Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 12 février 2011

Mboua Massock interpellé à Douala (Camer.be ) L'homme qui a appelé à la Révolution Camerounaise le 23 février a été inquiété par les sbires fascistes de Paul Biya.

CAMEROUN::POLITIQUE

Cameroun: Mboua Massock interpellé à Douala

Depuis le 31 janvier dernier, des fins limiers étaient  sur les traces du combattant Mboua Massock Ma Batalon qui avait dit on, fait un passage à Bafoussam, en direction de Bamenda où les tracts exigeant le départ de Monsieur Paul Biya du pouvoir  avaient  commencé à tomber. Le Combattant Mboua Massock Ma Batalon  a été arrêté dans la journée d’hier à Douala aux environs de 14h non loin d’une agence de voyage par la Brigade de Gendarmerie de Mboppi et conduit à la légion de Gendarmerie du Littoral à Bonanjo. Selon toujours nos informations, depuis hier soir, la police de la zone Cité Cicam , Ndog Mbong et Bépanda, sillonne les rues et surtout contrôle systématiquement tous les cybers-café et exploitants de photocopieurs afin de s’assurer du contenu des documents imprimés ou photocopiés.
Toujours selon nos informations, Mboua Massock a été entendu sur procès verbal à la légion de Gendarmerie du Littoral à Bonanjo et écroué dans les cellules Anti-gangs de cette unité
L’on se rappelle que le 27 janvier dernier,  dans une lettre envoyée aux médias, le Combattant Mboua-Massok déclarait que "celui qui veut du miel doit avoir le courage d’affronter les abeilles".
Cette déclaration, qui est également la devise de son parti, le "commandant" entendait en faire un slogan pour faire descendre, par milliers, les camerounais dans la rue afin de "bouter hors du palais d'Etoudi,  les suppôts du néocolonialisme français".

Plus loin dans son communiqué, le lauréat du tout premier Prix Moumié pour la résistance, affirmait que « Dès le 23 2 2011 à 5h40mn, la « RESISTANCE JUSQU’AU BUT » débute au Cameroun. Victimes de la dictature, de la corruption…depuis 50 ans du régime Paul et Chantal BIYA et précédant, ce jusqu’à la chute de Paul Biya.
Par ailleurs, dans un autre message du CODE parvenue à notre rédaction ce jour, son leader Brice Nitcheu, s’adresse aux "Ben Skineurs" ou conducteurs de motos taxi, Taximen, Bayam Sellam, élèves et étudiants, syndicats, commerçants, sauveteurs, artistes, hommes d'affaires et opérateurs économiques… Et les appellent à se mettre « debout comme un seul Homme, pour soutenir tous les appels à l'insurrection populaire qui va se mettre en marche dans les prochains jours, et ceci jusqu'à ce que PAUL BIYA DEGAGE. »
Nous avons tenté à plusieurs reprises de joindre sans succès le Combattant Mboua Massock. Dans la ville de Douala depuis hier, tout le monde redoute les émeutes de février 2008 qui avait commencé comme une étincelle et a par la suite embrasé les grandes villes du pays.
© Camer.be : Yolande Tankeu à Douala
=
Le 14/2, on n'a aucune nouvelle sur Internet de Mboua Massok ...


Lire aussi

mardi 1 février 2011

Cameroun : une réponse à Mboua Massok. C'est DEMAIN que la jeunesse du Cameroun doit affirmer publiquement son soutien au Grand Peuple d'Egypte ! pas le 23 février à 5h40mn, ! C'est demain qu'il faut commencer au Cameroun la construction de le délégation générale révocable !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire