Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 10 janvier 2011

Google après la victoire du libéral égalitarisme : quels seront les pouvoirs de Larry Page et de Sergey Brin dans une société sans Bourses, sans banques, sans crédit, sans bureaucrates.

En complément de mon commentaire d'hier, lundi 10 janvier 2011 (L'Islande n'a pas aboli le crédit ni remplacé les Constituantes par la délégation générale révocable (sur rue89)) je dépose, sur Rue89 des précisions sur la façon dont les entreprises seront gérées dans une société où le citoyen - individuellement - contrôle l'investissement démocratique.


Portrait de Yanick Toutain
Humain sur Terre | 17H32 | 10/01/2011 | Permalien
Cette réponse fait suite à mon commentaire
L'Islande n'a pas aboli le crédit ni remplacé les Constituantes par la délégation générale révocable (sur rue89) et est une réponse à SIAP qui a écrit
23H31 | 09/01/2011
"J'avoue ne pas tout comprendre.
C'est sans doute qu'il est tard."
Il manquait ce qui est un des thèmes principaux du blog Révolisation sur lequel j'écris et que les riverains de la Rue89 ont déjà pu voir être exposé ici ; le PROJET DE L'INVESTISSEMENT DEMOCRATIQUE.
http://www.google.fr/#sclient=psy&hl=fr&newwindow=1&q=%22investissement+...
Dans le cadre d'une société libéral-égalitariste, cela consiste à verser 300 euros à chaque citoyen pour qu'il INVESTISSE lui-même dans les projets de son choix.
La frontière public privé vole en éclat dans ce projet.
En effet, les CHIFFRES D'AFFAIRE sont reversés dans l'ordinateur "banque" central.
Les citoyens maitrisent en permanence l'investissement en capital fixe et en capital circulant.
Sur mes 300 euros par mois, par exemple, je verserai 10 à 30 euros à Google pour payer sa note d'électricité.
Mais je pourrais aussi être membre d'un club qui ferait du lobbying auprès de l'entreprise pour que celle-ci soit contrainte de répondre aux courriers de réclamation ..... après un délai inférieur à .... 18 mois.
(J'ai un blog Google où j'écris TOTALEMENT librement (sur blogspot) .... mais, dans le même temps, je suis banni des groupes USENET-Google depuis mars 2009 sans qu'aucune explication ne m'ait jamais été fournie par leur responsable pour la France à Dublin Nathalie Peret (Search Qualité Google)

Nathalie Peret lors d'un "Site Clinic" individuel
Tout cela pour dire que dans une société post-capitaliste, les entreprises existent.
Google sera rendu à ses deux fondateurs Larry Page et Sergey Mikhaïlovitch Brin.
MAIS le capital objet EST IMMÉDIATEMENT SOCIALISE (il est mondialisé .... une mondialisation POSITIVE !)
Les deux créateurs seront considérés comme VICTIMES du capitalisme et comme ayant été contraints de passer sous le régime de l'ACTIONNARIAT.
Ils sont donc considérés immédiatement comme ayant l'USUS de TOUS LEURS ORDINATEURS.
MAIS
Ils n'ont ni l'ABUSUS : pas le droit de les détruire ni de les laisser se détériorer (un entretien de "bons pères de familles")
Ils n'ont pas non plus de FRUCTUS.
Il n'existera plus de fructus dans une société égalitariste libérale.
En effet, les chiffres d'affaire sont rendus à la société.
Et donc le fric repart dans l'ordinateur central.
Il n'y a pas non plus de PUBLICITÉ (c'est une AGRESSION PSYCHOLOGIQUE CARACTÉRISÉE dont le caractère DÉLICTUEL sera assimilé au HARCÈLEMENT MORAL)
Leurs employés toucheront - comme vous, comme mois, comme tous les Terriens 1000 euros par mois.
(pour les chipoteurs on changera le NOM et on appellera ça des AFROS !!!!)
ou des MUNDOS !
Comme les employés de Google seront LIBRES de choisir leur activité professionnelle, ils devront - s'ils le SOUHAITENT - signer un CONTRAT.
Mais SANS qu'ils ne touchent de SALAIRE.
Les deux créateurs de Google pourront CHOISIR la FORME de leur entreprise.
SOIT DICTATURE ABSOLUE (type Louis Renault)
mais encore faut-il qu'ils trouvent des employés.....volontaires...
SOIT VOTE d'un groupe de COLLABORATEURS MINORITAIRES
SOIT AUTO-GESTION COMPLÈTE par tous ceux qui y travaillent.
SOIT CLUB de décisions EXTÉRIEUR à ceux qui y travaillent etc...
Le fait que le travail soit LIBRE PERMET TOUTES SORTES DE MODÈLES.
(le licenciement immédiat d'un employé d'une boite "dictature" comme l'aurait faite Walt Disney ou comme le choisiraient les deux créateurs de Google n'aurait AUCUNE conséquence économique pour eux...
Il est à parier que des Steve Jobs, des Walt Disney, des Bill Gates auraient PLUS de pouvoir dans une telle civilisation.
En effet ceux qui travailleraient AVEC eux auraient une PRÉFÉRENCE à laisser le GRAND INNOVANT CONSERVER LE POUVOIR FINAL de décision plutôt que de le PARTAGER AVEC TOUS LEURS COLLÈGUES.
Dans un orchestre symphonique, les musiciens préfèreraient laisser LE CHOIX FINAL au chef d'orchestre plutôt qu'un VOTE à chaque MESURE !
Comme de toute façon chacun est LIBRE de partir QUAND il le veut ....
Une dernière précision : LES HUMAINS RENDENT DES COMPTES AUX HUMAINS.
La réputation sera la VALEUR NUMÉRO UN DU 21° SIÈCLE.
Et donc, si un "employé" part du jour au lendemain ... en laissant une situation catastrophique à son ex-entreprise du fait de son départ précipité .... c'est sa RÉPUTATION qui va en prendre un coup ...
S'IL SOUHAITE FAIRE APPEL AUX CITOYENS INVESTISSEURS... il aura du mal à OBTENIR LE NIVEAU DE CRÉDIBILITÉ suffisant à convaincre l'investissement démocratique.
En conclusion, si quelqu'un en a la possiblité, il faut rapidement prévenir Bill Gates, Larry Page, Sergey Brin, Will Wright, Rick Goodman, Chris Sawyer Phil Steinmeyeretc etc...de l'urgence de se guérir de leurs pathologies consuméristes. Ils devront se contenter de 1000 euros par mois pour leur consommation.
Et cette règle n'est susceptible d'aucune exception.
Même pour les grands innovants.
http://www.seo-camp.org/nathalie-peret-google-interview-1048

1 commentaire:

  1. Je viens de poster ce texte aux deux principaux intéressés.
    Un courriel dans leur boîte email de Stanford.
    On verra si ce courrier les atteint.
    De la même façon que le fait que mes textes critiques qui démontent l'imposture de Einstein ont pu atteindre les premières lignes des pages de recherche Google est un signe de progrès historique considérable, un symptôme de la GIGANTESQUE PRODUCTIVITE HISTORIQUE contenue dans le moteur Google, .... de la même façon, le fait que mon message puisse atteindre (ou non) les deux auteurs de Google sera, lui un symptôme de l'état de l'ORGANISATION de Google.
    Il est probable que le retard sur cette question (cf le problème usenet mentionné dans l'article) sera révélateur de l'écart énorme entre le développement des forces productives et celui des rapports sociaux.
    Un signe que le post-marxisme contient aussi des concepts de l'archéo-marxisme.

    RépondreSupprimer