Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 28 septembre 2010

Sarkozy : Le 4° coup d'Etat et les clowns formois des partis colonialistes OU quand il faut dévier la colère du peuple, Jean-marc Ayrault, Yves Cochet, Roland Muzeau, Gérard Charasse et Martine Billard répondent "présents" !

Le fasciste colonialiste qu'était Charles De Gaulle a fait deux coups d'État. 

Le premier - en manipulant des militaires naïfs et des exploiteurs barbares doués pour le crétinisme - en 195. Il a balayé la représentation parlementaire qu'était la 4° république.

Le second en 1962, par son "élection au suffrage direct" du Président de la République.


Son projet était simple : retirer le maximum de miettes coloniales à la petite et moyenne bourgeoisie barbare d'Algérie et des pays d'Afrique centrale.
Récupérer ces miettes pour en donner le maximum aux entreprises impérialistes françaises naissantes et le surplus pour acheter la haute et la moyenne formoisie française.

Le stalinien PCF joua le jeu et assura la paix sociale.
Les formois de Moscou applaudissaient.

Et, en 1974, ils allèrent même jusqu'à favoriser Giscard contre Mitterrand.
Les staliniens stalino-fascistes suivirent comme un seul homme. Au nom du "vote révolutionnaire" il déposèrent leur bulletin "Giscard d'Estaing" dans l'urne.
La gauche attendit 7 années de plus.


Puis, en 1981, Mitterrand mit les chaussures du "Coup d'Etat Permanent". 

Le Floch-Prigent et les autres gangsters impunis que l'hypocrite "Verte colonialiste" qu'est la "juge" Eva Joly n'alla jamais mettre en accusation distribuèrent les miettes impérialistes aux partis corrompus que sont les socialistes et les communistes.
Le film "Les Prédateurs" nous montre ces criminels sous la forme des "valises de la corruption".


Mais, en 2007, l'heure n'est plus à la "coexistence pacifique" en bourgeoisie et formoisie.
Depuis 30 ans la petite formoisie  s'est faite laminée sous les regards amusés, indifférents, hypocrites, de la moyenne et de la grande formoisie.
A Montivilliers, au pays des Bisounours formois, on peut mourir SDF sur le chemin de promenade de la formoisie pavillonnaire.....
Ca ne leur troublera pas la digestion !!!!


Et notre Thatcher national peut donc poursuivre sa politique de Mingoguisation de la petite (et de la moyenne) formoisie - d'alignement progressif des revenus sur les revenus des travailleurs pauvres de Chine.
Ce sont maintenant les enfants des formois qui trinquent.
Ils se battent cet après-midi pour obtenir les quelques rares postes d'enseignants que sa majesté met encore au concours de recrutement de "Professeur des Ecoles"....
Seuls les plus conformes, les plus fonctionnaires.... les moins pédagogues, les moins dévoués .... et même les plus RACISTES seront admis ....


En 2007, Sarkozy fait donc son première COUP D'ÉTAT SOFT !
Il présidentialise la Constitution française.
Exit 1958 !


La magouille des "décrets-lois" devient inutile : le premier ministre Fillon n'est plus qu'un ectoplasme !!! Le gouvernement n'est plus qu'une équipe de larbin courant à l'Elysée recevoir les ordres.


Restait le pouvoir judiciaire...
Et donc, ce matin ... le juge Courroye et son complice Sarkozy tentent le

LE 4° COUP D'ETAT DE LA BOURGEOISIE COLONIALISTE :
"procuriser la justice"


Quand le haut magistrat Jean-Louis Nadal, sur demande d'intervention de XXX exige de Courroye-la-fuite qu'il tranmette le dossier à un juge indépendant

L'un des plus hauts magistrats français a recommandé lundi que l'enquête sur les liens entre le ministre du Travail, Eric Woerth, et l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt soit confiée à un juge d'instruction indépendant. 

Cette requête exprimée par le procureur général de la Cour de cassation, Jean-Louis Nadal, a aussitôt été rejetée par le procureur de Nanterre (Hauts-de-Seine) Philippe Courroye, qui conduit actuellement les procédures.

"L'enquête préliminaire se poursuit sous la direction du procureur. Il est déjà procédé à des investigations approfondies", a dit une porte-parole de Philippe Courroye.

En raison de ses liens avec Nicolas Sarkozy et de son statut qui le lie hiérarchiquement au ministre de la Justice, Philippe Courroye est accusé par l'opposition de protéger le pouvoir en gardant l'affaire sous contrôle.

Jean-Louis Nadal, qui bénéficie d'un statut d'indépendance, a transmis ses demandes officiellement au procureur général de Versailles, hiérarchie du parquet de Nanterre.

"Jean-Louis Nadal demande que les nombreuses investigations qui restent à effectuer soient accomplies pour lui permettre utilement de décider de la saisine de la Cour de justice de la République (seule juridiction pouvant juger des ministres-NDLR)", dit une déclaration transmise aux agences de presse.

Le procureur général précise qu'il veut être informé "sans délai des suites" de la procédure. "Il a recommandé au procureur général de Versailles que les investigations se poursuivent dans le cadre de l'information judiciaire", ajoute le texte. (l'Express-Reuters- 27/9/2010)


Cette affaire de trafics de médailles et de titres - qui rappelle la pourriture de la 3° République de la fin du 19° siècle, affaires de corruptions, de financements illégaux, de trafics d'influence .... va faire sauter la 5° République


LA 5° RÉPUBLIQUE VA SAUTER :
UNE IMPLOSION DE POURRISSEMENT INTERNE !
=

Mais, au moment où c'est DEHORS SARKOZY ! RÉVOCABILITÉ DE TOUS LES ÉLUS qui devrait être le cri de guerre général de la classe formoise (comme de toutes les classes spoliés) , les clowns de la corruption ELF que sont les partis colonialistes viennent nous inventer une DÉRIVATION stupide !
De la même façon d'un clown syndical CGT comme Pierre Lebas qui vient, le matin de voir défiler 40 000 manifestants, les laisse sur place (sans les appeler à s'auto-organiser !!!) pour aller faire le guignol - à 50 gauchistes-réformistes sur une voie ferrée de dérivation...., de la même façon, l''appel des clowns de la gauche de gouvernement revient à dire à Sarkozy de rééditer l'exploit de Chirac en 1997 : 


DISSOUDRE l'ASSEMBLÉE
POUR PROTÉGER CE SYSTÈME DE CORRUPTION BOURGEOISE



Voilà ce que souhaite la gauche colonialiste ! 

Parce que M. Accoyer n'a pas su, pas pu, ou pas voulu s'opposer à cette dérive, parce que, dans le débat sur les retraites, il a préféré complaire au président de la République plutôt que protéger une institution dont il est le garant, il n'est plus digne à nos yeux de présider notre Assemblée.
Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste, radical et citoyen ; Yves Cochet, député Vert et président du groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR) ; Roland Muzeau, porte-parole des député(e)s communistes, républicains et citoyens ; Gérard Charasse, responsable des députés radicaux de gauche ; Martine Billard, députée du Parti de gauche ; et l'ensemble des député(e)s socialistes, radicaux et citoyen, communistes, Verts et apparentés.(source Le Monde 28/09)
=

La révolution mettra un terme à toute cette pourriture !




NOTES
Lire en complément (avec le détail de toutes les magouilles de l'affaire Woerth-Sarkozy-Bettencourt-Courroye)

Woerthgate : un procureur défie Philippe Courroye (sur SarkoFrance)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire