Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 3 janvier 2011

La tentative de coup d'Etat ONUCI-Ouattara du 16 décembre 2010 : les preuves en images

Certains veulent bâillonner la RTI, la radio télévision de la Côte d'Ivoire. (Je démasquais les laquais fascistes du journal La Croix : Le journal La Croix, au service des fascistes du Vatican, veut empêcher l'information sur les tirs à balles réelles des envahisseurs ONUCI en Côte d'Ivoire.)

D'autres,le jeudi 16 décembre 2010, voulaient attaquer cette RTI à la Kalachnikov, cachés derrière des civils naïfs.
On voit sur ces images Guillaume Soro jouer les pacifistes tranquilles avant d'aller haranguer ses troupes armées, aidées  et protégées par le groupe de bandits internationaux qu'est l'ONUCI.
Ce sont les putschistes de 2002 qui poursuivent leur guerre contre la Côte d'Ivoire, leur guerre contre l'Afrique.



Il ne peut pas y avoir de "main tendue" aux chefs de cette guerre.
La base pourra connaître la rédemption.
Mais les chefs putschistes devront connaitre les geôles d'Abidjan.
Ou alors, le peuple abandonnera Laurent Gbagbo à son destin prévu par le Conseil de Sécurité de futur Allende !
Que cet historien songe au destin de Robespierre après qu'il ait trahi Hébert et le peuple.
Quand son Thermidor fut venu.... il resta seul et finit misérablement.

Que Laurent Gbagbo appelle à la délégation générale révocable et COUPE tous les liens avec la France à fric.



rtici








On regardera, en complément, ce festival de partialité qu'est ce reportage BFM TV où l'on voit un François-Xavier Menage se plaindre de ce que les putschistes ouattaristes qu'on a vu ci-dessus ne puissent pas exercer leur droit à la libre circulation dans les rues d'Abidajn !
=
=
Ces gens qui ont envahi tout le nord de la Côte d'Ivoire et qui en ont fait un "territoire FMI" protestent quand ils n'ont plus la possibilité d'aller renverser le gouvernement comme le leur ont demandé leurs maîtres Ban Ki Moon, Sarkozy et Obama !
Le culot de fascistes souriants qu'un journaliste larbin ne met en aucune façon face à leurs responsablités : depuis quand un candidat a-t-il le droit de disposer d'une milice armée en uniforme ?
depuis quand un candidat battu a-t-il un "libre droit" à organiser son putsch de "partie-revanche" ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire