Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 23 septembre 2010

Pas la Ségolène en 2012 ! Il faut révoquer Sarkozy ! Maintenant ! Il faut 19 millions de délégateurs

sous l'article du journal Libération et en réponse à un commentaire, je réponds

=



Inscrit Libé +Suivre cet internaute | Profil
Problème de crédibilité....
997 000 manifestants dans les rues aujourd'hui mais aussi....les roms sont responsables de l'insécurité en France, une femme kamikaze a voulu se faire exploser en France, le capitalisme financier a été régulé, E.Woerth ne connait pas Monsieur De Maistre, Angela Merkel a dit a N.Sarkozy qu'elle allait expulser 12 000 roms d'Allemagne, un plan Marshall des banlieues a été mis en place, B.Hortefeux parlait des Auvergnats.... Et blablablabla.....les paroles de ce gouvernement et du Président de la République n'ont plus aucune crédibilité. Vivement 2012!
Jeudi 23 septembre à 18h18

=
Pas la Ségolène en 2012 ! Il faut révoquer Sarkozy ! Maintenant ! Il faut 19 millions de délégateurs


Ce matin, vite faits, 300 petits papiers à distribuer : 25 pages de 12 rectangles
"RÉVOQUONS SARKOZY
IL FAUT CHASSER LES COUPABLES
QUAND ON AURA CHOISI
NOS DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES"

et en "signature" Facebook Délégation Générale Révocable.

Dialogues dans la manif (de ce matin) sur l'urgence qu'il y a que 19 millions de DÉLÉGATEURS se groupent par 25, désignent LEUR délégué révocable, que leur délégué (de base) se groupe avec 24 autres délégués de base, délègue un "délégué de conseil" qui sera le représentant révocable de 625 délégateurs.
On construit une pyramide de délégués, tous révocables en permanence.

Si nous sommes (19 millions) plus nombreux que les sarkozystes électeurs de 2007, nos délégués forment un gouvernement révocable et nous ... CHASSONS SARKOZY et toute cette clique de gangsters corrompus, à commencer par le pantin de Vincent Bolloré.
Dans la foulée : procès en corruption.
Chef d'accusation : avoir - en échange de l'avion et du yacht de Malte - maintenu les troupes françaises en Afrique pour protéger les entreprises esclavagistes de Vincent Bolloré.
... à commencer par Kienké où, pour 50 euros par mois, les récolteurs d'huile de palm sont menacés de la schlague, de coupures d'électricité, et même de mort par les sbires de Paul Biya s'ils se révoltent contre la famille Fabri et la SOCAPALM esclavagiste
(YouTube : Les esclaves de Bolloré)





(YouTube : Les esclaves de Bolloré)
=

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire