Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 23 février 2011

Libye : Casser en deux l'armée de Kadhafi ! Deux pilotes détruisent leur avion pour ne pas bombarder les manifestants de la ville de Benghazi ! Bravo Abdessalam Attiyah Al-Abdali et Ali Omar al-Kadhafi ! (une info Quryna)

La source est un colonel en poste et c'est le journal Quryna qui rapporte la nouvelle : Deux pilotes de Sukhoï 22 ont refusé de mitrailler la population de Benghazi. Ils ont donc pris la décision de FAIRE SE CRASHER leur avion de chasse. Le pilote Abdessalam Attiyah Al-Abdali et le co-pilote Ali Omar al-KadhafiIls se sont donc éjectés, 160 km plus loin, pour sauter en parachute.
Ce sont de tels actes qui font les révolutions pacifiques.


Quand le boucher Kadhafi , quand le stalinien vert se croit encore au temps des Goulags, son armée et sa bureaucratie sont en train de se casser en deux.
Tout l'Est de la Libye a basculé dans le camp de la Révolution Libyenne.
18h15Un médecin de Benghazi, joint par le Parisien.fr, affirme que des centaines de milliers de personnes manifestent leur joie dans cette cité pionnière de la contestation anti-Khadafi. «Il n'y a plus d'armée, il n'y a plus un homme de Khadafi dans Benghazi, et la situation est la même à Tobrouk et à Derna : nous avons gagné», hurle au téléphone le docteur. En première ligne à l'hôpital, il assure avoir compté 440 morts dans Benghazi même, dont un bébé de 6 mois. «Nous sommes inquiets car nous n'avons aucune nouvelle de Tripoli, les téléphones ne fonctionnent pas, poursuit-il dans un concert de klaxons. Mais incha' Allah, d'ici à vendredi le tyran sera parti».

15h10. Le site du «Guardian»
confirme que «Benghazi semble être irrémédiablement passée hors du contrôle de Mouammar Kadhafi. Les militaires locaux y défient ouvertement le régime et les drapeaux de l'époque monarchique flottent sur les bâtiments officiels», écrit son envoyé spécial.

14h30. Les opposants au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi paraissent contrôler la côte orientale du pays, avec des soldats rejoignant le mouvement de contestation. Des insurgés, dont nombre sont armés, se trouvent tout le long de l'autoroute qui longe la côte méditerranéenne depuis la frontière égyptienne jusqu'à la ville de Tobrouk, ce qui représente 150 km. Des habitants de la région indiquent que le mouvement anti-Kadhafi contrôlent la région qui s'étend de la frontière égyptienne jusqu'à Ajdabiya plus à l'ouest, en passant par Tobrouk et Benghazi. Vers l'est, des soldats expriment leur soutien à la rébellion.(source Le Parisien)

On voit que la stratégie de "casser en deux" les armées compradores est une des composantes fondamentales de la Grande Révolution Africaine.
La lâcheté des militaires tunisiens et égyptien est mise en lumière par le comportement extraordinairement courageux des vaillants soldats patriotes de Libye.

C'est d'ailleurs la région orientale riche en pétrole que les opposants au régime semblaient contrôler fermement, de la frontière égyptienne jusqu'à Ajdabiya plus à l'ouest, en passant par Tobrouk et Benghazi, selon une équipe de l'AFP et des habitants.
Une équipe de l'AFP a vu des rebelles, en majorité armés, sur la route allant jusqu'à Tobrouk, à environ 150 km plus à l'ouest, et des soldats gouvernementaux ayant rallié les insurgés.

C'est donc un enjeu fondamental que de travailler psychologiquement les militaires compradores pour leur indiquer où se trouve leur devoir. Il faut, tout autant, faire circuler toute l'information disponible quant aux forces ennemies et à leurs capacités d'action.
Même s'il faut, pour cela, lire le site de RFI.
Sur le papier, l'armée libyenne aligne environ 70 000 hommes pour une population de 6 millions d'habitants une armée hétéroclite comprenant 25 000 conscrits mais aussi un embryon de garde nationale confié à l'un des fils du colonel Kadhafi, Saadi, et des unités de gardes-frontières.
Le gros des régiments d'infanterie et d'artillerie seraient dotés de plusieurs centaines de véhicules blindés BTR et BMP d'origine russe, des canons de 155 mm et près de 200 chars T72 qui devaient être modernisés par la Russie.
Mais tout ce matériel lourd s'adresse à des militaires formés et entraînés. En revanche, les canons antiaériens de 23 mm, les véhicules tout-terrains et les fusils mitrailleurs peuvent être utilisés par des personnels ayant reçu une formation minimale. La Libye en possède de grandes quantités stockées dans les différentes casernes du pays.
Pour ce qui est de la force aérienne libyenne, elle a fortement souffert de l'embargo international. Près de Tripoli, trois bases aériennes, dont la principale, celle d'Okna ben Nafi, abriterait une trentaine avions d'attaque et des hélicoptères en état de vol.
Plus à l'est, d'autres avions sont stationnés à Gurdabiya-Syrte et Benghazi, dont les pistes de l'aéroport auraient été détruites.
Pour transporter des troupes ou des mercenaires étrangers, des appareils civils peuvent être utilisés afin de palier le faible nombre d'avions de transport militaire disponibles.

Une bonne nouvelle : on voit un site français habituellement militariste, le site "armées.com" - sous la signature A. C. - rejoindre notre position et se mettre à défendre une ligne ANTI-MILITARISTE.

ARMEES.COM PRÉCONISE
"LE RALLIEMENT MASSIF DES MILITAIRES"
AU PEUPLE

Espérons que les mêmes, quand viendra le temps et l'heure de juger Nicolas Sarkozy pour ses crimes de corruption, de génocide sanitaire en Afrique et pour sa protection du plus grand trafiquant d'héroine du monde en la personne de Hamid Karzaï (et ce n'est qu'un résumé) ..... espérons que les mêmes poursuivront sur le même chemin et appelleront pareillement les militaires de l'armée français à REJOINDRE LE PEUPLE
"L’armée semble, par petits paquets, se rallier au peuple et refuser les missions de maintien de l’ordre par des tirs. Des déserteurs ont été aperçus, loin de leurs unités, dans tout le pays, fuyant les ordres.On ne connaît pas vraiment, à cette heure, quelles sont les forces restées fidèles au dictateur ; mercenaires ou troupes libyennes ? Seul un ralliement massif des militaires pourrait épargner le bain de sang promis par le dictateur."
CASSER L'ARMÉE EN DEUX,
AUJOURD'HUI EN LIBYE,
DEMAIN AU CAMEROUN !
DEMAIN EN FRANCE !

Quand l'armée se casse en deux PENDANT le déroulement de la première révolution, le peuple est positionné en situation favorable. En effet, dans la phase de révolisation intermédiaire, les régiments et les compagnies conserveront des liens fraternels avec les délégués du peuple.
Et le jour où l'offensive pour les trois autres révolutions sera à l'ordre du jour, les colmatages opérés par les classes spoliatrices auront vite fait de se casser à nouveau.
Par ailleurs, cet exemple est extraordinairement efficace pour les autres armées compradores appelées à intervenir dans les jours et les semaines à venir contre les peuples des autres pays. Demain au Cameroun, demain en France.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire