Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 17 septembre 2010

SOUCHON DERAILLE La chanson


Souchon déraille
Ne sait plus ce qu’il dit
Admire la canaille
Il félicite Sarkozy
Souchon débloque
Pour ses félicitations
Le cerveau en loque
Ne voit même pas la corruption

Souchon félicite
La lutte contre les retraites
Souchon nous quitte
Tellement il devient bête
Il ne voit pas
Que son pote Sarkozy
Pour tous les vieux prévoit
Tout juste un RMI


Souchon déraille
Ne sait plus ce qu’il dit
Admire la canaille
Il félicite Sarkozy
Souchon débloque
Il n’a pas vu l’avion
Les vacances et le yacht
Cadeaux de corruption

Il ne voit pas l’armée
Qui assassine l’Afrique
Il déteste Laguiller
Mais aime la France-à-fric
Le pote de Bolloré
Il l’aime pour qu’on l’imite
Propagande OCB
Propagande Direct 8

Quand un homme est fini
Il dit n’importe quoi comme
Alain qui devient con
Et stupide aussi bête

Etre aimé par Bruni
Ca prouverait qu’on est un homme
Alors être haï par Souchon
Ca prouve qu’on est honnête

Souchon déraille
Il dit n’importe quoi
Il admire la canaille
Et crache sur Guevara
Souchon débloque
Il traite Ernesto de chien
Le Che dit qu’il s’en moque
Souchon chie sur les siens

Souchon compare
Le Che aux terroristes
Mais les Compaoré
Ne sont pas sur ses listes
Les Déby les Biya
Les Bongo les pantins
Souchon ne les voit pas
Aveugle aux assassins

Quand un homme est fini
Il dit n’importe quoi comme
Alain qui devient con
Et stupide aussi bête

Quand un homme est détruit
Ne reste que bête de somme
Restent nos souvenirs du Souchon
Avant qu’il ne s’arrête

Souchon déraille
Ne sait plus ce qu’il dit
Admire la canaille
Il félicite Sarkozy
Souchon débloque
Pour ses félicitations
Le cerveau en loque
Ne voit même pas la corruption

Souchon déraille
Ne sait plus ce qu’il dit
Admire la canaille
Il félicite Sarkozy
Souchon débloque
Il n’a pas vu l’avion
Les vacances et le yacht
Cadeaux de corruption

BONUS : L'OBJET DU SCANDALE (extraits)
Interview Benjamin Locoge/Paris Match

Comment voyez-vous la France de Nicolas Sarkozy ?
Nicolas Sarkozy accomplit des choses que les gens n’osaient pas faire, dans le but d’être réélu. Il a du courage, il en prend plein la tronche et il va quand même au charbon ! Il touche aux retraites, alors que personne n’avait essayé... Il réduit le nombre de fonctionnaires. Les gens gueulent, parce qu’on a besoin de plus de professeurs, mais nous n’avons pas les moyens... Et lui, il
le fait. Et d’être aimé par Carla Bruni, cela signifie qu’il a des qualités d’homme. C’est un bon point pour lui. Même si je trouve souvent qu’il manque de majesté. Il n’a pas ces rapports littéraires qu’ont les Français avec leur roi...

Vous avez voté Royal ou Sarkozy ?
Ni l’un ni l’autre, je n’ai pas voté. Mais j’aurais bien aimé que Ségolène soit reine, ça aurait été sympa... Aujourd’hui, je suis un peu désemparé. Nous ne sommes plus sûrs de rien, nous sommes face au mur. C’est très bien expliqué dans le livre de Michel Houellebecq et de Bernard-Henri Lévy.

Vous êtes plutôt BHL ou plutôt Houellebecq ?
J’aime beaucoup Houellebecq, donc je lui donne raison sur tout ! BHL a trop l’habitude d’être écouté, alors il est toujours un peu en représentation.
L’autre est habitué à être dans sa chambre. Et dans sa chambre, il est vrai ! Je ne crache pas sur BHL. A la télé, il présente bien, il élève le débat. C’est quand même mieux que l’ami Ricoré...

Vous dites que l’on est face au mur. Mais l’élection d’Obama ne vous a pas donné le sourire ?
Ah si ! Cela m’a touché, c’était comme un petit pansement. J’aime bien les Américains, c’est un peuple neuf, charmant, qui a des artistes extraordinaires.
En une soirée, les gens ont su refermer une cicatrice vieille de deux cents ans, celle qui déchirait les Blancs et les Noirs. Et lui, quand il remonte ses manches, il me fait marrer. Il a une dégaine incroyable !

Que connaissez-vous de l’Amérique ?
Rien ! Je suis allé à New York une fois dans ma vie... Mais j’aime lire John Fante, j’écoute Bob Dylan, Randy Newman, j’adore les films de Spielberg ou de Woody Allen. En revanche, je n’ai absolument pas envie de louer une bagnole à New York pour aller à Los Angeles ! Ce n’est pas le genre de trucs qui me fait
vibrer...

Pourquoi consacrez-vous une chanson à l’ancienne Compagnie des wagons-lits ?
Les Wagons-lits, c’était une façon désuète et chère de traverser l’Europe.
Mais c’était tellement extraordinaire de se réveiller sur la Riviera, avec les palmiers... Cet art de vivre est perdu, et c’est dommage. Tout comme aller aux Etats-Unis en avion, avec le décalage horaire, on ne sait plus où on en est, on a les pieds tout gonflés... Bien sûr, aujourd’hui on va plus vite. Mais est-ce que la vitesse apporte le bonheur ?

Pour ralentir le temps, seriez-vous du genre à saboter les TGV ?
Non, ceux qui posent des plaques de béton pour arrêter les TGV sont simplement des cons avec un pseudo-alibi politique. C’est aussi nul que Che Guevara...

Qu’avez-vous contre le Che ?
Il aimait surtout les armes et la castagne avant d’être un grand
libérateur... Et il était photogénique. Plus généralement, la violence me dégoûte, les figures de l’extrême gauche « ultra » ne me font pas rêver... On est des hommes, tout de même. Si l’on commence à s’attraper à la gorge avec les dents, comme les chiens, on est fini. Après on fait pipi partout...

(etc ... etc ...)


http://www.parismatch.com/parismatch/Match-guide/Match-Musique/Alain-Souchon-J-ai-longtemps-cru-que-l-humanite-s-ameliorerait/(gid)/60016/

===
post scriptum (le 27 décembre 2008 22:39)
en complément, vous pouvez allez écouter cette sympathique chanson : SUSHI-VOULZONNE
Je viens d'en découvrir l'existence par le message ci-dessous, laissé par mogolecho
Quand tu chantais « j’suis bidon », moi j’te croyais pas
Mais c’est vrai qu’à soixante balais
C’est vrai qu’à soixante balais ça se voit
Malgré le Petit Nicolas, t’avais plus l’inspiration
Pour écrire de nouvelles chansons
Pour écrire de nouvelles chansons

T’as fait une chanson engagée
Pour dire que Guevara nous met
Dans l’embarras
Qu’il était bon qu’à vendre
Des tee-shirts et des pizzas
Et qu’en plus il aimait
Les pistolets !


==
Ce texte est une republication provenant de Monsyte

vendredi 19 décembre 2008

SOUCHON DERAILLE La chanson

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire