Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 25 septembre 2010

Pierre Lebas croit être l'unique "responsable CGT" du Havre ou comment l'hydre stalinienne formoise confirme sa résurgence en s'autorisant à m'accuser d'avoir tenu des propos mensongers

=
à la suite du message que j'ai publié en réponse à leurs comportements de cow-boys qui multiplient les actions minoritaires pour faire croire qu'ils "font quelque chose" en tournant le dos à la mobilisation de Caucriauville et de Mont-Gaillard,
==
La très réformiste CGT-Le Havre envoie un groupe ultra-minoritaire faire les clowns sur les voies ferrées pour pouvoir hurler à la "provocation policière". Ou comment masquer le refus de préparer le renversement de Sarkozy !
+++

....un des responsables de la CGT Le Havre, son secrétaire général (Pierre Lebas) vient me chercher noise (couleur mauve) sur le blog Plume de Presse tenu par Olivier Bonnet.
Celui-ci lui accorde son "droit de réponse".
Et prend acte (en vert)
Je réponds par une mise au point.
Ci-dessous, publiée intégralement sur le blog d'Olivier Bonnet.
Le stalinisme ne reviendra pas faire sa loi au Havre.
Le temps des agressions physiques est terminé !!

Les mensonges des stalino-fascistes seront démasqués. Tous. Un par un !!

=

Jouer aux cow-boys avec la (très réformiste) direction CGT locale en faisant les clowns sur les voies ferrées est parfaitement compatible avec un réformisme vain. C’en est même le complément indispensable.



  • Yanick Toutain  On 24 septembre 2010 at 19 h 50 min
    http://ulcgtlehavre.hautetfort.com/archive/2010/09/23/blocage-en-gare-du-havre-les-crs-de-sarko-delogent.html#comments
    Je salue ici le camarade de la CGT Le Havre qui a eu le souci démocratique de valider la copie (de mon commentaire ci-dessus du site Plume de Presse d’Olivier Bonnet) déposée hier sur le site Internet de la CGT-Le Havre.
    Débattons sans censure et préparons la révolution anti-capitaliste.
    Construisons la délégation générale révocable (1/25) et préparons la révocation de Sarkozy par un gouvernement populaire de délégués révocables.




  • LEBAS  On 25 septembre 2010 at 11 h 11 min
    L’article de Y. Toutain à propos d’ un soi disant échange verbal avec moi est une affabulation totale. Je récuse tous les propos tenus par cette personne. Ces soi disant libertaires et sans censure n’ont pour but que de salir le travail des militants de la CGT qui sont eux au quotidien sur le terrain. Cela relève d’un anti – communisme primaire affligeant.





  • Olivier Bonnet  On 25 septembre 2010 at 11 h 43 min
    Dont acte. Parole contre parole, donc.





  • Yanick Toutain  On 25 septembre 2010 at 17 h 26 min
    @ au propos de Pierre Lebas
    qui a (entre autres) écrit :
    Cela relève d’un anti – communisme primaire affligeant.
    Il existe, au Havre, une « fraction noire », archéo-stalinienne, prête à toutes les bassesses, toutes les ignominies,
    - capable de téléphoner à un employeur pour le dissuader de cèder aux – justes – revendications d’un employé en contentieux,
    - capable de transformer en SDF un enseignant dévoué (et anticipateur : informatique en classe dès janvier 1982),
    - capable de mener pendant plus de deux décennies une cabale acharnée pour briser un individu,
    - capable d’acheter un avocat pour le faire plaider (expulsion) contre celui dont il a étudié le dossier pour le dissuader d’ester en tribunal administratif « Vous vous prendrez une crèpe »,
    -capable d’agir dans l’ombre du tribunal d’Instance de la ville pour (obtenir que soit) qu’il soit rédigé un chèque (194,91 F) sur une sorte de caisse noire (du tribunal)occulte ayant pour fonction d’opérer des remboursements hors des circuits du Trésorier Payeur Général.
    -capable d’obtenir (Harfleur) qu’une responsable membre de ce parti couvre (ou fasse elle-même) un faux en écriture public ayant pour fonction de – in fine – valider le chèque précédent, un faux en écriture publique (imprescriptible! et qui sera donc jugé APRES la révolution) transmis pcc une juge « Paillette ».
    Cette fraction noire sévit sur le Havre depuis des décennies. C’est elle que décrivait un des assassins de Staline, un gangster de la Guépeou qui fut hébergé au Havre, dans le quartier de Graville (par un haut responsable PCF) dans la première moitié du siècle précédent. (En route vers la Californie me pense-je me souvenir…)
    Mais, il existe – aussi – au Havre, des communistes critiques, des honnêtes gens cherchant leur chemin au milieu des brouillards du stalinisme persistant.
    L’ancien secrétaire de la section PCF du Havre (Jean-Pierre Rioual)avec qui je débats parfois (nous fumes ensemble en 1976 élus sur des tendances concurrentes au bureau local du SNIPegc)est un exemple de ces militants honnêtes.
    (Il a même fait signer TOUTE son école en 1990 la pétition en ma faveur destinée au Recteur 76 quand certains de ses camarades avaient déjà commencé leur travail de cabale)
    J’ignorais que Pierre Lebas pouvait appartenir à cette « fraction noire » qui vient salir et calomnier tous ceux qui viennent entraver leur ronron réformiste et leur défense tranquille des classes exploiteuses salariés.
    Je serais
    « anticommmuniste »
    ose écrire le RESPONSABLE CGT DE L’UNION LOCALE du Havre !!!
    Depuis quand la CGT avait-elle été guérie de la maladie de la manipulation : oser critiquer la CGT serait – ipso facto – une critique contre le Parti Communiste Français.
    Tout le monde croyait terminé le temps de la « COURROIE DE TRANSMISSION.!!!
    Mais non, LE secrétaire CGT de l’UL Le Havre vient vous les rappeler : critiquer ce syndicat serait de « anticommunisme » !!!
    Pierre Lebas « c’est un mec bien ! » viens de me dire au téléphone un copain de la LCR (il était candidat aux dernières élections) par ailleurs militant CGT.(Je l’ai appelé pour identifier le conducteur – responsable – de la voiture sono de la CGT)
    …. Mais quand je lui dis qu’en refusant de construire des coordinations et d’annoncer clairement « dehors Sarkozy » et que sinon, on va dans le mur, sa réponse n’acquiesce pas à mes propositions mais amoindrit singulièrement l’apparence gauche de la ligne CGT locale.
    J’ignore si Pierre Lebas sait lire correctement, mais on peut commencer par lui faire remarquer que sa protestation aurait pour sens d’aller prétendre qu’il serait le seul et unique « responsable CGT » des photos.
    Comme par ailleurs, je n’ai reçu aucune demande.
=

Yanick Toutain  On 25 septembre 2010 at 17 h 52 min
(…)
Comme par ailleurs, je n’ai reçu aucune demande de précision me demandant d’indiquer le nom du « responsable CGT » dont je parlais…. ni sur mon blog « Révolisation Actu » ni dans mon email… on peut en conclure que c’est simplement une opération de dénigrement que tente d’orchestrer le principal « responsable CGT » du Havre, Pierre Lebas.
Mes appels téléphoniques m’ayant permis d’obtenir confirmation du nom de celui avec qui je discutais à la fin de la manif, je me tiens prêt à le donner publiquement si le besoin s’en faisait sentir.
Il est UN responsable CGT, LE conducteur de la voiture sono de la CGT.
Quand j’ai polémiqué avec lui, nous étions à 50 centimètres du véhicule CGT du Havre (LE véhicule, l’unique véhicule du défilé).
A la place du conducteur (donc à 1 mètre cinquante de nous) était assise Anita MENENDEZ qui a été -est encore ?- LA responsable du comité CGT chômeur.
Celle-ci est même (ou a été) « MENENDEZ Anita Responsable départementale CGT des privés d’emploi »…
Et n’a pas pu ne pas entendre le dialogue avec son voisin …
Il est donc TOTALEMENT impossible que Pierre Lebas n’ait pas SU EXACTEMENT avec qui je débattais avant-hier.
Le cortège était disloqué, restaient autour du véhicule sono une vingtaine de « militants CGT » (je ne leur ai pas demandé leur carte à tous !!!)
Après avoir débattu avec LE responsable CGT qui se trouvait en face de moi (qui n’était PAS LE secrétaire de l’UL CGT Le Havre), j’ai rapidement débattu (quels phrases) avec Anita Menendez quant à l’absence des Pauvres à cette manif et à l’importance de les y appeler en élargissant nos revendications à la question du chômage et de la révocation de Sarkozy, en construisant la délégation révocable.
Puis, un jeune (CGT ?) qui se trouvait dans le groupe est intervenu dans la discussion. »Vous parlez trop vite monsieur »
A la suite de mon explication, une femme (encartée CGT ou non, je l’ignore) a cru bon d’ironiser : « Y en encore des comme ça ? »…
Une ironie ayant pour sens leur abandon total des revendications en faveur des véritables exploités.
Car, quand Pierre Lebas ose écrire :
« Ces soi disant libertaires et sans censure n’ont pour but que de salir le travail des militants de la CGT qui sont eux au quotidien sur le terrain. »
… il ne fait que refléter le mépris des formois intégrés pour ceux qui réclament (en vain) depuis 1995 [et le vote que j'avais obtenu dans l'AG chômeurs tenue dans l'ANPE locale] que les manifestations « ouvrières » passent dans les VÉRITABLES QUARTIERS PAUVRES DE LA VILLE.
Il ne fait que refléter le mépris de ceux qui OSAIENT (le 7 septembre) parler (dans la voiture sono) de leurs difficultés à PAYER LEURS MAISONS … quand ils ont complètement abandonné les SDF à leur sort.
Avec ces gens-là, avec cette fraction néo-stalinienne c’est et ce sera œil pour œil, coup pour coup.
Pour chaque insulte, pour chaque menace, pour chaque accusation diffamatoire (je serais – SUGGÈRE-T-il – un « menteur » !!!) ce sera une réponse Internet qui fera remonter toutes les magouilles PCF et les noms de leurs auteurs sur les moteurs de recherche, à commencer par Google !!!
Ce PCF (puisque Pierre Lebas se revendique comme un de ses membres désigné pour lutter contre « l’anticommunisme » – qu’il soit OU NON membre de ce parti !) avait nommé mon père à la direction du service du Garage. Sa mission : mater les syndicats.
Je voyais les cadeaux des entreprises aux responsables de la Mairie au vu et au su de cette CGT stalinienne et qui pratiquait la collaboration de classe avec le patronat local. La corruption de Elf qu’on voit dans le film « Les Prédateurs » au sommet de ce parti, avait son répondant à la base.
Ce Parti Communiste est un parti colonialiste.
Un parti de collaboration de classe qui est CORROMPU pour protéger les intérêts de la France à fric.
C’est cette dénonciation que craint le pourfendeur de « anticommunisme » Pierre Lebas.
S’il souhaite que je publie le nom du « responsable CGT qu’on voit sur les photos (avec une barbe blanche) »… je le ferai volontiers…
Mais, comme il s’agissait d’une conversation informelle (que, par ailleurs, je n’avais pas enregistrée), je n’avais pas cru bon de publier le nom de celui qu’on me confirme être (encore aujourd’hui) membre de la commission exécutive.
A tout le moins, j’aurais – pour éviter les foudres hypocrites du néo-stalinien qu’est Pierre Lebas – dû écrire :
LE RESPONSABLE (de la conduite de la voiture sono de la CGT)…. dont j’ai toute raison de penser qu’il est encore membre de son bureau exécutif local….
FARCE !!!
Mais le fin mot de cette histoire, c’est précisément l’hypocrisie néo-stalinienne de Pierre Lebas : Pendant qu’il allait verser ses larmes de protestation et ses cris de colère sur le blog Plume de Presse, au même moment, lui ou ses acolytes (dans – sans doute – la lutte contre l’ « anticommunisme ») s’autorisait sans vergogne à purement et simplement EFFACER MON TEXTE du blog de la CGT Le Havre.
J’avais écrit hier que
==
Je salue ici le camarade de la CGT Le Havre qui a eu le souci démocratique de valider la copie (de mon commentaire ci-dessus du site Plume de Presse d’Olivier Bonnet) déposée hier sur le site Internet de la CGT-Le Havre.
Débattons sans censure et préparons la révolution anti-capitaliste.
Construisons la délégation générale révocable (1/25) et préparons la révocation de Sarkozy par un gouvernement populaire de délégués révocables.
==
Un texte que j’avais dupliqué sur mon blog sous le texte
La très réformiste CGT-Le Havre envoie un groupe ultra-minoritaire faire les clowns sur les voies ferrées pour pouvoir hurler à la « provocation policière ». Ou comment masquer le refus de préparer le renversement de Sarkozy !
… j’avais parlé trop vite : si le camarade qui avait validé ce message était un honnête homme… il avait oublié un détail : DANS LA CGT LE HAVRE C’EST ENCORE LE STALINISME QUI FAIT LA LOI !
Après les pratiques à la Brejnev (accusations et menaces psychiatriques) que je dus subir de la part de la « fraction noire » néo-stalinienne, nous voilà revenu au temps de la « censure KGB ».
Ils font effacer ce qui contredit la ligne du parti.
Ils ne peuvent plus détruire les livres de Trotsky et/ou mettre au Goulag les opposants. Après deux décennies pendant lesquelles leurs agents (aidés par l’aile néo-stalinienne de la LCR locale) me faisaient passer pour un dingue….
l’évolution de la situation politique et la réception des thèses révolutionnaires égalitaristes dans la population et dans leurs rangs les contraints à passer à l’accusation de mensonge ou d’anticommunisme (sans guillemets)
Sans guillemets parce que ces « Pierre Lebas » sont précisément les fossoyeurs du projet communiste.
Je mène le combat de Lénine et de Trotsky, le véritable combat communiste, sous le nom de projet ÉGALITARISTE.
Tous les Pierre Lebas seront balayés politiquement par l’irruption des masses pauvres.
Et la révolution anticapitaliste.
NB : Merci à Olivier Bonnet pour ce laconique « Dont acte. Parole contre parole, donc. »
Il ne pouvait pas moins faire.
Je vais lui donner le nom de celui avec qui j’ai débattu sur la place de l’Hôtel de Ville.
Il est évident que si le censeur néo-stalinien Pierre Lebas – qui a détruit la copie de mon texte ci-dessus du site de la CGT Le Havre – veut débattre des vrais enjeux :
Combat contre le chômage et la misère,
solidarité internationale avec nos cousins Africains,
Délégation générale révocable,
révocation de Sarkozy
révolution anticapitaliste etc..
sur mon blog Révolisation Actu ou ici, chez Olivier Bonnet… je le ferai volontiers.
Je validerai TOUS ses messages.
Et donnerai nos réponses égalitaristes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire