Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 7 février 2011

La réponse à la question de Robert Paris "16- Qu’est-ce que la relativité d’Einstein ?" est la Relativité ne peut pas être vue par les gens sérieux autrement que comme "Une profonde stupidité anti-matérialiste, une attaque contre Newton, une opération des bigots réactionnaires anti-URSS, une escroquerie mise en scène par Eddington, une opération du sioniste Weizman pour médiatiser un charlatan "

Je répondrai sur l’exact contenu de cette "réponse" faite par Robert Paris dans dix minutes..... ainsi que je répondrai au fatras anti-matérialiste accumulé dans le texte du haut. Un fatras dont j’espérais qu’un retour au texte de Lénine vous aurait incité à la balancer irrémédiablement par dessus bord.....
Ma diplomatie et ma gentillesse coutumière sont toujours déçues....
Je viens de publier un texte inachevé - du 3/12/2010 - dont la lecture vous amènera à considérer - je l’espère - que dans le champ de la lutte de classe intellectuelle vous êtes, actuellement, dans le camp des ennemis du matérialisme.....et donc dans le camp de l’obscurantisme des classes exploiteuses.
La nature formoise de vos analyses sociologiques est en accord avec cette erreur anti-scientifique.
J’attends de nos débats que vous vous rapprochiez du camp de l’égalitarisme en même temps que vous quitterez le camp de l’obscurantisme einsteiniste. En même temps que vous vous rapprocherez du camp du formariat - les véritables spoliatés - et que vous rejoindrez, enfin, le camp du matérialisme, le camp de la véritable philosophie.
Je vous demandrai - au passage - que lorsque vous me faites porter un propos, que lorsque vous me prêtez une citation, vous ayez l’amabilité de FAIRE CITATION des propos que j’aurais tenus.
Nos échanges - s’il se poursuivent - n’en auront que davantage de productivité pour les jeunes lecteurs qui -rejoignant le camp de l’égalitarisme et du matérialisme - nous liront.
Ou même .... même interviendront..



lundi 7 février 2011

Le crétin relativiste et la lumière qui s'en va. En défense de Isaac Newton et de Vladimir Oulianov Lénine. un texte du 3/12/2010 par Yanick Toutain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire