Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 6 septembre 2010

Les privilèges des formois retraités et le véritable combat égalitariste anti-capitaliste



par Yanick Toutain
 06/09/10 20:10:24

Demain la moyenne et la haute formoisie défilent. Les couches supérieures de la classe formoise entrent en marche contre l'attaque de Éric Woerth et des larbins des « chevaliers fiscaux », contre l'attaque faite à leurs privilèges par les « porteurs de boucliers fiscaux ».

Mais pas la petite formoisie. Ne viendra pas aux défilés cette couche inférieure d'une classe sociale dont le revenu salarial est supérieur au PIB moyen mondial.

Ne défileront pas demain* ceux dont le salaire avoisine les 600 euros par mois : Les précaires, les assistants pédagogiques (sortes de nouveau enseignants inventés par le sarkozysme et payés 534 euros par mois en 2008), les intérimaires, les chômeurs, les retraités à 700 euros par mois du minimum vieillesse, les étudiants pauvres, les RMIstes, les RSAistes ne seront pas dans les défilés.
 

Les victimes du colonialisme dont les parents sont venus en France suivre les bateaux du pillage sanguinaire qui fait plus de 3 millions de morts par an  (si l'on se limite à la comptabilisation du nombre de bébés morts dans leur première année) n'iront pas défiler.

Tels les sans-culottes qui regardaient - en mai 1789 - la bourgeoisie s'agiter et réclamer une part de gâteau, les pauvres de France regarderont passer les défilés des privilégies salariés.

Comme pendant la « Journée des Tuiles » les bourgeois réclamaient des concessions de la part de l'État féodal, les formois défilent pour la protection de leurs privilèges. Ils quémandent à l'État bourgeois. Ils implorent « Not' bon maitre » bourgeois de ne pas s'en prendre à leurs avantages de privilégiés.

LES VICTIMES ET LES REPUS
Quand ce sont bientôt 5 millions de chômeurs que la bourgeoisie devra accepter de recenser, les privilégiés ne réclament pas 5 MILLIONS D'EMBAUCHES !!!

Quand la revendication de « 1000 EUROS POUR TOUS » devrait être le mot d'ordre unificateur de tous les opprimés du capitalisme, les formois privilégiés exigent « DES VACANCES à 60 ANS ! »

Il y avait dans les rassemblements bourgeois du printemps 1789 des hébertistes, des babouvistes. Tels des agents émissaires des véritables classes exploités, des véritables classes spoliés**, certains étaient présents dans les regroupements de la nouvelle classe exploiteuse qu'était la bourgeoisie.
Certains égalitaristes seront présents dans les défilés du 7 septembre 2010. Parmi les deux millions (et 700 000) manifestants
***
 .
LE CRÉPUSCULE DE LA FORMOISIE
Mais, nous savons que la formoisie a perdu la partie. Contrairement à la bourgeoisie exploiteuse de 1789, la formoisie exploiteuse de 2010 est à l'agonie.
Cette classe sociale fut à l'origine de la moitié des tragédies du 20° siècle (depuis la participation des socialistes chauvins à la guerre de 14-18 jusqu'à la dégénérescence actuelle qui voit la réunification des débris du PC et des faux-trotskystes avec les antisémites de l'internationale islamo-fascistes dans l'appel au « boycott des produits israéliens » et la liste des « entreprises juives » en passant par les crimes du stalinisme).
Ce sont les membres de cette classe formoise qui défilent demain en France.

Ils ne veulent plus être des exploiteurs-travailleurs après leur 60° année. Ils veulent – comme les bourgeois actionnaires – être des fainéants-exploiteurs.
Des voleurs volant la part de 600 euros mensuels qui sont le niveau actuel du PIB mondial.
Ils veulent partir en vacances sur le dos du Tiers-Monde.

Cette « génération maudite qui trahit ses enfants » a laissé la bourgeoisie capitaliste mener l'offensive depuis 30 ans. Mener l'offensive contre ses couches les plus précaires, les moins organisées, les plus faibles.

PRÉPARER LA RÉVOLUTION ANTICAPITALISTE

Mais, actuellement, en levant le couvercle de la mobilisation, elle agit comme le fit la bourgeoisie franc-maçonnique et lafayettiste de 1789 : elle nous prépare un 1793, un 1794 anti-esclavagiste.

Les pauvres viendront, peu à peu, rejoindre les rangs des mobilisations que la formoisie sera contrainte de renouveler. Les deux millions prévisibles des défilés de demain verront 2 ou 3 autres millions de véritables pauvres venir les rejoindre.

Mais pour cela, il faut la démocratie. Il faut en finir avec les magouilles des syndicats, des partis. Les magouilles des besancenotistes. Les magouilles et les tripatouillages d'Assemblées Générales.
 

Il faut la délégation générale révocable : IL FAUT UN DÉLÉGUÉ RÉVOCABLE POUR 25 DÉLÉGATEURS. Et construire une pyramide soviétique. (25 délégués se choisissant librement et désignant un délégué pour l'étage supérieur). En 6 étages nous aurons un gouvernement égalitariste mondial. Révocable à tout moment.

Ce sont trois révolutions qu'ils faut préparer. A commencer par la révolution anti-capitaliste et l'abolition de l'actionnariat et du crédit.

Tout le reste n'est qu'hypocrisie, magouille et défense des privilèges.









NOTES




* ou si peu nombreux en proportion de leur nombre.

** Dans un texte (YT) en cours de rédaction, le concept de « spolié » a pour sens « privé de ses droits d'auteur ancestraux ». Le concept d'exploité qui signifie « privé de la valeur exacte de son travail » oublie que la valeur première du travail est composée pour plus de 99% de l'accumulation de la « productivité ancestrale », les découvertes, inventions et créations de nos ancêtres. Le travail, les machines ou les innovations contemporaines ne forment que moins de 1% de la valeur d'un objet.

L'image provient de Wikipédia."La journée des Tuiles par Alexandre Debelle"


PS (7/0/2010 21:30 Le texte d'hier indiquait "deux" millions.) 
De leur côté les syndicats – CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, Unsa, Solidaires et FSU – avaient préalablement situé le seuil de réussite de leur journée à plus de 2 millions. Le 24 juin, la CGT avait recensé 1 920 000 manifestants. Cette fois, la CFDT a annoncé le chiffre de 2,5 millions tandis que Solidaires assurait, dès 16 h 30, que la barre des 3 millions avait été dépassée. Quant à la CGT, elle a choisi le chiffre intermédiaire de 2 735 000 manifestants, en relevant que c'était plus qu'en 1995 et en 2003…
(Le Monde.fr 07.09.10 20h48)



LIRE AUSSI


mercredi 14 avril 2010

RETRAITES : A bas le capitalisme ! A bas la classe formoise ! Non aux vacances de la formoisie !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire