Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 10 janvier 2011

L'Islande n'a pas aboli le crédit ni remplacé les Constituantes par la délégation générale révocable (sur rue89)

sur RUE89, Pascal Riché publiait hier un article sur l'Islande.
J'avais posé un commentaire. (Il a récueilli un "note" de 5/5 avec 9 votes. Cela fait 45 points sur 45 : la situation politique fait murir les débats et progresser les consciences. La révolisation est en marche. Si les Islandais n'ont pas encore compris le refus des Constituante et l'abolition nécessaire du crédit, 9 riverains de Rue89 l'ont compris sous l'article

décryptage

La « révolution démocratique » en Islande tient du fantasme


S'il a choisi des solutions originales après l'effondrement de son économie, le pays n'est pas devenu un paradis anticapitaliste.



Nationalisations du système bancaire, chute de la droite, pressions de la haute finance repoussées par référendum, assemblée constituante… Depuis quelques jours, bizarrement, nous sommes bombardés d'e-mails s'enthousiasmant sur la « révolution démocratique anticapitaliste » qui aurait lieu en Islande, et dont les succès seraient déjà palpables.
Dans ces courriers, on nous renvoie à certains articles enflammés, comme cette note qui décrit pas moins qu'une « révolution en marche, à faire circuler le plus largement possible, puisqu'on ne doit compter sur aucun média pour le faire à notre place ». Bigre.
Les Islandais que j'ai appelés sont assez surpris de cette présentation. Ils s'accordent pour qualifier de fantasme ce prétendu rejet du capitalisme par le peuple.
La population de cette île reste attachée à l'économie de marché, et l'économie et la constitution sont bouleversées, m'expliquent-ils, ce n'est pas pour abandonner le système existant, c'est pour le régénérer : « Mes compatriotes sont plutôt schumpéteriens de nature, adeptes de la destruction créatrice », précise l'un d'entre eux.


Portrait de Yanick Toutain
Humain sur Terre | 22H31 | 09/01/2011 | Permalien
Les Islandais ne "rêvent" pas. Ils refusent d'être victimes de la partie de casino jouée par d'autres.
On peut lire sur Wikipédia (sourcé)
+++cit
Au 31 juillet 2008, la dette nationale extérieure de l'Islande se montait à 9 553 milliards de couronnes islandaises, plus de 80 % étant détenus par les banques, alors que le produit national brut du pays s'élevait à 1 279 milliards en 2007.
++++
puis
++cit
L'Islande a organisé un referendum le 6 mars 2010, par lequel la population a été invitée à indiquer si elle souhaitait s'acquitter de la dette de Icesave (3,5 milliards de dollars)[22]. Ce référendum a été provoqué par le refus du président Islandais de promulguer l'accord entre l'Angleterre, les Pays-Bas et l'Islande pourtant ratifié par le Parlement. Le but de cet accord est de planifier le remboursement la dette d'Icesave dont le gouvernement Islandais est garant. Lors de ce référendum les islandais se sont prononcés à plus de 93% contre le plan de sauvetage d'Icesave (et 1,7% en faveur de ce plan). La mise en place de ce remboursement prévoyait que chaque habitant allait devoir verser l'équivalent de 100 € par mois pendant 8 ans afin de rembourser l'intégralité de la dette d'Icesave. La conséquence de ce référendum est qu'un nouvel accord devra être trouvé entre Londres, Amsterdam et Reyjavik.
++++
Vivre à crédit peut être condamnable. Mais être les dupes de vautours étrangers - même si vous êtes une petite ville - ne fait pas de vous les proies des vautours bataves et britanniques !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_financi%C3%A8re_de_2008_en_Islande
de toute façon, la seule solution sera d'ABOLIR définitivement toutes sortes de CREDITS (aussi bien à la consommation qu'à l'investissement)
La seule solution sera de fermer les banques et les Bourses.
Et cela, Pascal Riché ne fait pas partie du programme des "Bisounours" partis islandais.
Quant à leur "Constituante" : toute constitution est une ESCROQUERIE envers les jeunes générations.
Seule la délégation générale révocable permet l'expression politique du peuple.
Le seul et unique choix à faire d'une Constituante c'est d'AVALISER UN NOMBRE MONDIAL : celui de la largeur de l'étage.
Je pronostique que 25 sera le nombre retenu au niveau mondial.
Il est la racine cubique des 15000 délégateurs de 1871 et de la COmmune de Paris et la racine carrée de 625.
lundi 18 octobre 2010

Pas de CONSTITUANTE contre la jeunesse : Délégation générale révocable Un commentaire sur "Les Alternatifs"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire