Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 8 septembre 2010

La "Grève Générale" et la question du pouvoir. Il faut de nouveaux soviets : La délégation générale révocable. Un commentaire sur Plume de Presse d'Olivier Bonnet









  • Yanick Toutain  On 8 septembre 2010 at 21 h 54 min

    Sur RUE89 une vidéo montrait une femme réclamant la même retraite pour tous :
    http://revolisationactu.blogspot.com/2010/09/moi-je-suis-pour-un-regime-unique-de.html
    J’approuvais par un commentaire
    ==
    Bravo à cette brave dame qui – dans la vidéo du dessus – disait
    « Moi, je suis pour un régime unique de retraite. La même pour tous. »
    La révolisation égalitariste est en marche !!!
    1000 euros pour tous les Terriens !!! (travail libre !)
    Il ne lui reste plus qu’à comprendre que de Marx à Pablo Casals, nous travaillerons jusqu’à notre dernier souffle à nous rendre utiles à la société !!!
    ==
    Il est hors de question que les pauvres et la jeunesse deviennent les dindons de la farce formoise.
    TOUS les jeunes à qui je pose la question répondent : « Mais non, nous n’aurons jamais de retraite. Nous le savons ».
    Nous, égalitaristes réclamons « 1000 euros pour tous les Terriens » et donc … un minimum vieillesse AUGMENTÉ de 300 euros.
    Nous, égalitaristes, voulons partager avec tous nos Cousins Terriens.
    La forme « Grève Générale » est une vue de l’esprit archéo-pseudo-trotskyste.
    Ce qui importe, c’est la QUESTION DU POUVOIR.
    Et donc… non pas une « Union de la Gauche Colonialiste » relookée.
    Il faut de nouveaux SOVIETS.
    Il faut, pour empêcher les magouilles des électoralistes et des manipulateurs d’assemblées générales que les LIBRES CITOYENS s’associent – en tant que DÉLÉGATEURS – pour désigner (UN pour 25) un délégué révocable.
    Et que 25 délégués désignent – librement – un délégué représentant 625 personnes … etc…
    Ces délégués RÉVOCABLES A TOUT INSTANT … seront l’ARMATURE de la révolution anticapitaliste qu’il est URGENT de réaliser.

    L’alliance entre les pauvres, les jeunes et la classe formoise qui a défilé hier est à ce prix.

    Écrasons le capitalisme et … réglons nos comptes ensuite.

     Nous égalitaristes contraindrons la formoisie au PARTAGE INTÉGRAL DES RICHESSES.
    Le salaire unique, le travail libre, l’abolition de la retraite. Avec l’investissement démocratique sans Bourses, sans banques, sans plan Staline, sans plan Besancenot.

    Il faut donc construire un GOUVERNEMENT RÉVOLUTIONNAIRE appuyé par 25 millions de DÉLÉGATEURS pratiquant la DÉLÉGATION GÉNÉRALE RÉVOCABLE.
    C’est URGENT !!!
    Mais, Olivier, allez relire le bilan de Mai 68.
    La forme « Grève générale » n’a pas pu empêcher Séguy et Marchais de TOUT SABOTER.
    J’apprécie de vous voir glisser sur votre gauche.
    Mais allez donc relire (« Où va la France ? ») … ce que Trotsky développait comme thèse sur la question du pouvoir dans les années avoisinant 1936.
    Je retrouve le lien, télécharge le texte. Je le (re) lirai ce soir.
    http://www.marxists.org/francais/trotsky/livres/ouvalafrance/ovlf.htm
    Bonne lecture.







==
La page de présentation du site Marxists.org éditant le texte de Léon Trotsky

Préface
Où va la France ? - octobre 1934
Encore une fois, où va la France ? - fin mars 1935
Le diagnostic de l'I.C. est faux et funeste
Comment se forme une situation révolutionnaire ?
Les revendications immédiates et la lutte pour le Pouvoir.
La lutte contre le fascisme et la grève générale.
Socialisme et lutte armée.
Le prolétariat, les paysans, l'Armée, les femmes, les jeunes.
Pourquoi la IV° Internationale ?
Conclusion.
Front populaire et comités d'action- novembre 1935
La France à un tournant - 21 mars 1936
L'étape décisive - 5 juin 1936
La révolution française a commencé - 9 juin 1936
Devant la seconde étape - 9 juillet 1936
L'heure de la décision approche : sur la situation en France - 18 décembre 1938

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire