Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 22 février 2011

Demain 23 février 2011, au Cameroun, les "ESCLAVES DE BOLLORE" se révoltent contre l'esclavage ! BIYA DEGAGE ! BOLLORE DEGAGE !

Les esclaves de Bolloré




ils se sont échappés
ils voulaient des salaires décents
ils se sont évadés
ils sont devenus des immigrants


ils ne sont pas restés
avec les syndicalistes
pas de grève à Kienkéavec Michael Agbor qui résiste


ils se sont échappés
ils voulaient des salaires décents
ils se sont évadés
ils sont devenus des immigrants


plus d'électricité
en pure vengeance
le patron l'a coupé
il voulait l'obéissance
====


9000 hectares de Socapalmappartiennent à Socfinallourds régime de noix de palme
en belgique le patron final


propriétaire famille Fabri
40 pour cent à Bolloré
le grand ami de Sarkozy
bateau avion on peut l'acheter====


ils ne se sont pas échappés
ils veulent des salaires décents
ils se sont pas évadés
ils ne sont pas devenus des immigrants


les larbins de Bolloré
ont menacé leur leader
"si tu continues on va te tuer"
menaces contre Michael Agbor


Les représentants des autorités
ont arrêté le syndicaliste
les esclaves ne doivent pas protester
pour les larbins sarkozystes
====


10 000 planteurs 50 euros
ça fait pas cher à leur verser
les assassins sont un cadeau
pour les esclaves de Bolloré


====


ils ne se sont pas échappés
ils voulaient des salaires décents
ils ne se sont pas évadés
ils ne sont pas devenus des immigrants


les larbins de Bolloré
ont menacé leur leader
"si tu continues on va te tuer"
menaces contre Michael Agbor


nous on sait qu'on va les extrader
pour répondre de tous ces morts
ça leur pend au bout du nez
au corrompu et au corrupteur (bis)

paroles musique : Yanick Toutain 2008
====

commentaire additionnel du 6 septembre 2008
Cette chanson a été écrite juste après 'Les évadés" et lui fait suite.
Elle fait partie de l'introduction à la chanson non encore enregistrée "L'aimes-tu ?" qui traite des mariages "forcés" : Il ne peut être question de comprendre ce qui se passe ici et en Afrique si l'on oublie que la fortune de Vincent Bolloré provient de ce qu'il est un esclavagiste qui verse 50 euros par mois à ses dizaines de milliers d'esclaves au Cameroun - comme partout ailleurs en Afrique - pour un travail quasi gratuit.
Les prétendus "immigrés" pourchassés par la police de celui qu'il a corrompu - Nicolas Sarkozy - (avec son avion, son bateau etc...) sont des esclaves en fuite qui fuient l'esclavage Bolloré, qui fuient le gigantesque camp de travail qu'est devenu l'Afrique occupée.
Les gens condamnés qui comparent la France à Vichy se trompent. Les Pétain-Laval ne sont pas en France, ils sont en Afrique, ce sont les anciens militaires français, qui, sous le titre de présidents du Gabon, du Cameroun etc ... gèrent l'occupation des forces militaires qui surveillent le camp de travail.
La France, elle, elle doit se comparer à l'Allemagne nazie.
Il est même probable que la valeur globale du travail que la France vole quotidiennement à l'Afrique est bien supérieure à la valeur du travail volée par Hitler aux Français.
Quant au nombre de morts, il n'a aucune commune mesure : la France fait bien plus de victimes que ce que Hitler et les nazis ont fait : 3 millions de bébés africains de moins de un an meurent chaquze année. Le pic de la Shoah, en 1942 fut de 2 millions 600 000 victimes.
Sarkozy et Bolloré assassinent plus de bébés africains que le total des camps de la mort.
Et ils le savent : le nombre de trois millions est officiel pour l'année 2005 et figure sur le site gouvernemental de l'Institut National des Etudes Démographiques (INED).
Tout cela sera jugé !

1 commentaire:

  1. Bonjour au blog!

    Sur l'esclavage en Afrique je puis laisser un lién au vidéo d'un site qui s'occupe de garder les mémoires des personnes ageés www.memoro.org
    Le vidéo est sur l'esclavage en Cameroun

    ESCLAVAGE

    Merci!

    RépondreSupprimer