassins d’emploi.
      MA REPONSE :
      TOUT CHÔMEUR EST - dès aujourd’hui- embauché comme TRAVAILLEUR UTILE
      Il touche 500 dinars à partir du 1° février. (une avance de 200 dinars)
      IL MONTE SON PROJET
      IL LE POSE SUR INTERNET
      TOUT CITOYEN RECOIT 130 DINARS VIRTUELS (investissement démocratique)
      Chaque citoyen peut financer sur cette somme les projets présentés par les chômeurs.
      Les Chiffres d’Affaires de ces projets RETOURNENT aussitôt à la collectivité.
      (cela implique que l’investissement démocratique finance aussi le capital circulant...)Afficher la suite
      Hier, à 18:06 · J’aime· 1 personne
      Téméraire Mirage avait cliqué "j’aime", il ne vous reste plus Mourad qu’à rejoindre ce combat, ces mots d’ordre, cette perspective égalitariste......
      En convaincant au passage Robert Paris et de quitter les vieilleries programmatiques anti-égalitaristes rédigées à une époque où la formoisie était critiquée par Engels et Lénine, mais comme un groupe temporaire voué à rapidement disparaitre. L’histoire a montré qu’ils avaient tort sur leur pronostic.... Reprenons donc leur dénonciation du PROLETARIAT BOURGEOIS et exigeons un SALAIRE EGAL MONDIAL. "1000 euros pour tous les Terriens !"
      LIRE
      L’existence d’un "prolétariat bourgeois" est selon Engels le principal frein à la révolution anticapitaliste.. Un texte du 28/12/2008 par Julie Amadis

complément : la citation faite par l'anonyme impoli et provenant de Révolisation Actu, puis ma mise au point.

  • 1° Il faut disloquer TOUT l’APPAREIL JURIDIQUE, ECONOMIQUE, REPRESSIF du socialo-fascisme Ben Alisme.
    2° Il faut en FINIR avec les ELECTIONS. Depuis la Commune de Paris – noyée dans le sang – la bourgeoisie a tenté de TUER le principe de REVOCABILITE. Les élections sont incompatibles avec le contrôle des élus. La bourgeoisie veut un système avec DELAI non révocable pour pouvoir CORROMPRE.
    3° IL NE FAUT AUCUN DELAI pour AFFIRMER LA VOLONTE POPULAIRE
    Il faut donc que les Tunisiens de plus de 14 ans se GROUPENT LIBREMENT par groupes de 25 ayant des options provisoirement identiques et désignent un DELEGUE REVOCABLE.
    Ce délégué est un délégué de base. 25 délégués de base se choisissent et désignent un délégué de conseil (qui représente 625 personnes en étant contrôlés par ses 25 délégués de base)
    25 délégués de conseil ===> un delégué député (15 000 délégateurs)
    25 délégués députés ===>> un délégué national.

    C’est ce que j’écrivais hier avant la chute
    vendredi 14 janvier 2011
    A Tunis, c’est la révolution africaine qui commence, c’est la révolution mondiale anti-capitaliste, IL FAUT D’URGENCE LA DELEGATION GENERALE REVOCABLE. Le dictateur socialo-fasciste Ben Ali va peut-être balayé d’ici ce soir – vendredi 14 janvier 2011. Si ce n’est pas le cas, ce sera dans les jours qui viennent.
    La seule question, le seul critère c’est l’ORGANISATION par la BASE.
    Ils sont des dizaines de milliers face au leader socialo-fasciste de l’Internationale Socialiste. Ils sont des dizaines de milliers face à un pouvoir sur le point de se DISLOQUER !
    (…) Il faut d’urgence 300 000 délégués de base ! Il faut que 7,5 millions de Tunisiens de plus de 14 ans se groupent par 25 pour désigner le meilleur d’entre eux.
    IL FAUT 12 000 DÉLÉGUÉS DE CONSEIL révocables à tout moment (chacun représentant 625 Tunisiens).
    IL FAUT que ces délégués de conseil, par 25, désignent 480 DÉLÉGUÉS-députés.(chaque délégué-député représente 15000 délégateurs de base et peut être révoqué à tout moment par ses 24 délégués de conseil.)
    IL FAUT UN GOUVERNEMENT PROVISOIRE RÉVOCABLE !!! IL FAUT UN GOUVERNEMENT DE 19 DELEGUES NATIONAUX ! Ce sont 25 délégués députés qui peuvent désigner un délégué national révocable à tout moment. Chaque délégué national représente donc 390 000 Tunisiens ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire